skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 52


Traducteur : Mithestral

Editrice: MissX


Chapitre 52 : La Flûte d’Einpat

Les deux elfes se retournèrent instantanément et se lancèrent dans une course effrénée vers la sortie du ravin, bondissant aussi agilement que des lapins. Ils n’avaient qu’une centaine de points de vie, et une seule salve de sorts suffirait à les tuer instantanément.

« Vous voulez vous enfuir ? Vous pouvez toujours rêver ! » Nie Yan fila comme le vent à leur poursuite, suivi du reste du groupe.

Le groupe de Yu Lan devrait déjà avoir complètement bloqué la sortie.

Les elfes n’avaient même pas encore réussi à distancer Nie Yan qu’ils durent déjà s’arrêter en arrivant à l’entrée du ravin. Yu Lan et les autres étaient effectivement déjà en place, formant un obstacle infranchissable pour les elfes.

Ils étaient faits comme des rats !

Ils se regardèrent l’un l’autre avant de foncer vers la paroi du ravin. Ils eurent le temps de grimper d’environ trois mètres avant que Nie Yan n’arrive derrière eux et sauta soudainement dans les airs. Il tendit ses bras et parvint à agripper la jambe de l’un des elfes, avant d’utiliser la capacité de son Anneau de soie tissée, dont le fil de soie s’enroula autour de la jambe de l’autre elfe. Il tira ensuite violemment afin d’arracher les deux créatures de la paroi. 「Crash !」 Ils tombèrent au sol dans un nuage de poussière.

Les deux Elfes Noirs ne pouvaient tout simplement pas réagir à la vitesse des actions de Nie Yan.

Le reste des joueurs arriva peu après et encerclèrent les elfes. Les Mages se préparèrent à les achever.

« Ryeehgh… Ryeghkh… » Les deux humanoïdes prirent une expression de supplication.

« Attendez, ne les tuez pas encore. » Nie Yan était très agréablement surpris. Dans sa vie antérieure, tout ce que les joueurs avaient eu besoin de faire pour obtenir la flûte d’Einpat était de tuer les deux elfes. Après avoir rendu l’instrument de musique à son propriétaire, ils pouvaient continuer le donjon. Cependant, il n’avait jamais entendu d’une situation où les elfes ne chercheraient pas le combat, mais plutôt semblaient implorer les joueurs de ne pas les tuer.

A l’époque, le donjon n’avait jamais été complété à cent pourcent, mais plutôt aux alentours de soixante-dix pourcent. Même après dix ans dans le jeu, il n’avait jamais entendu parlé d’une équipe ayant complété la Forêt des Tréants à cent pourcent. Il se demandait donc si, par hasard, interroger ces deux elfes ne lui donnerait pas quelques informations sur les étapes de complétion manquantes.

Dans sa vie précédente, quand il avait été niveau 4, les statistiques de son personnage ne pouvaient absolument pas se comparer à son personnage actuel. Il n’avait été qu’un joueur médiocre, incapable d’obtenir par lui-même de l’équipement de qualité bronze, sans parler d’obtenir des objets aussi légendaires que le Chapitre du Courage. Les statistiques de Dextérité ou de saut de son ancien personnage n’avaient tout simplement pas été suffisantes. C’est pourquoi son équipe, comme tous les groupes se rendant dans la Forêt des Tréants, avait été forcée de bombarder de sorts et de tuer les elfes dès qu’ils se mettaient à escalader la paroi.

Les deux elfes étaient à genoux. Ils semblaient avoir compris que Nie Yan dirigeait le groupe, et le regardaient dans l’espoir qu’il épargne leurs vies.

Ils parlaient un ancien langage que Nie Yan ne connaissait pas : le langage universel des Elfes. Mais il était évident, d’après leurs postures et leurs expressions, qu’ils craignaient pour leurs vies.

« Est-ce que quelqu’un parle le langage elfique ici ? » demanda Nie Yan en se retournant vers les membres de son équipe.

Ces derniers se regardèrent entre eux, avant de secouer la tête. Ils ne connaissaient qu’une seule langue, celle couramment parlée au sein de l’empire. L’elfique ? La plupart d’entre eux ne savaient même pas qu’il était possible d’apprendre une seconde langue.

Nie Yan réfléchit pendant un moment. Si personne ne parlait l’elfique, il serait impossible d’interroger ces deux Elfes Noirs.

Il ouvrit son menu de langue. Il connaissait quatre langages : la langue Commune, le langage draconique, l’Ancienne Langue Commune, et la langue des Géants Kasate. Cela lui donna une idée. Ces Elfes Noirs sont d’une race ancienne, et possèdent une espérance de vie extrêmement longue. Peut-être comprendront-ils d’autres langues ?

« Fragiles petits Elfes Noirs, pourquoi êtes-vous venus ici ? » demanda Nie Yan en langage draconique.

Nie Yan parla  plusieurs syllabes d’un ton extrêmement grave, ce qui surpris plusieurs membres de son équipe, avant qu’ils ne comprennent qu’il parlait simplement dans une autre langue.

En entendant la langue des Dragons, les elfes tremblèrent visiblement, et n’osèrent plus regarder Nie Yan dans les yeux. L’un des deux semblait plus courageux que l’autre et continuait cependant de regarder dans sa direction. Après quelques secondes, comme s’il avait accumulé assez de courage, il rampa vers Nie Yan, baisa son pied avant de se mettre à parler. Il utilisait également le langage draconique.

