skip to Main Content
Menu

Chapitre 28 : Délia


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX et Strike
Checké par : Lwienlin et MissZareik


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 28


          Délia discutait et riait avec l’Empereur Johann. Leur conversation était emplie d’humour et de légèreté. Le rire fort et clair de l’Empereur Johann résonnait sans s’arrêter.

L’Empereur Johann, Délia, Maître Longhaus, Kenyon, Lanke et les autres marchaient en tête tandis que les serviteurs, domestiques ainsi que les gardes marchaient derrière.

De nombreux nobles suivaient aussi les gardes à une distance respectable.

 Quelle magnifique femme. Un groupe de jeunes nobles de la Capitale Impériale était assemblé. Tous étaient de haut rang au sein de la capitale, certains parmi eux étaient même des princes ou des héritiers de clans majeurs. Ils n’avaient jamais manqué de rien et se retrouvaient souvent ensemble. Personne n’osait les offenser du fait de leur statut.

Les mots qui venaient d’être prononcés étaient sortis de la bouche du fils du Prince Julin, le Marquis Jeff [Ji’fo].

– Il me semble qu’elle s’appelle Délia. Un autre noble, à côté de lui, parla à son tour. Ce jeune noble était le huitième Prince de l’Empire et il s’appelait Scott. Elle est si belle et a une telle grâce. Il y en a peu comme elle, même ici, dans la Capitale.

Le Marquis Jeff, le Prince Scott et les autres l’évaluaient des yeux de loin.

Et il était effectivement vrai que Délia avait une silhouette particulièrement éblouissante et charismatique.

Tous ses mouvements étaient porteurs de la grâce et de la retenue des anciens clans, et en tant que mage du septième rang, son visage était une merveille. À l’origine, Délia était très belle avec ses cheveux dorés mais là, elle était encore plus éblouissante.

Scott soupira avec émotion,

– Délia fait partie du clan Léon et elle est une ancienne élève de l’institut Ernst. Elle est actuellement la disciple de l’Archimage Saint, Longhaus. Il me paraît logique de dire qu’elle est actuellement considérée comme étant l’une des nobles les plus influentes de la Capitale Impériale de l’Empire Yulan. Il n’y a aucun doute que d’innombrables jeunes nobles la poursuivent avec ardeur.

Les yeux du Marquis Jeff brillaient tandis qu’il fixait Délia.

– Si elle acceptait de se marier avec moi, je serais prêt à ne plus toucher aucune autre femme.

– Cousin Jeff, tu es si déterminé que ça ? Scott rit tout en jetant un coup d’œil à Jeff.

– Bien sûr ! s’exclama le Marquis Jeff avec conviction.

L’Empereur Johann était quelqu’un qui manquait extrêmement d’objectivité lorsqu’il s’agissait de sa famille et il les favorisait souvent. Or, son seul et unique frère était le Prince Julin et l’Empereur l’appréciait beaucoup, au point de lui avoir laissé la direction de la Province Administrative du Sud-Est, l’une des Sept grandes Provinces Administratives.

Et, comme le dit l’adage, qui aime le père, adore le fils. Le Marquis Jeff était donc naturellement choyé par l’Empereur. Dans la Capitale Impériale, son statut était extrêmement haut et ce groupe de jeunes nobles l’avaient même accepté comme chef.

– Puisque tu sembles avoir pris ta décision, je ne peux pas me permettre de rester en arrière. Scott rit avec confiance. Cousin Jeff, voyons qui de nous deux arrivera à obtenir la main de Mademoiselle. Délia.

– Tenu. Jeff hocha la tête. Avec un petit rire, il ajouta, – Si nous réussissons, il pourra être dit que nous avons rendu un grand service et apporté beaucoup d’honneur au nom de tous les hommes de l’Empire O’Brien. Les hommes de l’Empire Yulan ont, après tout, étés incapables de la faire céder.

.

– J’imagine que Mademoiselle Délia ainsi que Maître Longhaus doivent être fatigués après ce long voyage . Que dites-vous de cela ? Laissez-Nous vous préparer un endroit où vous pourrez vous reposer. Plus tard, lorsque vous serez reposés, vous viendrez au dîner que Nous aurons préparé. Cela vous convient-il ? L’Empereur Johann s’arrêta pour parler au moment même où ils atteignaient la rue de la Roche.

