skip to Main Content
Menu

Chapitre 160 – Coopération silencieuse

Traducteur en Français : Arpakshaad
Editrice & Checkeuse : Miss X

Chapitre 160 - Coopération silencieuse

Lan Jue se contenta de rester debout, des éclairs serpentant autour de ses yeux. Derrière lui se trouvaient ses Amazones, en formation de combat : Mika, Xiuxiu, Lin Guoguo et Ke’er.

En face se trouvaient deux monarques : Hua Li et Chu Cheng. Une faible aura rouge entourait l’un, une douce lumière bleue l’autre. L’eau et le feu, deux éléments opposés se tenaient l’un à côté de l’autre. Aucun ne gênait vraiment l’autre, mais on pouvait voir l’énergie s’échapper là où leurs auras se rencontraient.

« Ne les laissez pas vous tromper, » dit Lan Jue. « Leurs Disciplines fonctionnent bien ensemble. »

« A-Jue, ce qui se passe après, c’est toi qui l’auras cherché. Je n’apprécie peut-être pas de lever la main sur une femme, mais je n’hésiterai pas à te remettre à ta place. » Défia Chu Cheng.

Lan Jue répondit tièdement : « Vas-y. Tang Xiao, regarde bien attentivement. »

Ces derniers mots étaient à l’intention du gros garçon, plus loin derrière les deux groupes. Il était rentré avec les autres, et pas sur la plateforme d’observation. D’après Lan Jue, il devait vivre ce qu’était un combat entre des Adeptes de haut niveau. Ainsi, il serait préparé pour le moment où il serait prêt à les rejoindre. Mais pas tout de suite, maintenant, tout ce qu’il devait faire c’était de s’assurer de ne pas se faire mal.

Ainsi, le jeune obèse se tint plaqué contre le mur, il tremblait presque.

Un talent de niveau huit, et le pire de tous. Pas juste des talents de niveau neuf, mais certains surpassaient même le cinquième rang. C’était le genre de pouvoir qui dominait un champ de bataille, même aux Champs d’Etoiles Brisées.

« Oui, Professeur ! » couina la voix timide de Tang Xiao.

« C’est parti ! » Résonna la voix du Maître des Joyaux dans l’arène. Il se mit immédiatement en mouvement. Ses mains se levèrent, et deux éclairs foncèrent sur Hua Li et Chu Cheng.

Hua Li leva ses mains, et un doux bouclier d’énergie bleue apparut devant lui. La pureté de sa Discipline aquatique le rendait non-conducteur, neutralisant les pouvoirs de Lan Jue.

Chu Cheng était, lui, une strate au-dessus en terme d’arrogance. Sa main gauche traça une ligne dans l’air, ce qui invoqua un serpent de feu qui s’enroula autour de lui. Il siffla perfidement, postillonnant des gouttes de salive enflammées un peu partout.

Les deux éclairs trouvèrent leur cible et disparurent.

Lan Jue continua son assaut. Ce faisant, ses Amazones n’étaient qu’à un pas derrière lui.

Xiuxiu fit un pas en avant et se positionna directement derrière Lan Jue. Hua Li et Chu Cheng ne pouvaient pas la voir de leur position. Mika aussi se mit en mouvement, poussant un violent soupir alors que son corps se couvrait de flammes. Ses mains tracèrent un cercle, au centre apparut un vortex de flammes.

À la plus petite impulsion, d’innombrables boules de feu s’élancèrent vers leurs cibles.

Ke’er tendit les bras. Une douzaine de canons s’extirpèrent de son corps et se mirent à flotter autour d’elle. Une volée de balles d’énergie blanche fonça sur Hua Li. Une lumière bleue commença aussi à se matérialiser à hauteur de sa poitrine, émettant vague sur vague d’ondes énergétiques.

Pendant ce temps, Lin Guoguo avait fermé les yeux, comme si elle était en train de dormir ou de méditer, l’arène entière perdue dans sa conscience.

Mais à l’instant où elle ferma les yeux, ils se sentirent immédiatement mal. Un sentiment de peur et de malaise les avait assaillis, et ils étaient secrètement anxieux d’utiliser leur puissance maximale.

Lan Jue fonça sur Chu Cheng au moment où ses éclairs disparurent. Son corps redevint une masse électrique grouillante et il se retrouva devant le jeune homme aux cheveux rouges en un rien de temps.

