skip to Main Content
Menu

Rebirth of the Thief, chapitre 48


Traducteur : Mithestral

Editrice: MissX


Chapitre 48 : Un talent divin

« C’est vraiment impressionant. Nie Yan a réussi à rejoindre un point d’observation aussi rapidement ! » s’exclama Dusk, admiratif. Il faisait partie du groupe d’élite de Sleepy Fox, et en savait donc beaucoup plus sur les donjons et les techniques spécifiques à utiliser que Yu Lan ou Bai Kaisui.

« Explique-nous. Qu’est-ce qu’il fait ? » demanda Yu Lan. Elle était la capitaine de son équipe, certes, mais une équipe au niveau plutôt moyen. Elle ne pouvait vraiment pas se comparer à Dusk ou à Nie Yan, c’est pourquoi elle était morte plusieurs fois avec son groupe en difficulté Normale.

« Quand on fait des donjons, il y a toujours une personne qui est chargée d’une tâche très spécifique. Il doit trouver le moyen d’attaquer certains monstres au sein d’un large groupe. Idéalement, il attire deux ou trois monstres vers le reste de son équipe, sans alerter les autres monstres. C’est grâce à cette méthode que les meilleures équipes divisent les gros groupes de monstres afin de les gérer plus facilement. En général, cette mission est confiée à un Voleur qui utilise une arbalète, mais tout ça tu devrais déjà le savoir. Les dix-huit Tréants là-bas sont trop proches les uns des autres. Si l’un d’eux se fait attaquer, plusieurs d’entre eux se jetteront sur nous. En difficulté Spécialiste, la densité en monstres est également l’un des facteurs qui changent, elle est beaucoup plus élevée. Même les obstacles les plus inoffensifs en difficulté Facile deviennent aussi difficiles en Spécialiste. J’avais essayé tout à l’heure de trouver un bon angle d’approche du groupe, sans succès. Ce n’est que lorsque j’ai vu Nie Yan escalader l’arbre que j’ai réalisé mon erreur. Sa position actuelle est probablement la plus optimale pour attirer les monstres. Sans une perception exceptionnelle, il serait difficile pour quelqu’un d’autre de trouver le même coin que Nie Yan. Si nous avions un Voleur aussi doué que lui dans notre équipe, notre taux de survie augmenterait de trente pourcent au moins ! » expliqua Dusk. Il ne fit aucune tentative pour dissimuler l’admiration qu’il avait pour Nie Yan.

Yu Lan resta silencieuse. Jusqu’à maintenant, elle avait toujours pensé qu’elle était une très bonne joueuse, et exemplaire dans sa gestion de son équipe. Mais cette impression qu’elle avait d’elle-même était simplement dûe à un manque d’expérience.

Yao Yao observa Nie Yan sur sa branche, les yeux brillants d’admiration. Nie Yan venait de grimper encore plusieurs échelons dans son esprit, et à l’exception de Yu Lan, il n’y avait personne qu’elle admirait plus que Nie Yan.

« Il n’empêche que trouver un bon point d’observation est une chose, mais attirer les monstres sans que le reste du groupe ne suive en est une autre. Ceci met à l’épreuve le temps de réaction et la perception du Voleur. Si ses timings sont décalés ne serait-ce que d’une seconde, ou s’il rate sa cible, les conséquences peuvent être dramatiques. Toute l’équipe est susceptible de mourir ! Même les meilleurs Voleurs de notre guilde font parfois des erreurs de jugement. » rajouta Dusk d’un ton nerveux en maintenant son regard sur Nie Yan.

Toujours perché sur sa branche, Nie Yan rangea sa dague dans la gaine à sa ceinture et sortit rapidement son arbalète de son sac. Il analysa attentivement les déplacements des Tréants, et plusieurs gouttes de sueurs se formèrent sur son front à cause de la pression qu’il endurait. Il tenait en ce moment entre ses mains la vie des dix-neuf autres membres du groupe !