À cet endroit, les résidences avaient toutes été construites par le clan Impérial.

Lorsqu’ils recevaient des nobles ou des dignitaires de haut rang, ils les logeaient habituellement dans cette rue de renom. Les domaines à cet endroit, ne pouvaient pas être achetés par tout l’or du monde.

– Nous ferons comme vous le suggérez, votre Majesté Impériale, dit Délia avec un sourire.

À ce moment Scott et le Marquis Jeff s’approchèrent rapidement. Ils avaient vu que l’Empereur s’apprêtait à quitter Mademoiselle Délia. Ils étaient venus saisir l’opportunité.

Du fait de leur statut, les gardes n’essayèrent naturellement pas de les arrêter.

– Mademoiselle Délia et Maître Longhaus, j’imagine que vous n’êtes pas trop familiers avec notre Capitale Impériale. Nous allons faire en sorte qu’un guide vous accompagne, dit l’Empereur Johann avec un rire.

– Je vous remercie votre Majesté Impériale, dit Délia avec appréciation.

– Impérial Père.

– Votre Majesté Impériale. À cet instant les yeux de Scott et du Marquis Jeff s’étaient illuminés et ils ouvrirent la bouche sans hésitation.

L’Empereur Johann regarda derrière lui et vit que c’était son fils et son neveu.

– Scott, Jeff, qu’y a-t-il ? L’Empereur Johann était de très bonne humeur ce jour-là.

Le Marquis Jeff dit respectueusement,

– Votre Majesté Impériale, comptez-vous trouver un guide ? Scott et moi-même sommes très familiers avec la capitale. Je pense que nous pourrions leur servir de guides. Nous rendrons définitivement Mademoiselle Délia très heureuse de nos services.

L’Empereur Johann leva un sourcil en entendant ces mots. Comment aurait-il pu ne pas deviner ce que ces deux-là comptaient réellement faire ?

Il considérait cependant Délia comme un très bon parti. Si son neveu ou son fils arrivait à obtenir sa main, ce n’en serait qu’une très bonne chose.

– Laissez-Nous d’abord demander à Mademoiselle Délia. L’Empereur Johann se tourna pour regarder Délia. Mademoiselle Délia, qu’en pensez-vous ?

Délia jeta un coup d’œil à Scott et au Marquis Jeff. Le deux se tinrent immédiatement plus droit, mettant en valeur leur apparence de gentilshommes. Une pointe d’ironie apparut dans les yeux de Délia.

– Merci. Je vous prie de m’aider. J’espère ne pas vous importuner. Délia inclina très légèrement son buste.

– Ne vous inquiétez pas, c’est un plaisir pour nous, dirent précipitamment Scott et le Marquis Jeff.

La pointe d’un sourire était aussi visible sur les lèvres de Maître Longhaus qui était aux côtés de Délia. Étant son maître, comment ne pouvait-il pas la connaître et la comprendre ? Lorsqu’ils étaient encore dans la Capitale Impériale de l’Empire Yulan, d’innombrables jeunes hommes avaient fait des avances à Délia. Mais elle les avait toujours tous battus à leurs propres jeux, avec aisance.

– Mademoiselle l’Envoyée Spéciale, voici l’endroit où vous vivrez tout au long de votre séjour dans notre Capitale Impériale. Un domestique du palais pointait une demeure qui se trouvait devant eux.

Le Marquis Jeff, qui se trouvait à côté, dit immédiatement,

– Mademoiselle Délia, la rue de la Roche est extrêmement renommée au sein de l’Empire O’Brien. Plusieurs experts de niveau Saint vivent ici. C’est par exemple le cas de notre Prodige de l’Épée Sainte, Olivier, et de son jeune frère. Ils habitent tous deux rue de la Roche. Le Maître de génie Linley et son jeune frère habitent aussi cette rue.

Tout en traversant la rue, Jeff continuait de présenter toutes les personnes connues de la rue.

– En effet. Ces deux génies peuvent être considérés comme les personnes les plus extraordinaires de tout le continent. Scott ne voulait pas être en reste non plus.

