skip to Main Content
Menu

Chapitre 157 – Éveil de Discipline ?

Traducteur en Français : Arpakshaad
Editrice & Checkeuse : Miss X

Chapitre 157 – Éveil de Discipline ?

Un flash électrique et la forme vague de Lan Jue apparut à nouveau au bord de la forêt sur la montage. Il avait une expression bizarre au visage.

« Un éveil de Discipline ? Sa ‘maladie’ vient de l’éclosion de sa Discipline ? Et depuis quand sa Discipline ressemble autant à celle de Héra au début ? Héra non plus ne m’avait jamais dit ce qu’était sa Discipline, mais ces ondes énergétiques ne peuvent pas mentir. Elle sont plus faibles que celles de Héra, par contre, comme si elle venait juste de s’éveiller. Qu’est-ce qui se passe ? »

Sa confusion fit place à de la joie, cependant, puisque, au final, ses problèmes n’étaient pas graves. Au contraire, le réveil d’une Discipline était un grand moment.

Il avait perdu Héra depuis trois ans, mais il se souvenait de tout, comme si cela venait juste d’arriver. Au début, comme lui, elle était une pilote de mécha talentueuse. Mais, elle était aussi différente des autres pilotes de haut niveau. Son Talent ne semblait pas avoir d’utilité martiale particulière. Il n’améliorait que son corps. Sa réactivité, son agilité et sa force physique étaient toutes au-delà de la moyenne. C’était comme cela qu’elle avait atteint les sommets du pilotage de mécha. Grâce à cette étrange Discipline, sa vitesse manuelle était encore plus rapide que la sienne.

Il lui avait demandé une fois, à propos de sa Discipline. Avec autant de sortie énergétique, avait-il dit, pourquoi n’utilisait-elle jamais sa Discipline au combat ? Elle deviendrait beaucoup plus forte. Elle n’avait rien de plus dit que sa Discipline se fusionnait mal avec un mécha. En conséquence, elle n’atteignit jamais le rang Dieu des pilotes. Mais elle n’avait jamais prévu ce jour là…

Ressentir à nouveau ce pouvoir fit remonter une marée de souvenirs, tellement semblable à celle de Héra. La différence de puissance était inévitable, mais cette sensation familière aussi.

Elle lui ressemblait déjà tellement, et maintenant, à son âge, avoir sa Discipline qui se réveillait, et une Discipline si similaire à celle de Héra… Inconcevable n’était pas suffisant pour le décrire. Mais qu’est-ce qui se passait ?

Avec toutes ces questions tournant en rond dans sa tête, Lan Jue partit de la montagne. Il monta sur son vélo, et se mit à pédaler.

Le temps qu’il arrive à la joaillerie, Hua Li et Chu Cheng l’attendaient déjà.

Le déguisement de Hua Li aujourd’hui était un chapeau, avec une paire de lunettes au gros cadre noir. Ce n’était pas un gros effort pour cacher son identité, mais il n’y avait jamais grand monde sur l’Avenue. Il n’avait pas vraiment besoin de sa combinaison de bonhomme de neige.

Chu Cheng était assis sur le comptoir, parlant doucement avec Ke’er. Quelque chose de peu approprié, à en juger par le petit sourire sur son visage.

Ding ding. La porte annonça l’arrivée de Lan Jue.

« Boss, vous êtes rentré, » salua Ke’er sans hésitation.

Lan Jue la salua d’un signe de tête. Le sourire de Chu Cheng avait disparu, et il regardait le plafond l’air le plus innocent du monde.

