skip to Main Content
Menu

Chapitre 14 : Un Echange entre Génies


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko, Strike et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Lwienlin


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 14


      Wharton était encore abasourdi par la nouvelle soudaine.

Il souhaitait réellement se marier devant tout le monde avec Nina plutôt que de s’enfuir avec elle en secret.

– Caylan, es-tu sûr de ton information ? demanda précipitamment Linley, les yeux fixés sur Caylan.

Caylan hocha solennellement la tête.

– Maître Linley, bien que Sa Majesté Impériale ne l’ait pas encore annoncé, cette information vient d’une conversation que mon père a eu avec lui. Je pense que vous pouvez juger par vous-même de son authenticité.

Linley hocha légèrement la tête.

Il n’y avait aucune raison pour laquelle le Premier Ministre impérial de Gauche mentirait à son propre fils. Et, au niveau de Linley, si Caylan mentait, il aurait été capable de le sentir.

– Quoi qu’il se passe, nous te remercions pour ton aide et ton avertissement, Caylan, dit Linley en remerciement.

Ce n’est qu’à cet instant que l’esprit de Wharton s’éclaircit. Il se reprit et dit avec reconnaissance à Caylan :

– Merci à toi de nous avoir averti.

– Nul besoin de me remercier. Je souhaite juste que Nina soit heureuse plus tard. Bien, je dois y aller, Caylan s’inclina légèrement devant Linley et Wharton, puis s’en alla.

Wharton suivit Caylan des yeux avant de se tourner soudainement vers Linley.

– Grand frère. Que devrions-nous faire ? L’esprit de Wharton était agité.

– Que devrions-nous faire ? Linley répondit avec assurance. Pour le moment, nous allons seulement immédiatement déplacer notre maison à l’extérieur de la capitale.

Linley regarda froidement en direction du palais.

– Nous avons épuisé nos options. Je vais dire à des gens d’aller parler à Yale pour qu’il vienne ici. Nous allons devoir utiliser les canaux secrets du Conglomérat Dawson pour que Rebecca, Leena, Jenne et les membres de la famille de Hillman quittent la capitale impériale. L’idéal serait que l’Empereur ne se rende pas compte qu’ils sont partis.

En réalité, ce ne serait pas bien grave si l’Empereur le découvrait.

Même s’il avait des soupçons, et alors ? Oserait-il offenser Linley ? Il n’était pas lui-même le Dieu de la Guerre après tout. Et même s’il l’osait… qui sous ses ordres était capable de s’occuper de Linley ?

.

Ce même jour, Linley accueillit Yale. Après avoir discuté avec lui, ce dernier se frappa la poitrine et promit,

– Troisième frère, ne t’inquiète pas. C’est seulement quelques personnes. Il n’y aura définitivement aucun souci.

Yale se mit ensuite à rire.

– De plus, troisième frère. Même si l’Empereur le découvrait, il prétendrait n’avoir rien vu.

Linley sourit aussi.

Il avait atteint le niveau Saint. Bien que le statut de l’Empereur soit très élevé, il n’avait aucune crainte de l’homme. En vérité, la seule personne que Linley craignait réellement était l’homme qui vivait sur la Montagne du Dieu de la Guerre.

– Essaie toutefois de ne pas être découvert, lui demanda Linley.

.

Bien que Jenne, Rebecca et Leena soient réticentes à partir, elles savaient qu’elles retrouveraient le groupe de Linley plus tard. Elles suivirent donc les hommes du Conglomérat Dawson et quittèrent silencieusement la Capitale Impériale.

Dans les faits, Linley et Wharton n’avaient pas encore abandonné tout espoir.

Ils espéraient encore que le 15 mars, l’Empereur Johann choisisse Wharton. Bien que les chances soient très faibles… c’était encore possible que l’Empereur change d’avis.

