skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 69


Traducteur : Mithestral

Editrice: MissX


Chapitre 69 : L’Ombre de Sulgata

L’acte de générosité de Nie Yan avait réussi à convaincre l’apprenti Alchimiste, même si ses dépenses excessives avaient un autre objectif, bien plus sournois : plus il investissait d’argent, plus Bird aurait des difficultés à se séparer de Nie Yan. En effet, si jamais Bird voulait vraiment s’en aller, il devrait payer une somme exorbitante à cause du contrat qu’il avait signé. Concrètement, au vu de sa situation financière actuelle, il lui était impossible de se défaire de Nie Yan. Nie Yan avait donc rempli un nouvel objectif.

À la fin de sa séance d’achats compulsifs, il avait acheté pour dix pièces d’argent de recettes et de fournitures alchimiques, remplissant les cinq sacs qui débordaient presque.

« Tiens, utilise ces ressources pour l’instant. Même si je ne suis pas présent, continue de t’entraîner, » dit Nie Yan. Bird devrait avoir assez de matériaux pour tenir un moment.

Bird se sentit très ému en recevant les cinq sacs d’Alchimiste remplis à ras bord. Il savait que même le plus idiot des apprentis Alchimistes saurait utiliser ces ingrédients alchimiques pour devenir un Junior Alchimiste. Il avait l’impression qu’avoir été recruté par Nie Yan après avoir été expulsé de Dark Hero était comme si quelqu’un l’avait extrait des profondeurs des enfers pour l’amener au paradis. À plusieurs reprises il s’était sincèrement demandé s’il n’était pas juste en train de rêver.

« Tu fais preuve de tant de bonté envers moi… Je ne sais vraiment pas comment je pourrais un jour te rembourser. Je me contenterai donc te de remercier très chaleureusement pour l’instant, » dit Bird, la voix tremblante de gratitude.

« Arrête avec ça, ça devient cliché. Je ne t’ai pas recruté juste comme ça, de bonté de cœur. Il y a bien un but : le meilleur moyen pour toi de me rembourser est de me faire gagner beaucoup d’argent est de devenir un Maître Alchimiste, ou même un Grandmaître Alchimiste, » expliqua Nie Yan en lui faisant signe d’arrêter ses remerciements. Il ne put s’empêcher de réfléchir à un détail. Après sa réincarnation, il s’agissait de la première fois qu’il avait sensiblement changé le cours de l’histoire. Sans le support de Victorious Return, Bird deviendrait-il quand même un Grandmaître Alchimiste ? Il n’en était pas sûr pour l’instant. Il ne pouvait que faire de son mieux pour que ça se produise. Après tout, chaque investissement comportait une part de risque. « Voilà, tout est réglé, donc va t’entraîner. J’ai d’autres affaires à régler encore. »

« Compris, boss ! Je te laisse, » répondit Bird. S’il n’arrivait pas à produire le moindre résultat après avoir dépensé tellement d’argent, il n’aurait même pas le courage de se montrer. Il avait été recruté par un étranger juste après avoir été banni de sa guilde, ce qui nourrissait en lui un nouvel espoir. Il ne ressentait que de la gratitude envers Nie Yan, son sauveur.

Il fit une dernière salutation respectueuse avant de s’en aller.

Nie Yan s’arrêta pour réfléchir à ce qu’il venait de se passer. Il avait l’impression d’avoir ramassé une pierre précieuse dans la rue. Même si Bird n’atteignait pas le niveau de Grandmaître et ne devenait que Maître Alchimiste, il arriverait quand même à dégager des bénéfices.

Il prévoyait de rassembler petit à petit un certain nombre de personnes autour de lui, afin de rencontrer le succès dans Conviction. Le Roi de l’Alchimie Bird était le premier qu’il avait réussi à recruter.

Depuis sa réincarnation, Nie Yan débordait d’ambition. Il voulait créer sa propre équipe d’élite, posséder son propre magasin d’alchimie, recruter un Maître Tailleur… Il voulait faire tellement de choses ! Peut-être qu’un jour, il fonderait même sa propre guilde ! Même s’il n’interagissait pas tout le temps avec eux, il y avait de nombreuses méthodes disponibles pour gérer une guilde. Il pouvait utiliser sa connaissance du futur pour développer ses troupes à distance.

De nombreuses nouvelles zones mystérieuses et merveilleuses arriveraient dans de futurs patchs. Elles seraient bien sûr accompagnées de nouveau donjons, de nouveaux matériaux et d’autres objets. Il y aurait d’intenses disputes pour le contrôle de différentes forteresses, qui engendreraient des guerres de guildes bien plus importantes que quiconque ne l’avait imaginé. Des villes entières, des provinces, et même des nations pouvaient être impliquées dans ces batailles virtuelles.

Dans sa vie précédente, de nombreux fonds d’investissement des quatre coins de la planète s’étaient assurés une présence solide dans le jeu : les enjeux commerciaux et l’économie en pleine croissance du jeu avaient été suffisants pour les attirer. Ces entités s’étaient coupées une large portion de l’immense gâteau que représentait Conviction. Elles avaient ouvert des magasins, fondé des guildes, et pris le contrôle de villes, étendant ainsi leur influence sur toute une région.

À cause de sa connaissance du futur, il refusait de n’être qu’un morpion ne pouvant profiter que des restes que ces firmes avaient décidé d’ignorer. Il avait donc besoin de développer sa propre puissance et d’étendre son influence pour pouvoir lutter contre elles. Il n’était pas encore spécialement connu, mais il fallait se rappeler que même le plus majestueux des chênes n’avait été un jour qu’un petit gland, et que même les plus hauts gratte-ciels étaient bâtis en commençant par le bas. Nie Yan avait déjà commencé à ancrer profondément les fondations de son influence future.