La pitoyable tentative de se rattraper de son ami le fit rire. « D’accord, d’accord. Pas besoin de faire semblant. On sait tous quel genre d’homme tu es. »

Chu Cheng poussa un petit rire. « Ah ouais ? Et quel genre d’homme suis-je ? »

« Un bâtard, » répondit Lan Jue sans perdre un instant. « Xiuxiu, Ke’er. Vous évitez ce malotru comme la peste, compris ? Il ne vaut rien pour aucun d’entre nous. »

Xiuxiu couvrit sa bouche innocemment en riant, tandis que Ke’er jetait un regard à son ancien compagnon de conversation. « Ben, il vient de m’inviter à dîner et à voir un film, boss. Vous pensez qu’il a de mauvaises intentions ? »

« Ah-heum, hum ! » Chu Cheng se mit soudainement à tousser. Ce qui n’aida pas beaucoup à dissiper le malaise ambiant. « Bon. J’ai entendu dire que tu nous amenais quelque part, bro. Hua Li me disait qu’il y avait ce Gourmet sur l’Avenue qui faisait une délicieuse soupe. »

Lan Jue se rapprocha du petit groupe et prit le verre d’eau que lui tendait Xiuxiu. Il prit une gorgée avant de répondre. « Aucune idée de ce qu’il va nous faire, par contre. Il nous reste un peu de temps, ça vous dit d’aller au sous-sol ? Je pourrais voir comment vont mes bébés apprentis. »

« C’est parti. » Hua Li se leva et s’étira. Il semblait fatigué.

« Qu’est-ce qui t’a mis de si mauvaise humeur, A-Li ? T’as un énorme concert bientôt, » demanda Lan Jue.

Le joli visage de Hua Li laissa transparaître une pointe de lamentation. « Mo Xiao, comme toujours ! Elle se venge pour quand je suis parti. Elle me fait travailler deux fois plus que ce que je ferais pour un concert normal. Je ne dors que quelques heures par nuit ! Vous, vous n’avez aucune conception de sa cruauté. Ce qui est pire, c’est ce courant moral qu’elle a en ce moment, elle arrête pas de parler de comment c’est un concert caritatif, et qu’on a besoin des dons pour les opérations de recherche et de sauvetage. Tout ça couplé au fait que je n’ai aucun échappatoire, elle a tout fermé à double tour. Pauvre de moi ! A-Jue, fuyons ensemble et sortons d’ici »

Lan Jue poussa un petit rire face à son pitoyable compagnon. « D’accord. Mais d’abord tu dois me trouver une planète habitable sur laquelle Gobi n’a pas encore mis la main. »

« Ah… » Hua Li regarda le sol déprimé. « Bordel de merde, si seulement je n’était pas en train de faire ce concert à la con. »

« Ta gueule ! »

« La ferme. »

Chu Cheng et Lan Jue parlèrent en même temps, Lan Jue couvrant même la bouche de Hua Li d’une main.

« Tu ne te rends pas compte du bordel que ça foutrait si quelqu’un t’entendait dire ça ? Les conséquences économiques que ça aurait ? » Chu Cheng n’était tout d’un coup plus le même, de son attitude habituellement décontractée, il était devenu froid.

Hua Li repoussa la main de Lan Jue. « D’accord ! Va voir tes élèves. La progression du petit gros est pas mal, il a un sérieux potentiel. L’autre dort encore. »

Lan Jue tourna son attention vers Xiuxiu et Ke’er. « Vous venez aussi. On ferme la boutique du haut pour quelques instants. »

« Oui boss, » dit Xiuxiu, se rapprochant de la porte et la fermant à clef. Ce n’est pas comme si c’était important, vraiment, la boutique du haut recevait rarement des visiteurs.

Les cinq prirent l’ascenseur du magasin pour retrouver son homologue du sous-sol.

« Ah boss, vous êtes là. » Les salua Mika à l’ouverture des portes. Aujourd’hui, elle était vêtue d’une veste et d’une jupe noire, ses cheveux rouge feu noués en un chignon sur sa tête.

À la seconde où il la vit, les yeux de Chu Cheng brillèrent d’une lueur carnassière. Sans un mot, il lança un regard à Lan Jue, mais son intention était claire. Cependant, Lan Jue sembla ne rien remarquer.

Lin Guoguo aussi se rapprocha. « Hey boss. Je suppose que vous avez ramené Ke’er et Xiuxiu pour voir comment va l’entraînement ? »

Lan Jue sourit en secouant la tête. « Négatif. »

« Oh ? » Lin Guoguo tourna la tête et dit : « Qu’est-ce qui se passe alors ? »

« Tu le sauras assez vite, » répondit-il mystérieusement. « Commence par m’amener voir Jin Tao. »

« Oui boss. » Mika ouvrit la marche, amenant les autres dans l’arrière boutique.

