skip to Main Content
Menu

Chapitre 26 : Un lieu et une date


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX et Strike
Checké par : MissZareik et Lwienlin


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 26


    À son tour, le corps de Haydson avait été envoyé voltiger au loin par la terrifiante force résultante de leur échange. Ce n’est qu’après avoir reculé en l’air de plus de cent mètres que Haydson réussit à se stabiliser. Un mince filet de sang coulait au coin de ses lèvres.

Haydson l’essuya d’un revers de la main avant de regarder en contrebas les eaux bouillonnantes de la rivière.

– Quel fin Prodige Saint de l’Épée. Son attaque finale était vraiment puissante. Haydson murmurait pour lui-même. Lors de sa dernière attaque, Olivier avait tout donné et il avait atteint un nouveau niveau de puissance qui lui avait en réalité permis de surpasser la défense de Haydson et de toucher son corps, le blessant.

*Gronde.* La pluie torrentielle continuait de tomber en continu et, à la surface de la Rivière Channe, des vagues se formaient. Très rapidement, la couleur rouge à la surface de l’eau se dissipa avant de disparaître complètement.

Un silence mortel !

Tout le monde s’était tu et les personnes sur les deux rives fixaient les flots de la Rivière Channe. Ils voulaient tous savoir : le glorieux Prodige Saint de l’Épée était-il mort, juste comme cela ?

– Grand frère ! Blumer n’hésita pas. Des larmes coulant le long des joues, il s’élança directement dans les eaux turbulentes de la rivière.

– Maître Linley, Olivier est-il mort ? L’Empereur Johann était inquiet.

Linley secoua la tête.

– Je ne suis pas sûr non plus. Tout en parlant, Linley baissa la tête pour jeter un coup d’œil à Bébé, qui le regarda en retour.

– Boss, l’aura d’Olivier est extrêmement faible actuellement et il ne respire même pas. Je ne peux détecter qu’une petite étincelle de vie en lui. Il semble vraiment être prêt à mourir à tout instant.

Les innombrables spectateurs discutaient maintenant ensemble à voix basse, se demandant si Olivier était réellement mort. Mais tout le monde se rappelait encore… du dernier coup éblouissant d’Olivier.

*Plop.* De l’eau éclaboussa partout.

Blumer, un corps dans les bras, ressortit de l’eau. Linley remarqua instantanément que le visage d’Olivier était drainé de tout son sang et qu’il était totalement pâle, jusqu’à ces lèvres, qui étaient bleues. Il avait aussi cessé de respirer.

Ce n’était qu’en utilisant de l’énergie spirituelle qu’il était possible de sentir qu’Olivier était encore en vie.

– Poussez-vous, poussez-vous ! L’épée d’Obsidienne et l’épée du Clair-obscur sous un bras et Olivier sous l’autre, Blumer chargeait directement vers l’endroit où se trouvait l’Empereur.

Les yeux de Blumer étaient remplis de larmes.

– Votre Majesté Impériale, votre Majesté Impériale, où se trouvent les guérisseurs ? Amenez-les, vite, vite ! criait Blumer, paniqué.

Pour ce combat, l’Empereur Johann avait prévenu à l’avance son plus important Grand Mage de Lumière, un mage du neuvième rang.

– M. Anders [An’te], dépêchez-vous, sauvez Olivier, dit immédiatement l’Empereur Johann.

Un vieil homme aux cheveux argentés, qui se trouvait derrière l’Empereur, se précipita aux côtés du corps d’Olivier. Ses mains se mirent à briller d’une lumière blanche et il toucha le corps d’Olivier. Peu de temps après, de la couleur revint rapidement sur le visage d’Olivier.

– Comment est-il ? Comment va mon grand frère ? demanda frénétiquement Blumer.

Bien que Blumer soit très borné et froid envers les autres, il aimait et considérait son frère comme un père. Ce dernier l’avait élevé pendant toute son enfance. Pour Blumer, personne n’était plus important que son grand frère.

