skip to Main Content
Menu

Chapitre 5 : Le Colisée


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Lwienlin


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 5


        La nuit tomba. La capitale impériale de Channe était toujours aussi animée et belle qu’un joyau, alors que les étendues sauvages à l’extérieur de ses murailles étaient, elles, complètement désolées. Sur la route nue se trouvait une silhouette humaine, seule, semblable à un fantôme, qui se dirigeait rapidement vers l’est.

En un clin d’œil, cette silhouette avait traversé une centaine de mètres.

Cette personne était le disciple personnel du Dieu de la Guerre, l’actuelle étoile montante de la capitale ; Blumer Akerlund.

La capitale impériale de Channe était entourée de nombreuses montagnes. À l’Ouest se trouvait la Montagne du Dieu de la Guerre et d’autres montagnes, tandis qu’à l’Est se trouvaient un certain nombre de pics montagneux assez ordinaires. Blumer arriva rapidement au pied d’une de ces montagnes à l’apparence ordinaire.

Au sommet de cette montagne se trouvait un pic qui semblait aussi pointu qu’un couteau. Au sommet de ce pic, un homme était assis en transe méditative. En le regardant assis là, on pouvait aisément pardonner toute personne ayant l’impression étrange que cet homme était là depuis des dizaines de millions d’années.

En arrivant au sommet de la montagne, Blumer dit respectueusement,

– Grand frère.

Il était clair que la personne qui méditait tranquillement au sommet de la montagne était le grand frère de Blumer, celui connu comme étant le Prodige Saint de l’Épée, Olivier. Cette nuit, ni la lune, ni les étoiles n’étaient visibles dans le ciel. Dans cette pénombre, on pouvait à peine distinguer la silhouette d’Olivier.

– Deuxième frère. Y a-t-il quelque chose dont tu as besoin ? Demanda une voix froide.

Blumer savait que son grand frère était en train de méditer ici sur cette montagne depuis trois années entières. Durant ces trois années, il n’avait ni mangé ni bu quoi que ce soit. Sa couverture était les cieux et son lit, la terre.

Trois ans auparavant, lorsqu’il avait vu son grand frère, Blumer avait pu sentir une aura terrifiante et pénétrante émaner du corps de son grand frère. Cette aura donnait l’impression qu’Olivier pouvait, en une seule pensée, se défaire de lui.

Mais, après trois ans, l’aura de son grand frère semblait s’être fondue dans la roche de la montagne, et son aura sauvage avait disparu.

Personne n’avait idée de la puissance qu’avait atteinte Olivier à ce jour !

– Grand frère, le 4 du mois prochain, c’est-à-dire dans quinze jours, j’aurai un duel contre un héritier du clan des Guerriers Dragonblood dans le Colisée de la capitale, annonça respectueusement Blumer.

– Le clan des Guerriers Dragonblood ?

Sa voix normalement tranquille semblait porter une trace d’intérêt.

– D’après les légendes, les Guerriers Dragonblood de niveau Saint sont des experts même parmi les guerriers de niveau Saint. Ça m’intéresserait beaucoup de m’entraîner contre un Guerrier Dragonblood de niveau Saint, mais ils ont disparu il y a bien longtemps de la surface du continent. Mmm. Quelle est la puissance de la personne contre laquelle tu vas te battre ?

– Après s’être transformé, il devrait être au sommet du neuvième rang, dit respectueusement Blumer.

– Oh. En utilisant les techniques d’épées que je t’ai apprises, tu devrais être invincible parmi les combattants du neuvième rang, dit calmement Olivier. Ça suffit. Tu peux y aller maintenant.

Blumer hésita pendant un instant, puis ajouta à voix basse,

– Grand frère, le jour du duel, tu pourras venir ?

Olivier se tint coi pendant un instant.

– Le 4 février. D’accord. Si je trouve le temps, j’irai là-bas. Le ton d’Olivier ne changea pas d’un iota. Il était toujours aussi calme qu’un instant plus tôt.

– Alors je te dis au revoir. Blumer partit immédiatement.