La tension était palpable. Nie Yan effaça de son esprit toute distraction potentielle. Tout ce qu’il voyait était l’arbalète dans ses mains et sa cible dans le viseur.

Les secondes se transformèrent en minutes, et Nie Yan attendait toujours patiemment qu’une opportunité se présente.

La plupart des Tréants restaient immobiles. De temps en temps, l’un ou l’autre se déracinait pour faire un tour de la zone, mais chaque Tréant restait toujours à moins de deux mètres d’un congénère. Cela compliquait la tâche de Nie Yan, car la moindre erreur de timing entraînerait un enchaînement d’aggro qui attirerait les dix-huit Tréants sur son groupe !

En-dessous de lui, les dix-huit autres joueurs observaient attentivement la moindre de ses actions. Jusqu’à ce que Dusk explique la complexité de la situation, la plupart d’entre eux n’avaient pas conscience de ce Nie Yan allait faire. Le donjon se déroulait dans une zone parfaitement close, et ils n’auraient aucun refuge où se précipiter dans l’éventualité où Nie Yan se ratait.

Avec son arbalète dans les mains, Nie Yan restait parfaitement immobile sur sa branche. Même le temps semblait s’être arrêté. A travers le viseur, Nie Yan concentra son attention sur plusieurs Tréants.

De temps en temps, une rafale de vent emportait les feuilles des arbres, qui s’envolaient alors comme autant de papillons. Vitesse du vent… intermédiaire…

Nie Yan pressa soudainement la détente. Il ressentit le puissant recul après que le premier carreau soit parti. Avant que le second carreau ne soit tiré, il changea brusquement la direction de son arbalète. 「Woosh ! Woosh ! Woosh !」 Au total, trois carreaux furent tirés. Les autres joueurs furent surpris de voir les trois projectiles partir dans trois directions différentes, et non pas en ligne droite.

« On est foutu ! Les mains de Nie Yan étaient instables au moment de tirer ! » s’écria Dusk. Quand une personne tirait avec une arbalète, elle devait maîtriser sa nervosité et surtout contrôler le tremblement de ses mains, sans quoi le tir ne serait pas précis.

Quelle que soit la profession, le tireur à l’arc ou à l’arbalète devait garder son calme, car le moindre tir manqué pouvait signifier la mort de ses camarades. Cela imposait donc une pression énorme, et même des joueurs expérimentés pouvaient parfois craquer complètement, entraînant la mort de toute l’équipe.

Faut croire que même Nie Yan n’a pas réussi à gérer la pression…

Tous les joueurs du groupe sentirent un poids énorme leur peser dans leurs estomacs après l’analyse de Dusk.

« Bai Kaisui, prépare-toi à maintenir la position 288.212 ! » Après avoir fait feu, Nie Yan ne vérifia pas si les carreaux avaient atteint leurs cibles et sauta de sa branche, avant de se mettre à courir vers le reste du groupe.

Par contre, Dusk et les autres, regardaient bien la trajectoire des carreaux. 「Put ! Put ! Put !」 Le premier passa entre deux Tréants et termina sa course dans un arbre derrière le groupe de monstre. Le second frappa un jeune arbre à l’ouest du groupe. Bien qu’ils avaient manqué leurs cibles supposées, le bruit des carreaux alerta les Tréants à proximité, et plus de dix d’entre eux se déplacèrent pour inspecter la source des bruits.

Le dernier carreau frappa le Tréant le plus proche du groupe de joueurs, alertant également un de ses congénères. Les deux monstres se précipitèrent vers Nie Yan, et distancèrent rapidement le reste des Tréants.

Nie Yan avait réussi à isoler puis attirer deux Tréants !

