skip to Main Content
Menu

Chapitre 117 – Décoction Fantastica Genetica

Traducteur en Français : Arpakshaad
Checkeuse : Miss X

Chapitre 117 - Décoction Fantastica Genetica

La voix de Lan Jue était sérieuse. « Tu parlerais comme ça à ton ennemi si ça avait été un vrai combat ? Tu n’en aurais pas eu l’occasion, parce que tu serais mort. »

« Qu-… » La voix de Hua Li se perdit.

Dans Thor, Lan Jue luttait vaillamment avec lui-même pour empêcher le rire d’exploser hors de lui. C’était une tâche difficile !

On dirait que les astuces de Tang Xiao étaient finalement utiles. Même lui avait presque été battu la première fois qu’il avait rencontré l’horrible tactique.

« Inacceptable ! Encore ! » Hua Li grinçait des dents de manière audible.

La voix de Lan Jue était hautaine et condescendante. « La différence de pouvoir est trop élevée. Entraîne-toi plus, et défie-moi quand tu seras prêt ! » Thor disparut en un éclair, sans donner une chance à Hua Li de répondre1.

Il ne fallut pas longtemps à Zeus et Poséidon pour se retrouver à nouveau à marcher dans les rues de Dreamburgh.

« A-Jue ! Depuis quand est-ce que t’es un petit connard comme ça ? » Poséidon fonça sur Zeus, l’attrapant par le cou !2

« Systèmes de protection, » répondit Zeus tranquillement.

Boom ! Un arc d’électricité s’écrasa depuis les cieux. Il repoussa Poséidon d’une douzaine de mètres, le cramant.

Zeus pointa un doigt au corps fumant de son compagnon. « Problème de toucher. »

« Zeus ! » À ce moment, une voix digitalisée de femme appela son nom.

Il se retourna pour voir la source du son, trouvant la femme en rouge qui avait regardé leur combat. « Pia Hong. Merci pour la gemme. »

La voix de Piao Hong était tranchante. « Malheureusement, je n’ai pas vu ce que j’étais venu voir. Je vais probablement demander un remboursement à DreamNet. »

« Comme tu voudras. Ah oui, en fait, je te cherchais. »

« Moi ? » Sa voix portait sa surprise.

Zeus répondit en hochant. « Je voulais savoir si tu étais intéressée par un échange commercial. Je voulais t’acheter de la décoction fantastica genetica. »

Elle cligna des yeux. « Ça t’es encore utile ? »

« Ne t’en fais pas pour ça, » dit Zeus. « Je saurai lui trouver une utilité. Quel est ton prix ? »

Piao Hong resta silencieuse un moment. Elle finit par ouvrir la bouche. « Tu devrais savoir, ce genre de chose n’a pas de prix. Pour ceux qui en ont besoin, il n’y a pas de prix assez élevé. C’est aussi un secret, et je ne peux pas vérifier ton identité. Je ne peux pas le vendre. »

Zeus sourit derrière son masque. « Ici, il n’y a rien qui n’aie pas de prix. »

Cela amena un sourire sur le visage de Piao Hong. « Tu es certainement à la hauteur de ta réputation. Tu dis vrai : ici, il n’y a rien qu’on ne puisse pas acheter. En fait, je suis aussi là parce que je veux m’entretenir avec vous deux. Si vous acceptez, la décoction sera tienne en tant que paiement à l’avance. »

« Oh ? » Poséidon avait entendu l’échange. « Qu’y a-t-il de si important pour que tu sois prête à payer une décoction en avance ? »

Piao Hong sourit secrètement. Ses habits rouges semblèrent fondre et pulser. « Un combat d’Equipe-Dieu ! »

La surprise et la suspicion passèrent dans les yeux des deux Monarques.

« Les Quatre Divins Monarques ont occupé le haut des classements de l’Autel pendant trop longtemps. En trois ans, il y a forcément eu du changement. Nous présentons un défi à votre équipe. » La voix métallique de Piao Hong devint plus tranchante.