En marchant, Lan Jue s’adressa à son numéro deux : « Mika, tu me montreras l’inventaire de la boutique quand t’auras le temps. »

« Bien sûr, » dit-elle. « Vous l’aurez demain. »

Il hocha de la tête. « C’est grâce au Maître des Vins et au Docteur que j’ai pu en sortir vivant cette fois. Je leur dois beaucoup. Le Docteur a même dû payer une gemme de rang S. Nous n’en avons pas en stock, mais il est important de le remercier et de lui montrer qu’on veut le rembourser. Prenez garde à le prendre de mon stock personnel. »

« Qu’est-ce que vous dites, boss ? » demanda Mika. « Nous sommes tous dans le même bateau, stock compris. »

Lan Jue sourit et ne dit rien de plus.

Chu Cheng se déplaça comme s’il venait d’apparaître derrière Mika. Hua Li le ramena à la normale d’un coup de pied.

Jin Tao dormait encore dans le module alimentaire, flottant tranquillement dans l’étrange gel. De temps en temps, des flashs multicolores courraient à la surface de sa peau.

Lan Jue jeta un œil à l’ordinateur du module, regardant les signes vitaux. Il hocha la tête, apparemment content de ce qu’il voyait.

« Le gamin a une sacrée volonté. Les effets semblent bons. Les deux prochaines injections devraient mieux se passer. »

Hua Li prit la parole : « Tu as un bon œil. Quand j’ai vu le gamin la première fois, j’en pensais pas grand chose. Maintenant je vois que tu avais raison. Il n’a aucun Talent réel, mais sa volonté est presque sur-humaine. De ce point de vue là, il a un énorme potentiel. On ne peut juste pas prévoir comment la décoction Fantastica Genetica va influencer sa Discipline. »

Lan Jue se retourna vers Mika. « Quand est-ce que Tang Xiao arrive aujourd’hui ? »

« Bientôt normalement, » répondit-elle. « Il vient tous les jours. Il est peut-être gros, mais il est malin en combat. Il n’arrête pas de me provoquer en plein milieu du combat, donc évidemment je dois le réduire en bouillie à chaque fois. »

Lan Jue poussa un petit rire. « C’est son style de combat particulier. Aucune indication d’un deuxième éveil de sa Discipline ? »

« Rien pour l’instant. Cependant, avec la pression qu’on lui a ajoutée, il n’a certainement pas progressé lentement. Définitivement plus rapidement qu’un Adepte de niveau sept moyen. De ce que je comprends, ça ne devrait pas être long. »

« Bien, » répondit-il. « On va continuer d’attendre. »

Hua Li lui lança un regard inquisiteur. « Alors qu’est-ce qu’on fait ici, de toute façon ? »

« On va regarder un petit échange. »

« Un échange ? » Demanda Chu Cheng. « Qui ? Quoi ? Et où ? »

Lan Jue les regarda. « Avez-vous oublié pourquoi vous êtes venus ? On a accepté le défi de Piao Hong et des Gardiens. Si on n’est pas au niveau et qu’on perd, grand-frère va nous en coller une bonne. Il faut qu’on commence l’entraînement. Ça fait une éternité qu’on n’a pas travaillé ensemble, il est grand temps qu’on s’y remette. »

Le visage de Chu Cheng s’illumina, échangeant un regard avec Hua Li. « Tu prévois vraiment de t’améliorer, hein ? Bien, on est donc là pour échanger nos notes en temps qu’Adeptes et pilotes ? »

Le sourire de Lan Jue lui monta aux oreilles. « J’ai compris quelque chose récemment. Aujourd’hui on va commencer avec nos Disciplines. Au bout d’un moment, quand Tang Xiao se réveillera, on y mettra les grands moyens. On leur montrera à quoi ressemble une vraie équipe qui travaille ensemble. Demain, on se met au combat de méchas. »

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top