Délia, en entendant ces mots, ne put s’empêcher d’avoir une lueur compliquée dans les yeux. Mais elle reprit très rapidement son sourire amical habituel, presque comme si rien ne s’était passé.

– Ce n’est pas nécessairement le cas. Un profond et puissant grondement sortit de la bouche de l’ours.

Scott et Jeff regardèrent le grand ours et forcèrent immédiatement un sourire sur leur visage. Lorsqu’ils étaient parmi l’assistance à leur arrivée, ils avaient entendu que ce grand ours était un Ours Monde de niveau Saint. C’était la réelle raison pour laquelle il avait cette taille actuellement. Les Ours Monde mesuraient en effet habituellement plus de dix mètres de haut dans leur forme normale et ce n’était qu’en atteignant le niveau Saint que les créatures magiques devenaient capables de changer leur taille à volonté.

Il pouvait aisément les tuer tous les deux d’un coup de patte.

– Le grand frère de Délia est formidable aussi. Il n’a que vingt-sept ans et est déjà un mage du huitième rang. Qui plus est, il est devenu l’un des disciples personnels du Haut Prêtre. Le gros ours regarda Délia. J’ai raison Délia, n’est-ce pas ?

Délia n’eut qu’un léger sourire et hocha la tête.

Atteindre le huitième rang de mage à l’âge de vingt-sept ans était définitivement une terrifiante progression. À cette vitesse, il était fort probable qu’il devienne un Grand Mage du neuvième rang avant ses quarante ans. C’était une prouesse digne de faire trembler le monde s’il l’accomplissait.

– Dixie est en effet le mage le plus talentueux que j’ai jamais vu. Maître Longhaus eut aussi un sourire. Tout en parlant, ils continuaient d’avancer vers leur propre propriété.

– Le mage le plus talentueux ?

En levant la tête fièrement, Scott dit alors,

– Maître Longhaus, sur le sujet du talent de mage, j’ai entendu dire que notre Maître Linley de l’Empire a aussi vingt-sept ans et est déjà un Grand Mage du neuvième rang. Qui plus est, il est déjà au sommet du niveau Saint en tant que guerrier.

– Un Grand Mage de vingt-sept ans ? Impossible !!! Maître Longhaus ne pouvait le croire. De toute l’histoire du continent Yulan, il n’y avait jamais eu personne qui ait atteint le neuvième rang avant l’âge de trente ans.

– Scott, es-tu sûr de toi ? demanda le Marquis Jeff.

Scott répondit avec fermeté,

– C’est le cas. Mon Impérial père me l’a dit personnellement. Lorsque Maître Linley a combattu contre Olivier, tout le monde a pu se rendre compte de son talent de guerrier mais personne n’a fait attention à son niveau de mage. Il est en effet déjà au neuvième rang.

En entendant les mots de Scott, Longhaus, bien qu’incapable de rationaliser cette pensée, dut admettre que cela devait être probablement vrai.

– Maître Linley. Un Grand Mage du neuvième rang. Délia n’était pas trop surprise.

Dans le cœur de Délia, Linley était une personne remplie de secrets et de miracles. Un grand maître sculpteur à l’âge de seize ans et supposément le second plus grand mage de l’histoire. Et maintenant, il était devenu le plus grand mage de génie de l’histoire en termes de rapidité. Pourquoi cela aurait-il été impossible ?

– Vous pouvez continuer à discuter. Délia, je vais me reposer. Si tu veux me parler, fais juste signe à Parry, l’instruisit Longhaus.

– Bien, Maître, dit humblement Délia. À côté d’elle, Scott et Jeff s’inclinèrent aussi.

– Messieurs, je suis aussi fatiguée. Je vais me retirer dans ma chambre et me reposer. Excusez-moi. Délia se leva aussi.

Scott et Jeff savaient qu’ils ne pouvaient pas la brusquer et ils hochèrent immédiatement la tête. Délia partit donc, suivie du faucon.

Depuis que Maître Longhaus avait acquis l’Ours Monde, la responsabilité primaire du Faucon Mésocyclonique était de garder Délia. Ce fait seul permettait de voir à quel point Maître Longhaus tenait à elle.