Le sommet montagneux retourna à son calme habituel. La silhouette humaine parmi les ombres ne bougeait absolument pas, comme si elle avait et ferait toujours partie de ce sommet.

.

L’année 10 009 du calendrier Yulan. Le 4 février. C’était le jour où deux génies allaient s’affronter, et de nombreuses personnes de la capitale se dépêchaient d’entrer dans le Colisée. Les 80 000 places disponibles du Colisée avaient déjà été vendues depuis bien longtemps, et aujourd’hui, ce n’était pas juste des personnes de la capitale qui venaient voir le duel. C’était aussi de nombreuses personnes qui venaient d’autres villes, voire même d’autres provinces.

Le groupe de Linley était arrivé en avance au Colisée, et une alcôve privée leur avait été réservée. Linley, Reynolds, et Yale étaient en train de discuter activement à l’intérieur.

– Boss Yale, je ne m’attendais pas à ce que tu réussisses à venir ici aussi, s’exclamait Reynolds en riant.

Le front de Yale était couvert de sueur. Tout en regardant Linley et Reynolds, il rit, tout heureux.

– Quand j’ai entendu dire que tu étais déjà arrivé à la capitale, quatrième frère, et que troisième frère était aussi là, même les tâches les plus importantes sont devenues négligeables, et je suis venu. Cette fois, je peux aussi aider à soutenir le petit frère de notre troisième frère.

– Boss Yale, quatrième frère, vous êtes tous venus. Maintenant, il ne nous manque plus que deuxième frère, dit Linley, tout ému.

– Deuxième frère est maintenant un Grand Secrétaire de l’Empire Yulan. Il possède maintenant un statut extrêmement haut. En plus, avec la distance qu’il y a entre ici et là-bas, au moins dix mille kilomètres, comment pourrait-il arriver à temps ? Yale soupira.

Reynolds le maudit en riant,

– Déjà à l’époque, quand nous étions à l’Institut, deuxième frère était le plus doué pour s’en sortir et le plus organisé. Il participait à toutes les activités de l’école, et il était très doué aussi pour les préparer. Je savais déjà qu’il serait parfait pour être un officiel, et maintenant, regarde ? Seulement dix ans après, il a réussi à devenir un Grand Secrétaire de l’Empire Yulan.

– Il a eu de la chance que l’Empereur actuel de l’Empire Yulan accède au trône à ce moment. Ça lui a permis de s’élever très rapidement, autant en statut qu’en position, dit Yale pour le féliciter.

Des bruits de pas purent se faire entendre à l’extérieur.

– Grand frère, nous partons au Colisée. Allons-y.

En entendant ceci, Yale, Linley, et Reynolds se levèrent tous et quittèrent le salon.

Au centre du Colisée, se trouvait une plate-forme de duel faisant trois cents mètres de long et trois cents mètres de large. La plate-forme était faite d’énormes morceaux de pierre dure, et était couverte de formations magiques de grandes tailles.

Des côtés est et ouest de la plate-forme de duel se trouvaient les estrades destinées aux familles des duellistes.

Directement devant la plate-forme du duel se trouvait la place réservée pour les hôtes et les officiels du duel.

Wharton, Linley, et les autres sortirent du tunnel. En voyant la masse grouillante d’humains qui les entouraient dans le Colisée, ils ne purent s’empêcher d’être stupéfiés.

– Tellement de monde. Wharton avait un sourire forcé plaqué sur le visage.

Le cinquième frère, Gates, dit avec un grand sourire,

– Wharton, il y a quatre-vingt mille personnes ici aujourd’hui. Tu as intérêt à ne pas perdre la face.

Les chants de la foule étaient semblables aux hurlements de la mer, emplissant les airs de leurs cris. Linley et son groupe pouvaient sentir l’excitation présente parmi les spectateurs.

L’Empire O’Brien était un empire hautement centré sur les arts martiaux. Le duel entre les deux génies attirait forcément l’attention d’un nombre incalculable de personnes. Il y avait 80 000 personnes présentes à l’intérieur, et à l’extérieur du Colisée se trouvaient de nombreuses personnes qui espéraient avoir la chance d’apercevoir un instant de ce duel.

