skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 15


Traducteur : Mithestral

Editrice: MissX


Chapitre 15 : Être vu sous un angle nouveau

Shi Feng passa à côté de Nie Yan sans le remarquer.

« Bon sang… où est-ce qu’il est passé? » murmura Shi Feng. Il n’avait pas encore réalisé qu’il avait déjà été repéré.

Nie Yan suivait Shi Feng de près par derrière. Son regard fixait le dos de Shi Feng.

La dague de Nie Yan fila comme un éclair vers le dos de sa victime qui ne se doutait de rien.

Quand Shi Feng sentit enfin que quelque chose clochait, il était déjà trop tard. La dague de Nie Yan était arrivée et pénétra profondément dans son dos.

「Shlink! Splurt!」 La dague s’introduisit facilement dans son corps, infligeant trente-deux points de dégâts à Shi Feng. Evidemment, sa Défense n’était pas très élevée.

Puisque l’un attaqua et l’autre se fit attaquer, les effets de Furtivité s’estompèrent pour les deux adversaires.

Pouvant enfin voir son ennemi, Shi Feng se retourna pour riposter. Il fit un grand arc avec sa dague, tailladant en direction de Nie Yan.

Mais Nie Yan était tout juste hors de sa portée, et Shi Feng manquant son attaque..

« Frappe Vitale! »

La dague de Nie Yan semblait briller une lueur froide quand elle fendit la gorge de Shi Feng.

「Système : Frappe Vitale réussie! Attaque +5%, des dégâts supplémentaires ont été infligés」

Avec une seule attaque plongeante, les soixante-dix-neuf points de vie restants de Shi Feng furent instantanément épuisés. Ses yeux étaient ceux de quelqu’un qui venait de voir un fantôme. Son corps s’écrasa au sol.

Tout ces événements n’avaient duré que quelques secondes. Nie Yan n’avait pas perdu un seul point de vie.

Nie Yan sourit d’un air méprisant. Il n’avait pas besoin de déployer le moindre talent pour gérer ce Chevalier Blanc niveau 2 novice.

Les deux retournèrent sur l’estrade en même temps.

« Shi Feng, qu’est-ce qui s’est passé? »

« Comment… comment ça a pu se terminer si rapidement? »

Les adolescents encerclèrent Shi Feng, le bombardant de questions. Ils avaient vu apparaître sur l’écran les silhouettes de Nie Yan et Shi Feng après que Furtivité se soit dissipée. Durant ce moment flou, ils ne purent pas voir ni comprendre ce qui s’était passé. En un clin d’œil, Shi Feng gisait déjà au sol.

« Ses déplacements étaient vraiment très rapides. » se rappela Shi Feng. Nie Yan n’avait utilisé que des gestes basiques, mais sa vitesse était incroyable. De plus, Nie Yan l’avait tué en seulement deux frappes, l’une touchant une partie vitale. Dans Conviction, le jeu assistait les joueurs dans leurs gestes lorsqu’ils activaient des techniques ou des compétences. Mais la vitesse de réaction, le jugement, le sens de l’attaque, etc, étaient des qualités intrinsèques au joueur. Shi Feng s’imaginait maintenant tout un tas de scénarios désastreux qui se passeraient s’il s’était battu avec Nie Yan dans la vraie vie, notamment si Nie Yan avait une lame à la main.

Alors qu’il regardait le visage de Nie Yan, Shi Feng se rappela de toutes les fois où ils lui avaient causé des problèmes. Il se rappelait qu’il ne faisait que sourire sans résister pendant qu’ils l’humiliaient. Si cette personne feignait depuis toujours cette personnalité faible et soumise… c’était vraiment une perspective terrifiante. Quand il pensa à la dague dans la main de Nie Yan, Shi Feng frissonna.

« J’ai perdu. » A ce moment, Shi Feng n’osait pas nier sa défaite. Les faits parlaient d’eux-mêmes. Il avait également perdu en terme d’audace durant le combat.

