skip to Main Content
Menu

Chapitre 50 – Nooblet vs l’As


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 50


    

Le Fusilier sauta, étonné, et se déplaça rapidement pour éviter le bouclier.

Son contrôle était significativement meilleur que celui de Jin Tao, ce qui laissa le bouclier le raser sans faire de mal. Cependant, son écran devint quand même noir.

« Défaite. Les dégâts du mécha excèdent trente pour cent. Veuillez réparer votre armure avant de continuer. »

Comment c’est arrivé ?! La réaction du pilote du Lancier était similaire à celle de Jin Tao, et il enfonça le bouton replay.

Nooblet ne s’était pas contenté de lancer le bouclier, mais son épée aussi juste après. L’attaque avait fait tituber le Fusiller. Et il s’était empalé tandis que la lame en titane transperçait le cockpit sans défense.

« Lequel de nous deux est longue distance ?! » rugit le pilote du Fusil-Mech.

Hehehe ! gloussa Lan Jue en appuyant sur le bouton pour son troisième match. Que c’était agréable de bizuter les nouveaux ! Et personne ne sait qui je suis !

Un nouvel éclair. Un nouveau combat. Un autre Sabre-Mech.

Comme Jin Tao, le Sabre-Mech fonça attaquer le Nooblet de Lan Jue. Ce faisant, Lan Jue put clairement lire le nom flottant au-dessus de sa tête : L’As.

Quel parallèle ironique !

L’As vola en avant, l’épée en titane dans la main droite, et encore une fois comme Jin Tao, visant le cou.

Nooblet attendit jusqu’au dernier moment, leva son pied-droit et essaya subrepticement de clouer son adversaire au sol.

Mais ce fut au tour de Lan Jue d’être surpris, puisque par pure coïncidence, ou réel talent, son ennemi leva la jambe à l’instant ou son pied atteignait sa cible. L’action fit percuter le genou adverse en plein dans l’abdomen de Nooblet, alors qu’au-dessus, la course de l’épée la planta dans son épaule d’un coup féroce.

Les deux étaient enchevêtrés, à un cheveu l’un de l’autre, ne laissant aucune place pour manœuvrer.

Nooblet pivota son poignet pour pointer la pointe de son arme en l’air et la planter dans le bras exposé de l’As. En même temps, il plaqua son bouclier sur le côté de son adversaire.

Ding ! Peng !

Les deux sons sonnèrent presque simultanément. L’As recula son bras et les gardes des deux épées s’entrechoquèrent. Le second bruit étouffé était le bouclier de Nooblet frappant le genou ennemi.

Le coup n’arriva pas droit et fit pivoter l’armure de L’As. Quand votre équipement était identique à celui de votre adversaire, la victoire revenait à celui qui avait le meilleur contrôle.

L’As ne fit aucun effort pour se stabiliser, se laissant au contraire vriller au loin et hors de portée. Ses pas étaient irréguliers et erratiques, tordant son corps.

Mais au lieu de tomber, il devint clair que le corps compensait intentionnellement les pas.

De la Marche Désordonnée ? Lan Jue regarda avec surprise. C’était une manœuvre assez standard pour des niveaux intermédiaires, utilisée à la fois pour éviter des attaques de corps-à-corps que de l’artillerie longue distance.

C’était une technique qu’un cadet sans modifications pouvait sortir ?

Ce type était plein de surprises, et il piqua la curiosité de Lan Jue. Il modifia son propre jeu de jambes, mimant la Marche Désordonnée de son adversaire et virant dans son sillage.

ζ

Le joli visage de Tang Mi était un masque dur.

C’est quoi ce bordel ? Ça n’a pas été facile de se réenregistrer avec un nouveau compte, spécifiquement pour empêcher ce genre de bizutage. Et qui aurait pu savoir qu’une mine aurait rencontré une mine ? Le coup de bouclier de ce Sabre-Mech avait expertement brisé son rythme. Ça faisait combien temps qu’elle n’avait pas rencontré quelque chose comme ça ?

Et ce type ose me foncer dessus, tu penses que je suis une victime à ce point là ?

Une pensée vicieuse envahit soudain Tang Mi ! L’épée en titane siffla, la lame brillante comme du mercure enroulé autour de son rival.

Mais à cet instant précis, Nooblet vit sa main se lever et la pointe de son épée vint rencontrer le plat de sa lame. La lame de l’As fut rejetée sur le côté. Tang Mi était assez énervée pour cracher du sang !

La silhouette de Nooblet se précipita en avant, et presque que comme s’il l’avait traversée.

Clink ! Le doux bruit lui parvint aux oreilles.

On ne pouvait pas dire que Tang Mi réagit doucement. Elle fit tourbillonner son mécha, un coup tranchant destiné à Nooblet.

Cependant, à son plus grand étonnement, quand elle se retourna, Nooblet était introuvable.

Clink, clank, chink, clang, chink ! Le bruit du métal frappant le métal emplit la cabine dans son dos.

Tang Mi était estomaquée. Elle changea son jeu de jambes à chaque pas, mais quoi qu’elle essaie, elle n’arrivait pas à apercevoir Nooblet.

Une goutte de sueur coula sur son front. Est-il en train de me filer ?

La technique du miroir était une technique de corps-à-corps de niveau expert. La plus grande faute au corps-à-corps était de montrer son dos à son ennemi, et un maître du miroir pouvait en profiter quand il était moins fort que ses adversaires pour rester proche d’eux, sans même qu’ils s’en aperçoivent.

Mais Tang Mi savait où était son assaillant. Pourquoi n’arrivait-elle pas à s’en débarrasser ?

Soudain, tout devint noir et calme. Une voix robotique emplit le cockpit.

« Défaite. Cent pour cent de dégâts au mécha. Veuillez réparer votre armure avant de continuer. »

Quoi ? CENT POUR CENT de dégâts ?! Tang Mi, assise dans son cockpit, était complètement perdue. Les combats réels et simulés étaient presque pareils. Elle savait ce que cent pour cent de dégâts voulaient dire. Ce genre de chose n’arrivait qu’avec une explosion frontale et massive. Comment un Sabre-Mech pouvait faire quelque chose comme ça ?

REPLAY !

Elle enfonça le bouton.

Ça commençait au début du combat, quand l’As se précipita sur Nooblet. Il s’accroupit, elle lui envoya son genou.

L’As se mit à la Marche Désordonnée.

Nooblet, Marche Désordonnée…

Et puis ce coup surnaturel. Ce coup-là, qui déstabilisa l’As et permit à Nooblet d’aller derrière elle.

Après, c’était coup sur coup, et une ouverture claire était ouverte pour clore le combat. Mais il avait continué à brandir son épée.

L’épée en alliage de titane brillait d’une lueur métallique. Aucun coup n’était trop puissant, mais la vitesse était inhumaine. Même pendant le replay, Tang Mi dut réduire la vitesse pour voir clairement ce qui s’était passé.

Comme elle continuait de regarder, étonnée et admirative, elle remarqua que presque tous les coups de Nooblet trouvèrent une jointure – mais ne les tranchèrent pas complètement.

Quand le dernier coup atteint sa cible, son mécha se raidit, et s’affala en un tas de ferraille. Comme les briques d’une tour en jouet renversée.

Tang Mi connaissait cette technique ou, pour être précis, avait entendu parler de cette technique !

L’Assaut Brunois ! C’était une technique rarement vue sur le champ de bataille, vu qu’elle était peu pratique.

Exterminée ! Nooblet avait exterminé l’As !

Victoire parfaite !

 

 

 

<< Précédent << >> Suivant >>

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top