Chu Cheng réagit rapidement, à une vitesse presque surhumaine. Son corps entier s’enflamma comme une allumette, dégageant une lumière rouge-dorée. Les boules de feu de Mika faiblirent en approchant et fondirent avant de le toucher. Elles disparurent d’un revers de sa main. Lan Jue soudainement aussi proche, il se propulsa en arrière, le dragon enflammé autour de lui choisissant ce moment-là pour frapper. Sa gueule enflammée s’ouvrit alors que la bête décrivait un arc en l’air. Elle fondit sur Lan Jue, essayant de l’avaler d’un coup.

Lan Jue fit un pas de côté. Son corps se transforma en un éclair doré qui s’envola sur le côté, juste à temps pour éviter les crocs enflammés. Il réapparut devant Chu Cheng et poussa sa main contre la poitrine du jeune homme.

Tel était son pouvoir, la vitesse de la lumière !

Chu Cheng n’avait déjà plus le temps de réagir. Le temps qu’il comprenne ce qui lui arrivait, tout son corps était parcouru d’arcs électriques.

Cependant, malgré la réussite de son attaque, Lan Jue ne laissait paraître ni plaisir, ni joie. Au contraire, il se mit en boule et battit en retraite.

Alors que les éclairs sortaient de ses doigts, le dragon enflammé poursuivait sa course et augmentait sa vitesse. En un rien de temps, il était devant Mika. Il y eut un flash de lumière rouge-dorée quand soudain, une silhouette tendit la main vers elle. C’était Chu Cheng, et en apparaissant, la copie que Lan Jue avait attaquée disparut en un nuage de fumée et de cendres.

Une fausse piste, un tour !

Lan Jue fut pris par surprise. C’était vraiment un bâtard ! Tout ce bruit comme quoi il refusait de frapper une femme, et pourtant, c’était une femme qu’il frappait en premier.

Les quatre femmes n’étaient pas si éloignées en puissance de Chu Cheng et Hua Li. Avec Lan Jue avec elles, ils n’avaient aucune chance de gagner. La seule tactique viable pour les deux Monarques était simple : affaiblir les Amazones le plus possible puis se concentrer sur Zeus.

Comme Chu Cheng se préparait à attaquer, Hua Li le rejoignit. En courant en avant, il leva les mains au ciel. Instantanément, une aura bleue l’entoura et se répandit comme de puissantes vagues. Il servit non seulement à gêner Lan Jue, mais aussi à repousser Lin Guoguo et Ke’er. Les vagues s’écartèrent autour de Chu Cheng.

Les deux avaient été frères depuis des années, combattant l’un à côté de l’autre. Ce genre de coopération n’était pas exprimée verbalement, ils savaient juste ce qu’il fallait faire, et quand.

Mika ne semblait pas perturbée par l’avancée de Chu Cheng. Ses cheveux rouges s’étaient détachés et se mouvaient comme un brasier, prenant une méchante couleur rouge. Derrière elle apparut le contour monstrueux d’un démon. La bête faisait au moins six mètres de haut, et était imprécise. Une aura étouffante et corrompue en sortait, et seuls ses deux yeux rouge-sang et enflammés étaient visibles.

« Quoi ? Le Prince des démons ? » Chu Cheng plissa les yeux face à la révélation. La nouvelle information ralentit son temps de réaction.

Il ne vit pas non plus l’énorme canon d’artillerie apparaître au-dessus de l’épaule de Mika. Il tira un rayon d’énergie bleue d’un demi mètre de diamètre. Un rayon qui se dirigeait droit sur la poitrine de Chu Cheng.

Chu Cheng n’était pas lent en terme de Discipline, mais le changement surprise de la situation eut son effet. Ses propres attaques atteignirent leur cible, touchant Mika, mais il reçut le tir de plein fouet.

La lumière bleue brilla et s’éloigna, révélant Ke’er sur l’épaule de Mika. L’autre Ke’er , pas loin, disparu dans un nuage de fumée.

Une illusion ?

Hua Li aussi était surpris. Pire encore, les rapides changements avaient été précipités par cet horrible pressentiment dont il n’arrivait pas à se défaire.

Lan Jue ne fit aucun effort pour sauver Mika, en partie parce que l’attaque de Chu Cheng était couverte par les vagues de Hua Li. Alors que les vagues fonçaient sur Lan Jue, cependant, elles se séparèrent devant un flash de lumière extrêmement tranchant.. Lan Jue disparut et, en un éclair, réapparut devant Hua Li.