« Putain de merde, c’est incroyable ! » s’exclama Dusk. Les autres joueurs n’avaient peut-être pas trop compris ce qui s’était passé, mais Dusk avait tout vu. L’arbalète de Nie Yan avait un mode semi-automatique qui pouvait tirer une rafale de trois carreaux. Les trois projectiles furent tirés dans trois différentes directions, les deux premiers ayant pour but d’éloigner la majorité des Tréants, et le dernier ayant pour objectif d’attirer effectivement les deux Tréants les plus proches des joueurs ! Il s’était trompé dans son analyse un peu plus tôt. Il avait pensé que Nie Yan avait râté son tir parce que ses mains n’avaient pas été bien stables. En fait, Nie Yan avait rapidement changé de cible entre chaque carreau ! C’était quelque chose qui était extrêmement compliqué à réaliser ! En fait, Dusk n’avait jamais vu personne le faire, et ne connaissait personne capable de le faire. Avec la même arbalète, dans d’autres mains que celles de Nie Yan, le résultat aurait été très différent !

Depuis le début, Dusk enregistrait secrètement ce qu’il se passait dans le donjon. Même s’il ne pouvait pas mettre cette vidéo sur internet sans l’accord des personnes présentes, il pouvait tout de même la partager de manière privée avec ses amis. Il montrerait certainement ce passage à son chef, Sleepy Fox.

Nie Yan était vraiment un Voleur hors-pair !

La technique qu’il venait d’utiliser pouvait même être qualifiée de réelle innovation dans le domaine des donjons. Si elle était publiquement décrite au reste des joueurs, il y avait peu de doutes qu’elle devienne immédiatement un classique parmi les Voleurs.

Le groupe n’avait aucun mal à gérer deux Tréants. Bai Kaisui s’était déjà mis en position et intercepta facilement un des deux Tréants à la poursuite de Nie Yan. Ce dernier utilisa Commotion sur le second. Le reste des joueurs de corps-à-corps arrivèrent en entourant les deux Tréants alors que les Mages commencèrent à incanter des sorts. 「Boom! Boom! Boom!」 Une pluie de sorts s’abattit sur les corps des deux monstres.

Un des deux Tréants fit un balayage avec un de ses bras, repoussant la plupart des personnages de mêlée. Mais Bai Kaisui parvint à maintenir sa position, refusant de battre en retraire. Il rugit avec force avant d’attaquer son adversaire avec Coup de Bcoulier.

« Être un bon Combattant ne veut pas forcément dire être aggressif, mais plutôt être solide et stable. Peu importe la situation, tu ne dois pas laisser d’ouvertures à tes adversaires, sinon ils risquent de briser vos rangs. » le conseilla Nie Yan. Même s’il trouvait que Bai Kaisui était un bon joueur, il était encore loin d’être un expert.

En fait, avant sa réincarnation, il y avait énormément de joueurs plus forts que Nie Yan. Il avait juste un avantage cette fois-ci car tous les autres joueurs débutaient sur Conviction. Ils se familiarisaient encore progressivement avec les sorts et les mécaniques du jeu. Nie Yan, lui, avait dix ans d’expérience en tant que Voleur et était très familier avec quasiment tous les aspects du jeu. Comme disait le proverbe, c’est en forgeant que l’on devient forgeron, et Nie Yan avait dix ans d’avance sur tout le monde ! Les techniques qu’il utilisait maintenant impressionnaient le reste des joueurs, mais deviendraient standard dans dix ans. Il y avait même des techniques d’experts absolus que Nie Yan ne maîtrisait pas !

Bai Kaisui diminua son aggressivité, suivant ainsi le conseil de Nie Yan. Quand il l’avait rencontré, il n’avait pas été franchement impressionné par les capacités de Nie Yan. Mais il avait maintenant été témoin du talent incroyable de Nie Yan, et il était maintenant totalement convaincu par lui. Il suivait donc à la lettre le moindre conseil que Nie Yan pouvait lui donner, puisqu’il le considérait maintenant comme un véritable expert.

Après s’être concentré davantage sur la défense, il remarqua qu’il lui était plus facile de maintenir sa position, malgré la férocité des attaques du Tréant. Par conséquent, la pression qu’il ressentait diminua également.


Cet article comporte 18 commentaires
  1. Merci, une petite erreur « les 19 autres membres du groupe » alors qu’il y a eu un départ, donc ils sont 19 en tout.

    Sinon continue j’adore l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top