skip to Main Content
Menu

Chapitre 58 – Fantôme de l’Éclair


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 58


    

L’apparition de Lan Jue fit pousser un soupir de soulagement aux forces de l’Ordre. Les étrangers ne savaient probablement pas qui il était, mais eux connaissaient ce statut. Un des dix-huit membres du Conseil, le membre le plus récent, mais capables de monter les rangs en peu de temps. Cela faisait montre​ ​de​ ​ses​ ​capacités.

«​ ​Maître​ ​des​ ​Joyaux,​ ​»​ ​saluèrent​ ​respectueusement​ ​les​ ​forces​ ​de​ ​l’Ordre.

« C’est vous le propriétaire de cet établissement ? » La voix de l’homme à la capuche d’or sonnait presque​ ​métallique,​ ​étrange​ ​et​ ​petite.

« Je le suis ! » Lan Jue semblait à l’aise, un sourire en coin sur les lèvres. Il se tourna alors vers les Policiers.​ ​«​ ​Occupez-vous​ ​des​ ​blessés,​ ​je​ ​prends​ ​la​ ​suite.​ ​»

« Tout de suite. » Quelques gardes s’avancèrent pour aider les blessés. Les autres attendirent respectueusement​ ​derrière​ ​le​ ​Maître​ ​des​ ​Joyaux,​ ​attendant​ ​ses​ ​ordres.

« Rendez-nous la pierre de l’autre jour, et nous partirons immédiatement. » La voix de l’homme en or était​ ​aussi​ ​froide​ ​que​ ​de​ ​la​ ​glace.

Lan Jue secoua la tête. « J’ai bien peur que ce ne soit impossible. Vous avez fait du mal à mes amis. Partir maintenant serait fuir les conséquences. Pour ce qui est de la pierre, elle est déjà réduite en poussière.​ ​»​ ​En​ ​disant​ ​la​ ​dernière​ ​phrase,​ ​il​ ​ne​ ​put​ ​s’empêcher​ ​d’avoir​ ​un​ ​petit​ ​pincement​ ​au​ ​cœur.

Il n’avait pas menti, car la pierre avait bel et bien été détruite. Tel était le résultat des expériences du Gardien​ ​pour​ ​trouver​ ​les​ ​limitations​ ​de​ ​la​ ​pierre.

« Qu’est-ce que tu dis ? » L’homme d’or fit un pas menaçant en avant. C’était un petit mouvement, mais qui en disait long. Un pas qui parlait de meurtre. Même si son visage était invisible, ses intentions​ ​d’homicides​ ​étaient​ ​palpables​ ​alors​ ​qu’il​ ​faisait​ ​face​ ​à​ ​Lan​ ​Jue.

Pour entrer dans Skyfire, il fallait posséder un talent réveillé. Face à la sombre aura, tous ceux présents​ ​–​ ​qu’ils​ ​soient​ ​Policiers​ ​ou​ ​simples​ ​spectateurs​ ​–​ ​laissèrent​ ​leur​ ​Discipline​ ​émaner.

Debout à côté de Lan Jue, Mika leva les sourcils à la scène. Elle eut un geste comme pour engager l’ennemi,​ ​mais​ ​fut​ ​arrêtée​ ​par​ ​son​ ​employeur.

Comme à l’accoutumée, le visage de Lan Jue ne trahissait que de l’indifférence. Sa main droite se leva, lentement et délibérément, pour claquer des doigts. Instantanément, une photosphère azure apparu, flottant dans les airs. Mais elle ne se précipita pas vers l’homme d’or ; à la place, elle flotta environ à​ ​un​ ​mètre​ ​devant​ ​lui​ ​avant​ ​d’éclater​ ​dans​ ​l’oubli.

À la vue de l’explosion, une pâle flamme rouge flotta dans les airs. Encore plus étrange, cependant, était le fait que la flamme se précipita sur l’homme en or, comme si elle était vivante. C’était comme si un nuage invisible d’essence avait pris feu en l’air, et la flamme filait vers sa source dans l’homme d’or.

L’aura meurtrière suffoquant la zone se dissipa presque immédiatement, comme dévorée par le feu. L’homme d’or hurla et recula d’un pas, sa main droite levée pour se défendre. Une lumière sanguine coupa​ ​le​ ​lien​ ​créé​ ​par​ ​le​ ​feu.

« Fantôme de l’Éclair, qui es-tu ? » L’homme d’or releva la tête, révélant les contours de son visage. Malheureusement, il était caché par un masque d’or, mais une paire d’yeux bleus-clairs étaient quand même visibles. Ses pupilles se dilatèrent, puis commencèrent à s’étirer verticalement, émettant un champ​ ​de​ ​peur​ ​palpable.

Lan Jue gardait encore son sourire paresseux. « Je vois que vous êtes de l’Impératrice des Moonfiend. Chacun d’entre vous laissera un doigt, et cinq millions en frais médicaux. Ensuite, vous pourrez​ ​partir.​ ​»

« Maintenant que tu sais qui nous sommes, tu devrais comprendre la Voix des Pirates de Moonfiend.  Donne-nous Oliver et la pierre, ou nous te chasserons jusqu’à la mort, même si tu es fantôme de
l’éclair​ ​!​ ​»

Alors que le nom des Pirates de Moonfiend résonnait, presque toutes les personnes présentes reculèrent d’un pas. La foule qui avait entouré la Joaillerie de Zeus était soudainement moins dense.  Un​ ​certain​ ​nombre​ ​baissa​ ​la​ ​tête​ ​sans​ ​un​ ​mot​ ​et​ ​fuit.