En effet, si Nina devait s’enfuir avec Wharton, cela voulait aussi dire ne plus voir sa famille. Quant à Wharton, l’intendant Hiri et Hillman s’étaient habitués à leur vie dans la capitale. Aussi, à moins que cela ne devienne absolument nécessaire, ils ne souhaitaient pas partir.

.

Les jours passèrent et le 15 mars se rapprocha. Les rues, les hôtels, les restaurants de la capitale se remplissaient de nouveau de discussions au sujet de Wharton, Blumer et leurs grands frères.

Chacun essayait de deviner qui serait celui qui gagnerait le droit de marier la Septième Princesse.

Et… le jour tant attendu arriva finalement ! Ce matin-là, une rare tempête de neige était descendue très tôt sur la Capitale Impériale. Même si le soleil s’était depuis levé, il était encore dur de voir quoi que ce soit à plus de dix mètres devant soi.

– Pfiouu. Debout devant son manoir, Wharton laissa échapper une longue expiration.

Ces derniers jours avaient été pour lui une rude épreuve.

– Ça suffit. Nous saurons la réponse bien assez tôt. Détends-toi. Linley rit avant de taper sur l’épaule de Wharton. Ce dernier se tourna pour regarder son grand frère. Linley représentait son plus grand support. Quand il était là, Wharton reprenait confiance.

– Tu as raison, Wharton hocha vigoureusement la tête.

Les deux frères sautèrent dans leur carrosse avant de se diriger vers le palais. Ces derniers avançaient très lentement à cause de la neige. En plus de cela, les rues en étaient remplies. Tout le monde souhaitait être là pour la décision de l’Empereur.

Aux portes du Palais Impérial.

Un carrosse après l’autre s’arrêtait devant les portes et les différents nobles en sortaient avant de s’échanger des civilités.

– Le Seigneur Olivier est arrivé. En voyant Olivier et Blumer sortir ensemble, de nombreux nobles et ministres vinrent les saluer chaleureusement.

En voyant cette foule arriver, Olivier ne put s’empêcher de froncer les sourcils.

– Deuxième frère, allons à l’intérieur.

Olivier ne jeta même pas un coup d’œil aux nombreux nobles tandis qu’il émettait une onde répulsive, poussant directement les arrivants sur le côté sans les blesser.

Les nobles et les ministres échangèrent un regard. Ils ne pouvaient s’empêcher d’être surpris.

– Votre Seigneurie est arrivée. Le cocher les appela. Wharton et Linley descendirent alors. Cette fois, les nobles et les ministres n’essayèrent pas de s’approcher de trop près. Ils les saluèrent juste d’une distance respectable.

Linley et Wharton ne leur prêtèrent pas trop attention non plus et se dirigèrent directement vers le palais.

– Linley, Olivier s’arrêta et tourna la tête pour souhaiter la bienvenue à Linley.

– Olivier, Linley ressentait tout de même un grand respect envers le puissant rival qu’était Olivier. Personne ne pouvait atteindre un tel niveau sans se concentrer plusieurs années à s’entraîner sans relâche.

Linley, Wharton, Olivier et Blumer marchèrent en ligne.

– Linley, ce jour-là, au Colisée… pour être tout à fait honnête, j’avais vraiment envie de me battre contre toi. Un sourire amical apparut sur le visage d’Olivier.

– Oh ? Alors pourquoi as-tu choisi de ne pas le faire ? Je refuse de croire que tu avais peur de Haydson, dit Linley riant doucement.

Olivier et Linley avaient pu se rendre compte lors de leur court combat de leurs forces respectives. Bien que ce jour-là, Haydson les ait tous les deux forcés à se retirer, s’ils avaient réellement voulu attaquer de toute leur force, Haydson, malgré toute sa puissance, n’aurait pas pu les empêcher.

– Ce n’est pas que j’avais peur d’Haydson. C’était plus que… défier Haydson était ce que je me suis fixé il y a six ans. Maintenant que j’ai maîtrisé l’épée d’obsidienne. Je me devais absolument de le défier.

Olivier lui jeta un coup d’œil.