– Attends un peu. Je viens seulement de soigner les blessures les plus simples qu’a reçu le Seigneur Olivier. J’ai besoin d’utiliser plus de magie de guérison pour m’occuper de ses blessures internes. Le vieil homme hocha la tête tout en parlant avant de se mettre à murmurer les mots d’un sort. Blumer regardait, se sentant anxieux et nerveux, mais il n’osait pas interrompre le travail de ce mage de Lumière.

Peu de temps après…

Une lumière étoilée entra dans le corps d’Olivier et les blessures sur son corps se mirent à se refermer rapidement. L’efficacité de cette magie de guérison était impressionnante.

– Hrm ? L’homme âgé secoua la tête, perplexe.

– Que se passe-t-il ? demanda Blumer, toujours frénétique.

L’homme secoua la tête, le front plissé.

– Le corps du Seigneur Olivier est totalement guéri maintenant. Ses blessures internes, ses organes, ses os brisés, tout a été réparé. Mais le Seigneur Olivier ne se réveille pas. C’est…

Linley inspectait prudemment Olivier aussi.

– L’âme d’Olivier a été blessée, dit mentalement Bébé à Linley. Je peux sentir que son esprit est actuellement extrêmement faible.

À cet instant, Haydson s’approcha en volant lentement depuis le ciel, avant de s’arrêter gracieusement devant l’Empereur Johann.

– Haydson ! Blumer fixait Haydson avec de la haine dans les yeux.

Son seul et unique grand frère, sa seule et unique famille. Blumer ressentait une haine sans bornes envers Haydson. S’il n’était pas largement plus faible que lui, Blumer l’aurait attaqué directement.

– Arrête de me dévisager. L’esprit de ton grand frère est lourdement blessé, il vacille entre la vie et la mort, mais ce n’est pas à cause de moi. Lorsqu’il a exécuté son attaque finale, ton grand frère semble avoir utilisé une sorte de technique interdite pour m’attaquer afin de m’emporter avec lui. Le visage de Haydson était plutôt pâle aussi.

– Une technique interdite ? Blumer fronça les sourcils.

Soudain, il se rappela…

Quelque temps auparavant, il avait voulu apprendre la technique de l’épée d’Obsidienne de son frère mais Olivier lui avait dit de se focaliser sur la technique de l’épée du Clair-obscur et de ne pas s’entraîner avec son opposé, l’épée d’Obsidienne.

– Se pourrait-il qu’il y ait réellement une sorte d’obstacle empêchant les gens d’utiliser deux Lois Élémentaires diamétralement opposées en même temps ? Blumer baissa la tête pour fixer son grand frère.

Le visage d’Olivier avait récupéré de la couleur et son corps était en pleine forme. Mais il ne se réveillait toujours pas et son aura spirituelle était extrêmement faible, comme si elle pouvait s’éteindre à tout moment.

– Le Seigneur Olivier a perdu ?

– Son frère a dû porter son corps. Hélas, le Prodige Saint de l’Épée est mort.

– Qui dit qu’il est mort ? Peut-être qu’il est simplement inconscient du fait de sa blessure.

– Quoi qu’il se soit passé, le Seigneur Haydson, l’Épée Monolithique Sainte, semble aller bien et est même descendu à terre. Il est clairement plus fort que le Seigneur Olivier.

Les millions de spectateurs discutaient tous du combat. Bien que les cieux soient toujours remplis de torrents de pluie, ils ne pouvaient calmer leur ardeur. Tous étaient excités par ce qu’ils venaient de voir. Qu’Olivier soit mort ou qu’il se soit juste évanoui à la suite de ses blessures, une chose était certaine…

Le vainqueur de ce duel était l’Épée Monolithique Sainte, Haydson !

 

Ce résultat était celui qui avait été prédit par la majorité des spectateurs. Haydson était, après tout, réputé depuis longtemps comme le plus puissant des experts de niveau Saint en vie. Il n’avait jamais été vaincu. C’était donc normal pour beaucoup qu’il soit le vainqueur de cet affrontement.

Tout le monde aurait été stupéfait si Haydson avait perdu.