Au-dessus du siège de Wharton, Linley et ses compagnons s’assirent ensemble. De son côté, Blumer était aussi arrivé.

Il avait avec lui de nombreuses personnes, plus d’une centaine.

– Beaucoup d’entre eux sont des disciples d’honneur de l’Université du Dieu de la Guerre. Il semblerait qu’ils soient venus supporter Blumer en nombre, dit Linley avec un petit rire.

Il pouvait sentir que toutes ces personnes étaient très puissantes.

– Qu’est-ce que ça peut lui apporter de ramener autant de supporteurs ? Demanda Yale en riant dédaigneusement.

À ce même moment, les chants commencèrent à prendre de l’ampleur. Clairement, maintenant que les deux participants du duel s’étaient montrés, tout le monde s’excitait.

– 80 000 personnes. Le plus gros rassemblement de personnes que j’avais pu voir jusqu’ici, même dans l’armée, c’était un entraînement avec 10 000 personnes. Reynolds contemplait le spectacle qui se trouvait devant lui. Comme les Quatre Grands Empires n’étaient actuellement pas en guerre, il était très rare de voir de grandes armées massées ensemble.

– Silence, tout le monde !

Une voix claqua comme un coup de tonnerre, couvrant le Colisée. Les 80 000 spectateurs se turent tous immédiatement, et regardèrent l’homme aux cheveux argentés qui venait de s’exprimer, au milieu du Colisée.

Linley et les autres se mirent à glousser. Ce vieil homme à la chevelure argentée était un expert du neuvième rang. Étant donné la puissance de son Dou Qi, il n’était pas difficile pour lui de couvrir l’entièreté du Colisée avec sa voix.

– Pour un duel tel que celui-là, même l’hôte officiel doit être un expert, soupira joyeusement Linley.

Le vieil homme continua,

– Mesdames, Messieurs, le duel auquel nous allons assister est le plus important duel de toute l’histoire récente. Parmi les deux participants, l’un d’eux est un disciple personnel du Dieu de la Guerre, le Marquis Blumer. Le second est un héritier du clan des Guerriers Dragonblood, le Comte Wharton. Ils sont tous deux des génies incontestés, mais qui est le plus fort d’entre eux ?

Il se mit à rire.

– Très bientôt, tout le monde le saura. Quant aux juges de ce jour, je pense que tout le monde se réjouira en apprenant qui ils sont.

– Le premier est un autre disciple personnel du Dieu de la Guerre, le Seigneur Kenyon [Kai’ni’en], annonça clairement le vieil homme aux cheveux d’argent.

Un homme d’âge mûr, aux tempes grisonnantes, habillé d’une longue robe bleue, sortit d’un tunnel en marchant. Et puis, en un seul pas, il sembla se transformer en une ombre floue. Le Seigneur Kenyon apparut soudain devant son siège de Juge, et s’assit.

L’apparition du Seigneur Kenyon déchaîna les foules, et d’innombrables cris et chants purent se faire entendre.

– Un expert de niveau Saint. Linley en était absolument certain.

Juste à l’instant, Kenyon avait utilisé une technique de vol pour arriver directement devant la place de juge la plus à gauche.

– Le second est notre Majesté Impériale, l’Empereur de l’Empire O’Brien. La voix du vieil homme se fit encore plus forte, et Johann, vêtu superbement, le visage fendu d’un grand sourire, s’avança vers les sièges des juges, avant de prendre place au milieu.

L’arrivée de l’Empereur agita naturellement de nouveau les foules.

Le visage du vieil homme était aussi fendu d’un grand sourire.

– Après avoir appris le nom de notre troisième juge, j’ai moi aussi été à la fois choqué et ravi. Il s’arrêta intentionnellement pendant un instant, et les 80 000 spectateurs se turent tous, et écoutèrent avec attention. Qui donc était le troisième juge ?

– Le troisième juge est la fierté de notre Empire… l’Épée Monolithique Sainte, le Seigneur Haydson !

