skip to Main Content
Menu

Chapitre 161 – La Fusion des Amazones

Traducteur en Français : Arpakshaad
Editrice & Checkeuse : Miss X

Chapitre 161 - La Fusion des Amazones

Zrrgt ! Il y eut un éclair, et soudain, Hua Li sentit son corps s’engourdir. Le temps que la lumière disparaisse, Lan Jue avait bougé derrière lui, et enfonçait ses poings dans le dos du chanteur.

Les capacités défensives de Hua Li parèrent les six premiers coups, mais le septième avait réussi à passer. Sa Discipline d’eau quasiment épuisée, le coup envoya des arcs électriques serpenter dans son corps.

Il sentit soudainement le baiser glacial d’un lame sous sa gorge, ce qui le fit rapidement déclarer forfait. « Tu m’as eu. » dit-il sur un ton banal.

Lan Jue se remit immédiatement en mouvement. La cage électrique qui les entourait laissa passer le Maître des Joyaux qui s’était changé en un rayon de lumière. Le pilier brillant fonça dans le trou, s’arrêtant devant Chu Cheng qui se trouvait seul non loin.

Mika n’était pas loin derrière. Poussant un grognement, elle courut vers Chu Cheng et Lan Jue. Sous l’effet de la vitesse, elle ne ressemblait qu’à un trait de rouge.

Puis doré, puis bleu, tandis que Lin Guoguo et Ke’er imitaient la Succube Stygienne. Les trois femmes n’étaient plus que rayons d’énergie fonçant sur leur boss.

Chu Cheng fendit l’air de la main et un vortex enflammé apparut devant lui. Ses profondeurs tourmentées amenaient une puissante force attractive qui arrêta Lan Jue.

Chu Cheng profita du bref instant de répit pour attraper l’air vide de sa main droite. L’espace vide se sépara et des volutes de fumée annoncèrent l’arrivée d’une épée enflammée qui s’installa parfaitement dans sa main. La lame était semblable à celle qu’il avait sortie sous l’Esprit d’Hadès, la seule différence étant la couleur.

Il fit une feinte en direction de Lan Jue et des trois traits de lumière qui lui fonçaient dessus. Cela fit vomir un mur de flammes à l’épée vers ses ennemis.

Hua Li avait peut-être perdu, mais il avait laissé Chu Cheng avec de bonnes chances. Ce serait suffisant.

Lan Jue se propulsa dans les airs pour éviter le coup de Chu Cheng. Assez loin du danger, il s’arrêta en l’air, juste assez longtemps pour donner un coup de sa propre étrange épée de lumière.

L’arme qu’il tenait faisait un peu plus d’un mètre de long, la lame et le poignée formant une croix. La longue et fine lame était blanche comme la neige avec une gouttière centrale.

Il était suspendu en l’air, regardant le champ de bataille, épée en main. Une étrange silhouette sombre pouvait vaguement être aperçue à côté de l’épée. Elle était noire et tourbillonnait comme si elle était faite d’électricité noire.

Mais ce n’était pas le cas. En fait, une étude plus minutieuse aurait révélé que c’étaient des fissures, où le tranchant incroyable de l’épée avait coupé la réalité autour d’elle. Si Lan Jue la laissait, elle pourrait très bien couper l’espace et simplement disparaître en tombant.

La reddition rapide de Hua Li était en grande partie due à cette épée, car ce n’était pas une arme ordinaire, c’était Xiuxiu, transformée en la Lamedieu Asura !

Xiuxiu n’était pas la dernière venue parmi les Amazones, loin de là. Elle avait travaillé pour lui pendant des années, même depuis qu’il était entré dans le monde des mercenaires. Elle était à ses côtés dès le départ, ce qui lui avait valu le surnom de la Demoiselle des lames.

Hua Li et Chu Cheng en avait conscience : avec Xiuxiu à ses côtés, Zeus était au moins trois fois plus puissant.

Lan Jue fit un petit mouvement de poignet. La lamedieu brilla, et relâcha un torrent d’énergie. Le pouvoir fonça sur Chu Cheng qui avait lui-même envoyé sa propre énergie. Quand les deux énergies opposées se rencontrèrent, l’explosion repoussa l’énergie et l’épée de Chu Cheng.

Au même moment, Mika, Lin Guoguo et Ke’er apparurent derrière leur boss.

Mika arriva en première. Elle s’était transformée en une boule de lave fondue et atterrit sur le dos de Lan Jue. Ce faisant, une cape glorieuse se drapa dans le dos de son boss. Elle flotta dans un vent inexistant, et tout ce qui s’en approchait était immédiatement assailli d’une aura démoniaque.