La réponse de Zeus était tiède. « D’après les règles, vous devez d’abord être dans le top dix. Seulement alors pouvez-vous nous défier. D’après les règles de DreamNet, nous avons trois mois pour nous préparer. Nous devrons accepter, ou risquer de perdre notre classement. À quoi tu joues ? »

L’aura de Piao Hong devint bien plus douce. « Intelligent. Ce que nous voulons est simple : le rendre public ! Un spectacle pour tous les habitants des Trois Alliances. Donnons leur du spectacle, qu’ils sachent ce qu’est un vrai combat de Dieux. Faisons bouillir le sang des jeunes pilotes, qu’ils rêvent d’être où nous sommes. Faisons trembler l’univers ! » Sa voix monta en crescendo, brûlante et émotive. Même Zeus et Poséidon furent emportés.

« Public ? Tu n’y penses pas, si ? » Dit Poséidon. « Tu dois savoir que tous les meilleurs pilotes ont leurs propres astuces et secrets. Avec une compétition comme ça, ouverte au public, tous les secrets seraient révélés à tout le monde. Les techniques d’enregistrement modernes peuvent sauvegarder le plus petit détail. Cela reviendrait à donner un livre de jeu complet à nos ennemis, à piocher dedans quand ça les amuse. Ce serait le premier combat de Dieux public de l’histoire de DreamNet, encore moins ouvert aux Trois Alliances. La Fantastica Genetica est importante, mais en comparaison à ce que tu nous demandes, ce n’est rien. »

« Exactement, » répondit doucement Piao Hong, « et c’est pour ça que nous discutons. Notre but n’est pas d’amuser la galerie. C’est quelque chose… réservé pour les mauvais jours. »

« On t’écoute, » dit Zeus. « Mais tu devrais savoir qu’il n’y a qu’une très bonne carotte qui nous fera accepter ton bâton. »

« Vous connaissez les origines de DreamNet, je suppose ? » Piao hong changea subitement de sujet.

Elle poursuivit. « DreamNet est la plus grande coopération multinationale des trois Alliances. Une plateforme indépendante crée par les trois grandes nations. De manière à assurer son impartialité, son comité central s’est détaché des alliances pour devenir sa propre unité spéciale. Elle est plus avancée que les armées des trois alliances mises ensembles. Son support technologique est plus puissant que les dix plus grandes familles des alliances mises ensembles. »

« Et avez-vous entendu parler de la Proclamation de Justice ? » Elle fit une pause pour les regarder.

Zeus et Poséidon se lancèrent un regard.

« Bien sûr, » dit Zeus. « La Proclamation fut dirigée vers le comité central. Ils étaient trop puissants, et avaient besoin de restrictions. Lors de leur établissement, les trois alliances et la coopération elle-même se sont mises d’accord, créant la Proclamation et ses règles pour aider à comprendre ses effets sur les gens. Par exemple, une des règles stipule que si une personnalité virtuelle développe des émotions, elle doit être détruite. Et ainsi de suite avec le reste de la Proclamation, prévoyant tous les cas possibles. »

Piao Hong hocha la tête. « Je vous demande ceci parce que je veux savoir si vous êtes d’accord. Que toutes les proclamations du comité sont justes, égalitaires, et dans le meilleur intérêt du développement humain. » En parlant, elle leva une main. Une lumière dorée s’approcha de Zeus.

Zeus attrapa habilement la lumière dorée. La lumière elle-même n’était pas une chose corporelle, et en se faisant attraper par Lan Jue, une colonne de lumière dorée descendit des cieux. Une voix digne et à vous briser les oreilles hurla dans toutes les directions.

« Je protège l’équilibre de DreamNet. » Alors que les mots courraient vers eux, c’était comme si tout Dreamburgh tremblait. Devant les yeux écarquillés de Zeus et de Poséidon, une figure majestueuse apparut. Elle était d’âge moyen, vivante de lumière dorée. Une paire d’yeux dorés les regarda, mais c’était comme s’ils voyaient tout, et d’un coup. C’était comme s’ils pouvaient traverser votre âme.

