skip to Main Content
Menu

Chapitre 120 – Avantages de professeurs

Traducteur en Français : Arpakshaad
Checkeuse : Miss X

Chapitre 120 - Avantages de professeurs

« Dites Professeur Lan, vous avez entendu ? Dans deux jours, l’école va nous mettre dans des groupes et nous amener en voyage. C’est supposé être un exercice de team-building. » Jin Yan était excitée et héla Lan Jue au moment où il entra pour s’asseoir à son bureau.

« Un voyage ? » En vrai, ce mot n’avait jamais été prononcé directement par Lan Jue depuis qu’il était petit. Toutes les sorties qu’il avait faites avaient un but, pas pour le fun. Il la regarda platement.

Jin Yan continua enthousiaste. « Ouii ! Chaque année, l’école nous amène en voyage. C’est différent à chaque fois, le coût et la durée. C’est le premier de l’année. J’ai entendu dire qu’on quittait Skyfire pour sa planète cousine la plus proche, Taihua. C’est le paradis de tous les vacanciers de l’Alliance de l’Est ! Il paraît qu’elle a les plus belles plages et les plus beaux lacs. Ils ont choisi cette planète spécialement pour son paysage. L’Assemblée législative de l’Alliance de l’Est y a mis des règles pour s’assurer qu’elle ne se sur-développe pas, du coup, elle reste un paradis pour les vacances. Il paraît qu’il y a des milliers d’hectares d’incroyables vieilles forêts vierges, débordantes de couleurs et de parfums et de sons. En tant que professeurs électifs, nous avons un peu moins de cours, alors pour quelque chose d’aussi bien que ça, c’est clairement une première. On va enfin pouvoir y aller nous-mêmes. »

Le visage de Jin Yan débordait d’excitation, Lan Jue ne pouvait que sourire. Malheureusement, dans son état, partir n’aiderait pas son rétablissement.

« Professeur Jin, est-il possible de ne pas y aller ? »

Elle cligna des yeux, surprise. « Bien sûr que non. C’est une indemnité donnée par l’école, mais le team-building n’en est qu’une partie. Seuls les professeurs ayant prévenu et avec des circonstances particulières en sont exemptés. Qu’y a-t-il, vous ne voulez pas venir ? »

« Oh, non. Je suis juste un peu occupé ces derniers temps… »

Jin Yan lui lança un ‘hmph’ joueur. « Deux cours, et vous dites que vous êtes occupé ? C’est quoi ce cours sur la bijouterie que vous donnez demain de toute façon ? Je veux venir voir. »

Lan Jue sourit mystérieusement. « C’est un secret. Vous verrez demain. »

Comme toujours, Wang Hongyuang qui n’était pas loin lança un regard à Lan Jue. Sa bouche se tordit de mépris.

Lan Jue s’excusa du bureau. Une fois dehors, il entra un numéro dans le communicateur.

« Jin Tao, une demi-heure après le repas. Dis-le à Tang Xiao et retrouvez-moi au point d’enseignement. »

« Bien reçu Professeur, » répondit joyeusement Jin Tao.

Lan Jue était continuellement surpris par ce gars. Ce gamin était fou ! Il avait été roué de coups les dernières fois, et pourtant, il était aussi excité que la première fois.

Jin Tao était très certainement excité, et la raison était simple. Il pouvait se voir s’améliorer.

Hua Li l’avait battu et soigné plus de fois qu’il ne pouvait s’en souvenir cet après-midi-là, à tel point qu’il n’arrivait plus à savoir ce qui le faisait plus souffrir : son esprit ou son corps. Mais ce matin, quand il s’était réveillé, il avait clairement senti qu’il avait fait un bond en avant. Pas juste sa Discipline, mais sa force physique et ses réflexes aussi. Ces nouveaux aspects de son entraînement lui avaient fait complètement oublier l’agonie qu’il avait vécue.

Comme toujours, le repas de Lan Jue resta simple : du riz et des légumes. Il était difficile de faire plus simple. À chaque fois qu’il était obligé de manger des choses en dessous de ses attentes, il choisissait toujours le plus simple. Après tout, les adeptes de son niveau étaient capables d’assimiler l’énergie environnante pour servir de nourriture. Manger était simplement la manière la plus primitive et originelle d’enregistrer de l’énergie.

Après manger, il fit une petite promenade sur le campus de l’UNE. Où qu’il aille, il pouvait voir des étudiants allant par-ci, par-là. Il ne savait pas pourquoi, mais il se sentait en paix dans cet environnement peuplé et bruyant. Confortable. Il se trouvait de plus en plus habitué à cette école au fil du temps, et se mettait même à l’apprécier. Il se sentait presque comme un professeur, et tout allait bien.

