skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 104


Traducteur : NemesisFR, Mithestral


Chapitre 104 : Se préparer pour l’avenir

Nie Yan se força à sourire. [Oh, donc tu essayes de me faire croire que tu n’es pas ridicule en ce moment?]

Moon Child et Feiyun furent encore plus choquées quand elles virent Yao Yao accepter le cadeau. Toutes les deux savaient que Yao Yao n’acceptait généralement pas les cadeaux d’autres joueurs joueurs, spécialement des garçons. Même le jour de son anniversaire, elle acceptait uniquement des petites choses comme des cartes d’anniversaires. Pourtant, aujourd’hui, elle avait accepté un cadeau, et venant d’un mâle en plus! Il y avait forcément une histoire cachée derrière cela!

[Yao Yao, c’est quoi ton lien avec lui ?] lui murmura Moon Child.

[C’est un bon ami,] lui répondit Yao Yao, se sentant quelque peu coupable.

[T’es sûre ? Juste un bon ami hein~?] lui demanda Moon Child d’un ton malicieux. Son expression montrait qu’elle ne croyait pas son ami une seule seconde.

[Je te jure ! C’est juste un ami !]Craignant que Moon Child continue avec d’autres questions dans le même genre, Yao Yao décida d’avoir une attitude franche en s’exprimant clairement. Bien qu’elle voyait Nie Yan de manière indéniablement favorable, ce qu’elle éprouvait était loin d’être de l’amour, ou d’autres sentiments profonds.

Mais ce que Yao Yao ignorait, c’était qu’elle avait une place toute particulière dans le cœur de Nie Yan. Même s’il avait repoussé les évènements de son ancienne vie au fin fond de son esprit, les souvenirs et les émotions restaient des choses difficilement oubliables.

[D’accord, si tu dis qu’il est juste un bon ami, c’est juste un bon ami…] pouffa de rire Moon Child. Elle semblait avoir découvert quelque chose d’intéressant.

« Moon Child, Yao Yao, j’ai des choses à faire, je vais y aller maintenant. » Feiyun s’ennuyait pas mal puisque Nie Yan l’ignorait complètement et que Yao Yao bavardait en privé avec Moon Child. Elle décida donc de se lever et de dire au revoir.

« Prends soin de toi, Feiyun. » Moon Child lui fit un signe d’au revoir.

Yao Yao agit de façon plus distante, montrant simplement qu’elle avait vu que Feiyun s’en allait.

Nie Yan, lui, continua de l’ignorer complètement. Cette attitude très froide exaspéra Feiyun encore davantage, au point qu’elle bouillonnait maintenant de fureur.

Après le départ de Feiyun, le petit groupe continua à discuter ensemble un moment. Les filles en profitèrent également pour vendre quelques-uns de leurs objets.

« Nie Yan, nous allons y aller. Yu Lan est en train d’essayer de monter un groupe pour gagner de l’expérience avant la fermeture des serveurs, et elle souhaite que nous nous dépêchions, » dit Yao Yao après avoir consulté ses derniers messages dans le chat.

 »Pas de problème, à une prochaine fois alors, » répondit Nie Yan avant de leur faire un signe d’au revoir.

Ensuite, il vérifia les notifications système qu’il avait reçues.

[Système: Votre Poussière Aveuglante (x1) a été vendue pour 2 argent, 10 cuivre.]

[Système: Votre Poussière Aveuglante (x1) a été vendue pour 2 argent, 5 cuivre.]

[Système: Votre Parchemin de Métamorphose (x1) a été vendu pour 5 argent, 20 cuivre.]

Nie Yan accumulait rapidement beaucoup d’argent. Ce n’était qu’en limitant la quantité de Poussière Aveuglante, de Parchemins de Toile et Parchemins de Métamorphose qu’il plaçait à l’hôtel de ventes qu’il pouvait les vendre à un prix aussi haut. Bien que des objets uniques apparaissaient régulièrement l’hôtel des ventes, ils étaient tellement chers que seuls quelques joueurs étaient capables de les acheter. D’un autre côté, s’il en vendait trop d’un coup, il allait progressivement saturer le marché.

Quelques minutes avant la fermeture des serveurs, Nie Yan avait vendu au total huit bourses de Poussière Aveuglante, six Parchemins de Toile, et cinq Parchemins de Métamorphose, pour un montent total d’environ cinquante pièces d’argent.

Pendant ce temps, il s’était également rendu dans plusieurs petites villes pour acheter des Dents de Chauve-souris, avant de découvrir que seules quelques personnes voulaient lui en vendre. Il semblait que l’existence de la quête du Forgeron Kade avait fuité, et les joueurs au courant lui vendaient donc les dents directement. Je ne pourrais plus me faire d’argent avec cette méthode, c’est un fait… C’est pas grave, j’ai trouvé deux autres façons pour gagner de l’argent.

La première méthode était évidemment la vente de Poussière Aveuglante, de Parchemins de Toile, des Parchemins de Métamorphose. Puis, plus tard, quand la demande en Phénol Noir exploserait, il liquiderait également son stock a l’hôtel des ventes.

Avant de se déconnecter, il acheta de nouveau toutes les potions de Phénol Noir, formules de Phénol Noir et tous les ingrédients alchimiques pour en créer. Après avoir fait l’inventaire de ce qu’il possédait, il estima à huit cents le nombre de potions de Phénol Noir qu’il possédait, mais à trois mille deux cents le nombre de potions qu’il pouvait concocter à partir des ingrédients. Il avait également deux cent vingt formules de Phénol Noir. À cause de ses achats frénétiques, l’hôtel des ventes était quasiment vide de tout ce qui était en lien avec le Phénol Noir, résultant en une inflation des prix. Mais comme personne d’autre n’était intéressé par ces objets, cette augmentation de prix resta marginale. Il était donc toujours capable d’acheter tout ce qu’il souhaitait à un bon prix.

