skip to Main Content
Menu

Chapitre 45 – Noblesse Authentique


Source : Version anglaise

Traduit par : Kayorko
Edité par : Zareik
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 45


La voix de Lan Jue devenait encore plus passionnée tandis qu’elle traversait la salle de classe. Tous les yeux étaient rivés sur lui, silencieux et attentifs.

       – Plus tard, des enquêtes découvrirent que des marins avaient sauté dans les canaux de sauvetage numéro deux et six. Cependant, lorsque leur officier commandant les appela, ils retournèrent sans mots pour s’occuper de leurs devoirs.

       – Un auteur reconnu expliqua plus tard ce fait de cette manière ; c’était dû à un idéal qui leur avait été instillé depuis leur naissance, l’idéal que le devoir se devait d’être considéré au-dessus de tout. Durant les heures avant que le Titanic ne coule complètement, cet idéal illusoire fut prouvé par la force de leurs caractères moraux.

       – En effet, c’était cet esprit de responsabilité qui avait fait que George Henry Cavill était retourné dans la pièce à moteur numéro quatre. Il était déjà sur le pont à ce moment, mais il y était retourné pour voir s’il ne restait pas certains de ses collègues encore piégés à l’intérieur ; c’était cet esprit de responsabilité qui avait gardé George Thomas Rowe devant son bureau à envoyer des messages en morses alors que tout était au-delà de tout espoir ; c’était cet esprit de responsabilité qui avait fait que le rameur de canaux de sauvetage, Samuel Ernest Hemming, reste derrière afin que d’autres puissent prendre sa place ; c’était cet esprit de responsabilité qui fit que les opérateurs de communication Jack Phillips et Harold Bride restèrent à travailler dans la salle radio jusqu’au dernier moment lorsque le Capitaine Smith vint les relever de leurs devoirs avant de leur implorer d’abandonner le navire – mais ils restèrent quand même sur leurs radios pour envoyer des annonces, des appels de détresse et leurs vœux finaux ; c’était cet esprit de responsabilité qui emplit l’Ingénieur en Chef Joseph Bell et toutes les personnes sous sa charge lorsqu’ils fermèrent la pièce d’ingénierie, sachant qu’ils abandonnaient ainsi toutes chances de s’échapper : C’était cet esprit de responsabilité qui était canalisé par le chef du groupe Wallace Hartley et ses musiciens lorsqu’ils jouèrent les sonorités ragtime, donnant une interprétation solennelle de Nearer My God To Three jusqu’à ce que les eaux montantes ne noient leur musique et leur vie…

       – Appeler cela simplement de la « bravoure » ne leur rend pas justice. Il y a un proverbe occidental qui dit : « Même les héros seront des lâches dans une situation sans espoir. » Mais le Titanic montra que même les gens les plus ordinaires pouvaient être des héros ! Cet esprit de responsabilité souleva leur humanité, les rendit braves, et fait de nous des personnes dignes et belles.

       – Ceci est la noblesse ! À mes yeux, chacun d’entre eux était un noble.

       – Les survivants du Titanic se rassemblèrent pour discuter de qui avait survécu et qui avait succombé et ils découvrirent que le nombre de survivants féminin était largement plus important que leurs opposés mâles. Ils attribuèrent ceci au succès de la règle « les femmes et les enfants d’abord. » Cependant, l’entreprise qui possédait le Titanic annonça qu’il n’existait pas de loi maritime qui demandait aux hommes de se sacrifier en premier. C’était seulement le fort s’occupant du faible et cela n’aurait pas eu de distinction que cela ait été sur mer ou sur terre. C’était un choix qui avait été fait de leur propre chef et qui n’avait pas demandé de suivre une loi intentionnelle. Ils n’avaient fait que suivre et adhérer avec les valeurs qui étaient les leurs, des valeurs anciennes et éternelles, des valeurs mettant en avant la vie humaine.

       – Lors du naufrage, le multimillionnaire John Jacob Astor demanda à l’officier en charge des canaux de sauvetage s’il pouvait rejoindre sa femme enceinte à bord du skiff. L’homme de bord l’avait arrêté et lui avait dit que c’était d’abord les femmes et les enfants. Alors celui-ci s’était comporté à la façon d’un gentilhomme et s’était assis silencieusement sur le pont jusqu’à ce que le navire coule et que son nuage de fumée disparaisse dans l’océan Atlantique. Astor était le seul multimillionnaire présent sur le Titanic à ce moment et était en réalité l’un des hommes les plus riches du monde de son époque. Il avait suffisamment d’argent pour construire onze Titanics.

