skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 47


Traducteur : Mithestral

Editrice: MissX


Chapitre 47 : On n’est pas tous nés égaux

Le niveau de danger était élevé et prenait plusieurs formes dans la forêt, tels que les pièges tendus le long du chemin. Chen Bo avait évité de justesse la mort lorsqu’il était presque tombé dans un trou à serpents. Heureusement, il l’avait remarqué juste avant d’y poser le pied, s’évitant ainsi une humiliation supplémentaire. Il décida de ne plus se rendre dans les zones non-explorées, mais plutôt de suivre les chemins où Nie Yan était déjà passé en prétendant chercher des pièges que Nie Yan aurait peut-être manqué.

Plus rien n’arriva à Chen Bo pendant plus de dix minutes.. Ce n’était pas parce qu’il était plus attentif, c’était parce que tous les pièges avaient déjà été désarmés par Nie Yan lorsqu’il était passé !

Il continuait de prétendre chercher des pièges en se dirigeant lentement vers une clairière devant lui dont Nie Yan venait de sortir. En arrivant au centre, il remarqua que le sol sous ses pieds était ramolli, mais il n’y prêta pas attention et continua d’avancer de manière négligente.

「Crash !」 Le sol trembla et un énorme trou s’ouvrit sous ses pieds. Il tomba dans un profond puit rempli de vase, et tout son corps fut recouvert d’un mélange infect de boue et de limon toxique. Il fut empoisonné dès l’impact, lui faisant perdre deux points de vie par seconde. Il avait une expression mélangeant dégoût et colère lorsqu’il releva la tête pour visualiser la hauteur du trou dans lequel il était tombé. Les murs de terre l’entourant faisaient plus de trois mètres, et cela lui demanderait pas mal d’efforts pour se sortir de là.

Quelques instants plus tard, la tête de Nie Yan apparut au-dessus du trou et il dit :  » Ah ? Chen Bo, tu as encore réussi à tomber dans un piège ? Je t’avais prévenu tout à l’heure, tu joues un Voleur, donc tu te dois de rester aux aguets à chaque instant. Comment as-tu pu juste marcher tout droit sans te soucier de rien ? Tu vois bien le résultat ! »

« Sale bâtard ! Je t’ai vu sortir de la clairière sans souci ! Tu l’as fait exprès ! Tu m’as piégé ! » s’emporta Chen Bo. Même s’il était un idiot, il avait très vite compris ce qu’il s’était passé.

« Tu es tombé dans le piège tout seul, je ne t’ai pas poussé ou quoique ce soit d’autre. Je n’y suis absolument pour rien. Tu n’as juste pas été suffisamment attentif, c’est tout. J’ai un autre conseil pour toi : ce n’est pas parce que je quitte une zone sans problème que ça sera le cas pour toi aussi. On n’est pas tous nés égaux. » Nie Yan regarda Chen Bo un instant avant de hocher la tête. « Tu es juste inutile… » Même dans sa vie antérieure, Nie Yan avait bien cerné la personnalité de Chen Bo : il était mesquin, vindicatif, et réagissait au quart de tour à la moindre insulte. Lorsqu’il en voulait à quelqu’un, il lui en voulait à mort et ne pardonnerait jamais quoique ce soit. Nie Yan avait donc simplement tout planifié mentalement dans le but de pousser Chen Bo à bout.

« Nie Yan, sale fils de pute, je retiendrai ce qu’il s’est passé aujourd’hui ! Je t’emmerde toi, tes parents, tes grands-parents et tous tes aïeuls ! Viens te battre si tu l’oses, que je te botte le cul ! » rugit Chen Bo. Il fulminait tellement que de la bave était visible sur les coins de sa bouche.

« T’en es parfaitement incapable, et tu le sais bien. Tu devrais amener d’autres personnes avec toi, pour rendre le challenge un peu plus intéressant. » L’explosion de rage de Chen Bo l’avait laissé de marbre. Il se retourna pour parler à Dumpling et d’autres joueurs à côté : « Allez le sortir de là, on a un donjon à terminer. »

Dusk, Tang Yao et les autres avaient regardé la scène se dérouler, et trouvaient que Nie Yan avait quand même bien tourmenté Chen Bo pour le pousser à ce point à bout.

「Système : le joueur Chen Bo a quitté le groupe.」

Chen Bo était bien trop embarrassé pour rester dans le groupe et décida donc d’en sortir.

« Bien ! Puisque cet idiot est enfin parti, continuons. On se portera mieux sans lui, de toute façon. » Nie Yan concéda que Chen Bo avait eu un minimum de tact en quittant le groupe quand personne ne voulait de lui.

« N’es-tu pas allé un peu loin ? » demanda Yu Lan en fronçant les sourcils. Bien que la personnalité de Chen Bo la dégoûtait, il était quand même un membre de son équipe depuis le début. Elle n’était pas très contente que Nie Yan le pousse à partir.

« Tu as vu ce qu’il s’est passé. Ce n’est pas moi qui l’ai jeté dans les racines d’un Tréant, ni poussé dans les pièges. Il était seul maître de ses actions, et il a subi les conséquences de son incompétence. Je lui ai juste dit quelques mots, et le voilà qui s’enrage à un point hallucinant. Peux-tu vraiment m’en vouloir de ce qui s’est passé ? » Nie Yan porta son regard innocent sur Yao Yao : « Tu penses que je suis coupable ? »

En voyant Nie Yan prendre cette expression de sainte-nitouche, Yao Yao fut à la limite d’exploser de rire. Nie Yan avait obtenu ce qu’il voulait, et agissait encore comme si on l’accusait injustement !