Il était inutile d’avoir peur des gens qui étaient arrogants et se montrait tyranniques. En réalité, leur apparence dure n’était qu’un déguisement; Shi Feng était comme ça. Ce que les bons à rien comme lui craignaient le plus étaient les personnes si fortes qu’elles pouvaient tout endurer sans flancher.

Shi Feng repensa à l’Ancien Lei qui avait ouvert un restaurant au village Gatehead. C’était une personne très amicale et gentille. Dans le passé, il y avait une poignée de délinquants qui se rendaient fréquemment dans son établissement. Ils prenaient de la nourriture sans payer et vandalisaient le restaurant. L’Ancien Lei les avait toujours laissés faire, encaissant humiliation après humiliation. Une fois, Shi Feng s’y était rendu avec une dizaine d’autres personnes. Cette fois-ci, ils rencontrèrent sa fille qui venait de rentrer. L’Ancien Lei était un vieux bossu mais sa fille était en fait très belle et pleine d’entrain. Plusieurs délinquants ne résistèrent pas à la tentation de mettre la main sur cette fille.

L’Ancien Lei implora leur pitié, mais les délinquants ne voulurent rien entendre. Ils commencèrent à arracher les vêtements de la fille devant Lei, ce qui l’enragea. Il attrapa un couteau de cuisine et frappa trois personnes, les tuant instantanément. Il s’attaqua ensuite au chef, Yin, lui coupant un bras. L’Ancien Lei avait les vêtements couverts de sang, mais il resta calme et imperturbable, autorisant les clients sur le côté à appeler la police. A ce moment-là, Shi Feng avait été si terrifié qu’il s’était presque fait dessus.

Comme l’Ancien Lei avait agi en légitime défense, il ne fut condamné qu’à six mois de prison. Après cet événement, personne n’osa créer des problèmes dans son restaurant ou toucher sa fille.

Les personnes qui pouvaient endurer en silence étaient les plus terrifiantes, parce que si un jour ces personnes craquaient, elles dévoilaient toute leur férocité, presque sauvage, devenant plus dangereuses que quiconque. Shi Feng eut un nouveau frisson en se rappelant cette anecdote.

Shi Feng s’était tenu à carreau pendant une longue période après cet événement. Mais il commença alors à fréquenter le groupe de Wei Kai. Après le combat qui venait de se dérouler, tout son corps tremblait. S’ils humiliaient Nie Yan à nouveau, en le poussant à bout, craquerait-il de la même manière que l’Ancien Lei? Est-ce qu’il prendrait un couteau, et leur trancherait à tous la gorge, comme il venait de le faire dans le jeu?

« Dans le futur, c’est mieux si on provoque plus ce mec là. Il est trop difficile à gérer. » prévint Shi Feng d’un ton solennel.

« Shi Feng, tu ne serais quand même pas effrayé après seulement un match, quand même? A partir de maintenant, on ne se connait plus. » Un des jeunes commença à l’insulter, et les autres avaient également des expressions de dédain.

« Je vous rendrai l’argent. Je me remettrai de la défaite » dit Shi Feng. Il venait de comprendre que si les personnes comme eux se sentaient bien quand ils martyrisaient les autres, le jour viendrait où ils devraient payer leurs dettes, comme dans l’histoire avec l’Ancien Lei. Ce jour là, le chef Yin avait perdu un bras et sa position de chef. Maintenant, il ne survivait plus qu’en fouillant les poubelles. Les trois autres qui avaient été tués…. eh bien au moins ils n’avaient pas à faire les poubelles.

« Barrez-vous maintenant. »

Nie Yan ne faisait plus attention à Shi Feng et aux autres, et continua de regarder le match entre Tang Yao et Wei Kai qui en était toujours au second round. Comme le terrain était découvert, Tang Yao perdit l’avantage cette fois et fut éventuellement tué par une attaque à l’épée de Wei Kai.

