skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 51


Traducteur : Mithestral

Editrice: MissX


Chapitre 51 : Les elfes

Le coffre n’était pas verrouillé, Nie Yan commença donc à l’ouvrir.

「Système : Ouverture du coffre… 37%… 53%…」

「Clic !」 Le coffre s’ouvrit, et Nie Yan tendit la main pour le fouiller. En général, les objets trouvés dans des coffres à l’intérieur de donjon étaient générés aléatoirement, donc il n’était pas possible d’en prévoir le contenu. Ce n’était qu’une question de chance.

Après avoir examiné le coffre pendant ce qui semblait être une éternité, Nie Yan en sortit un livre de sort et un collier.

Ah ! Un accessoire. Je suis plutôt chanceux. Nie Yan fut agréablement surpris. Les accessoires, comme les anneaux, les colliers et les médaillons, étaient les pièces d’équipement les plus rares. Ils étaient très difficiles à trouver, et coûtaient donc très chers à l’hôtel des ventes; c’était pourquoi la plupart des joueurs décidaient de laisser ces emplacements vides.

Amulette des forêts
Propriétés : Non-identifié

Nie Yan identifia l’objet en utilisant Lucidité Transcendante.

Amulette des forêts (argent)
Prérequis : niveau 0
Propriétés : Défense 2-3, Dextérité +2, Perception +1
Poids : 0,5 kg
Restrictions : aucune

C’est carrément un accessoire de qualité argent ! Quelle excellente amulette ! Nie Yan était fou de joie. Il regarda ensuite le livre de sort. C’est le livre de sort Soins Inférieurs ! Soins Inférieurs était le sort de soin le plus basique à disposition des Prêtres. Mais il était tout de même difficile à obtenir puisqu’il ne pouvait apparaître en butin qu’en donjon. C’était l’une des raisons pour laquelle le livre du sort à l’hôtel des ventes était si élevé, au point qu’il dépassait en valeur certaines pièces d’équipement de qualité argent. Puisqu’il avait obtenu l’Amulette des forêts, cela ne dérangeait pas spécialement Nie Yan de se séparer du livre de sort. En le plaçant à l’hôtel des ventes, il n’en obtiendrait de toute façon que deux ou trois pièces d’argent, une somme insignifiante pour lui.

Nie Yan retourna au niveau du sol pour retrouver son équipe.

« On a de la chance. Dans le coffre j’ai récupéré un collier et un livre du sort Soins Inférieurs. Vous pouvez avoir le livre, je n’en ai pas besoin, mais par contre je garde l’amulette, » annonça Nie Yan. Il ne devait rien payer lorsqu’il prenait un item pour lui. A l’inverse, Yu Lan et le reste de son équipe devaient partager leurs profits avec Dusk et Tang Yao, qui avaient été invités et ne pouvaient donc pas repartir les mains vides.

« Un collier de qualité argent ! » Bai Kaisui et les autres firent les yeux ronds en le voyant. Ils ne pouvaient même pas s’imaginer le prix d’un tel objet. Ils sentirent leurs coeurs se serrer lorsque Nie Yan rangea l’amulette. Ah, quel dommage… j’aurais tellement voulu l’avoir…

« Si Nie Yan n’avait pas trouvé le coffre, nous n’aurions jamais obtenu le livre de Soins Inférieurs, » dit Yu Lan. « Nous devrions te l’acheter, Nie Yan. » Elle ne voulait pas profiter de sa générosité. Il avait récupéré le livre tout seul, et le reste de l’équipe n’avait rien fait du tout.

« Puisque tu le demandes… Je vais te le vendre. Le prix à l’hôtel des ventes est de trois pièces d’argent, peut-être plus. Mais je veux bien baisser le prix pour vous : deux pièces d’argent ! Qu’est-ce que vous en dites ? Le prix est plutôt intéressant pour vous, non ? » répondit Nie Yan. Il n’avait pas du tout fait preuve de réserve en entendant la proposition de Yu Lan.

« T’aurais pas pu plutôt refuser poliment la proposition ? » plaça Yao Yao en tapant du pied.

Nie Yan sourit en répondant, « Puisqu’elle semblait résolue à me l’acheter, pourquoi devrais-je refuser ? Seuls les idiots refuseraient de l’argent. Si vous voulez ce livre de Soins Inférieurs, je peux vous le donner. Même si vous en vouliez dix de plus, je vous aiderais à les trouver. Mais votre capitaine veut l’acheter parce qu’elle ne veut pas me devoir une faveur. Admettons que j’ignore ça, et que je refuse son offre, je me détesterais d’avoir agi hypocritement, même si ça ne te dérangerait pas spécialement. »

« Nos fonds ne dépassent pas les cinq pièces d’argent… Serait-il possible de te rembourser les deux pièces d’argent un peu plus tard ? » demanda Yu Lan, visiblement gênée. Si elle devait payer maintenant, cela handicaperait énormément le fonctionnement de la guilde.

« Vous avez si peu d’argent ? Ah, peu importe ! Vous pouvez me rembourser quand vous le voulez, » répondit Nie Yan en agitant les mains pour faire signe que ce n’était pas important. Une équipe de vingt personnes qui n’arrive pas à rassembler deux pièces d’argent… Même si cela paraissait pathétique, le groupe de Yu Lan était plutôt aisé par rapport au reste des joueurs. Mais ils ne pouvaient tout simplement pas se comparer à un Picsou comme Nie Yan.