Le flot de spectateurs commença doucement à fondre. Nombre d’entre eux revinrent à la Capitale Impériale tandis que les autres se dirigeaient vers leurs villages respectifs aux extérieurs de la ville.

Les gens partaient lentement tandis que les soldats continuaient de monter la garde.

– Mon grand frère ne mourra pas, dit froidement Blumer. Et alors, il prit son frère et ordonna à ses serviteurs de prendre ses lames et de le suivre. Il partit ensuite, son frère dans les bras.

– J’espère qu’Olivier pourra sortir entier de ce désastre, soupira l’Empereur Johann. À cet instant, l’Empereur était entouré de plus de mille personnes.

Ces personnes étaient toutes des nobles. La plupart voulaient savoir si Olivier était vivant ou non.

– Le Seigneur Haydson était réellement puissant. Il a de nouveau gagné facilement. La voix d’un noble lointain résonna, emplie de respect. Haydson rit calmement.

Il regarda alors Linley. D’un rire court, il dit :

– En réalité, plutôt qu’Olivier, je préférerais me battre contre Maître Linley.

Un silence stupéfait suivit cette déclaration.

Tous étaient choqués. Haydson venait juste de finir son duel contre Olivier et il voulait maintenant défier Linley ?

Linley resta silencieux un moment avant de parler.

– Haydson, que veux-tu dire par là ?

Haydson sourit.

– La dernière fois, au Colisée, toi et Olivier n’aviez pas fini votre duel. Mais Olivier avait tiré son épée d’Obsidienne et tu avais préparé ton épée lourde en Adamantine. Je me rappelle que tu avais dit à ce moment que les techniques de ton épée en Adamantine étaient basées sur les Lois de la Terre, n’est-ce pas ?

– En effet, acquiesça Linley.

– Je suis, moi aussi, quelqu’un qui suit les préceptes des Lois de la Terre. J’imagine que si nous combattions, cela nous serait d’un grand bénéfice à tous les deux pour notre compréhension respective des Lois. On s’améliore par l’échange. Haydson regarda Linley.

– Linley, j’aimerais que nous échangions quelques coups. Accepterais-tu ?

Ni les nobles autour d’eux ni l’Empereur Johann n’osaient émettre le moindre son.

L’un était réputé comme étant l’expert de niveau Saint le plus puissant encore en vie. L’autre était un génie tel que le monde n’en avait quasiment jamais vu.

– Grand frère… Wharton ne put s’empêcher d’ouvrir la bouche.

Linley se tourna pour jeter un coup d’œil à son frère. Il eut ensuite un petit rire.

Wharton se sentait intérieurement frénétique et en colère. Il pensait : ce Haydson est vraiment abject. Il vient juste d’envoyer Olivier aux portes de la mort. Veut-il maintenant aussi tuer mon grand frère ? Est-ce parce qu’il a vu que mon grand frère et Olivier étaient tous les deux des génies et qu’il a peur qu’ils menacent à l’avenir son statut de plus puissant expert Saint ?

Wharton n’était pas la seule personne à penser cela. Nombre de ceux encore présents pensaient la même chose.

Après tout, Olivier et Linley étaient tous les deux des génies étincelants. Le premier avait déjà été battu au point où la question de savoir s’il survivrait était toujours en suspens. Et désormais, Haydson invitait Linley à se battre contre lui ? De nombreuses personnes s’interrogeaient naturellement sur ses réels motifs.

– Quoi, tu refuses ? demanda Haydson, en accompagnant sa question d’un court rire.

Linley regarda Haydson, un sourire sur les lèvres.

– Donne-moi un lieu et une date.

Haydson fut pris de court.

Il comprit immédiatement ce que voulait dire Linley en acceptant son défi.

– J’ai déjà combattu avec Olivier aujourd’hui et je ne suis donc plus au sommet de ma forme. Que dis-tu de ça ? Dans trois mois, le 4 août, au-dessus du Mont Tujiao, à l’est de la ville. Faisons notre petit combat là-bas.

