skip to Main Content
Menu

Chapitre 16 – L’époque des Méchas


Source : Version anglaise

Traduit par : Kayorko
Edité par : Zareik


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 16


             – Zeus ? Le Ministre Zhou se mit à trembler.

Sans attendre, le jeune homme blond, masqué, prit Zhou Qianlin dans ses bras avant de s’élever dans les airs. Le lieu du mariage avait été plongé dans le chaos.

Qui était cette personne ? Qui osait interrompre ce mariage entre la fille du chef de l’Alliance de l’Est et le fils du premier ministre de l’Alliance de l’Ouest et, qui plus est, voler la mariée ?

Le premier ministre Sylva était déjà debout, le visage sombre. Les gardes du corps qui étaient arrivés avec la délégation de l’Ouest se mirent finalement en mouvement. Deux d’entre eux s’arrêtèrent pour protéger Richard tandis que les autres s’envolèrent pour poursuivre le kidnappeur.

*Raaaagh, Oooooagghh !* Des sons d’explosions retentirent. Deux silhouettes massives s’élevèrent pour couper le chemin de l’intrus. À ce moment, les deux silhouettes, deux gardes de la famille Austin, commencèrent à grossir rapidement. Leurs vêtements explosèrent avant de tomber, révélant dessous des silhouettes grotesques !

L’homme de gauche s’était transformé en un massif Gigantopithèque, un singe géant de plus de quatre mètres de haut. Celui de droite avait aussi grandi et sa peau s’était recouverte de tâches ressemblant à la fourrure d’un tigre. Ses muscles ressortaient de tout son corps et il faisait maintenant cinq mètres de haut. Son visage se secoua alors avant de craquer et de se changer en celui d’un tigre.

En grandissant, les deux hommes cassèrent la structure en arche faite de fleurs du mariage. Cela fit voler les nombreux pétales de fleur dans les airs.

Cette belle vue offrait un contraste saisissant avec les faces hideuses des deux gardes.

Discipline de Métamorphose ! Une spécialité de l’Alliance de l’Ouest. Au vu des deux bêtes, ces gardes devaient être au moins des Talents du cinquième grade.

       – Protégez les invités, cria Zhou Xue. Les gardes de la résidence se précipitèrent alors aussi pour protéger et guider les invités du mariage vers un lieu sûr.

       – N-ne la blesse pas… ne blesse pas Qianlin ! Richard était indemne, mais sa langue était encore engourdie du choc. Ses cheveux étaient passés de coiffés et brillants à secs et hérissés. Heureusement, les équipements de protection qu’il portait sous son costume l’avait protégé de la décharge brute d’électricité.

*Oooaaaghhh- !* Le Gigantopithèque hurla avant de sauter violemment en direction de l’intrus. Les invités ne purent s’empêcher de sursauter et de crier de peur à la vue de cette vision d’horreur.

       – Dégage, gronda l’homme aux cheveux blonds.

*Crack, crack, crack !* Un éclair d’électricité tomba des cieux avant de s’écraser sur le Gigantopithèque. Son corps hideux brûla et se noircit, grillé par l’éclair.

L’Ailuranthrope – ou Chat-garou, comme ils étaient communément appelés – qui s’était précipité pour sauver Zhou Qianlin, toujours maintenue dans l’étreinte du jeune homme, s’arrêta immédiatement.

À ce moment, un terrible grondement résonna. Des éclairs apparurent dans ciel et se mirent à pleuvoir partout. Cela ressemblait à un Armageddon. Les éclairs effrayants couvraient quasiment la totalité du sommet de la montagne.

Des éclairs de lumière, de tonnerre et même des rayons de lumière non identifiés… Dans ce chaos, seule sa propre sécurité importait encore.

L’intrus tenait toujours Zhou Qianlin dans les airs et, avant que quiconque n’ait pu réagir, il se transforma en un trait bleuté de lumière éblouissant. La lumière enveloppa aussi Zhou Qianlin et ils disparurent au loin.

Au milieu de cette pluie d’éclairs apocalyptiques, personne ne fut capable de les poursuivre. Même les dix Méchas qui flottaient dans les airs étaient impuissants. Ils furent obligés de battre en retraite et de se poser avant de se protéger de leurs boucliers afin d’éviter d’être détruits.

L’espace d’amarrage des vaisseaux fut le plus touché. Quel que soit le modèle, ou le luxe, tous les verti-véhicules se mirent à grésiller et se transformèrent en brasiers.

À l’intérieur du palace, tous les appareils électriques faisaient des étincelles et fonctionnaient par intermittence.

La soigneuse préparation de ce mariage de rêve était devenue un paysage digne des enfers en quelques courtes minutes.