Il se dirigea vers les deux jeunes hommes qu’il appelait disciples. Les trouvant, il vit deux expressions très différentes sur leurs visages. Jin Tao était excité, et ne perdit pas de temps à courir à la rencontre de son professeur. Tang Xiao, en revanche, était plus compliqué. Il y avait une soif de croissance dans ses yeux, mais il y avait aussi de la peur.

« Alors prof, on fait quoi aujourd’hui ? » Jin Tao remonta ses manches dramatiquement. Il semblait presque impatient de se faire tabasser

« On va commencer par parler, » dit Lan Jue. Il tapota l’épaule de Jin Tao, et ils se dirigèrent tous deux vers Tang Xiao.

Le jeune homme en surpoids sentit l’inquiétude le gagner. Même s’il ne savait depuis quand elle était là, il savait que c’était le ‘calme avant la tempête’ des proverbes. Le Professeur avait prévu quelque chose.

« Parler ? Est-ce que parler va améliorer mes facultés ? » Jin Tao parla presque sans réfléchir.

Lan Jue frappa son jeune élève sur le haut du crâne en fronçant les sourcils. « Pourquoi t’as hâte, toi ? ‘Les bons outils sont essentiels’ : tu as besoin d’une bonne préparation avant que tu ne sautes dedans. »

Jin Tao se frotta l’arrière de la tête. Mais au lieu de paraître désolé, le regard dans ses yeux était étrange. Le coup était mérité, selon lui.

« Jin Tao, Tang Xiao, je vais vous demander une fois de plus. Voulez-vous vraiment, sans aucun doute, étudier avec moi ? Je vais vous le dire honnêtement, jusqu’à maintenant, je ne vous ai pas traités comme mes disciples. Vous n’avez étudié avec moi qu’un court moment, mais quand nous commencerons vraiment, votre méthode de cultivation sera dix… voire cent fois plus difficile et douloureuse. À tel point que vous souhaiterez être mort. Je ne peux pas garantir le résultat de ce processus : au final, tout dépendra de vos propres efforts, et de votre tolérance. » Lan Jue parla honnêtement, les regardant tour à tour droit dans les yeux.

« Professeur, je n’ai pas peur. La douleur n’a pas de sens, que la force. Je suis prêt à faire tout ce qu’il faut. » Jin Tao se précipita pour répondre, sans une once d’hésitation. « Ne croyez pas que je suis impulsif. J’ai beaucoup pensé à tout ça. Mon père m’a dit une fois : ‘Dans cette vie, tu n’as qu’un nombre limité de chances. Si tu les attrapes quand elles arrivent, tu auras du succès. Si tu ne le fais pas, tu seras réduit à une vie médiocre.’ Je ne veux pas mourir comme quelqu’un d’ordinaire. Je veux être fort. Je vois comment les gens talentueux me regardent de haut, et je ne peux m’empêcher de vouloir les battre. Je déteste ce regard, qui dit que mon Talent est moins fort que le leur, que je suis quelqu’un de moins. Je déteste cette dérision condescendante.1 » La voix de Jin Tao était pleine d’émotion et de sincérité.

Lan Jue resta calme face à cette émouvante tirade. « Et quand tu deviendras fort ? Que se passera-t-il ? »

La question prit Jin Tao par surprise. Il baissa la tête pour réfléchir. « Quand je serai fort… »

Lan Ju n’attendit pas la réponse, tournant ses yeux vers Tang Xiao. « Et toi ? Tu veux toujours être mon élève ? »

« Professeur, » balbutia-t-il, « puis-je d’abord demander votre niveau de Discipline ? »

« Neuvième, » répondit-il simplement.

Slap ! Le point charnu de Tang Xiao frappa la paume de son autre main. « Je suis prêt. Stupide-Cabot l’a dit, il n’y a qu’un nombre limité d’opportunités dans la vie. Tout demande du travail. Professeur, je suis prêt à apprendre de vous. »

Lan Jue répondit avec un sourire facile. « Alors réponds à la même question. Quand tu seras fort, que feras-tu ? »

La réponse de Tang Xiao fut immédiate. « Je rejoindrai l’armée ! C’est mon rêve depuis que je suis petit, d’être un soldat. Pas pour me vanter auprès des gens que je suis un protecteur de notre terre, mais parce que je veux m’entourer des meilleurs et des plus forts. Vous dites fort, mais je ne sais pas à quel point. Mais là, ça n’a pas d’importance, peu importe ma force, je vais toujours essayer de m’améliorer. Je ne sais pas si je vous surpasserai un jour, mais il n’y a pas de meilleur endroit pour s’améliorer que l’armée. Mon idole me l’a montré : le Supersoldat d’An Lun ! »