– Au Colisée, j’espérais vraiment continuer à te combattre. Mais le combat contre Haydson passe avant le nôtre. Je ne veux pas laisser à Haydson le temps d’entrevoir et de comprendre les secrets de mon épée d’obsidienne. Si je t’avais combattu devant lui, je me serai tout simplement dévoilé complètement.

Le soupçon d’un sourire apparaissait sur le visage d’Olivier.

– J’ai vraiment envie de savoir si l’Épée Monolithique Sainte Haydson, réputé pour ses capacités défensives, peut résister à mon attaque.

Linley acquiesça.

– Entre moi et l’Épée Monolithique Sainte, qui d’après toi sortirait vainqueur ? Demanda soudainement Olivier.

Linley hésita un moment.

Ce jour-là, Linley avait vu la couche d’énergie noire fluide sur le tranchant de l’épée d’obsidienne. Elle dégageait une sensation très étrange. Linley était confiant dans sa propre épée lourde d’adamantine, mais il n’était pas obligatoirement confiant dans sa capacité à résister au coup de son adversaire.

– Vous avez tous les deux vos chances de l’emporter. Mais je pense que l’Épée Monolithique Sainte Haydson a de plus grandes chances de gagner. Après tout, durant toutes ces années, aucun expert de niveau Saint n’a réussi à le vaincre. Qu’il ait été capable d’accomplir une telle prouesse signifie qu’il a probablement quelque pouvoir sur lequel il peut compter, dit impartialement Linley.

Olivier acquiesça.

– Oui. J’admets qu’il y a six ans, quand j’ai affronté Haydson, il n’a révélé qu’une portion de sa vraie force. Haydson sa force est incommensurable. Mais j’ai également confiance dans mon attaque avec mon épée d’obsidienne. Peu importe la résistance de sa défense, il ne pourra pas y résister.

Linley rit.

Comment se pouvait-il qu’Olivier lui ressemble tant ? Il avait lui-même la même confiance dans son épée lourde d’adamantine.

– Quel genre d’attaque possède ton épée d’obsidienne ? Pourquoi as-tu aussi confiance en elle ? demanda Linley avec curiosité.

Olivier rit.

– Mon épée d’obsidienne ?

Olivier regarda Linley. S’arrêtant un moment, il dit :

– Je peux te dire ceci. Tu devrais savoir à présent que la technique de mon épée d’obsidienne est basée sur ma compréhension des Lois Élémentaires de l’Obscurité.

Linley acquiesça.

– C’est pourquoi, en plus d’un stupéfiant pouvoir de pénétration et de puissance d’attaque, mon épée d’obsidienne possède aussi une attaque spirituelle, dit directement Olivier.

– Une attaque spirituelle ? Linley était choqué.

La magie d’Obscurité incluait effectivement des malédictions spirituelles. Les Lois Élémentaires de l’Obscurité incluaient toutes sortes de propriétés liées à l’âme. Mais qu’Olivier soit capable de développer une attaque spirituelle avec son épée d’obsidienne en se basant sur sa compréhension de ces lois était tout à fait extraordinaire.

– Peut-être que les attaques physiques ordinaires de l’épée d’obsidienne sont simples à contrer, mais une attaque sur l’âme les défenses ordinaires sont virtuellement inutiles. Je veux bien voir comment Haydson peut la bloquer !

Pendant qu’Olivier parlait, le visage de Blumer faisait transparaître son excitation.

Linley se devait de l’admettre…

L’attaque de son épée d’obsidienne semblait en effet terrifiante.

– Effrayant. Attaquer directement l’âme Linley était impressionné par la force de cette technique.

– Plus l’âme de la personne est puissante, plus grandes sont ses chances de bloquer cette attaque. Mais les guerriers n’ont généralement pas une énergie spirituelle très puissante. Même les guerriers de niveau Saint n’ont habituellement pas autant d’énergie spirituelle que les mages de neuvième rang. C’était la raison de la confiance d’Olivier.