Puis ce fut au tour de Ke’er. La lumière bleue qu’elle était devenue arriva à côté de lui et s’installa sur son bras gauche. Quand la lumière s’évanouit, un canon au calibre d’un œuf reposait contre la peau bronzée de son bras. Une épaisse aura saphir entourait l’arme, et elle semblait prête à faire feu à la moindre provocation.

Le rayon de lumière doré arriva en dernier, et s’installa sur la tête de Lan Jue. Il brilla puissamment comme une couronne ou un halo.

C’était bien plus beau que n’importe quelle autre couronne. De puissants rayons en sortaient dans toutes les directions. Mais le plus attirant était la pierre ovale incrustée au milieu. On aurait dit un œil doré qui regardait tout sans cligner.

« Depuis quand c’est légal, ça? » Maugréa Chu Cheng devant le spectacle. Les flammes qui le couvraient comme un manteau diminuèrent perceptiblement, une touche de lumière grise dans leurs profondeurs. L’atmosphère de toute l’arène s’était refroidie.

Une unique bourrasque de feu sortit de lui. En quelques secondes, elle planait au-dessus de Lan Jue, sa température tellement élevée que le sol commençait à fondre. Avec du feu au-dessus et de la lave en dessous, Lan Jue risquait fortement de se faire avaler par l’un ou l’autre.

L’œil doré sur la couronne de Lan Jue brilla. Soudain, Chu Cheng se sentit un peu étourdi. Ce fut assez pour réduire la puissance de ses attaques.

Au même moment, la cape dans le dos de Lan Jue lança une vague de feu. C’était une flamme étrange, avec du rouge et du noir qui y couraient comme dans des veines. En partant, elle repoussa les flots de magma.

Le Maître des Joyaux tendit alors la Lamedieu, et son corps se sépara en de nombreux petits éclairs. Il se rematérialisa devant Chu Cheng, la Lamedieu traçant un arc mortel dans sa direction.

Le cri perçant de la réalité se faisant percer résonna dans les airs. Là où la Lamedieu passait, une fine ligne sombre de vide restait sur place.

Le corps de Chu Cheng baissa en luminosité juste au moment où l’épée mortelle le coupait en deux. Mais au moment de tomber au sol, les deux moitiés se transformèrent en piliers de feu qui s’élancèrent haut dans les airs. Une fois hors d’atteinte, ils se réunifièrent en ce jeune homme aux cheveux rouges.

Chu Cheng tenait à nouveau sa lame enflammée. Il regardait froidement Lan Jue et tous ses beaux jouets. Dans un cri terrifiant, il devint une griffe enflammée qui s’approcha inexorablement vers la couronne dorée.

La Lamedieu de Lan Jue était encore emportée par l’élan de son coup précédent. Il ne lui restait que la main gauche, il la tendit donc vers le ciel. Cela fit apparaître une énorme main électrique. Les deux appendices élémentaires se rentrèrent dedans.

Il s’en suivit une énorme explosion d’énergie.

La couronne de Lan Jue brilla une nouvelle fois. Chu Cheng forçait sur son attaque, ses pouvoirs de feu en compétition avec les pouvoirs électriques de Lan Jue. Et pourtant, il faiblissait à vu d’œil.

« Eruption ! » Cria Chu Cheng. La colonne d’énergie sous son commandement explosa, détruisant du même coup la main de Lan Jue. L’air s’éclaircit, la poussière retomba, sans aucune trace de Discipline.

Mais, même s’il avait réussi à arrêter la riposte de Lan Jue, ce n’était pas fini. Les pupilles de Chu Cheng se contractèrent quand elles virent la bouche du canon briller, et une puissante orbe bleue lui foncer dessus.

Son impressionnante manière de repousser Lan Jue l’avait fatigué. Il était dans une position de faiblesse, et n’avait donc pas la possibilité d’esquiver l’attaque. Il ne pouvait que monter ses défenses, et tenir. Il serra les dents quand l’attaque de Ke’er l’atteignit en plein milieu de la poitrine.

Boooooommmm !

Chu Cheng fut propulsé au loin. Il tournait sur lui-même, pris dans une tempête d’énergie.

C’était la vraie puissance des attaques de Ke’er. Elle avait un Talent de niveau huit, mais avec sa puissance chargée au maximum, elle était aussi dévastatrice qu’un Talent de niveau neuf. Chu Cheng n’avait pas pris ça en compte, et il sentait les conséquences de son erreur.