« Gloire au Dieu des Dragons. Mon nom est Vasa Rhine. Milord, puis-je vous demander… êtes-vous de la race des dragons, déguisé en humain ? »

A l’époque lointaine de l’Ere Sombre, les Elfes Noirs n’avaient pas le même statut que les autres races. Leur race avait été réduite en esclavage par les Dragons, mais ne rejoignirent pas la rébellion des Humains, Hauts-Elfes et des Nains pour retrouver leur liberté. Leur société et leur foi restèrent profondément fidèles aux Dragons. Même encore aujourd’hui, les Elfes Noirs vénéraient et respectaient les derniers représentants de la race draconique, cachés aux quatre coins du monde.

Nie Yan était ravi. Il y avait vraiment très peu d’humains qui connaissaient le langage des Dragons. Cet Elfe Noir était si terrifié qu’il l’avait confondu avec un véritable Dragon ! Il faut que je saute sur cette occasion !

« C’est exact. Gloire au Dieu des Dragons. Vasa Rhine l’Elfe Noir, je ne veux pas me répéter. Pourquoi êtes-vous venus ici ? »

« Milord, notre tribu des Elfes Noirs de Drow a subi une défaite cinglante au Fort Hilton. Nous nous sommes échappés en profitant du chaos sur le champ de bataille, et nous sommes arrivés dans cette forêt, » répondit Vasa Rhine.

« Ah ? Vasa Rhine l’Elfe Noir, je comprends donc que vous êtes tous les deux des déserteurs de la bataille du Fort Hilton ! »

« Milord, nous n’avons pas déserté ! Je suis un soldat brave et courageux ! Nous rassemblions des renseignements la tribu. Dans trois jours, la Tribu de Drow frappera à nouveau le Fort Hilton, et à ce moment là je retournerai sur le champ de bataille ! »

Vasa Rhine parlait avec courage et conviction.

「Système : Vous avez reçu une nouvelle quête ! Ramenez les têtes des deux Elfes Noirs à Sir Kavrote au Fort Hilton pour l’informer avant que la Tribu de Drow ne commence sa contre-attaque.」

Une quête annexe ! Il s’agissait d’une découverte très excitante, mais Nie Yan conserva une expression calme. Il continua de discuter avec Vasa Rhine comme si de rien n’était. Puisque Vasa Rhine pensait que Nie Yan était un dragon, il répondait de manière sincère à toutes ses questions, n’osant pas dissimuler la moindre information.

Les autres membres de l’équipe commencèrent à se poser quelques question. De quoi parlait Nie Yan avec l’Elfe Noir ? Pourquoi ce dernier semblait-il si effrayé par lui ? À quel moment Nie Yan avait-il eu la chance d’apprendre le langage d’une autre race ?

« Vasa Rhine, le Gardien des Tréants est l’un de mes amis. Il m’a informé du fait que vous avez volé sa flûte. Dis-moi, comment devrais-je vous punir ?

En entendant la question, l’elfe se remit à genoux en suppliant plusieurs fois Nie Yan de le pardonner. Il sortit ensuite la flûte et la tendit à Nie Yan.

L’objet était complètement noir, et gravé de motifs hexagonaux. À part ça, la flûte avait une apparence très simple. Il en observa les propriétés.

Flûte d’Einpat (Objet de Quête)
Prérequis : niveau 0
Description : Une flûte utilisée par le Gardien des Tréants. Capable d’affecter les Tréants aux alentours.
Propriétés : Volonté +20, Force +20, Réflexes +20, Santé +300. Réduit les statistiques des Tréants aux alentours de 50%.
Restriction : Ne peut être équipée qu’à l’intérieur de la Forêt des Tréants.

Il n’y a pas de doutes, c’est bien la flûte que l’on recherchait. Nie Yan rangea la flûte, puis annonça sur le chat de groupe : 「Tuez-les !」

Les Mages levèrent leurs bâtons, en commençant à incanter des sorts. Ils furent surpris de voir les deux Elfes Noirs sans réaction, comme s’ils attendaient silencieusement de mourir.

「Bomm ! Boom ! Boom !」 Une pluie de sorts s’abbatit sur les deux créatures. Même au moment de mourir, elles restèrent calmement agenouillées devant Nie Yan. Ce n’est que lorsque leurs barres de vie furent complètement vidées que les deux corps s’effondrèrent au sol.

「Système : Vous avez obtenu des Têtes d’Elfes Noirs. Quantité : 2」

« Très bien ! On a réussi à récupérer la flûte. Vraiment bien, » se répéta-t-il. « Les elfes ont même fait tomber des bottes de Guerrier à leur mort. Arrangez-vous entre vous pour les donner à quelqu’un. On va enfin aller tuer le Roi Tréant maintenant. » Ca va être la première fois de l’histoire qu’une équipe finit ce donjon avec un taux de complétion parfait. Ç’a été très intéressant d’interroger ces deux elfes. »

« Nie Yan, de quoi est-ce que t’as parlé avec les deux elfes ? Pourquoi ils semblaient avoir si peur de toi ? Ils n’ont même pas réagi lorsqu’on les a attaqués ! » s’interrogea Yao Yao.

Littéralement tout le monde le regardait d’un air interrogateur, même Yu Lan.

 


Cet article comporte 13 commentaires
  1. Il pète trop la classe Nie Yan x)
    Si j’étais à sa place, je ne m’abaisserai même pas à répondre à la question de Yao Yao tellement il est au dessus de tous le monde !
    Sinon, merci pour le chap’ ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top