skip to Main Content
Menu

Chapitre 21 – Tang Mi


Source : Version anglaise

Traduit par : Kayorko
Edité par : Zareik
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 21


      Elle avançait en silence, protégée par l’obscurité de la nuit ; une silhouette blanche se déplaçant sans bruits dans les ténèbres.

Depuis qu’elle avait quitté Skyfire Avenue, elle avait déjà changé plusieurs fois de directions. Si quelqu’un avait cherché à la suivre, cela aurait été presque impossible. En marchant dans l’obscurité de la nuit, elle avait réussi à éviter tous les drones capables de la reconnaître. Même les satellites, dans le ciel, n’auraient eu aucun moyen de la détecter.

Si ce n’avait été pour son mariage, elle aurait porté autour de son cou un dispositif de communication ; suffisant pour que les satellites puissent la trouver. Mais à ce moment-là, elle faisait tout son possible pour éviter d’être détectée. Et tout ça pour cet homme.

En repensant à lui, Zhou Qianlin ne put empêcher ses sourcils de se froncer. La douleur dans son corps, elle pouvait l’endurer, mais le chaos dans son cœur était une autre affaire.

Tout ce qui s’était passé était arrivé peu de temps plus tôt mais dans son cœur c’était comme si cela s’était passé cent ans plus tôt.

Elle fit une pause et jeta inconsciemment un regard vers Skyfire Avenue. Le tumulte émotionnel dans son cœur lui fit venir les larmes aux yeux.

Quand elle se tenait devant lui, elle avait été forte et même froide. Mais au fond, ce n’était qu’une jeune fille !

Les larmes aux yeux, elle continuait de marcher lentement dans les ombres.

Lentement, pas à pas, elle avançait, l’esprit vide, incapable de penser à quoi que ce soit.

Soudain, un vent puissant s’éleva autour d’elle.

Zhou Qianlin faillit tomber et ses mains se pressèrent contre sa robe pour éviter que celle-ci ne se soulève.

Un verti-véhicule Ferrari était arrivé au-dessus d’elle. Ce type de véhicule était le plus adapté pour se déplacer à grande vitesse à une dizaine de mètres au-dessus du sol tout en étant moins cher que les verti-véhicules pour haute altitude. C’était de plus un véhicule ayant un très haut rendement énergétique et son prix était donc raisonnable.

La fenêtre faisant face à Zhou Qianlin s’abaissa, révélant un jeune homme avec une coupe à l’iroquoise, teinte en jaune. Il siffla en la fixant.

La robe blanche de Zhou Qianlin ne passait pas inaperçue, spécialement la découpe dans son dos qui découvrait une partie de sa peau.

Sa beauté n’attirait certainement pas seulement Zeus.

       – Hé, belle demoiselle, t’es toute seule ? Le jeune homme passa une main dans ses cheveux blonds, de la pitié dans ses yeux amandes.

Le puissant courant d’air à son arrivée avait clairement été fait intentionnellement. Cette sorte de comportement envers les femmes était détestable.

Elle ne daigna même pas lui répondre et soutient son regard avant de se tourner pour repartir.

       – Insolente ! Les yeux du jeune homme se mirent à briller. Le regard de dédain de Zhou Qianlin l’avait rendue encore plus désirable. Le fait de tomber sur une si jolie jeune fille au milieu de la nuit était pour lui une aubaine, comme si la chance lui souriait.

La Ferrari avança avec précision pour rattraper Zhou Qianlin qui s’éloignait.

Le verti-véhicule ralentit et le jeune homme ouvrit à nouveau la bouche pour se remettre à parler. Alors qu’il s’apprêtait à le faire, il eut l’impression que le visage de Zhou Qianlin s’éclairait. C’est à ce moment qu’il remarqua la colonne de lumière dorée qui était descendue du ciel et l’avait entourée.

*Boooooomm !*

Quasiment instantanément après que la lumière soit passée sur Zhou Qianlin, une figure massive, semblant terriblement lacérée, s’écrasa au sol

La Ferrari fut abruptement écrasée sous son poids. Toute la partie arrière du véhicule disparut et l’avant devint irréparable après l’impact. La force de la collision avait fait s’évanouir le chauffeur du véhicule. Heureusement, il était toujours attaché par sa ceinture de sécurité.

L’onde de choc se propagea dans toute la rue comme une tempête, n’évitant que Zhou Qianlin qui était protégée par la colonne de lumière émise par la silhouette dorée.

Le Mécha métallique faisait dix-huit mètres de haut et son corps était couvert d’or. La seule imperfection était ses protections d’épaules qui avaient été froissées ; traces des dommages qu’il avait reçus.

       – Qianlin. Une tendre voix se fit entendre, suivit du son de l’ouverture du Mécha. Une silhouette se leva de l’intérieur du Mécha et sauta en direction du sol. Sans peur face aux dix-huit mètres de haut, la jeune femme fit deux cercles dans les airs avec ses mains tout en continuant de chuter. Une fois son geste fait, une couche dorée de lumière se mit à l’entourer et, juste avant qu’elle ne touche le sol, la lumière la ralentit et la stabilisa fermement.

C’était une grande et belle femme. Zhou Qianlin, elle-même pouvait être considérée comme relativement grande, mais cette femme faisait une tête de plus qu’elle.

Ses jambes étaient très longues mais le plus impressionnant chez elle était la sensation imposante qu’elle émettait.

Elle portait une tenue noire, moulante, de vol qui mettait en valeur ses longs cheveux blonds et ses yeux verts jades.

Sa tenue et ses longues jambes ainsi que sa posture forte et imposante lui donnaient une beauté intemporelle.

La lumière dorée se dispersa silencieusement et la jeune femme blonde se rapprocha rapidement de Zhou Qianlin en trois longues enjambées. Elle l’examina de haut en bas, avant de demander avec inquiétude,
       – Qianlin, tu vas bien ?

       – Je vais bien, Mi, répondit-elle tout en secouant la tête.

       – Je te l’ai déjà dit plein de fois, grommela la jeune femme, ne m’appelle pas Mi. Appelle-moi par mon nom complet, Tang Mi !

Zhou Qianlin sourit.
       – Tu es arrivée vite.

Tang Mi répondit.
       – Comme si j’avais eu le choix. Tu sais qu’après ta disparition, les invités sont quasiment tous devenus fous. Toute la ville de Skyfire City voit maintenant du danger à tous les coins de rue. Ils n’ont pas encore officiellement déclaré la loi martiale, mais ils ont déjà appelé quatre bataillons complets de Mécha pour venir te retrouver. J’étais si inquiète. Personne n’a été capable de te protéger. Je suis une terrible amie.

Zhou Qianlin secoua sa tête.
       – Personne ne t’en veut.

Tang Mi acquiesça d’un hochement de tête, ses yeux verts brillants.
       – Bien sûr que tu ne peux pas m’en vouloir. C’était THOR ! Et le plus grand pilote de Mécha de toute notre Alliance, comment pouvais-je faire le poids ! Argh, pourquoi ne m’a-t-il pas prise, moi ! S’il l’avait voulu, je ne me serais pas débattue, je serais directement partie avec lui.

Les sourcils de Zhou Qianlin se levèrent.
       – Qu’est-ce que tu veux dire par « pas débattue » ?

*****

<< Précédent <<    >> Suivant >>

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top