L’un après l’autre les matchs continuèrent. Au final, Tang Yao en gagna deux et Wei Kai huit. Tang Yao avait donc perdu mille deux cents crédits.

« Fais chier. Wei Kai, ce bâtard, a appris un nouveau sort, le sort Berserker Aura de Résistance Magique. » C’était un sort qui améliorait les défenses magiques du Berserker. Les Berserkers équipés de ce sort étaient concrètement les némésis des Mages.

« Tu sais, Aura de Résistance Magique ne diminue tes dégâts que d’un peu. Quand tu fais du JcJ 1 en tant qu’Arcaniste, tu dois être rapide. Ensuite, tu dois garder ta consommation de mana constante, et enfin, tu dois réagir rapidement. Aussi, quand tu te battais, tu lançais des sorts aux mauvais moments. » conseilla Nie Yan. En terme de puissance, l’Arcaniste de Tang Yao était bien plus fort que le Berserker de Wei Kai. Mais Tang Yao n’avait pas perdu parce que Wei Kai était meilleur que lui, c’était juste qu’Arcaniste était bien plus dur à jouer que Berserker. Un Arcaniste très doué pouvait complètement ridiculiser un Berserker du même niveau. Mais un Arcaniste peu doué se ferait massacrer par un Berserker du même niveau.

« Ah!! Je ne m’attendais pas à ce que tu en saches autant » répondit Tang Yao avec admiration. En y réfléchissant bien, les remarques de Nie Yan avaient beaucoup de sens.

Wei Kai et son groupe arrivèrent depuis l’autre zone après avoir ouvert la porte, Shi Feng suivant derrière. Il regardait Nie Yan avec une expression complexe.

« Jeune maître Tang, on dirait que ton ami ici grandit de plus en plus. Il a même étonnamment battu Shi Feng. » Les yeux plissés de Wei Kei scannèrent Nie Yan. Dans le passé, Nie Yan était un punching ball très bien élevé. Mais le Nie Yan du présent était très différent, que ça soit en terme d’expression ou de tempérament.

Wei Kai mit à l’écran le replay du match entre Nie Yan et Shi Feng, puis le rejoua au ralenti. Le combat s’était achevé en trois secondes. En regardant l’écran il était clair que les mouvements et les attaques de Nie Yan étaient indiscutablement parfaites.

Après avoir vu la vidéo à son tour, Tang Yao regarda Nie Yan d’un air étonné, comme si ce qu’il avait vu était inimaginable. Son ami, son frère… quand était-il devenu si fort?

« T’as affronté Shi Feng? » Tang Yao était encore un peu choqué. Il n’arrivait pas à croire que la personne à l’écran était Nie Yan.

« Juste un petit duel. Il était trop faible par contre. » Nie Yan répondit sans retenue, ne semblant pas être gêné par le fait que les autres pouvaient l’entendre.

Wei Kai regarda ses troupes, voulant visiblement faire passer un message, et arrêta son regard sur un jeune au t-shirt au motif floral à côté de lui.

Cela n’avait pas échappé à Nie Yan. Cette personne avait pour nom Li Yan, il était concrètement le bras droit de Wei Kai.

« Gamin! N’attrape pas la grosse tête! Tu t’imagines que je n’arriverais pas à te battre? » Li Yan se rapprocha de Nie Yan et l’attaqua d’un coup de pied. Il avait un ou deux ans de moins que Nie Yan, mais était plus grand et avait une carrure plus imposante.

Nie Yan était un peu petit, et à cause de problèmes de malnutrition il était également maigre et faible.

Nie Yan sourit froidement, et esquiva l’attaque de Li Yan. Il continua en donnant un coup de pied sur la jambe de support de Li Yan, écrasant son genou. Il n’était plus du tout le même adolescent que l’on pouvait si facilement harceler.

