skip to Main Content
Menu

Chapitre 29 : Se retrouver, dix ans plus tard


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX et Strike
Checké par : Lwienlin et MissZareik


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 29


         – Linley et Haydson ? répéta Maître Longhaus avec surprise .

Marquis Jeff hocha plusieurs fois de suite la tête,

– C’est ça. Il y a deux nuits, le Seigneur Olivier a été blessé si gravement par le Seigneur Haydson qu’il se trouve toujours dans le coma. Le Seigneur Haydson a ensuite immédiatement défié Maître Linley en duel après la fin du combat.

Les mots du Marquis Jeff et de Scott contenaient une once de rancœur, indiquant qu’ils pensaient aussi que Haydson était allé trop loin.

– Haydson est réputé pour être le plus puissant guerrier Saint encore vivant. Le fait qu’il ait été capable de blesser Olivier si sévèrement que ce dernier ait fini dans le coma, montre bien qu’il mérite sa réputation. Peu importe à quel point Linley est un génie, il n’a que vingt-sept ans… Maître Longhaus avait aussi haussé un sourcil.

Il savait que son disciple, Délia, aimait Linley. Il voyait donc naturellement Linley d’un œil plutôt favorable.

– Olivier a été blessé au point de tomber dans le coma ? Les yeux de Délia brillaient. Comment peut-il toujours être dans le coma après avoir reçu un traitement d’un mage de lumière ?

Quelle que soit la gravité d’une blessure, la magie de lumière pouvait aisément et entièrement la soigner. De plus, il existait un autre type de magie qui était encore plus efficace que la magie de lumière pour soigner : la Magie de la Vie !

Les trois types de Magie Supérieure : Magie de la Nécromancie, Magie de l’Oracle, et Magie de la Vie.

Tant qu’une personne n’était pas morte, même si son âme était sévèrement endommagée, la Magie de la Vie pouvait la soigner.

– Il semblerait que cela ait un rapport avec son âme. Scott, du fait de son statut de Prince, connaissait la plupart des rumeurs et des informations.

– Son âme ? Maître Longhaus fronça les sourcils. Se peut-il que Haydson possède une attaque de l’âme ? C’est habituellement plus souvent les Archimages Saints qui étaient doués pour les attaques touchant à l’âme.

Généralement, lorsqu’ils commençaient à appréhender les Lois, il devenait assez simple pour eux d’utiliser des attaques de l’âme, grâce à leur puissante énergie spirituelle.

– À votre avis, est-ce que Linley a une chance de vaincre Haydson ? demanda soudainement Délia.

– Bien sûr que non, répondit franchement Scott. Le Seigneur Haydson est connu depuis des siècles, et personne n’a jamais été capable de le vaincre ! Maître Linley s’est battu il y a peu de temps contre le Seigneur Olivier, et ils étaient tous les deux globalement d’un niveau égal. Vu que le Seigneur Haydson a été capable de battre Olivier à ce point, il est fort probable qu’il puisse gravement blesser Linley, voire même le tuer.

Peu importe à quel point Délia était habituellement calme et composée, elle commençait maintenant à s’inquiéter pour Linley.

Et s’il se faisait tuer ?

Délia n’osait même pas imaginer une telle chose.

– Est-ce que Haydson serait réellement suffisamment impitoyable pour se battre de toutes ses forces ? Le visage de Délia gardait toujours son calme.

– Mademoiselle Délia, il y a deux jours, lorsque le Seigneur Haydson s’est battu contre Olivier, il a employé toute sa force contre lui. Comment pourrait-il être plus clément avec Maître Linley ? expliqua le Marquis Jeff.

Maître Longhaus secoua la tête.

– Lorsque des personnes de niveau Saint se battent, à moins qu’il y ait une énorme différence de puissance, nous n’osons pas retenir nos coups. Si tu retiens tes coups, mais que ton adversaire attaque de toute sa puissance, tu risques de mourir.

Délia resta silencieuse pendant un instant.

– Mademoiselle Délia ? Scott et le Marquis Jeff l’appelèrent doucement.

– Rien. Allons-y. Le visage de Délia reprit son sourire normal, professionnel, mais il semblait quelque peu forcé.

Le Marquis Jeff et Scott acquiescèrent tous les deux.

..