Tous les joueurs fixèrent Nie Yan. Deux pièces d’argent ! Une somme énorme pour eux ! Et il agissait comme s’il ne s’agissait que d’un détail ! Il fallait croire que Nie Yan était encore plus riche que ce qu’ils imaginaient.

Yao Yao attrapa la manche de Nie Yan et le regarda en clignant innocemment des yeux. Elle demanda d’un ton sincère, « Nie Yan… tu voudrais bien m’offrir une dizaine de livres de sort ? »

« Heu… Si tu veux, mais tu ne m’as pas dit où je pourrais trouver les livres de sort dont tu parles. » Une sueur froide le fit presque chanceler. Il savait exactement le genre de pensées tordues que cette ensorceleuse pouvait avoir.

« Hmph. Tu n’as pas la moindre sincérité, » répondit Yao Yao en faisant semblant d’être énervée. Mais un sourire se forma très rapidement sur son visage. Bien sûr, elle ne demanderait jamais à Nie Yan de lui donner dix livres de sort, elle voulait juste le taquiner un peu.

Tang Yao regarda à nouveau l’escarpement. Il a vraiment repéré un coffre tout là-haut depuis le sol ? Il arrivait de moins en moins à cerner Nie Yan. Les changements qu’il remarquait chez son ami d’enfance étaient de plus en plus gros, au point qu’il avait du mal à le reconnaître. Une seule chose était certaine. Peu importe à quel point il changeait, il resterait à jamais son frère !

« Bon, on va se reconcentrer sur notre mission. Nous allons devoir tuer les deux Elfes Noirs qui nous ont traqués depuis le début du donjon. Il y a un ravin dans cette zone. On va se séparer en deux groupes. Je guiderai le premier groupe à l’intérieur pendant que le second groupe nous suivra de près. Ces deux Elfes sont rusés, donc on va devoir les attirer dans le ravin pour les piéger à l’intérieur et leur bloquer toute issue de secours potentielle. On utilisera ensuite la Poudre Anti-Illusions pour les dévoiler. Cependant, j’aimerais que tout le monde reste sur ses gardes. Même si les Elfes Noirs ne sont pas forcément connus pour leur puissance au combat, ils compensent par leur vitesse. Nous devons être certains qu’ils ne puissent pas s’échapper, et nous n’arriverons pas à les piéger deux fois avec la même astuce, » ordonna Nie Yan avant de commencer à préparer sa stratégie.

L’équipe se sépara en deux groupes. Le premier groupe de dix joueurs restèrent momentanément sur place pendant que le second s’avança dans le ravin.

Nie Yan maintenait une attention constante sur son environnement en marchant. Il remarqua un mouvement léger d’une silhouette environ onze mètres devant lui. L’autre n’a pas suivi ? se demanda-t-il. Il fut cependant capable de sentir quelque chose suivre le groupe par l’arrière. L’entité gardait une distance de dix mètres avec les derniers joueurs.

Les deux sont là, parfait. Sa bouche forma un sourire. Ces deux elfes sont de vrais trouillards. Ils ont peur d’être séparés. C’est une chance, puisque comme ça nous les tuerons tous les deux en même temps.

Nie Yan pénétra dans le ravin avec son groupe. Entre les parois de plus de dix mètres de haut se profilait un petit sentier sur lequel il n’était pas possible de se mettre à plus de cinq personnes côte-à-côte.

Ce ravin étroit était le meilleur endroit pour une embuscade, mais ils devaient réussir à les tuer du premier coup, car les Elfes ne se feraient pas duper deux fois de suite.

Nie Yan sentit que les deux elfes hésitaient à les suivre dans le ravin, mais après un court moment, ils les suivirent à l’intérieur.

Bien, ils ont mordu à l’hameçon. Maintenant ils sont faits comme des rats ! se réjouit Nie Yan. Il donna ensuite ses ordres dans le chat de groupe. 「Yu Lan, vous pouvez venir maintenant. Bloquez l’entrée du ravin, et empêchez par tous les moyens ces salauds de s’échapper ! 」

Yu Lan trouvait étrange et pas vraiment confortable que Nie Yan s’adresse à elle sans formule de politesse, mais ce n’était pas le moment d’en parler. Elle mena hâtivement son groupe à l’entrée du ravin.

「On est là !」 l’informa Yu Lan.

Nie Yan sortit la Poudre Anti-Illusion et la jeta en l’air. La poudre flotta dans l’air et se répandit peu à peu dans le ravin jusqu’à le recouvrir entièrement. Quand elle se propagea jusqu’à l’un des coins d’ombre, les silhouettes des deux elfes se dévoilèrent peu à peu.

Leurs oreilles étaient pointues et ils avaient le visage très décharné. Leur peau était grise cendre, et même leurs habits étaient usés et moisis.

Dans le jeu, les Hauts Elfes étaient nobles et très attirants, alors que ces deux Elfes Noirs étaient si repoussants que ce n’était pas surprenant qu’ils se cachent constamment dans l’obscurité.

« RRYeekGgthh ! » lança l’un des elfes d’un cri perçant.

 

 


Cet article comporte 13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top