Nonchalamment, Lan Jue répondit. « Vous êtes venus aujourd’hui de votre plein gré, je me trompe ?
»

L’homme en or fut surpris, mais répondit encore plus durement qu’avant. « Je demande une dernière fois,​ ​rendez-nous​ ​la​ ​pierre​ ​!​ ​»

Lan Jue poussa un soupir. « Les désastres des cieux peuvent être pardonnés et évités, mais les fautes des hommes doivent avoir des conséquences. Même si c’était l’Impératrice Moonfiend en personne devant moi, elle paierait plus qu’un simple doigt. Crois-tu que, en t’appuyant sur ton Talent de​ ​niveau​ ​neuf,​ ​tu​ ​puisses​ ​te​ ​permettre​ ​de​ ​déranger​ ​l’ordre​ ​de​ ​Skyfire​ ​Avenue​ ​?​ ​»

À ces mots, il se tourna vers un point dans la foule et hocha. « Maître des Vins, permettez-moi. Ces messieurs​ ​sont​ ​les​ ​subordonnés​ ​de​ ​quelqu’un​ ​que​ ​je​ ​connais.​ ​J’entends​ ​demander​ ​réparation.​ ​»

« Très bien, » répondit une voix grave. Même si elle vint de loin, elle fut clairement entendue comme si​ ​elle​ ​venait​ ​de​ ​juste​ ​à​ ​côté​ ​de​ ​lui.

Soudain, le ciel s’assombrit. Le climat contrôlé de Sous-Sol de Skyfire n’avait jamais vu un tel changement, mais à cet instant, la totalité de l’avenue fut plongée dans le noir. Sur cette toile noire éclata​ ​soudainement​ ​une​ ​grande​ ​lumière​ ​violette,​ ​s’étirant​ ​tel​ ​un​ ​halo​ ​énorme.

Pendant un instant, c’était comme si la totalité de Skyfire se déformait violemment, et tout aussi rapidement, tout redevint clair comme avant. Tout sauf Lan Jue et les assaillants en capuche qui avaient​ ​disparu.

« Retournez à vos devoirs ! » une voix sévère commanda. Une femme habillée en argent apparut de nulle​ ​part,​ ​et​ ​se​ ​plaça​ ​devant​ ​les​ ​Policiers​ ​aboyant​ ​des​ ​ordres.

Elle était grande, mince, et symétrique. Belle, les cheveux argentés coupés courts aux oreilles. Ses yeux​ ​avaient​ ​la​ ​même​ ​lueur​ ​métallique,​ ​et​ ​une​ ​aura​ ​vacillante​ ​d’énergie​ ​entourait​ ​son​ ​agile silhouette.

« Oui, Capitaine. » Les Policiers présents reprirent instantanément leurs esprits avant de se fondre dans​ ​la​ ​masse​ ​comme​ ​des​ ​moutons.

Les adeptes originaires de Skyfire savaient qu’il fallait battre en retraite à l’approche de cette femme habillée en argent. Pour eux, la voir était synonyme de cauchemar. Ceux qui n’étaient pas habitués restèrent, la bouche ouverte, pleins d’effroi et d’émerveillement face à l’étrange singularité dont ils venaient​ ​d’être​ ​témoins.

« Vous pensez pouvoir réagir encore plus lentement ? » Mika regarda la jeune femme sardoniquement.

La​ ​femme​ ​en​ ​argent​ ​lui​ ​lança​ ​un​ ​regard​ ​dur.​ ​«​ ​J’étais​ ​surbookée.​ ​»

La lèvre de Mika se recourba. « Eh bien, vous pouvez partir. On dirait que les problèmes ont été résolus.​ ​»

Elle secoua sa tête en guise de réponse. « J’attendrais le retour du Maître des Joyaux. Il y a besoin d’explications.​ ​»

Mika​ ​leva​ ​un​ ​sourcil.​ ​«​ ​Vous​ ​attendez​ ​des​ ​explications​ ​de​ ​notre​ ​boss​ ​?​ ​»

«​ ​En​ ​effet,​ ​»​ ​vint​ ​sa​ ​réponse,​ ​sans​ ​hésitation.

Les yeux de Mika brillèrent comme un démon. C’était comme si le feu était vivant à l’intérieur. « Et qui êtes-vous ​​?​ ​»

La femme en argent releva une main pour abaisser la capuche de son anorak. Les brillants yeux argentés devinrent transparents et sombres, comme deux siphons d’argent souillé tournoyant dans leurs orbites. Sans peur, elle retourna le regard de Mika. « Je suis le Vice Capitaine de l’Équipe de Police​ ​de​ ​Skyfire​ ​Avenue.​ ​J’ai​ ​l’autorité​ ​pour​ ​gérer​ ​tous​ ​les​ ​magasins​ ​d’ici.​ ​»

Mika renifla impoliment, et son corps se recouvrit d’inquiétantes flammes hyacinthe. Une odeur écrasante​ ​de​ ​poudre​ ​à​ ​canon​ ​se​ ​fit​ ​alors​ ​sentir​ ​entre​ ​les​ ​deux​ ​grandes​ ​beautés.

 

 

 

<< Précédent << >> Suivant >>

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top