Sa force actuelle n’était pas inférieure d’un iota à un combattant de MMA de seconde zone. C’est juste que son corps était encore un peu faible. Mais pour gérer des petites racailles comme Li Yan et les autres, c’était amplement suffisant.

« Ahhhh! » Li Yang lâcha un cri pitoyable alors qu’il reculait, trébuchant et tombant finalement à terre.

Ce cri avait suffi à glacer le sang de tous les personnes présentes.

Shi Feng se rappela à nouveau de l’Ancien Lei alors qu’il assistait à une nouvelle incroyable démonstration de force. A ce moment-là, il avait l’impression que devenir un étudiant studieux et respectable pouvait être une merveilleuse idée.

« Tu veux crever ou quoi! » Les délinquants derrière Wei Kai voulaient charger dans le tas et flanquer une raclée méritée à Nie Yan. Mais ils furent stoppés par Wei Kai.

Les actions de Li Yang avaient été un moyen pour Wei Kai de tester Nie Yan, même s’il fut très surpris du résultat. De manière totalement inattendue, le timide et couard Nie Yan, qui avait toujours encaissé les multiples humiliations avec un sourire, avait révélé sa vraie force. De mémoire, il n’avait vu dans sa vie que quelques personnes capables des mouvements que Nie Yan venait de réaliser. Les arts martiaux ne s’apprenaient pas en quelques jours, mais nécessitaient des années d’entraînement. Est-il possible que… jusqu’à aujourd’hui…. il avait simulé sa lâcheté?

Pourquoi peu importe l’angle que je prends, Nie Yan me semble si différent aujourd’hui?

Wei Kai ignora Li Yang qui gisait toujours au sol en tenant son genou en criant et avança vers Nie Yan en disant « Jeune Maître Nie, es-tu intéressé par un duel contre moi? ». Il était même devenu beaucoup plus respectueux dans sa façon de s’adresser à lui. Il maraudait dans la société depuis si longtemps qu’il savait parfaitement quel genre de personne il pouvait toucher, et lesquelles il ne pouvait sous aucun prétexte. Nie Yan venait juste de démontrer son talent, et Wei Kai en était admiratif.

« Je ne vois pas de problème à jouer une ou deux parties. Mais je ne t’affronterais que si les enjeux sont à la hauteur. » Nie Yan était intérieurement choqué, Wei Kai était un personnage surprenant. Les patrons du crime organisé agissaient de manière très gentille en apparence, mais commettaient des atrocités en secret. Plusieurs d’entre eux avait montré des talents incroyables dans leur jeunesse, continuant de les cultiver avec l’âge. Dans sa vie passée, il avait entendu que Wei Kai était devenu plutôt estimé dans le monde du crime. Ce n’était que lorsqu’il eut envahi le territoire d’une autre organisation criminelle, engendrant un affrontement majeur, qu’il disparut sans laisser de trace.

« Mille par match, j’ai trois milles. » dit Wei Kai. Il était prêt à sortir tout l’argent qu’il avait.

« C’est injuste. Un Berserker niveau 3 affrontant un Voleur Tempête niveau 2, t’as pas l’impression de martyriser les gens un peu trop? » dit Tang Yao d’un air insatisfait. Il y avait la différence énorme d’un niveau, et l’avantage de l’armure lourde contre une armure de cuir. Il était clair de quel camp était supérieur.

« Trois mille crédits. Un seul match. » Nie Yan interrompit les réclamations de Tang Yao en faisant sa dernière offre à Wei Kai.

« Ça marche, je vais jouer avec toi » répondit Wei Kai. Il n’imaginait pas un Voleur Tempête de niveau 2 capable de le battre.

« Nie Yan, t’es devenu fou ou bien? » demanda anxieusement Tang Yao. Un Voleur niveau 2 contre un Berserker niveau 3; à moins que Nie Yan fut le meilleur joueur de la planète, il perdrait le combat à coup sûr.