Ces formules de Phénol Noir formaient la partie cruciale de son plan. Le stock qu’il avait en sa possession était suffisant pour influencer le marché du Phénol Noir pendant plusieurs jours. Dans sa vie précédente, avant l’ouverture de la Vallée Sosil, le prix de ces formules n’était pas tellement élevé. Toutefois, quand le donjon fût accessible, beaucoup d’Alchimistes commencèrent à remarquer une demande grandissante pour le Phénol Noir et foncèrent acheter des formules pour entrer sur ce marché. Cependant, la production fut loin de satisfaire la demande des nombreuses équipes voulant enchaîner ce donjon. Résultat, le prix du Phénol Noir et de ces formules avaient augmenté très rapidement.

Pour l’instant, toutes les formules avaient inexplicablement disparu du marché. En d’autres mots, Conviction avait subitement perdu environ deux cents Alchimistes qui auraient pu produire un approvisionnement régulier en Phénol Noir. Avec une pénurie aussi brutale dans l’approvisionnement pendant une période de grande demande, le prix du Phénol Noir allait certainement monter en flèche encore davantage que dans sa précédente vie.

Nie Yan s’était quasiment garanti le monopole du marché du Phénol Noir, ce qui lui ferait gagner énormément d’argent.

De plus, deux semaines après la sortie de Conviction, un nouveau donjon de niveau 5 appelé le Repère de Méduse allait être accessible. Les guildes qui voudraient prendre l’avantage sur les autres allaient définitivement saisir l’opportunité de s’y rendre en premier pour prendre de l’avance. Dans ce donjon, les monstres possédaient des attaques pouvant pétrifier leurs ennemis, Dès l’ouverture la demande en consommables et équipements offrant résistance ou immunité à la pétrification s’envolerait. En prévision de ce moment, Nie Yan comptait bien acquérir progressivement de tels objets.

Il vérifia son inventaire. Il avait actuellement soixante-trois pièces d’argent. Compte-tenu que Conviction n’avait que quelques jours, c’était déjà assez exceptionnel, surtout en considérant qu’il était un joueur solo niveau 7 seulement. À ce stade du jeu, on pouvait acheter beaucoup de chose avec seulement une pièce d’argent. Même les pièces d’équipement de rareté Or, les plus chères, ne valaient pas plus de trente ou quarante pièces d’argent.

Ayant obtenu tellement d’objets, Nie Yan rangea son inventaire et son espace de rangement personnel qui contenaient actuellement rangées sur rangées de Phénol Noir, de formules et d’ingrédients alchimiques pour en créer. Après les avoir soigneusement triés, il avait devant les yeux une scène assez spectaculaire. L’espace de rangement offrait deux cents cases d’inventaire gratuitement. On pouvait outrepasser cette limite en payant chaque jour une pièce de cuivre par tranche de deux cents cases supplémentaires. Nie Yan avait loué environ cinq mille cases de cette manière pour entreposer ses objets, ce qui faisait vingt-cinq pièces de cuivre par jour. C’était désormais une somme négligeable pour lui en comparaison avec ses gains.

Après fini tout cela, Nie Yan se déconnecta finalement juste avant que les serveurs ne ferment.

Il retira son casque de réalité virtuelle, et quitta sa chambre pour se rendre dans sa cuisine. Là, il prit un tube d’un gel énergisant dans le frigo et s’assit seul à la table à manger. Pendant qu’il buvait le tube, il parcourut cette pièce miteuse du regard. Des murs âgés au vieux chandelier couvert de poussière et de graisse, tout lui donnait un étrange sentiment de familiarité et de confort.

Il n’avait pas reçu de nouvelles de ses parents depuis un moment maintenant. Heureusement, il connaissait déjà la vérité et la raison derrière leur disparition, il ne leur en voulait donc pas. Pour assurer une meilleure vie pour leur famille, ils bravaient de grands dangers et risquaient leurs vies. De quel droit pouvait-il donc les critiquer ?

Les risques qu’ils prendraient s’ils voulaient le contacter étaient trop grands. Il ne pouvait donc qu’ignorer ce qu’il ressentait et attendre patiemment des nouvelles de leur retour.

Après avoir fini son gel tonifiant, Nie Yan débuta son entraînement journalier, améliorant sa force, son agilité et sa vitesse de réaction.

Porter le casque de réalité virtuelle la nuit avait aussi des effets bénéfiques : il envoyait des signaux électriques dans tout le corps, stimulant les nerfs, permettant aux muscles de rester dans un état de croissance active. Grâce à cela le résultat d’un entraînement journalier ne disparaissait pas même après une nuit de repos. En d’autres mots, un jour d’entraînement maintenant était l’équivalent de dix jours d’exercices pour une personne autrefois !

Plus récemment, sa méthode d’entraînement était efficace, et il s’occupait bien des besoins nutritionnels de son corps. Ces derniers jours, il avait donc subi une croissance substantielle de ses muscles. Sa carrure se développait également rapidement, il devenait grand et robuste. En ce moment, il pouvait observer des changements au niveau de son corps presque quotidiennement !

[Bam! Bam! Bam!] Quelqu’un frappa à la porte d’entrée de la maison.

Nie Yan écouta attentivement. L’insonorisation de la maison n’était pas bonne, d’après les nombreux bruits de pas, il estimait à cinq ou six le nombre de personnes à l’extérieur.


error: Contenu protégé
Back To Top