Dès que les mots « Seigneur Haydson » retentirent, tout le Colisée sembla être pris de frénésie, et tous les spectateurs semblèrent hurler et crier d’excitation tous en même temps.

– HAYDSON ! HAYDSON !!!

– L’ÉPÉE MONOLITHIQUE SAINTE !

Quelques-uns des guerriers les plus puissants se mirent à utiliser leur Dou Qi pour crier encore plus fort. Tous ces cris résonnèrent comme un millier d’éclairs frappant le Colisée en même temps, tant les spectateurs semblaient être pris de folie.

– Fous. Ils sont tous devenus fous. Gates était abasourdi. Ça vaut vraiment le coup de s’exciter autant pour un expert de niveau Saint ?

Zassler lui jeta un regard, et rit,

– Ça ne fait pas très longtemps que tu vis dans l’Empire O’Brien. Tu n’as aucune idée de l’influence que possède l’Épée Monolithique Sainte.

Les yeux de Reynolds étaient aussi emplis d’excitation.

– Après avoir atteint le niveau Saint, le Seigneur Haydson a connu bien des duels et des combats, mais il n’a jamais perdu une seule fois ! Même contre les autres experts au sommet du niveau Saint de l’Empire, il a gagné sans conteste. C’est le numéro un des niveaux Saints. Personne parmi le niveau Saint ne peut le vaincre. L’Épée Monolithique Sainte, Haydson !

Linley, Wharton, et les autres fixèrent le tunnel, attendant silencieusement l’apparition de Haydson.

Celui-ci sortit finalement.

Il semblait simple et ordinaire, les lignes de son visage semblaient dures et tranchantes, comme si elles avaient été sculptées au marteau et au burin. Il ne portait qu’une simple robe grise, et sur son dos, on pouvait voir une épée lourde de couleur terre.

Ses pas étaient stables et sûrs. Haydson n’utilisa aucune technique de vol. Il se contenta de marcher.

Cependant, avec un seul pas, il arriva tout de même du tunnel jusqu’à la plate-forme des officiels. Avec un second pas, il arriva à côté de l’Empereur Johann, puis prit place à côté de lui.

C’était comme s’il venait de se téléporter !

– Qu’est-ce que c’était que ça ? Linley venait de voir quelque chose qui semblait absolument inconcevable.

Barker et les autres étaient tout aussi stupéfaits.

– C’était de la téléportation ? Murmura Wharton.

Mais Linley était absolument certain que ce n’était pas de la téléportation ! D’après tout ce que connaissait Linley, il n’y avait personne de vivant qui pouvait se téléporter. La téléportation n’était qu’un conte pour enfant.

– Lorsque Haydson s’est avancé, la terre entière a semblé trembler. En un clin d’œil, c’était comme si cette longue distance s’était raccourcie, et lui avait permis de la traverser en un seul pas. C’était si fluide. Il ne s’est pas du tout servi de sa vitesse. Mais comment en un seul pas, il a pu raccourcir la distance ?

C’était tout simplement trop impressionnant.

L’entraînement de Linley reposait sur deux voies différentes. L’une concernait les Lois de la Terre, tandis que l’autre était en relation avec les Lois du Vent.

La simple technique que venait d’utiliser Haydson avait un rapport avec les Lois de la Terre, mais… Linley ne pouvait absolument pas la comprendre. Comment Haydson avait-il fait cela ?

– Pfffft.

Linley laissa échapper une profonde expiration, puis s’assit calmement.

– Il est réputé comme étant l’expert numéro un parmi les combattants de niveau Saint. Durant toutes ces années, personne ne l’a jamais vaincu. Ça paraît logique qu’une personne comme lui possède des capacités comme celle-là. Linley était toujours très confiant.

Haydson possédait peut-être ses propres techniques merveilleuses, mais serait-il lui aussi capable de comprendre à son tour les attaques vibratoires de Linley ?

Bien qu’ils étudient tous les deux les Lois de la Terre, ils s’étaient embarqués dans deux chemins différents.


Cet article comporte 18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top