« J’ai seulement mille quatre cents crédits sur moi. Prête-moi mille six cents » demanda-t-il à Tang Yao, tout en riant.

« Bon sang de bonsoir. Je m’en fiches si tu perds, je te ferai payer cette dette! » marmonna Tang Yao, visiblement énervé.

« Je te rembourserai, ne t’inquiète pas. » Même si le père de Tang Yao était riche, il ne recevait pas beaucoup d’argent de poche. En plus il n’en recevait qu’après avoir donné un coup de main à son père. C’était un fait de société que les riches élites éduquaient leurs enfants de cette manière, pour qu’ils apprennent à être responsables et qu’ils soient capables de battre de leurs propres ailes.

« Tu fais chier. Si tu veux perdre, va perdre. Qui voudrait de ton argent, de toute façon. » Tang Yao transféra mille six cents crédits à Nie Yan.

« Merci. » dit sincèrement Nie Yan. Tang Yao était le genre de personne à avoir la langue bien pendue, mais le cœur sur la main. Si Nie Yan perdait le duel, Tang Yao n’accepterait jamais la moindre tentative de remboursement.

Dans sa vie précédente, Tang Yao s’était montré bien trop généreux envers Nie Yan. Il n’avait jamais pensé un instant à laisser Nie Yan le rembourser. Il était l’exemple même d’un vrai frère.

« Ramassez Li Yang, on y va. » dit Wei Kai. Leur groupe retourna dans leur zone.

« Ce Nie Yan… quand est-ce qu’il est devenu capable de se battre? Bordel, ça fait super mal. La prochaine fois je ramènerai d’autres personne pour lui mettre une bonne raclée. » Li Yang clopina jusqu’au canapé et remonta son pantalon. Une grosse partie de son genou était bleue sombre.

« Arrête de te faire des idées, il a même retenu son coup. S’il le voulait, ta jambe aurait été brisée en deux. Les mecs, je veux que vous vous rappeliez ce que je vais vous dire : personne n’a le droit de provoquer Nie Yan. Si vous le rencontrez, cachez-vous loin de lui. Si l’un d’entre vous me cause des problèmes, ne vous attendez pas à ce que je sois poli avec vous! » avertit Wei Kai. Leur école enseignait le Taekwondo, la boxe et les MMA. Mais comparés aux techniques qui leur étaient enseignées, les mouvements de Nie Yan, bien que standards, étaient bien plus violents et impitoyables. S’il le voulait, chacun de ses gestes pouvait entraîner des blessures sérieuses, voir fatales. Quel genre de secret cache-t-il?

Il commença à se souvenir des scènes d’un Nie Yan lâche et timide. Les pensées de ce mec sont vraiment profondes et mystérieuses. Il a été capable de simuler pendant si longtemps. Wei Kai sentit une vague de froideur envahir son cœur.

« Comment peut-on simplement oublier ce qu’il s’est passé? » demanda involontairement Li Yang.

« Quoi? Qu’est-ce qu’il y a? Pose-toi la question : te sens tu capable de le battre? A l’avenir, suis correctement tes cours de Taekwondo, peut-être ne te feras-tu pas massacrer aussi misérablement la prochaine fois! » répondit Wei Kai.

« Chef, ça va commencer » indiqua un autre jeune à côté de lui.

Wei Kai installa son casque.

Dans l’autre zone de la salle, Tang Yao regardait Nie Yan avec attention. Après un long moment, il s’exprima enfin. « Oublie ce qui s’est passé avant, j’étais stupide. J’ai oublié de te demander, en fait t’es franchement pas mauvais! Quand est-ce que tu es devenu si fort? Un seul mouvement et Li Yang était déjà au sol en hurlant! »

« Ca fait quelques temps en fait que je m’entraîne chez moi. C’est plus que suffisant pour m’occuper de ces gars là. » dit Nie Yan. Son corps était vraiment trop faible, autrement sa puissance ne serait pas si basse. Li Yang et les autres bons à rien étaient aussi faibles que des coussins, mais Wei Kai pouvait se montrer un peu plus difficile à gérer. Mais il n’était pas non plus une grande source d’inquiétude pour Nie Yan.