Devant le manoir du Comte Wharton.

– Miss Délia, comme je vous l’ai déjà dit, vous ne serez pas forcément autorisée à voir Maître Linley, dit le Marquis Jeff en riant, avant de s’adresser nonchalamment aux gardes des portes. Allez dire à votre Maître que le Huitième Prince Impérial, le Marquis Jeff, et l’Envoyée Spéciale de l’Empire Yulan sont venus rendre visite au Comte Wharton.

– Bien. Veuillez attendre ici un instant.

L’un des deux gardes présents à l’extérieur du manoir courut faire son rapport.

Délia et les autres savaient qu’étant donné le statut actuel de Linley, le rencontrer serait très difficile. Pour l’instant, leur seule option était d’abord de voir Wharton, avant de demander à rencontrer Linley.

– Veuillez entrer, je vous prie.

Délia, Maître Longhaus, le Marquis Jeff, et Scott entrèrent tous ensembles dans la résidence du Comte.

À l’intérieur du hall principal.

– Wharton. Scott s’avança dans le hall, en riant de manière très familière. Laisse-moi faire les présentations. Cette magnifique jeune femme est l’Envoyée Spéciale de l’Empire Yulan, Miss Délia.

Scott était le Huitième Prince Impérial, tandis que Nina était la Septième Princesse Impériale. Wharton connaissait donc naturellement très bien Scott.

– L’Envoyée Spéciale de l’Empire Yulan ? Pourquoi est-elle venue me rendre visite ? Bien que Wharton soit très surpris, il sourit tout de même très poliment. Mademoiselle Délia, c’est un honneur de vous rencontrer.

– Comte Wharton. Délia sourit en parlant. Voici mon professeur, l’Archimage Saint du Vent, Maître Longhaus.

Wharton fut surpris. L’intendant Hiri, en retrait derrière lui, fut tout aussi surpris.

Dans l’Empire O’Brien, les guerriers de niveau Saint étaient aperçus de temps à autre, mais ils n’avaient jamais vu d’Archimage de niveau Saint. Après tout, il y avait extrêmement peu de mages dans tout l’Empire O’Brien, et encore moins de ce niveau.

– Wharton, l’Envoyée Spéciale est-elle arrivée ? Une voix forte et impertinente retentit. Il s’agissait du cinquième frère des Barker, Gates.

Wharton se trouvait juste avant en plein entraînement avec Barker et ses frères. En entendant le rapport du garde, il s’était arrêté et il sortit pour accueillir les invités. Par curiosité, Gates s’était approché à son tour.

– Whoah ! Qu’elle est jolie, cette fille. Les yeux de Gates brillèrent.

– Gates, voici l’Envoyée Spéciale Impériale, Miss Délia. Et voici l’Archimage Saint du Vent, Maître Longhaus. Wharton fit rapidement les présentations, de peur que Gates ne cause déjà un désastre diplomatique.

L’attention de Gates se tourna immédiatement vers Maître Longhaus.

– Whoah ! Un Archimage Saint ! Les yeux de Gates étaient ouverts aussi grands que des soucoupes.

Maître Longhaus soupira intérieurement. Bon sang ! Mais d’où sortaient ces gens ? Le physique massif de Wharton avait déjà choqué Longhaus, mais Wharton était au moins relativement agréable à l’œil. Gates était totalement différent. Sa taille était incroyablement épaisse, et l’homme lui-même ressemblait plus à un ours géant.

– Éloigne-toi de mon Maître, gronda une sourde voix.

Le gros ours derrière Maître Longhaus grandit soudainement en taille. À l’origine, il faisait seulement deux mètres de haut, mais il grandit soudainement pour atteindre les trois mètres. L’Ours Monde baissa la tête pour fixer Gates droit dans les yeux, un soupçon de plaisir dans les yeux.

– Une créature magique de niveau Saint ? Gates dut lever la tête pour rendre son regard à l’Ours Monde.

Délia alla directement au but,

– Comte Wharton, mon maître et moi sommes venus afin de rendre visite à Maître Linley.

– Rendre visite à mon frère… Wharton fronça les sourcils.

Ces personnes n’avaient pas un statut que l’on pouvait ignorer, et ils avaient même un Archimage Saint avec eux. Cependant, pour Wharton, l’entraînement de son grand frère était plus important. Après tout, dans un peu plus de deux mois, aurait lieu son duel.

