skip to Main Content
Menu

Chapitre 137 – Paix intérieure

Traducteur en Français : Arpakshaad
Editrice & Checkeuse : Miss X

Chapitre 137 - Paix intérieure

Tan Lingyun cracha son rapport : « Tout le monde est là. Tous sauf Lan Jue. Je ne sais pas quel est son problème, il a dit qu’il voulait aider et s’est mis à courir vers la forêt. J’ai envoyé Wang Hongyuan le chercher. Oh oui, et il se trouve que le professeur de danse est un adepte puissant. Sa Discipline est le vampirisme et la noirceur. Environ au septième niveau. Je ne pense pas qu’il aura de problème. »

« Très bien. Montez, et comptez-les. On partira quand on sera tous là. Faut qu’on se casse d’ici. Il y a des monstres partout tout d’un coup. Leur origine est incertaine, mais ils relâchent un genre de poison qui dévore tout ce qu’il touche. Celui que j’ai rencontré équivalait à peu près à un adepte de niveau six. »

« Compris. » Tan Lingyun hocha la tête puis rentra dans la cabine. Elle s’occupa à installer les professeurs et à compter ceux qui restaient.

Dix minutes plus tard, Wu Junyi les rejoint.

« Lingyun, combien ? » Demanda-t-il à l’instructrice de mécha.

« Comptant nous deux, » dit-elle, « trente sept. Il en manque trois. Wang Hongyuan et Lan Jue ne sont pas encore rentrés. Il n’en manque qu’un seul. »

Les yeux de Wu Junyi étaient lourds de regrets. « Ce professeur est mort, tué par le poison d’un monstre. On n’attend plus que le retour des deux autres. Vous avez essayé leur communicateurs ? »

Tan Lingyun grogna de colère : « Ces deux débiles. Leurs coms sont éteints. Je n’ai pas réussi à les joindre. »

Wu Junyi sentit son cœur se serrer. « On n’a plus de temps. Je viens juste de repérer un de ces trucs qui se dirigeait vers nous. Dites à l’équipage de se préparer au décollage. Je vais aller les chercher, et vous ramenez le reste sur Skyfire. » Il faillit bondir hors de la cabine pour aller les chercher.

« Directeur, un instant. » L’appela Tan Lingyun.

« Hein ? » il s’arrêta et tourna la tête pour la regarder. Soudain, le monde tournait, et quand il revint à lui, il était en train de s’écraser contre le mur intérieur de la cabine.

« Je suis désolée, Directeur. Quand je reviendrai, je vous ferai des excuses officielles. Mais ces deux-là sont de mon groupe, et je suis responsable de leur sécurité. Dépêchez-vous de ramener les autres à la maison. » Lui cria-t-elle en courant vers les arbres, sa voix de plus en plus faible.

« Cette fichue femme ! » Dit Wu Junyi, livide, mais il n’avait pas le temps de lui courir après et de discuter. Debout dans l’ouverture de la cabine, il pouvait voir la lumière rouge qui recouvrait l’horizon de plus en plus.

Il regarda les professeurs derrière lui, apeurés, fatigués, et encore en danger. De rage, il tapa du pied contre le sol. « Fermez les portes ! On sort d’ici. »

Wu Junyi était Directeur de l’Enseignement. Il se souciait de ses professeurs, mais sa priorité devait être la sécurité du plus grand nombre. Pour l’instant, il n’avait pas le choix : ce qu’il pouvait faire, c’était de mettre la majorité de ses employés en sûreté.

ζ

Lan Jue filait dans la forêt. Des éclairs d’électricité serpentaient derrière ses yeux. La promesse de Thor brillait sur son petit doigt, appelant l’énorme mécha.

L’état de Lan Jue l’obligeait à compter sur Thor. Ce serait sa plus grande chance pour un combat efficace. Même maintenant, le mécha bleu défendait un groupe de touristes de deux bêtes aliènes. Il lui faudrait un moment avant de pouvoir aller chercher son maître.