« Tu m’as fait changer définitivement la manière dont je te regarde… Je me demande encore si tu es le même Nie Yan que je connais depuis qu’on porte des couches! » Tang Yao était maintenant de plutôt bonne humeur.

« Peu importe comment je change, tu es à jamais mon frère! » proclama Nie Yan. Dans sa vie passée, même lorsqu’il était au plus bas, Tang Yao l’avait toujours vu comme un frère. De la même manière qu’on pouvait estimer l’endurance d’un cheval sur la distance, les aléas de la vie et du temps montraient la vraie nature de quelqu’un.

« Au nom de ces belles paroles, allons boire un coup en rentrant tout à l’heure! » dit Tang Yao en tapotant l’épaule de Nie Yan.

« Wei Kai m’attends déjà dans le jeu. »

« T’es sûr que tu peux gagner? » Tang Yao était toujours anxieux.

« Ne t’en fais pas. Regarde et admire. Quoi? Tu penses que je ne vais pas te rembourser ton argent?… » plaisanta Nie Yan.

« Vas faire ton duel. L’argent est inutile pour moi. Même si tu perds, c’est pas la fin du monde… et puis tu ne reçois pas beaucoup d’argent de poche de toute façon. Si tu perds tes mille quatre cents crédits, tu mangeras du riz pendant un mois, non? »

« Admire comme je vais massacrer ce Berserker niveau 3. » dit Nie Yan, un sourire confiant aux lèvres.

« Bon gars! Tu deviens de plus en plus sauvage! » rigola Tang Yao.

Deux joueurs entrèrent en jeu.

Quand il réémergea, l’environnement était une prairie à découvert. Il se trouvait dans un champ d’herbe verte qui s’étirait à l’infini. La végétation était dense et atteignait une hauteur de soixante à soixante-dix centimètres.

J’ai pas trop de chance, je suis tombé sur l’arène prairie, pensa Nie Yan en fronçant les sourcils. Mais même s’il se trouvait dans un environnement à découvert il avait des tactiques. Le décor vert offrait un bon camouflage pour les Voleurs. Le seul défaut était que l’herbe qui s’écrasait donnait une bonne idée de sa localisation.

« Cette arène est une arène ouverte. Si tu penses que c’est injuste, on peut changer » suggéra Wei Kai. Il y avait une grande part de chance quand on ne faisait qu’un seul duel. Les différents environnements favorisaient différentes professions, et la prairie favorisait les Guerriers, qui pouvaient charger facilement en agitant leur épée.

Même si Wei Kai était une brute, il agissait de manière magnanime.

« Ca n’a pas d’importance. Si on est tombés sur une arène ouverte, ainsi soit-il. » Nie Yan attrapa sa dague et entra Furtivité. Son opinion sur Wei Kai avait en fait pas mal changé.

Une douce brise souffla sur la prairie, fléchissant l’herbe dans la même direction. La silhouette de Nie Yan disparut progressivement dans le décor.

Il est si fort? Wei Kai sentit son cœur se resserrer, son expression était maintenant solennelle. Il regardait attentivement mais n’arrivait pas à trouver la moindre trace de Nie Yan. Il ne pouvait même rien remarquer d’anormal avec l’herbe épaisse au sol.

Nie Yan était effectivement très talentueux. Wei Kai aggripa son épée longue et s’approcha; plus il était proche de son ennemi plus il serait facile de le trouver.

Nie Yan marcha avec le vent, changeant de direction avec lui. Même s’il marchait sur de l’herbe, elle s’écraserait dans la même direction que le vent.


1. Joueur contre Joueur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top