– Je suis vraiment désolé, mais mon grand frère se concentre sur son duel à venir contre Haydson, et il ne peut être perturbé, dit Wharton. Lorsqu’il mentionna le nom de Haydson, il n’avait pas affiché la moindre marque de respect pour lui.

En entendant ces mots, Délia sentit aussi que la préparation de Linley pour son duel était bien plus importante. Après un court moment de silence, elle dit :

– Alors… je ne le dérangerai pas.

Longhaus, à ses côtés, soupira intérieurement, puis dit d’une voix puissante,

– Comte Wharton, ma disciple, Délia était auparavant elle aussi une élève de l’Institut Ernst, et était une très bonne amie et camarade de classe de votre grand frère. Ils ne se sont pas revus depuis dix ans.

– Une élève de l’Institut Ernst ? Le cœur de Wharton fut touché.

En réalité, chaque jour, Linley mangeait et se reposait comme à son habitude. Après tout, il ne s’entraînait pas en continu comme lorsqu’il avait été en train de développer sa Défense Pulsante. Ce ne serait pas un gros problème s’il s’arrêtait un court instant pour accueillir quelques invités.

S’il s’agissait de personnes que Linley ne connaissait pas, Wharton leur aurait dit non.

Mais elle était une ancienne camarade de classe de son grand frère.

– Alors… suivez-moi, accepta Wharton.

Les poings de Délia se serrèrent nerveusement. Elle prit une profonde inspiration pour se calmer. À côté d’elle, Maître Longhaus rit et tapota Délia sur l’épaule.

– Détends-toi.

– Une ancienne camarade de classe ? Scott et le Marquis Jeff étaient tous les deux surpris.

Mais Délia s’avança devant eux, sans plus leur prêter attention. Scott et Jeff conservèrent donc consciencieusement leur silence.

Après avoir marché pendant un moment…

– Miss Délia, mon grand frère s’entraîne dans la cour devant nous, montra Wharton en riant, tandis que Gates ajoutait précipitamment,

– Je vais informer notre Seigneur.

Délia put sentir sa respiration s’accélérer.

Dix ans !

L’année du décès du père de Linley, Délia l’avait quitté pour rentrer chez elle. En un clin d’œil… il s’était écoulé dix longues années. Les yeux de Délia se fermèrent pour un instant. Lorsqu’elle les rouvrit, elle avait repris son calme habituel.

– Bébé, pousse-toi. J’ai quelque chose d’important à annoncer. La grosse voix de Gates résonna depuis l’intérieur de la cour.

– Seigneur, il y a quelqu’un qui s’appelle Délia dehors. Elle dit qu’elle est une ancienne camarade de classe et qu’elle souhaiterait vous revoir ?

– Délia ? Une voix calme qui portait en elle une pointe de surprise s’éleva depuis la cour. Cette voix n’était pas forte, mais pour Délia, son prénom sembla résonner dans les cieux comme un coup de tonnerre.

Peu importe à quel point une personne était habituellement calme et tranquille , le fait de retrouver quelqu’un qui avait occupé ses pensées pendant dix ans, ne pouvait laisser indifférent… Délia ne put empêcher son cœur de trembler.

*Whoosh !* Une douce brise souffla dans les arbres environnants, jouant doucement avec les longs cheveux dorés de Délia, les faisant danser dans le vent.

Délia ne put s’empêcher de plisser des yeux à cause du vent.

Juste à ce moment-là, la silhouette de ses millions de rêves apparut devant la porte de la cour. Cet homme portait une robe bleu clair, et ses anciens cheveux courts avaient bien poussé.

Délia le regarda attentivement.

– Il est un peu plus grand qu’avant, et bien plus mature. En voyant apparaître l’homme de ses rêves, Délia ne put plus parler pendant un moment.

– Délia. C’est vraiment toi, s’exclama soudainement Linley d’un ton joyeux.

– C’est moi. Délia réussit finalement à parler.

Les yeux de Linley étaient aussi sombres et profonds que les océans. Rapidement, il remarqua Maître Longhaus à côté de Délia, ainsi que l’Ours Monde.

– Une créature magique de niveau Saint. Un Ours Monde ?

