skip to Main Content
Menu

Chapitre 37 – Professeur d’Étiquette


Source : Version anglaise

Traduit par : Kayorko
Edité par : Zareik
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 37


       – Zhou Qianlin, saurais-tu par hasard la matière que je vais enseigner dans ton université ? La question de Lan Jue perturba Zhou Qianlin. N’allait-il pas devenir un instructeur de Méchas ?

Lan Jue ouvrit la lettre d’acceptation qui était dans sa main et en lut le contenu,
       – Par la présente, nous sommes ravis d’accepter Monsieur Lan Jue en tant que professeur associé à l’Université Nationale de l’Est, responsable de… l’Étiquette. Le communicateur s’éteint, ses mots flottants encore dans l’air. Tu attendais un professeur de Mécha, hein ? Si ordinaire.

Zhou Qianlin fixait toujours son communicateur, maintenant silencieux, alors que son attitude fière avait été remplacée par de la stupéfaction, couplée à une certaine dose d’incompréhension.
       – Étiquette ? Depuis quand l’Université propose ce type de matière ? Qu’est-ce qu’il va même pouvoir nous enseigner ?

Lan Jue regardait le communicateur qui était à son poignet. À chaque fois que celui-ci se remettait à vibrer, il se mettait à glousser et secouer la tête. Depuis quand mes sautes d’humeur sont-elles devenues aussi communes ? se demanda-t-il ? Probablement parce qu’elle ressemble tant à Héra.

Il revit dans sa mémoire son visage charmant qui ressemblait tant à celui de Héra et il ne put s’empêcher de ressentir une pointe de douleur dans la poitrine. Et pourtant, il avait en même temps hâte de prendre son poste à l’Université.

Il savait très bien qu’elle n’était pas Héra, mais dans les tréfonds de son cœur, il anticipait quand même le moment où il la reverrait enfin. Au moins, le fait de la voir lui rappellerait son temps avec Héra.

En regardant à une carte, il était possible de voir que l’Université n’était pas trop loin de Skyfire Avenue mais restait quand même à une certaine distance à pied.

Demain, je dois passer à l’école. En y repensant, quand était-ce la dernière fois où je me suis inscrit pour un cours ? Ça doit remonter à une dizaine d’années maintenant je dirais. C’était pendant mon adolescence et j’étais plutôt connu pour être un enfant à problèmes.

Un grand sourire fendit son visage. Ses souvenirs étaient précieux et il se rappelait de sa jeunesse sauvage et insouciante comme si c’était hier. Et demain, il allait de nouveau entrer à l’université, mais en tant que personne différente. L’élève était devenu un professeur. Mais quel type de professeur serait-il donc ?

La dépression qu’il avait ressentie après avoir entendu la requête de Qianlin avait maintenant disparu avec tout ce qui s’était passé ces derniers jours. Il s’était ajusté aux rigueurs de la vie et c’était peut-être le début d’un nouveau chapitre pour lui. C’était le désir de tout homme que d’abandonner le voile de la tristesse.

Il pressa quelques numéros sur son communicateur et peu de temps après, une voix léthargique retentit depuis l’autre côté de la ligne.

       – Héé, A-Jue, que se passe-t-il ? As-tu trouvé Héra ?

Une grimace apparut sur le visage de Lan Jue.
       – Plus le désir est grand, plus la déception est grande.

La voix de l’autre côté sembla se réveiller.
       – On dirait que quelqu’un t’a arnaqué.

Les muscles du visage de Lan Jue tressaillirent.
       – Et on dirait que tu t’en réjouis.

       – Non, non, je t’assure ! La voix de Chu Cheng jura solennellement dans le récepteur.

Lan Jue eut un petit rire.
       – C’est bon. Je vais m’occuper personnellement de mes affaires. Donne-moi une adresse, j’ai quelque chose pour toi.

       – Quoi donc ? demanda Chu Cheng, curieux.

       – Un peu d’Arlequin Argenté. Tu me connais.

       – Tu sais que tu n’as pas besoin de me rembourser pour ce que j’ai fait, répondit Chu Cheng.

       – Inacceptable, annonça catégoriquement Lan Jue. Si je prends trop de temps à rembourser mes dettes, je ne pourrais plus rien demander. En plus, je ne veux pas te causer plus de problèmes. Bien que cet Arlequin ne soit pas aussi important pour toi que le technétium raffiné, tu pourras sûrement l’utiliser pour un échange dans un lot.