« Espèce de con, rentre au vaisseau ! Qu’est-ce que tu crois pouvoir faire pour ces gens ? » Lui cria une voix en colère derrière lui. Quelqu’un lui attrapa le col de sa chemise.

« Lâchez-moi ! Vous avez déjà assez d’ennemis, ne me donnez pas de bonne raison pour vous mettre une fessée. » Gronda Lan jue.

« Me battre, moi ? » Rit Wang Hongyuan. « T’as tes propres problèmes. Depuis que tu es arrivé, Jin Yan ne me consacre plus de temps. Celui qui devrait mettre une fessée à l’autre, c’est moi. »

Wang Hongyuan s’arrêta quand il sentit la main qui le tenait s’engourdir. Devant lui, le corps de Lan Jue devint flou, puis disparut. Il réapparut à cinq mètres environ.

« T’es un adepte ? » Dit Wang Hongyuan en le regardant avec surprise.

Comment pouvait-il ne pas l’être ? Depuis que Lan jue était arrivé à l’école, Wang Hongyuan l’avait surveillé discrètement. Mais il n’avait jamais senti de signe de Discipline venir de lui. Il avait supposé qu’il n’était qu’un homme normal. Mais maintenant, ses pouvoirs étaient révélés. Pour être capable de cacher ses facultés aussi longtemps, non seulement à Wang Hongyuan, mais à tout le monde… Il n’était pas sûr de savoir ce que cela voulait dire.

Il n’y avait que deux possibilités. Soit la Discipline de Lan Jue était tournée vers la discrétion. Soit il était lui-même bien plus puissant que Wang Honyuan.

Lan Jue le regarda calmement, et parla tranquillement : « Rentrez au vaisseau, s’il vous plaît, Professeur Wang. Je ne suis pas intéressé par Professeur Jin, notre relation n’est que celle de collègues. Ce que vous éprouvez à son sujet est votre affaire, et j’apprécierais qu’à l’avenir, vous ne relâchiez pas votre colère sur moi. Pour l’instant, Taihua est en pleine crise, et je ne peux pas fuir, et continuer d’avoir bonne conscience. Je dois aller aider ceux qui sont encore en danger. Quand vous rentrerez, je vous demanderai de garder mon secret. »

Il n’aimait vraiment pas Wang Hongyuan le moins du monde, mais quel que soit son ressenti vis à vis de lui, il l’avait poursuivi pour s’assurer de sa sécurité. Quand il s’était agi de prendre les bonnes décisions morales, Professeur Wang avait fait le bon choix. Lan Jue avait donc une bien meilleure considération de cet homme, maintenant.

« Que peut faire une personne ? » Répondit Wang Hongyuan, la colère inscrite sur son visage.

Lan Jue lui sourit et répondit : « Parfois, le pouvoir d’une seule personne ne suffit pas. Mais si nous pensions tous ainsi, nous ne ferions que subir les problèmes, pas leur faire face. Je ne sais pas ce que je peux accomplir, mais en faisant ce que je peux, au moins, je n’aurai pas de regrets. La paix intérieure. »

Lan Jue s’éleva dans les airs, entouré de flashs électriques. Ils clignotaient, et soudain, il volait droit vers le centre de la forêt.

Wang Hongyuan resta figé sur place, regardant fixement l’endroit où l’homme s’était tenu. Les mots de Lan Jue luttaient dans sa propre tête, et il frappa soudainement du pied. Une étrange lumière rouge grimpa dans ses yeux. Il leva la main droite, et sortit un collier de son cou. Il tira dessus, brisant la chaîne.

Il tendit lentement la main, révélant le pendentif à l’intérieur. Plus précisément, c’était une bague, en argent, une gemme rouge-sang y était incrustée. Ce n’était pas un rubis, car en la regardant, on pouvait la voir battre d’une douce lumière rouge.

Wang Hongyuan la mit solennellement à son index gauche. Il leva le bras, haut dans les airs.