– Linley, voici mon professeur, l’Archimage Saint du Vent, Maître Longhaus. L’Ours Monde est son compagnon magique. Délia récupéra finalement de sa stupeur initiale.

– Entrez donc, leur proposa Linley en souriant.

En voyant le sourire de Linley, pour une quelconque raison qu’elle-même ne comprenait pas, Délia sentit une vague de chaleur monter dans son cœur. Est-ce que c’est ça… le bonheur ? Les yeux de Délia commençaient à s’humidifier.

– Wharton, tu peux t’occuper d’accueillir ces deux-là. Linley jeta un regard au Marquis Jeff et à Scott, et n’ajouta rien d’autre.

Scott et le Marquis Jeff ne s’offusquèrent pas le moins du monde. Ils partirent immédiatement respectueusement. Après tout, l’homme en face d’eux était un Saint. Même Son Impériale Majesté était respectueuse envers lui. Comment pouvait-il perdre son temps avec des nobles comme eux ?

..

Autour d’une table en pierre dans la cour.

Linley, Délia, et Longhaus étaient tous assis autour de la table.

– Qu’est-ce que tu regardes ? L’Ours Monde jeta un regard à la Panthère Ténébreuse, Haeru. En tant que créature magique Sainte, l’Ours Monde était une créature extrêmement fière.

– Toi, l’ours stupide, répondit Haeru en reniflant tout haut.

– Créature magique de niveau Saint ? Longhaus et Délia, en entendant Haeru parler, se tournèrent tous les deux vers Linley avec stupéfaction.

– Arrête ton cirque, Haeru. Linley jeta un regard à Haeru, et ce dernier s’allongea immédiatement, ne prêtant plus attention à l’Ours Monde. En vérité, Haeru lui-même savait qu’il ne faisait pas le poids face à l’Ours Monde. Mais en même temps, il n’en avait pas peur non plus… car la vitesse de l’Ours Monde était inférieure à la sienne.

Mais Bébé griffa l’air de ses griffes comme pour menacer l’Ours Monde.

– Bébé. Délia était absolument ravie. Viens-là.

Très docilement, Bébé fit un simple bond et atterrit directement dans les bras de Délia.

– Bébé, ça fait longtemps. Délia caressa avec dévotion la petite tête de Bébé, et ce dernier ferma les yeux de contentement.

Bien qu’elle soit en train de caresser Bébé, Délia regardait toujours Linley.

Lorsqu’ils s’étaient quittés, le caractère Linley était encore dur et froid, en raison de tout ce qui lui été arrivé. Mais maintenant, il semblait plus doux, et bien plus naturel, à l’aise.

– Maître Linley, j’ai entendu dire que vous alliez vous battre en duel contre Haydson ? demanda Longhaus pour entamer la conversation.

– C’est cela, en effet, répondit Linley en souriant et en hochant la tête.

Délia tourna la tête pour le regarder et lui demanda,

– Linley, se peut-il que tu sois sûr de battre Haydson ?

– Non, répondit honnêtement Linley. Délia était l’une de ses amies extrêmement proches de l’Institut Ernst. Mis à part Yale, Reynolds, et George, Délia était probablement son amie la plus proche.

En voyant Délia, Linley ne put s’empêcher de repenser à leur dernière rencontre d’il y a dix ans.

Cette nuit…

Délia était venue tard dans la nuit pour voir Linley et lui dire qu’elle partait de l’Union Sacrée. Elle avait dit qu’avant de partir, elle voulait le serrer dans ses bras. Mais qui aurait pu penser que leur embrassade d’adieu se transformerait en un baiser d’adieu ?

Linley avait véritablement été surpris par ce baiser.

Même aujourd’hui, en voyant Délia, Linley ne put s’empêcher de repenser à cette nuit-là.

– Tu n’es pas certain de le vaincre ? Délia mordilla sa lèvre inférieure, puis demanda :

– Alors, Linley… peux-tu annuler le duel et ne pas te battre contre lui ?

Maître Longhaus secoua la tête.

– Délia, comment peux-tu dire quelque chose comme cela ? Une fois que deux experts de niveau Saint ont accepté de se battre en duel, comment l’un d’entre eux pourrait-il se rétracter ?


Cet article comporte 21 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top