« Un soldat ? » Les yeux de Jin Tao s’illuminèrent. « Cool ! Quand j’étais petit, mon père m’a toujours dit que je n’aurai pas de futur. Je serai aussi un soldat ! Moi aussi, je veux protéger notre peuple et notre alliance. Je viendrai avec toi quand tu t’inscriras. On verra lequel de nous deux descendra le plus de Nordiques. Qu’est-ce que t’en penses ? »

« T’as tout faux. T’es trop impulsif ! » La voix de Tang Xiao était plate, ni menaçante, ni taquine.

Le sourire de Lan Jue s’agrandit. « Pas nécessairement. Les soldats doivent avoir une volonté indomptable. Pour l’instant, on dirait que vous avez tous les deux fait des progrès, mais je dois vous prévenir : quand on commencera, si l’un de vous n’arrive pas à tenir son planning d’entraînement, il est fini. Si dans le futur, l’un de vous utilise ce que je lui apprends pour faire le mal, pour abuser les faibles, je détruirai personnellement tout pouvoir en sa possession. »

« Oui, monsieur ! » Crièrent-ils de la même voix.

« Professeur, » cria Jin Tao immédiatement après, « qu’est-ce qu’on va apprendre aujourd’hui ? De mon point de vue, la première fois que vous m’avez battu, c’est là que j’ai le plus grandi, alors vous pensez quoi ? On y retourne ? »

« Tes circonstances sont particulières, » dit Lan Jue au jeune homme impatient. « Pour toi, on va avoir besoin de mesures extrêmes. À cause de ton talent naturel faible, on va en avoir besoin si tu veux avoir une chance d’être fort. Ce sera difficile, et ça veut dire que tu devras souffrir bien plus que Tang Xiao. »

Jin Tao resta silencieux, mais finit par parler. « Alors ça veut dire que sous ces conditions extrêmes, je serai un jour capable de surpasser Gros Tang ? »

Lan Jue hocha de la tête pour confirmer.

Jin Tao lança un regard grincheux à son rival. « Alors qu’est-ce qu’on attend ? Je suis prêt quand vous voulez. »

« Si tu acceptes, » dit Lan Jue, « Alors demande à ta sœur de venir ici. Je vais avoir besoin de parler avec elle. Ça peut être dangereux, alors elle doit savoir. Peut-être pas jusqu’à mettre ta vie en danger, mais ça peut rater très rapidement… » Il s’arrêta là.

Tang Xiao sentait encore cette peur en regardant son professeur. Son attention vacillait entre lui et son camarade disciple. Jin Tao ne perdit pas de temps, il accepta, et courut trouver sa sœur.

« Professeur. » Tang Xiao était clairement perturbé.

Lan Jue ne répondit pas immédiatement, se dirigeant en fait vers un bac de pierre pas loin et s’asseyant. Il montra la place à côté de lui. Tang Xiao répondit à l’appel de son professeur et s’installa à côté de lui. Son énorme dos occupait facilement la moitié du banc.

« Tang Xiao, la capacité naturelle de ton Talent à grandir est excellente. En grandissant, ta discipline a grandi avec toi. D’après mes propres observations, peut-être que de devenir aussi gros a vraiment eu un effet. Ta capacité a très bien pu évoluer naturellement. C’est-à-dire, qu’avec la stimulation et le travail approprié, tu pourrais très bien devenir un Adepte de niveau neuf. »

« Hein ? » Le Tang Xiao qui était mal à l’aise avant, regardait maintenant Lan Jue avec de grands yeux.

Lan Jue lui sourit. « Tu ne t’attendais pas à ça, hein ? »

Tan Xiao n’arriva qu’à hocher la tête.

« Cependant, ce que j’ai dit est aussi vrai. Tu as déjà plus de vingt ans. Si tu veux atteindre ton plein potentiel à ton âge, tu vas certainement rencontrer des difficultés. Mais si tu persistes, tu verras que ça en vaudra la peine. »

« Professeur, » commença timidement Tang Xiao, « y aura-t-il un risque pour ma vie ? »

  1. NdTEN : Pfiou ! Ça m’a touché ce truc!
Cet article comporte 3 commentaires
  1. Merci. Faut attraper la chance quand elle vient… mais des fois un malheur peut cacher de la chance aussi. mais tu t’en rends compte bien plus tard XD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top