Son corps trembla quelques fois et disparut, avant qu’un filet serré de puissante lumière bleue ne tombe sur la célébrité.

Du côté de Hua Li, son corps adopta une qualité spectrale. D’innombrables rayons de lumière bleu-dorés sortirent de lui, accompagnés du rugissement des vagues.

Le temps que Lan Jue réapparaisse, Hua Li s’était échappé du piège écrasant. La lumière dorée qu’il émettait était un degré moins forte qu’avant.

Lan Jue envoya une orbe de lumière dorée d’un mouvement de poignet. L’expression de Hua Li changea du tout au tout alors qu’il se propulsait sur le côté, suivi immédiatement d’une explosion qui secoua toute l’arène.

C’était le pouvoir de la Discipline de Lan Jue, sa vitesse luminique et sa foudre. Tout ce qu’on pouvait voir c’était Hua Li et Chu Cheng se faire repousser sans plus de cérémonie.

« Hey, honorables professeurs, Je me suis dit que j’allais partager quelque chose avec vous : il m’est arrivé un truc horrible. Je mangeais à l’école, quand en mordant dans mon porc braisé, je me suis rendu compte qu’il était un peu périmé. Du coup j’ai enlevé ce morceau… »

Chu Cheng et Hua Li étaient occupés avec Zeus et ses Amazones quand une voix étrange résonna dans l’arène. Elle avait un ton solide.

« Qu’est-ce que… » Réagit Hua li en premier, surpris et irrité par l’assaut verbal. Il était aussi assez sûr de reconnaître la voix. Tang Xiao ?

La même blague qu’avant venait de la bouche du gamin, plutôt que de Lan Jue. Son compatriote n’avait pas la même verve que le jeune homme. Hua Li, heureusement, avait déjà eu affaire à cette supercherie et ne fut pas surpris. Chu Cheng, en revanche, fut surpris par le début de conversation, et le respect avec lequel il avait été prononcé.

Mais, la demi-seconde d’hésitation était tout ce qu’il fallait à Lan Jue pour enfermer Hua Li dans un filet électrique. Il était accroupi, les mains fermement appuyées au sol. La cage qui le gardait lui et le showman en place était petite.

Chu Cheng se secoua de sa torpeur et, ignorant temporairement Mika et Ke’er, fila à la rescousse de Hua Li. Il savait très bien que si Hua Li était retiré de l’équation, il se retrouverait à un contre cinq. Ce qui était intenable.

« … J’ai enlevé la moisissure avec attention. Je n’allais quand même pas jeter de la si bonne nourriture alors je l’ai jetée dans ma bouche. Et quelle ne fut pas ma surprise, c’était un morceau de gingembre ! » La chute de Tang Xiao tomba au moment où Chu Cheng lançait son attaque.

Les mots filèrent droit dans le cerveau de Chu Cheng. Il ne put s’empêcher de rire, ce qui lui fit perdre le contrôle de sa Discipline.

Un soupir auto-satisfait et dédaigneux fut entendu de derrière.

La force envahissante d’un coup psychique le frappa comme un coup de marteau. Soudain, il sentit son esprit partir en vrille alors que ses pensées se rentraient dedans. Si l’effet ne faisait pas physiquement mal, il fut soudainement trop confus pour faire suffisamment attention. Ce qui laissa assez de temps à Mika et Ke’er pour le rattraper. Chu Cheng fut propulsé dans les airs quand leurs attaques l’atteignirent.

La cage grésilla. Pour le plupart, surtout ceux dont la Discipline se base sur la vitesse, se restreindre dans une cage peut sembler une mauvaise idée. Mais Lan Jue n’était pas d’accord.

Les capacités défensives de Hua Li faisaient partie des plus puissantes de leur groupe, et les éclairs qui l’assaillaient dans la cage étaient donc facilement contrés. Mais les projectiles de lumière soudains de Lan Jue faisaient dépenser à Hua Li bien plus d’énergie et de pensée sur l’esquive.

Cet article comporte 5 commentaires
    1. Ouais désolé, le chapitre est prêt, j’ai juste eu une fin de semestre un peu chargée et j’ai pas eu le temps de le publier, je fais ça tout de suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top