skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 110


Traducteur : Mithestral


Chapitre 110 : Un marché animé

Nie Yan observa attentivement son environnement pour être certain de ne pas manquer le moindre détail. Ses déplacements étaient excessivement prudents. Il n’osait pas faire le moindre bruit, de peur d’alerter l’Élémentaire de Feu sommeillant au cœur de la montagne.

Ses recherches le menèrent à une fissure cachée. Après avoir traversé des fumées noires lui bloquant la vue, il y trouva un petit coffre miteux coincé derrière un rocher.

Le coffre était fait de planches de bois. Après plusieurs centaines d’années, le bois s’était progressivement décomposé et était rempli de trous. Le plus surprenant était que le coffre tenait encore debout dans cet environnement très hostile. Il avait une apparence très ordinaire et ne possédait pas les motifs élégants des coffres de qualité argent ou or. Le seul aspect notable était la rune d’immunité au feu gravée sur le bois.

Même si ce symbole ancien paraissait simple, il était la seule protection du coffre contre les éléments de feu présents dans cette caverne et assurait son intégrité.

Si je devine correctement… ça devrait être celui-là ! Nie Yan s’agenouilla et ouvrit le coffre. Il le fouilla un moment avant d’en sortir un anneau.

Anneau Chenille : Non Identifié.

L’Anneau Chenille ! Il s’agissait avec l’Anneau de Soie tissée des deux anneaux essentiels à tout joueur voulant être considéré un expert !

Nie Yan utilisa Lucidité Transcendante pour identifier l’anneau.

Anneau Chenille (Bronze) : Accessoire unique

Prérequis : Niveau 0

Propriétés : Permets à l’utilisateur de coller aux murs et à d’autres surfaces similaires pendant dix minutes. (Temps de récupération : 1 heure)

Poids : 0,05kg

Restrictions : Peut être équipé par n’importe quelle faction.

L’anneau Chenille, tout comme l’Anneau de Soie tissée, était un accessoire unique qui aidait le joueur à traverser des obstacles compliqués. C’était justement pour obtenir cet anneau qu’il avait risqué sa vie en traversant une zone de niveau 30 puis en s’infiltrant dans le nid du Varan Gaïa.

Maintenant qu’il possédait les deux anneaux, il n’y avait plus aucun obstacle insurmontable pour lui ! Il équipa directement son anneau Chenille.

Maintenant qu’il avait obtenu l’objet qu’il désirait, il s’arrêta pour réfléchir un moment. Il pouvait simplement se téléporter en sécurité avec un Parchemin de Retour, mais l’activation du parchemin pouvait alertait l’Élémentaire de Feu de sa présence, et ce n’était pas un risque qu’il était prêt à prendre.

Il revint sur ses pas. Il entendait un ronflement régulier provenant des profondeurs de la grotte, qui propulsait à chaque fois une vague d’air chaud dans les tunnels.

Il arriva silencieusement à l’entrée de la caverne. Il activa la capacité de son Anneau Chenille, et sentit immédiatement une étrange force de succion provenant de ses paumes. Ses deux mains étaient fermement collées à la surface de la roche tandis qu’il commençait à descendre la pente.

Gardant sa tête proche de la roche, si un autre joueur pouvait le repérer de loin, il le confondrait avec une araignée étrange. Il était capable de se déplacer rapidement, comme s’il se déplaçait au sol.

Désormais, grimper ou descendre de falaises abruptes ne serait plus un problème pour lui !

Pendant sa descente, il chercha un endroit approprié pour s’arrêter, et trouva finalement un étroit rebord sur lequel il pouvait se tenir debout. Il pourrait alors se libérer les mains et utiliser le parchemin de Retour.

Hmm… la zone là en bas semble être une zone de niveau 20 à peu près. En plus, il y a plusieurs monstres de classe Leader ! se dit Nie Yan en observant les monstres dans la vallée sous ses pieds. Il regarda ensuite son parchemin de Brasier Fulgurant dans son sac, formant une idée dans sa tête…

Au regard de son niveau ou de son équipement, il était très difficile, voir impossible pour lui de tuer ne serait-ce qu’un monstre de niveau 20, mais ce n’était pas le cas avec le Parchemin de Brasier Fulgurant !