Lan Jue, mercenaire et conseiller de Skyfire Avenue, savait reconnaître une opportunité quand il en voyait une. Il savait aussi comment l’exploiter.

Alors que Chu Cheng voyageait dans les airs, Lan Jue était en mouvement. En un éclair, il se retrouva au-dessus de l’infortuné mercenaire, la Lamedieu en main. Seulement maintenant, la lame avait une lueur violette. Un éclair infiniment tranchant qui traçait un arc assoiffé de sang vers sa cible.

Les énergies de Chu Cheng étaient à peine parvenues à repousser le gros du coup de Ke’er. Ainsi, quand la Lamedieu lui fondit dessus, il n’eut d’autre choix que de lever la main pour se défendre. L’attaque impossiblement tranchante de XiuXiu lui atterrit dans la paume de la main.

CRACK ! Le son assourdissant d’un coup de tonnerre accompagna le coup. Des éclairs paralysants coururent dans le corps de Chu Cheng. Ce faisant, la réalité se fendit devant la poitrine du jeune homme, laissant place au vide.

Mais avant que Chu Cheng ne puisse réagir, Lan Jue était là. La Lamedieu avait repris sa couleur blanche normale, et envoya un rayon d’énergie blanche pure. Le rayon frappa Chu Cheng, le clouant vicieusement au sol.

« Je me rends… » Siflla Chu Cheng entre ses dents, et ce mots firent cesser les coups de Lan Jue.

Cinq minutes plus tard

« Putain, A-Cheng. Depuis quand t’es attardé ? » Hua Li secouait la tête, alors que le visage de son compagnon enflait. « C’était embarrassant. »

« A-Jue, je ne te pardonnerai jamais. » La voix enragée de Chu Cheng était quelque peu amoindrie par son visage enflé.

Lan Jue le regarda de haut, les bras croisés et un sourire narquois sur les lèvres. « Tu veux refaire un tour ? »

« Faudrait être con pour accepter. Aucune classe : vous étiez tellement contre moi ! Vous devriez avoir honte. A-Li, aide-moi là, comment je vais pouvoir manger après sinon ? »

Hua Li invoqua une boule de douce lumière bleue, et l’écrasa sur le visage de Chu Cheng sans plus de cérémonie. L’eau partit dans toutes les directions, et quand elle s’égoutta, les traits de Chu Cheng allaient visiblement mieux.

Lan Jue se retourna, regardant les quatre femmes qui avaient retrouvé leur état normal. « C’est ça que vous prépariez ? »

Lin Guoguo gloussa. « Comme vous le disiez boss, nous nous sommes concentrées sur notre coopération. Nous écoutions Xiuxiu nous expliquer comment elle pouvait se transformer en votre arme. Ça nous a fait réfléchir. Vous voyez, nous sommes toutes les gardes du corps du boss, non ? Et si Xiuxiu peut le faire, alors nous aussi. Mika et moi sommes déjà au niveau neuf, et nous avons la faculté de devenir notre Disicpline, comme votre Fulmination. C’est une particularité du niveau neuf, sauf si vous avez une Discipline comme celle de gros Tang qui peut se transformer à volonté. Du coup avec Mika on a commencé à débattre pour savoir en quoi nous pourrions nous changer et qui bénéficierait au mieux au boss. J’ai choisi la couronne. Mika la cape. C’est cool, non !?! »

Ke’er explosa. « Même si je ne peux pas encore me changer en ma Discipline, je peux déjà changer de forme. Je peux devenir n’importe quel type d’arme énergétique. Je me suis dit que je pouvais donner une autre attaque à longue portée au boss ! Toutes les trois, et avec Xiuxiu comme épée, nous formons votre super armure ! »[NdtEN : Power Rangers!]

Lan Jue leur sourit. « J’étais agréablement surpris. Je peux voir tous les efforts que vous y avez mis. Continuez comme ça. Quand votre coordination sera au point, on passera au combat de méchas. De ce côté là, vous devriez prendre des cours de Xiuxiu. Elle a déjà un excellent niveau de pilotage. »

« Bien reçu, » répondit Mika.

Tang Xiao était arrivé au niveau de Lan Jue à ce moment-là, même s’il faisait attention à rester hors de portée de Chu Cheng.

« Et qu’est-ce qui te fait peur ? » Demanda Lan Jue en plissant les yeux.

Le jeune homme marmonna. « Professeur… Vous croyez qu’il m’en veut ? »

Lan Jue secoua la tête. « Ne t’inquiète pas. Il ne fera rien tant que je suis là. Mais si tu le croise quand je ne suis pas là… cache-toi. »

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top