– Il vit aussi dans la rue de la Roche. Il est peut-être tout près de moi.

Délia se tenait devant sa fenêtre, silencieuse.

Cette dernière nuit dans le village de Wushan, elle avait fait ses adieux à Linley et avait quitté l’Union Sacrée pour retourner dans sa nation. Elle avait toutefois toujours eu l’intention de revenir dans l’Union Sacrée après le Festival Yulan. Mais alors, le Jour de l’Apocalypse était arrivé…

Le Royaume de Fenlai entier avait été réduit en cendres et était devenu le terrain de jeu des créatures magiques.

Et d’après les informations de son clan, quelques jours avant le Jour de l’Apocalypse, un démon était apparu dans la demeure du mage de génie, Linley, avant de tenter de tuer le roi du Royaume de Fenlai. À ce moment-là, il avait été très probable que Linley lui-même avait succombé.

Cette nouvelle avait causé énormément de chagrin à Délia.

Cela lui avait pris une année complète pour récupérer complètement.

Dans les années qui suivirent, elle n’entendit plus de nouvelles de Linley et se résolut à abandonner dans son esprit les souvenirs de son amour de jeunesse. Elle se concentra à la place sur les affaires de son clan et sur son entraînement de mage. Mais elle ne s’était pas attendue… à ce que quelques semaines plus tôt, des nouvelles arrivent à l’Empire Yulan du duel entre Olivier et Linley.

Cette nouvelle avait immédiatement excité de nouveau le cœur blessé de Délia . Elle se sentit comme remplie d’énergie et d’espoir. Elle avait eu l’impression qu’on lui avait donné une seconde chance.

Après un certain nombre de négociations, elle avait tout arrangé pour que la visite d’aujourd’hui se fasse.

Elle avait prévu d’attendre jusqu’au dernier jour, avant son départ, pour aller voir Linley, mais après avoir passé seulement une demie-heure dans sa chambre, elle eut l’impression qu’elle avait déjà attendu une demie-année.

Encore plus, depuis qu’elle avait appris que Linley habitait aussi dans la rue… Elle ne pouvait plus résister.

– Petit Vent, va dire à Maître que je compte aller rendre visite à Linley, dit Délia au Faucon Mésocyclonique. Quelques instants plus tard, son Maître apparut à sa porte.

Un sourire indulgent était sur son visage.

– Délia, je savais que tu ne serais pas capable d’attendre sagement aussi longtemps avant de décider d’aller le voir. Longhaus savait tout des affaires de cœur de son élève.

Un rougissement écarlate s’étala sur le visage de Délia.

– Maître ! Délia fronça le nez. Arrêtez de vous moquer de moi. Allons-y.

– Bien. Bien. Longhaus éclata de rire.

Délia et Maître Longhaus, suivis de l’Ours Monde et du Faucon Mésocyclonique, quittèrent la demeure. À la sortie, ils virent Jeff et Scott qui attendaient dehors, assis.

– Mademoiselle. Délia ? Les yeux de Jeff et Scott s’illuminèrent et ils se levèrent immédiatement. Où vous dirigez-vous ?

Le front de Délia se plissa, mais elle réussit tout de même à dire avec un sourire,

– Je comptais rendre visite au soi-disant génie, Maître Linley.

– Oh, vous voulez donc rendre visite à Maître Linley ? dit précipitamment le Marquis Jeff. C’est une bonne idée. Mais j’ai peur que ce soit difficile pour vous de le voir. Et pour une très bonne raison, car dans deux mois, Maître Linley va se battre en duel avec le Seigneur Haydson au Mont Tujiao.

– Quoi ? Délia ouvrit grand la bouche, et pour une fois, perdit son calme.

– Oh, vous venez juste d’arriver donc vous ne saviez pas. Il y a deux jours, Olivier et le Seigneur Haydson se sont battus et Olivier a fini blessé à un tel point qu’il ne s’est toujours pas réveillé. Le Seigneur Haydson a ensuite immédiatement invité Maître Linley à le combattre aussi et ce dernier a déjà accepté, expliqua Scott.


Cet article comporte 21 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top