Une colonne de lumière rouge s’éleva dans les cieux, et là où elle passait, l’espace semblait faire des vagues. Lan Jue, pas trop loin, sentit la vague de pouvoir naître derrière lui. Il se retourna à temps pour voir le rayon partir dans l’espace.

En regardant, une silhouette couleur sang apparut dans la lumière, prenant des proportions énormes.

Un mécha, au corps reluisant comme du sang, s’étirait sur environ dix-huit mètres dans le ciel. Il était fin, et dans son dos pendait une cape rouge. Elle volait dans le vent, faite d’un matériau inconnu qui tombait tel une cascade de sang. Un cocon rouge émanait de l’ensemble.

Le mécha sanguin rejoignit deux halos noirs. Ils étaient unis, et là où le mécha se tenait, c’était comme s’ils avalaient la lumière autour d’eux. On avait l’impression que le sillage de la machine était bien plus sombre.

Un rayon de lumière rouge lui tombait dessus du haut des cieux. À l’intérieur, battant de ses ailes de chauve-souris, Wang Hongyuan se dirigeait vers le cockpit.

Un mécha de classe empereur ?

Lan Jue avait de l’expérience, et reconnut immédiatement la classe du mécha. Ce qu’il n’avait pas prévu, était que Wang Hongyuan était capable d’en piloter un. Cela voulait dire que lui aussi était au rang d’empereur.

« T’es pas le seul à pouvoir montrer qu’il fait du bien. » Marmonna Wang Hongyuan. Sa voix sonna directement à l’oreille de Lan Jue, portée par un rayon de lumière rouge.

Un petit sourire grimpa sur le visage de Lan Jue. Il étira sa main droite, levant son pouce en direction du mécha, en signe de félicitations. « Un vrai homme, Professeur Wang. »

« T’essaie encore de te faire défoncer ? » Lui lança Wang Hongyuan, indigné. « Dépêche-toi. Si tu veux aider, cesse de perdre du temps en disant n’importe quoi. On dirait que j’ai le seul mécha sur cette planète de toute façon… »

Alors que la dernière syllabe sortait de sa bouche, le mécha rouge se secoua de sa torpeur, prit vie, et leva la tête. Un brillante lumière bleue fit face à son affirmation d’un grand coup de tonnerre, s’écrasant au sol à une trentaine de mètres de Wang Hogyuan.

« Deux méchas. » Corrigea Lan Jue, un sourire auto-satisfait sur le visage. Un lumière azure sortit de la poitrine de Thor pour envelopper Lan Jue.

Wang Hongyuan ne vit que la surface polie et bleue onduler un peu, puis Lan Jue et le rayon disparurent.

Le mec a vraiment aussi ramené un mécha ? Et il utilise des gemmes de pouvoir d’espace. Ce mécha…

Wang Hongyuan était assez fier de son mécha, Idoloclaste. Mais son mécha fin de dix-huit mètres avait l’air menu face à la bête de vingt-deux mètres à côté de lui.

Des éclair d’électricité couraient le long de la surface de Thor. Sa présence même était presque oppressante. Vague après vague d’énergie en sortaient. Le monde semblait se tordre sous la pression des énergies instables.

Ce… C’est pas…

Wang Hongyuan regardait la silhouette imposante de Thor, la bouche ouverte.

« Professeur Wang, allons-y. Ne perdons pas de temps. Suivez-moi ! » La voix puissante de Lan Jue résonna depuis Thor. En un éclair de lumière, le mécha bleu partit en trombes.

Wang Hongyuan était presque figé de stupéfaction, mais il fit comme demandé, et mit Idoloclaste en vol.

« Communication entrante. » L’I.A du mécha emplit le cockpit d’Idoloclaste et Wang Hongyuan répondit.

Cet article comporte 4 commentaires
  1. Et oui je sais c’est un miracle j’ai lu sept chapitre aujourd’hui XD En tout cas Arpak’ et Miss X vous faites toujours de l’excellent boulot, ça fait plaisir de lire SA dans ces conditions. Je vais bien réussir à rattraper les sorties. un jour peut-être !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top