La voix de Chu Cheng reprit.
       – A-Jue, il faut vraiment que tu sortes plus. Ce n’est pas bon d’être tout le temps enfermé.

Lan Jue acquiesça.
       – Je sais. J’essaye, j’ai même trouvé un boulot.

       – Un boulot ? Tu ressors de ta retraite pour être de nouveau le Roi des Mercenaires ? L’excitation de Chu Cheng était audible. C’est super ! Nous avons quelques missions qui ont besoin d’être accomplies, toutes de rang–S. Elles sont tiennes si tu l’veux. Le prix n’est pas un problème. Je me rappelle de tes règles, tu as juste besoin de demander. Quelle que soit la gemme dont tu as besoin, je demanderai à toute la famille de la chercher.

Lorsqu’il était mercenaire, Lan Jue n’acceptait jamais l’argent. Il préférait être rémunéré sous forme de Gemmes de Pouvoir. C’était les récompenses de ces jours-là qui lui avaient permis d’ouvrir son échoppe sur Skyfire Avenue.

Lan Jue eut un petit rire.
       – J’ai dit que j’avais trouvé un nouveau boulot et non pas que je retournais reprendre mon boulot de merc. Je vais être professeur !

*****

      – Pro… professeur… La bouche de Chu Cheng s’ouvrit en grand et la cigarette qui était paresseusement entre ses lèvres, tomba au sol, brûlant instantanément une partie du tapis à poil long.

       – Mmhm, un professeur. Un professeur d’Étiquette, plus exactement. Allez, donne-moi une adresse.

Comme en transe, Chu Cheng bredouilla une adresse et même après que la communication avec Lan Jue se soit terminée, il ne savait toujours pas comment réagir.

Professeur ? Il a bien dit professeur ? Il veut être un… un professeur ? Pourquoi semblait-il si détendu ?

Après quelques secondes d’aveugle confusion, Chu Cheng reprit peu à peu ses esprits. Un grand sourire apparut progressivement sur son visage.

Il semblerait qu’A-Jue ait finalement laissé derrière lui les événements de ces dernières années, pensa-t-il. Au moins, il se remet à sortir et oublie sa douleur. Peu importe ce qu’il fait, tant qu’il fait quelque chose. Et avec ses compétences, je suis sûr qu’il fera un excellent professeur.

Mais qu’a-t-il dit qu’il voulait enseigner ? Je n’arrive soudainement pas à me rappeler…

       – Chuuuuuu Cheeeeeeeeng ! Une voix sauvage résonna, remplie de rage.

       – Tu OSES fumer de nouveau dans ma maison ?! AGH ! MON TAPIS ! Espèce de petit punk odieux, as-tu la moindre idée de la rareté de ce tapis ?! Ton père venait juste de l’acheter à une enchère. Ne t’enfuis pas, affreux dégénéré, c’est l’heure de nettoyer maintenant !

       – Ma faute maman. Fait comme si je n’existais pas !

*****

L’Université Nationale de l’Est.

C’était l’une des dix meilleures écoles de l’Alliance de l’Est, qui se trouvait dans la ville même de Skyfire. Elle était particulièrement connue pour son programme de Méchas et bien qu’elle ne soit pas une institution militaire, son enseignement de pilotage était reconnu parmi les alliances. Non seulement cela, mais elle était aussi la première parmi les Alliances en matière de recherche d’alliages et d’applications.

L’école en elle-même était énorme et représentait un dixième de la partie ouest de la ville. Dans son dos se trouvait la montagne de l’ouest qui avait été en partie elle-même incorporée dans l’université. Elle permettait aux étudiants Méchas d’avoir un endroit pour s’entraîner.

Les rayons de l’aube, qui éclairaient le campus, couplés à la fraîche rosée de la nuit annonçaient le matin. Une silhouette approchait lentement.

Il était grand et portait un costume trois-pièces, de couleur azur. Il portait une chemise blanche, un nœud papillon rose et un mouchoir rose rangé dans la poche de son haut. Et il arrivait en roulant sur une bicyclette.

*****

<< Précédent << >> Suivant >>

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top