Il arrêta de rêvasser et se concentra sur des problématiques plus immédiates. Peu importe ce que le futur lui réservait, il devait augmenter sa vitesse de progression et renforcer son capital.

Il réussit, non sans mal, à se rappeler des positions des autres chapitres du Livre de l’Ordre. Il commença à réfléchir sur comment il allait les récupérer, et surtout lesquels il allait pouvoir chercher à son niveau actuel.

Il abandonna rapidement cette piste. Tous les chapitres étaient protégés par un Gardien de l’Ordre. Essayer de ramasser un second chapitre, en comptant sur la chance pour réussir et survivre, relevait du suicide. Il y a quelques jours, quand il avait décidé de récupérer le Chapitre du Courage, il n’avait pas eu grand-chose à perdre. Il ne possédait pas encore un équipement de bonne qualité, et au pire, il aurait perdu un niveau. Il ne s’était absolument pas attendu à réussir. Il s’y était rendu car il était dans le coin à cause de Tang Yao, et voulait tenter sa chance. En plus, le Chapitre du Courage s’était trouvé dans un endroit assez particulier : une vallée isolée dans une chaîne de montagnes. Il y avait donc eu de nombreuses barrières naturelles dont il avait pu profiter, et la vallée se trouvait proche d’une ville. Les autres chapitres n’étaient pas du tout cachés à des emplacements aussi favorables. Maintenant qu’il possédait le Chapitre du Courage, s’il essayait de récupérer un autre chapitre et échouait, il le perdrait également. Les risques étaient bien trop élevés.

Depuis qu’il avait repris Conviction, il n’avait pas vraiment joué avec pour objectif de grimper en niveaux le plus vite possible. Il avait réussi à obtenir plusieurs objets intéressants : l’Anneau de soie tissée, le Joyau Chute-de-plumes, le Chapitre du Courage, de nombreuses compétences et même des points de statistiques. Toutes ces choses représentaient sa force, et allaient l’aider à se développer davantage.

Qu’est-ce que je peux faire d’autre ? Une autre idée lui vint soudainement en tête. Les chapitres du Livre de l’Ordre étaient effectivement le Graal pour les serviteurs de l’Ordre, mais les Voleurs avaient un autre objet qui était extrêmement prisé : une paire de bottes Légendaire appelée l’Ombre de Sulgata. S’il arrivait à mettre la main sur un objet de qualité Légendaire, ses statistiques seraient assez élevées pour effrayer même la crème de la crème des joueurs de Conviction. Malheureusement, à l’époque lointaine de la Guerre de Sulgata, ces bottes furent endommagées et séparées en trois parties, réparties d’un bout à l’autre de l’Empire Viridian. Cet objet légendaire ne pouvait être reconstitué que si quelqu’un rassemblait les trois pièces.

L’une des trois pièces de l’Ombre de Sulgata se trouvait dans une zone non loin de Calore. Il s’agissait d’une ancienne cité qui avait été engloutie par un marais.

Il restait de nombreuses traces de l’Ère Sombre dans la Cité de Sulgata.

« L’Ancienne Cité de Sulgata… cette zone est un vrai cauchemar, » marmonna Nie Yan. Il s’y était rendu dans sa précédente vie, mais le morceau de l’Ombre de Sulgata avait été récupéré depuis longtemps. Au fil des siècles, la ville s’était transformée en un endroit tout à fait particulier. Le taux de réapparition et la densité de monstres étaient élevés, et il était difficile d’y pénétrer sans avoir une équipe.

Mais pour un Voleur, ce n’était pas forcément impossible. Peut-être que Nie Yan parviendrait à rentrer dans la ville sans se faire repérer.

Les équipements de qualité Légendaire étaient vraiment très difficiles à trouver. Il avait maintenant l’occasion d’obtenir l’Ombre de Sulgata. Même s’il ne s’agissait que d’une partie, elle était quand même d’une valeur inestimable, donc il ne voulait pas laisser passer sa chance. S’il attendait trop longtemps, il ne pouvait pas garantir qu’une guilde n’allait pas se préparer à envahir la ville.

Je devrais au moins essayer. Qui sait, peut-être arriverais-je à rassembler les trois morceaux.

Avant de partir, il se réapprovisionna en consommables avant de sortir de Calore par les portes ouest et de se téléporter au sol. Il prit la direction de la Cité de Sulgata, en traversant une longue étendue herbeuse. La lumière du soleil le réchauffait et illuminait la végétation abondante qui ondulait avec le vent.

Il arriva ensuite dans une grande prairie, qu’il mit une dizaine de minutes à traverser. Au bout d’un moment, il s’arrêta et se retourna pour regarder en direction de Calore. La ville était suspendue dans le ciel azur, surplombant de vastes prés. Au-dessus des plus hauts bâtiments, au-dessus de la cité elle-même se trouvait un anneau de lumière en rotation. Grâce aux rayons couchants du soleil, l’anneau s’illuminait avec une splendeur toute particulière.

Cette cité volante impénétrable et indestructible était la plus grande fierté architecturale de l’Empire Viridian. Grâce à leur sagesse et leur abondance inégalée de mana, les Mages Viridian avaient contrôlé de la magie extrêmement puissante pour former cette imposante cité volante, et pour qu’elle reste suspendue dans le ciel pendant de nombreuses générations à venir.


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top