« Un gardien de DreamNet ? » Zeus et Poséidon parlèrent en même temps.

Le tremblement de terre, la lumière dorée… Tout disparut soudainement.

Zeus regarda Piao Hong avec de grands yeux. « Je n’avais aucune idée que tu étais un Gardien. »

Les Gardiens de DreamNet étaient un groupe spécial, qui existait spécialement pour s’occuper des affaires internes de la réalité grandissante. Ils n’existaient qu’ici, et à partir du jour où ils acceptaient le manteau de gardien, leur travail consistait à protéger DreamNet, et la myriade de gens qui l’utilisait, des dangers possibles. Comme DreamNet, eux aussi étaient libres des restrictions des alliances.

Leurs identités étaient un secret jalousement gardé : personne ne savait qui étaient réellement les gardiens. Les protecteurs masqués ne se montraient que quand il se passait quelque chose de sérieux dans le monde virtuel.

Piao Hong hocha. « En effet. Même si je suis née dans l’Alliance de l’Ouest, je suis maintenant une Gardienne de cet endroit. Rappelez-vous que ce que je viens de vous dire est un secret. Si vous échouez à cette responsabilité, vous deviendrez un ennemi de DreamNet, et tous ses gardiens. »

« Promis ! » Zeus et Poséidon promirent en même temps. Ils savaient assez bien ce qu’étaient les gardiens, et ce qu’ils faisaient. Dans l’histoire de l’humanité, ils avaient évité la guerre civile au moins trois fois, et évité une catastrophe quatre fois. Ils méritaient le respect de tous.

Quand Piao Hong rouvrit la bouche, sa voix était basse. « Il y a huit mois, l’Alliance du Nord a envoyé une expédition d’exploration. Ils cartographiaient une galaxie lointaine quand ils se sont faits attaquer. Seul un dixième de l’expédition est rentré. Avec eux, ils avaient des nouvelles top-secrètes : à environ soixante-dix huit années lumières de Planète Luo, ils avaient trouvé trois nouvelles planètes. Des planètes qui portaient de la vie endogène. Les formes de vie trouvées étaient incroyablement monstrueuses, et horriblement fortes. »

« Encore plus étrange, pourtant, étaient les planètes. Elles étaient fixes dans l’espace, stationnaires. Elles n’avaient ni orbite, ni trajectoire. Mais ce qu’elles pouvaient faire, c’était se fixer à d’autres planètes… les détruisant, et leur prenant leur énergie. Quand l’équipe du Nord les rencontra, les planètes étaient en train de finir de piller une petite planète. Ils virent la planète se désintégrer sous leurs yeux. Les restes de la mort de la planète les frappèrent comme une supernova. »

« Ils furent alors attaqués, souffrant d’étranges attaques biologiques. Ils subirent de grandes pertes. Heureusement, ils étaient dans des vaisseaux de reconnaissance, rapides, sinon, il n’y aurait pas eu de survivants. »

« Quand les scouts rentrèrent faire leur rapport, il fut estimé que la puissance d’une de ces planètes était équivalente à un bastion spatial en terme de puissance pure, et ce n’était qu’une première estimation. En plus, leur style de combat est complètement différent du nôtre. Soixante-dix-huit années-lumières… pas si loin que ça. Nous les humains, nous sommes installés sur des douzaines de mondes riches en énergie. Peut-être serons-nous chanceux, peut-être que ces planètes aliènes ne choisiront pas de venir vers nous. Mais même si elles ne le font pas, nous devons nous préparer. Et en plus… »

  1. NdTEN : Je suis désolé, mais ça se fait pas de faire ça. Si ça avait été un de mes potes, je lui mettrais directement une patate dans le cou
  2. NdTEN : Ah, vous voyez ? Hua Li oui.
Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top