Ce parchemin était un parchemin intermédiaire rare, et avait clairement la puissance nécessaire pour tuer des monstres de niveau 20 !

Malheureusement, Nie Yan n’avait pas suffisamment d’Intelligence pour utiliser ce sort, mais cela pouvait être facilement contourné en achetant quelques pièces d’armure à l’hôtel des ventes ! Il mis donc cette idée de côté pour le moment et activa le Parchemin de Retour. Le morceau de papier se mit à briller, et un cercle de téléportation apparut sous ses pieds.

Vingt secondes plus tard, le cercle libéra un flash lumineux éblouissant, et Nie Yan fut téléporté à Calore.

Après avoir quitté la zone du portail de téléportation, il se rendit sur la rue principale de Calore. Il pouvait voir des joueurs proposant d’acheter du Phénol Noir à vingt-cinq cuivre la potion un peu partout, même s’il était évident que personne n’était prêt à en vendre. Les potions de Phénol Noir était actuellement des objets de choix : si même les guildes se battaient pour en obtenir, qui serait prêt à en vendre à ces intermédiaires ?

Vingt-six cuivres !

Trente cuivres !

Trente-deux cuivres !

De nombreuses guildes essayaient de prendre l’avantage sur la compétition en proposant des prix encore plus élevés. Cependant, les joueurs refusaient toujours d’en vendre, ce qui laissait ces guildes dans un état de choc.

D’autres guildes stationnaient de manière permanente des troupes à l’hôtel des ventes. De temps en temps, des Alchimistes produisant du Phénol Noir mettaient quelques potions en vente, et ces joueurs se battaient frénétiquement entre eux pour les acheter. Une potion parvint même à se vendre au prix de cinquante pièces de cuivre.

Dans cette vie, la pénurie en Phénol Noir était arrivée bien plus tôt, de manière beaucoup plus marquée, et était bien plus terrifiante. L’écrasante majorité des guildes ne savaient trop que faire dans ces circonstances.

Au prix actuel du Phénol Noir, il était très difficile pour ces guildes de réaliser un profit en se rendant dans la Vallée Sosil. Il leur était toutefois nécessaire de continuer à y aller, car une liste de tous les équipements du donjon avait été publiée sur le site officiel de Conviction. Il était absolument essentiel pour les différents groupes d’obtenir l’équipement pour Guerriers qui tombait sur les Loups-Garou. L’expérience obtenue en tuant les monstres était également élevée. Le seul problème était la difficulté. Le donjon était juste trop difficile. Malgré plusieurs dizaines d’essais, aucune équipe ne fut proche de le battre. À ce rythme-là, combien de potions de Phénol Noir seraient consommées ?

Peut-être que Holy Empire était en ce moment la seule guilde pouvant se rendre dans la Vallée Sosil sans rencontrer ce problème. Grâce aux ressources que Nie Yan leur avait fourni, ils avaient suffisamment de Phénol Noir pour quelque temps.

Quand Nie Yan vit l’amplitude de la pénurie en Phénol Noir et le prix des rares potions vendues, même lui se sentit dépassé. Il avait pensé que les joueurs auraient eu au moins quelques-unes en stock, et que les guildes enverraient leurs membres récolter les ingrédients. Et pourtant, en seulement quelques heures, alors que la pénurie commence seulement à s’installer, les prix avaient explosé à ce point.

Mais Nie Yan comprit néanmoins que ce prix était probablement la limite. S’il continuait de monter, les guildes commenceraient à perdre de l’argent à chaque fois qu’elles se rendraient dans le donjon. Personne de sensé ne serait prêt à faire cela.

J’imagine qu’il est grand temps pour moi de liquider mon stock à l’hôtel des ventes !