       – Le Capitaine du Titanic, Smith, avait une bonne relation avec quasiment tous les riches et puissants à bord de son vaisseau. Certains étaient même de proches amis, tel Astor. Mais même si Astor connaissait bien Smith, il n’alla pas le voir pour lui demander un avantage égoïste, pour tirer des ficelles et obtenir une place sur l’un des canots. Il avait pourtant de bonnes raisons de le demander étant donné que sa femme était enceinte de cinq mois. Et pourtant, il ne le fit pas, ou peut-être que la pensée ne lui traversa même pas l’esprit. Ce n’était pas un moment pour les faveurs et les marchandages derrière les rideaux, mais à la place c’était un moment pour se conduire en gentilhomme et être un vrai homme. C’était un authentique noble !

       – Un autre homme dont les richesses n’étaient surpassées que par Astor voyageait aussi sur le Titanic ce jour-là, un homme appelé Isador Straus. Il voyageait avec sa femme et ils avaient amené avec eux une douzaine de serviteurs et d’aides au cas où le service à bord du navire ne serait pas suffisant. Cela permet d’avoir une idée de leur richesse et de leur niveau de vie. Après que le navire ait heurté l’iceberg, Madame Straus réussit à avoir une place sur le canot de sauvetage numéro huit, mais au moment où son pied quitta le point du navire, elle changea d’avis. Elle retourna auprès de son mari et dit : « Nous avons vécu ensemble pendant de nombreuses années. Où que tu ailles, je viendrai avec toi. » Elle donna sa place à une jeune femme et jeta son manteau de fourrure à l’une de ses servantes. « Je n’en aurai pas besoin », dit-elle.

       – Quelqu’un dit alors qu’il « promettait que personne ne s’opposerait à ce qu’il monte dans le bateau. » Mais la réponse de Straus fut la suivante : « C’est loin d’être ma place que de prendre celle d’un autre. » Après avoir pris le bras de sa femme Ida, les deux s’éloignèrent pour aller s’asseoir sur des chaises du pont. Un couple passant leur dernier instant ensemble en silence.

       – Le magnat du pétrole, Benjamin Guggenheim savait aussi que son temps était venu. Sa réponse fut de donner sa plus belle veste. Il dit, « Je souhaite mourir avec dignité, comme un gentilhomme. » Il donna à sa compagne une feuille de papier sur laquelle il avait écrit : « Pas une seule femme ne restera sur ce navire parce que je les ai aidées à monter sur les canots de sauvetage moi-même. Je ne mourrai pas comme un animal, mais bien comme un homme. Je suis noble !

[NdT : D’après les recherches du traducteur anglais et de Ptit Lu, toutes ces histoires semblent vraies. L’auteur crédite un grand nombre de ses histoires à l’Insubmersible : l’histoire complète du RMS Titanic de Danny Allen Butler]

Les histoires se terminèrent et les yeux de Lan Jue qui s’étaient humidifiés en racontant ces histoires étaient maintenant remplis d’un enthousiasme qui s’était propagé à toutes les personnes de la pièce.

       – Je ne peux dire si vous serez appelé noble dans le futur, mais je me tiens aujourd’hui ici en tant que professeur de l’Université Nationale de l’Est et dans ce premier cours, c’est mon devoir de vous enseigner – ce qu’est un esprit noble.

       – Cela ne signifie pas richesse, car tous les hommes fortunés ne sont pas nobles. Il n’est pas non plus possible de l’acheter avec des biens ! Si un jour vous pouvez vous tenir debout, lever la tête et vous considérer comme noble, alors je serai rempli de fierté !

*****

<< Précédent << >> Suivant >>

Cet article comporte 10 commentaires
    1. ravi que tu aies aimé ! C’est eaxctement le sentiment que j’avais eu en le lisant en anglais et c’est ce que je voulais réussir à transmettre dans la trad FR, donc parfait ! 😀

    1. Effectivement, tu dois avoir le cerveau bien retourné, parce qu’il m’a fallu du temps pour comprendre ton « j’aurais jamais pensé comme que c’était ça » ! 😀

  1. Merci pour le cours de noblesse ! c’était vraiment intéressant et émouvant ^^

    On devrais tous s’en inspirer… ça rendrait le monde meilleurs

    signé, TheLordGio XD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top