Les guerriers avaient bien moins d’énergie spirituelle que les mages de même rang.

Cette technique visait précisément le point faible des guerriers.

– Linley. Qu’en est-il de ta technique ? Demanda également Olivier.

Blumer regardait aussi Linley. Désormais, une pointe d’arrogance se trouvait dans ses yeux. Il était certain que Linley était incapable d’égaler son grand frère.

Linley n’essaya pas de dissimuler quoi que ce soit. Il dit directement :

– La technique de mon épée d’adamantine rend aussi inutile les défenses extérieures. Elle attaque directement les organes internes du corps de mon adversaire.

– Rend les défenses inutiles ? Le visage d’Olivier changea.

Généralement, les experts accumulaient lentement leur énergie spirituelle. Sur le chemin de la compréhension des Lois, la croissance de l’énergie spirituelle augmenterait rapidement. Par exemple, l’énergie spirituelle d’Haydson devrait égaler celle d’un Grand Mage du neuvième rang.

Mais les organes internes étaient différents.

Bien qu’il fût très facile d’entraîner ses muscles, il était extrêmement difficile d’entraîner le cœur, ou les intestins. Ils ne pouvaient absorber qu’une petite partie d’essence élémentaire, qui les fortifiait légèrement au cours du temps.

Si les organes étaient détruits, seule la mort attendait la personne.

– Elle rend les défenses extérieures inutiles et attaque directement l’intérieur du cœur

Olivier ressentait également de l’admiration envers Linley. Ce genre d’attaque était tout simplement extrêmement étrange et pourtant, Linley avait réussi à la développer.

Linley ressentait de façon similaire de l’admiration envers Olivier. L’épée d’obsidienne était capable d’attaquer directement l’âme !

……..

Les nobles et les ministres derrière eux, en voyant Linley et Olivier discuter de façon amicale, ne pouvaient s’empêcher d’être surpris.

Bientôt, Linley et les autres arrivèrent devant le Palais Martial.

Linley et Olivier se regardèrent, puis suivirent leurs frères respectifs qui entraient dans le palais. En vérité, même s’ils avaient décrit leur attaque ultime l’un à l’autre, il restait toujours difficile de s’en défendre.

L’âme et les organes internes étaient tous deux des points vitaux. C’est pourquoi ces deux génies étaient si confiants, et pourquoi ils n’étaient pas effrayés de révéler à leur rival leur secret.

Je te l’ai dit, et alors ? Voyons voir si tu peux y faire quelque chose !

..

Un certain nombre de gens s’étaient réunis au Palais Martial. À l’entrée de Linley et Wharton, un domestique du palais s’approcha immédiatement.

– Seigneur Linley, sa Majesté Impériale vous a déjà préparé un siège. Si vous voulez bien prendre place.

Les ministres ordinaires devaient rester debout, mais pas les personnes du statut de Linley.

Ce dernier s’assit calmement, tandis qu’Olivier était également amené à un siège par un domestique. Les yeux des différents nobles et ministres du palais étaient rivés sur Linley et Olivier avec un soupçon de respect et d’effroi.

– Linley, qui penses-tu que sa Majesté va choisir ? Olivier discutait calmement avec Linley, comme si ces nobles et ministres n’étaient pas présents.

– Mon petit frère Wharton, évidemment, dit Linley directement.

Olivier lui jeta un coup d’œil.

– Je ne pense pas que je sois d’accord. Oh, sa Majesté impériale est arrivée.

Linley et Olivier regardèrent tous deux les portes du palais. À cet instant, un grand nombre de domestiques, l’Impératrice, les Épouses Impériales, et les sept Princesses firent leur entrée dans le palais aux côtés du dirigeant de l’Empire O’Brien, l’Empereur Johann.


Cet article comporte 17 commentaires
  1. Je me demande quand l’empereur va choisir Blumer si Linley va se déchaîne directement ou après discrètement en kidnappant Nina

    Merci pour ce chapitre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top