Nie Yan lista dix potions de Phénol Noir à l’hôtel des ventes, et les enchères frénétiques commencèrent immédiatement. Les offres continuèrent à grimper jusqu’à s’arrêter aux environs des cinquante pièces de cuivre. Quand les dix potions furent vendues, il s’était déjà fait pas mal d’argent. Il remit dix potions en vente. Comme la série précédente, les joueurs enchaînèrent les enchères jusqu’à ce qu’il n’en reste plus aucune.

Il continua pendant un petit moment ce cycle en listant du Phénol Noir par petits lots qui se vendait toujours aussi bien.

Les leaders des différentes guildes eurent vent que de grandes quantités de Phénol Noir étaient vendues, et se rassemblèrent à l’hôtel des ventes.

Nie Yan se balada dans le hall principal de l’hôtel des ventes et décida finalement de s’installer sur une chaise dans l’une des rangées les plus au fond. Il parcourut toute la salle des yeux ; il vit de nombreux visages familiers, appartenant tous au gratin des plus grosses guildes. Il était évident que la question du Phénol Noir avait été un véritable casse-tête pour eux.

Non loin de lui étaient assis deux autres joueurs discutant discrètement entre eux, mais il pouvait quand même discerner ce qu’ils racontaient.

« On dirait qu’absolument tous les joueurs du jeu se sentent concernés par le Phénol Noir. Dis-moi, qui peut bien avoir encore tellement de potions à vendre ? Quelqu’un liste constamment des lots de dix dès que le lot précédent est vendu. Visiblement, il n’a pas l’intention de liquider son stock en une fois, c’est malin. Il se ferait probablement moins d’argent en les vendant tous en même temps. Au contraire, en les vendant lentement et en mettant en appétit ces grosses guildes, il peut maintenir un prix très élevé. »

« Cinquante pièces de cuivre par potion, c’est quasiment une escroquerie. Ce mec se fait un max de thunes. Dommage, il a décidé de cacher son nom au moment de lister le Phénol Noir, personne ne sait qui c’est. »

Quand Nie Yan entendit ces rumeurs, il ne put s’empêcher d’avoir un léger sourire. C’était effectivement le moment pour lui de se faire beaucoup d’argent !

Comme il avait vraiment beaucoup trop de Phénol Noir en stock, s’il ne s’en débarrassait pas rapidement et permettait aux guildes de mettre en place leur propre approvisionnement, son propre stock risquerait de perdre énormément de valeur.

Nie Yan passa donc son temps de cette façon à l’hôtel des ventes, flânant dans les halls. Pour le moment il ne tuait aucun monstre et n’essayait pas de gagner de niveaux. Il était simplement en train de se détendre et d’oublier ses petits soucis.

Comme le marché était en forte demande, son stock de Phénol Noir s’écoula particulièrement bien. Les guildes ayant pu se procurer des potions reprirent leur exploration de la Vallée Sosil, laissant derrière celles qui avaient moins ressenti la pression. Bien sûr, elles savaient qu’elles se faisaient escroquées, mais elles devaient tout de même progresser dans le nouveau donjon, pas vrai ?

Même si le Phénol Noir était vendu par petit lots, de nombreuses guildes n’avaient pas d’Alchimistes capables d’en produire. De peur que le lot en court de vente soit le dernier, les guildes devaient en acheter à ce prix-là, au cas où. Sous la pression de la demande du marché, le prix du Phénol Noir resta très élevé.

L’hystérie autour du Phénol Noir avait créé des flux d’argent provenant de toute part, et la bourse de Nie Yan ne cessait de se remplir.

Après avoir vendu plus de cinq cents potions, il s’arrêta un moment pour calculer ses gains. Il s’était fait environ deux pièces d’or et cinquante pièces d’argent sur la simple vente de potion. Avec les profits réalisés sur les ingrédients de base, la Poussière Aveuglante, les Parchemins de Toile et de Métamorphose, il avait maintenant plus de seize pièces d’or dans son inventaire. Pour les six à sept prochains jours, tous les profits des dizaines de guildes se rendant dans la Vallée Sosil finiraient dans sa poche. Alors que le jeu était toujours extrêmement jeune, une telle somme ferait soupirer d’admiration n’importe qui. En plus, il avait toujours trois cents potions de Phénol Noir à vendre, deux cent vingt recettes, et une quantité énorme d’ingrédients de base. C’était la vente des recettes qui était le plus lucratif. En effet, le prix d’une recette avait dépassé les vingt pièces d’argent, et encore en constante augmentation. Nie Yan n’avait tout de même pas besoin de se dépêcher de les vendre. Il pouvait décider du prix qu’il souhaitait après avoir vendu les potions et les ingrédients.