« Yu Lan, tu dois avouer que l’attitude de Chen Bo était détestable. Même si Nie Yan s’est montré un peu excessif, c’est vrai que tout ce qui est arrivé à Chen Bo peut être mis sur le dos de sa négligence. Il n’aurait pas dû essayer de rejeter ses obligations sur Nie Yan. » Yao Yao n’avait pas non plus une grande estime de Chen Bo. C’est pourquoi elle prit très rapidement le parti de Nie Yan.

« Ah… peu importe. Concentrons-nous sur le donjon pour l’instant. On en rediscutera après » annonça Yu Lan en secouant la tête.

« De toute façon, ma coopération avec vous s’arrête après ce donjon. Tant que Chen Bo est parmi vous, même si vous m’invitez pour un autre donjon, je refuserai. Comme dit le proverbe chinois, ce que les yeux ne voient pas, le coeur ne s’en soucie pas. Comme une telle situation ne se reproduira pas, tu n’as pas besoin de t’énerver davantage. Même s’il vient un jour me chercher, cela n’aura rien à voir avec ton équipe. » ajouta Nie Yan. Sans l’invitation de Yao Yao, il n’aurait jamais considéré se rendre dans ce donjon avec l’équipe de Yu Lan. Chen Bo était une véritable pollution visuelle; il était naturel que Nie Yan cherche à s’en débarrasser. Il aurait fait preuve de faiblesse en laissant Chen Bo lui marcher dessus ainsi.

« Nie Yan, je suis vraiment désolée… » s’excusa Yao Yao. Nie Yan avait été poussé dans une situation délicate à cause de son invitation.

Elle était vraiment adorable. Chen Bo avait été responsable de l’incident, mais elle rejetait la responsabilité sur elle-même.

« Ce n’est pas ta faute, je suis juste comme ça. S’il y a quelqu’un avec qui je ne m’entends pas, je sais qu’il y aura des problèmes, c’est comme ça. Je suis habitué à être un joueur solo, ça ne me dérange pas de continuer ainsi. Qui sait les restrictions qu’on m’imposera si je rejoins une guilde ? A l’avenir, je monterai mon propre groupe si je veux aller en donjon. » annonça Nie Yan d’un ton insouciant.

Il avait verbalement diminué l’importance de ce qui venait de se passer et contourna le problème. Du point de vue de Yao Yao, Nie Yan paraissait en ce moment plutôt facile à vivre et insouciant, ce qui changea à nouveau l’impression qu’elle avait de lui.

« C’est vrai ! Bientôt on créera notre propre équipe pour faire des donjons ! » s’exclama Tang Yao.

Nie Yan se dit intérieurement que si jamais il invitait des joueurs à le rejoindre, ils devraient être les meilleurs des meilleurs.

« Si vous faites votre propre groupe, je ne pense pas me rallier à vous, » s’excusa Yao Yao. Elle avait déjà une équipe fixe. Même si elle détestait Chen Bo, Yu Lan était également dans l’équipe, et elle ne trahirait jamais Yu Lan pour une autre personne, même si cette personne était Nie Yan.

« Haha ! Ne t’en fais pas, je sais. Allez tout le monde, on se reconcentre sur le donjon. Ne donnons pas une raison à Chen Bo de se moquer de nous en mourant ! » plaisanta Nie Yan.

« Nie, mon ami, bien joué » dit Dusk avec un sourire. Il trouvait que Nie Yan était un personnage très intéressant.

En s’enfonçant dans la forêt, dans une petite clairière, ils rencontrèrent un groupe de Tréants se promenant nonchalamment et qui leur bloquait le chemin. Nie Yan s’approcha pour compter le nombre de Tréants; dix-huit au total. Ils avaient trente pourcent de vie en plus que les Tréants en difficulté Normal et avaient gagné un bonus substantiel à d’autres statistiques également. Il fallait également faire attention à deux sorts supplémentaires dont ils disposaient : Enraciner, un sort de contrôle de foule, et Coup-de-fouet, un sort qui augmentait leurs dégâts. Le groupe de Nie Yan ne pouvait probablement gérer que trois Tréants en même temps. Un de plus et les événements pouvaient basculer hors de contrôle. S’ils avaient la malchance de devoir en affronter plus de cinq en même temps, c’était la mort assurée. Comme le jeu était encore très récent, la plupart des Prêtres n’avaient pas encore de sorts de soin ou de résurrection. En fait, la plupart des groupes venaient à la Forêt des Tréants dans l’espoir de trouver un livre de sort Soins inférieurs.

« Il y en a en tout dix-huit, droit devant. Je veux que vous restiez ici pour l’instant » ordonna Nie Yan. Il examina le terrain et commença à réfléchir à un plan.

« On arrivera pas à s’occuper d’autant de Tréants » dit Yu Lan d’un ton légèrement désespéré. Depuis qu’elle avait découvert que Nie Yan avait sélectionné la difficulté Spécialiste, elle se sentait nerveuse. S’ils mouraient encore dans le donjon, plusieurs joueurs perdraient un niveau, et remonter demanderait un temps fou.

« Ne t’en fais pas. Je ne suis pas assez idiot pour essayer de vous faire gérer les dix-huit en même temps. » la rassura Nie Yan. Il estima que les Tréants les plus proches se trouvaient à une dizaine de mètres. Il leva la tête pour inspecter la canopée des arbres. Il avait de la chance d’avoir un grand arbre juste à côté de lui, avec une branche assez épaisse pour supporter son poids. Il aurait un meilleur aperçu du terrain en prenant de la hauteur. Il tendit le bras et activa son Anneau en soie tissée et commença à grimper dans l’arbre après s’être assuré que le fil en soie avait bien pris.

« Qu’est-ce qu’il est en train de faire ? » demanda Yao Yao en regardant Yu Lan et les autres à ses côtés.

 


Cet article comporte 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top