*****

La lumière brillante encapsulant Zhou Qianlin disparue plusieurs kilomètres plus loin. À ce moment, un éclair de lumière dorée apparu devant ses yeux.

L’homme aux cheveux blonds qui s’était initialement transformé en lumière avait repris sa forme originelle.

Comme plus tôt, son bras était de nouveau serré autour de la taille de Zhou Qianlin et c’était d’ailleurs cette violation de son intimité qui lui permettait de résister à la gravité.

Une autre silhouette apparue à leurs côtés : un impressionnant Mécha entièrement couvert d’or. Zhou Qianlin reconnut l’un des Méchas qui avait défilé plus tôt. C’était lui qui avait joué le rôle de cupidon et qui avait percé de sa flèche les deux cœurs formés par les formations des Méchas bleus et rouges.

Alors que les autres Méchas avaient été forcés d’atterrir, celui-ci avait continué pour bloquer la fuite de son kidnappeur.

Ce Mécha faisait dix-huit mètres de haut et était lisse et brillant. Il était dépourvu de toute arme – peut-être parce qu’il avait été employé à l’origine pour le défilé du mariage et non pour arrêter un intrus.

Tous les modèles humanoïdes de Méchas étaient personnalisés, du début à la fin – hormis les modèles standard. En court, chaque Mécha était construit pour correspondre au plus près aux spécificités de son pilote.

Le Mécha debout dans les airs face à eux, avec son visage féminin et sa robe d’armure couleur or, avait été clairement construit pour une jeune femme.

       – Pose Qianlin à terre ou meurt !

La voix glacée du pilote cracha depuis un mégaphone du Mécha. Le Mécha bougea ensuite une main pour attraper quelque chose dans son dos. Une cavité s’ouvrit dans le bas de son armure et une longue tige de trois mètres apparu dans sa main. Le Mécha l’agrippa de ses deux mains tandis qu’une intense lumière apparaissait aux deux extrémités de son arme. Un bourdonnement se fit entendre et la tige se transforma en une lance de combat.

       – Écarte-toi ! L’homme était, semble-t-il, plus délicat dans sa manière de traiter les femmes.

       – Lâche Qianlin et je te laisserai partir. Sache que même ta Discipline n’aura pas d’effets sur ce Mécha. La voix de la femme était ferme.

En entrant de la Nouvelle Ère, de nombreux changements apparurent dans l’environnement et dans les champs magnétiques des planètes. Les gens furent affectés aussi et un petit nombre d’entre eux se retrouvèrent à posséder des capacités génétiques appelés Disciplines.

Les Adeptes ou Talents – nom donné aux personnes ayant une Discipline – se révélèrent bien supérieurs aux Hommes ordinaires. Mais, c’était maintenant l’époque des Méchas !

Les Adeptes, malgré tous leurs pouvoirs, étaient, après tout, « seulement » des humains alors qu’à l’opposé, les Méchas étaient des machines de combat. Rien qu’un Mécha standard, à lui tout seul, pesait une centaine de tonnes. Il fonctionnait avec un réacteur à fission, était composé d’alliages super résistants et était remplie de technologies de pointe. Ce n’était pas une exagération de dire qu’un Mécha, placé dans l’Ère Précédente, aurait pu facilement détruire une ville à lui tout seul.

C’est pourquoi, dans cette Nouvelle Ère, être un pilote de Mécha était le rêve de tous les jeunes.

L’homme aux cheveux blonds ne sembla pas vouloir se répéter et jeta seulement un regard au Mécha avant de secouer sa tête.

Un fin rayon de lumière s’écrasa sur le Mécha couleur or.

La voix froide se fit de nouveau entendre.
       – Tu n’as toujours pas compris. Plus ta Discipline est puissante, plus je te ferai t’agenouiller devant ce Mécha.

        – Ha ! Le jeune homme haussa les épaules.

       – Huh ? Soudain, le Mécha couleur or prit conscience qu’une autre silhouette était apparue sans bruit derrière lui. Deux mains massives l’attrapèrent par ses épaules.

*Crunch, crack* Ces deux sons de craquement résonnèrent dans l’air.

Les plaques de l’armure du Mécha couleur or se brisèrent sous la force de la silhouette. Ses bras, qui tenaient la lance de combat, tombèrent, « sans vie », le long de son corps.

S’ensuit alors une puissante explosion qui envoya le Mécha doré au loin.

Dans le cockpit du Mécha couleur or, deux larges yeux couleur émeraude fixait le vide, stupéfaits.

À l’endroit où le Mécha s’était tenu plus tôt, flottait maintenant une chose massive qui avait ouvert son plastron pour laisser entrer Zhou Qianlin et son kidnappeur.

 *****

<< Précédent <<    >> Suivant >>

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top