Avec seize pièces d’or à son nom, il était maintenant incroyablement riche. Même les plus grosses guildes ne pouvaient probablement pas rassembler plus de trois ou quatre pièces d’or. Tous les joueurs débutant avant besoin d’argent. Un joueur moyen n’avait déjà pas suffisamment d’argent pour lui-même, pourquoi en donnerait-il à sa guilde ? La plupart d’entre eux étaient en plus de nouvelles recrues, donc il ne s’était pas encore installé un fort sentiment d’appartenance ou de loyauté à leurs guildes. Par conséquent, les chefs de guilde étaient confrontés à la problématique de la levée de fonds. Ils ne pouvaient s’adresser qu’à leurs membres les plus loyaux, qu’ils avaient déjà recrutés dans d’autres jeux. Mais s’ils allaient trop loin et en demandaient trop à ces membres, ces derniers nourriraient probablement de la rancœur, sans parler du fait que la réputation de la guilde diminuerait.

Maintenant qu’il avait de l’argent, Nie Yan ne pouvait pas le laisser mariner dans son inventaire. Il devait investir son capital actuel afin de gagner en plus d’argent ! C’était la manière la plus sensée d’approcher la chose. Il se rappela alors immédiatement qu’il lui était possible d’acheter de l’immobilier et des terrains.

Il était déjà possible d’acheter des terrains à Calore. Certaines résidences à la périphérie de la ville avaient été rasées pour faire place à des échoppes construites par des joueurs. De plus, toutes les parcelles de terrains au niveau des rues principales étaient actuellement en vente. Mais l’Administrateur en Chef Telus, la personne chargée de vendre le foncier n’avait pas trop de travail ces jours-ci. En fait, le hall principal dans son bâtiment était quasiment vide. La raison pour laquelle il n’avait aucun client était parce que le prix d’une seule parcelle était d’au moins une pièce d’or, et les terrains les mieux placés pour des magasins valaient plusieurs dizaines de pièces d’or. Cela voulait dire que même les plus grosses guildes seraient incapables de les acheter pour l’instant.

Quant aux parcelles vendues à une ou deux pièces d’or, elles étaient localisées dans des quartiers plutôt impopulaire pour les joueurs, et les meilleurs emplacements étaient hors de prix. Voilà ce qui expliquait que même les joueurs assez riches pour acheter du terrain repoussèrent l’idée à plus tard.

Mais dans un futur proche, les guildes auraient un capital bien plus important. L’économie du jeu serait encore plus prospère, et chaque emplacement de choix serait chèrement acquis après des enchères serrées entre les plus grosses guildes. Voici ce que réservait le futur de Conviction !

Toute guilde cherchait à accumuler des fonds afin de pouvoir assurer son expansion.

Pour une personne possédant un bout de terrain, il était tout à fait possible d’ouvrir leur propre échoppe ou de louer l’emplacement à quelqu’un d’autre et de collecter le loyer.

Nie Yan avait tellement d’argent qu’il pouvait se permettre de garder une ou deux pièces d’or pour son utilisation personnelle, sachant que cela couvrirait ses dépenses quotidiennes pendant un bon moment. En investissant les fonds restant pour acheter une parcelle de terrain, il deviendrait non seulement propriétaire du terrain, mais ce dernier verra sa valeur monter en flèche prochainement. Qui ne profiterait pas d’une telle occasion ?

L’immobilier virtuel, tout comme l’immobilier dans le monde réel, avait une vraie valeur spéculative.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top