– Parfait. Linley sourit et hocha la tête.

Linley souhaitait ce combat tout autant que Haydson. Il commençait tout juste à comprendre la technique de sa Garde Pulsante. En la combinant à ses Profondes Vérités de la Terre, Linley ne pensait pas qu’il serait aisément vaincu. Après tout, il serait non seulement protégé par sa Défense Pulsante, mais aussi par ses écailles draconiques. Avec de telles défenses, il était très probablement difficile de dire qui aurait la meilleure défense, de lui ou d’Haydson.

– Puisque c’est décidé, je vous souhaite alors le bonsoir, votre Majesté Impériale, Linley. Haydson eut un signe de tête pour les deux avant de s’élancer dans les airs, se transformant rapidement en un point gris au loin.

– Grand frère… Wharton accourut auprès de Linley, frénétique.

– Je vais bien. La victoire ou la défaite doivent encore être déterminées. Linley sourit avec confiance puis se tourna pour ramener tous ses gens chez eux.

Quant aux nobles et aux membres du clan impérial, ils étaient tous engagés dans des spéculations sans fin. Cependant, après un certain temps, tous revinrent vers la Capitale Impériale sous le couvert de la pluie.

La Rivière Channe retourna de nouveau à sa paisible tranquillité originelle. Les dégâts laissés sur les rives étaient les seules preuves restantes des événements qui s’étaient tenus plus tôt à cet endroit.

..

À l’endroit où la Rivière Channe et le fleuve Yulan se rejoignaient, un énorme navire, haut comme six étages, naviguait. Une rangée de chevaliers se tenait en position derrière le pont.

Nombre de ces puissants chevaliers avaient des créatures magiques à leurs côtés. Cela démontrait à lui seul le statut extraordinaire des passagers du navire. Le fait que tant de chevaliers aient une créature magique, chose rare pour les personnes ordinaires, prouvait leur statut.

– Maintenant que nous sommes arrivés à la Rivière Channe, nous ne sommes plus qu’à trois jours de la Capitale Impériale de l’Empire O’Brien. Nous allons malheureusement manquer le duel entre le Prodige Saint de l’Épée, Olivier et le Seigneur Haydson.

Les guerriers, sur le pont, discutaient entre eux.

À ce moment, un homme doté de longs cheveux blancs sortit sur le pont supérieur. Il semblait avoir autour de quarante ou cinquante ans. À ses côtés se trouvait un ours brun qui semblait profondément naïf. Il faisait approximativement la taille d’une personne et était extrêmement mignon.

– Grrrr. Groar. Maître. Je ne me sens vraiment pas à l’aise ici, sur l’eau. Volons plutôt, dit l’ours, d’apparence naïve et enfantine, à l’homme.

– Je sais que tu détestes l’eau. L’homme rit aussi tandis qu’il marchait jusqu’à la ligne de vie sur le bord du bateau.

– Votre Honneur. En voyant l’homme, les soldats s’inclinèrent tous respectueusement à son passage. Juste à ce moment, une magnifique et grande jeune femme blonde sortit avec un sourire. En riant, elle se dirigea vers l’homme.

– Maître, nous sommes déjà à l’affluent de la rivière Channe. Nous devrions arriver à l’Empire O’Brien bientôt.

L’homme se mit à rire tout en jetant un coup d’œil à la jeune femme.

– Haha. En effet. Délia, tu sembles encore plus impatiente que je ne le suis.


Cet article comporte 22 commentaires
    1. Délia était à l’institut Ernst avec Linley, Yale et les deux autres. C’est aussi elle qui a acheté sa sculpture « l’Eveil du Rêve ». C’est une mage du vent et son frère à elle c’était le second génie de l’institut, Dixie, si ça te rappelle qqch.

  1. Psycho, delia c’est la jeune femme qui a embrassé Linley lors des funérailles de son père, celle qui s’est enfuie de la bibliothèque lorsqu’elle a su que Linley avait une copine, elle est donc amoureuse de lui depuis un moment et Linley ressent quelque chose pour elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top