skip to Main Content
Menu

Chapitre 12 : La décision


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par :


PANLONG – LIVRE 9 CHAPITRE 12


     Linley, Wharton, Blumer, et Olivier se tournèrent tous quasiment simultanément pour fixer du regard l’Empereur Johann.

Le 15 mars, l’Empereur allait annoncer le nom de la personne à qui il allait donner la main de la Septième Princesse ?

Par le passé, l’Empereur n’avait pas arrêté de repousser la date, sans jamais paraître impatient. Ni Wharton ni Blumer n’avaient imaginé que l’Empereur Johann allait aussi soudainement annoncer une telle chose.

– Nina… Wharton se tourna pour regarder Nina.

Celle-ci secoua la tête, tout aussi confuse,

– Je ne sais rien. Mon Impérial père ne m’a rien dit de tout de cela.

Elle aussi regardait frénétiquement l’Empereur, mais en tant que Princesse d’un clan impérial, son mariage n’était pas quelque chose qu’elle était en droit de décider d’elle-même. La décision relevait uniquement de l’Empereur Johann.

– Princesse. À cet instant, un domestique du palais arriva vers eux, Sa Majesté Impériale est sur le point de partir. Il est temps de rentrer au palais.

Nina hocha la tête.

L’Empereur Johann lui avait interdit de quitter le palais. La seule raison pour laquelle elle avait été capable de revoir Wharton cette fois-ci était à cause de ce duel au Colisée. Après avoir dit au revoir à Wharton, Nina suivit le clan Impérial et partit.

Les forces de Linley et Wharton quittèrent à leur tour le Colisée.

– Olivier. Alors que Linley partait par l’un des passages, il jeta un regard à Olivier, et vit que ce dernier le regardait aussi.

Les deux combattants échangèrent un dernier regard, puis tournèrent leur tête et quittèrent le Colisée.

.

Les nouvelles du duel qui s’était tenu dans le Colisée balayèrent la capitale telle une tempête, emplissant toute la ville d’une énorme effervescence.

Les nombreuses personnes venues d’ailleurs rentrèrent chez eux pour raconter les évènements auxquels ils avaient assistés.

Linley avait aisément battu Kenyon, et s’était battu à armes égales contre Olivier. Celui-ci avait ensuite défié Haydson. Ces trois événements devinrent très rapidement connus, et les rumeurs de ces événements se répandirent comme une traînée de poudre.

La réputation de Linley devint rapidement connue dans la capitale, et même en dehors, se répandant dans toutes les directions.

..

La capitale impériale. La rue de la Roche. À l’extérieur du manoir du Comte Wharton, un carrosse après l’autre venait, tous remplis de personnes venues rendre visite à Linley.

Dans une cour intérieure du manoir.

Linley, Yale, et Reynolds étaient assis ensemble, à discuter et rire. Bien que de nombreux nobles et personnes importantes se pressent les uns contre les autres dans la cour d’entrée, Linley ne se préoccupait absolument pas d’eux.

En réalité, ces nobles s’y attendaient et comprenaient l’attitude de Linley au fond d’eux. Il aurait été plus que surprenant que quelqu’un de son statut les accueille.

Au niveau de Linley, les affaires ordinaires de pouvoir ne signifiaient absolument rien. Même l’Empereur était extrêmement courtois devant un expert de niveau Saint et ne se permettait pas d’afficher de grands airs face à eux.

Indiscutablement…

Maintenant que le clan Baruch avait produit une personne comme Linley, qu’ils soient nobles ou non et que Wharton ne soient qu’un Comte ne comptait plus. Le clan Baruch était dorénavant un clan qui comptait parmi les différents clans peuplant la capitale.

– Troisième frère, tu as caché pendant longtemps ton pouvoir et ton talent, mais maintenant que tu es venu sur le devant de la scène, tu as vraiment choqué un bon nombre de personnes, s’exclama Yale en riant fortement.

Reynolds hochait la tête.

– Clairement. J’imagine que l’Église de Lumière doit avoir un sacré mal de crâne en ce moment.

Yale et Reynolds connaissaient les problèmes de Linley avec l’Église. Or, il était devenu quasiment impossible maintenant pour eux de tuer Linley à son niveau actuel.

Et c’était encore plus vrai maintenant que Linley résidait dans la capitale impériale de l’Empire O’Brien. L’Église de Lumière n’oserait pas envoyer un seul expert de niveau Saint là-bas, par peur que le Dieu de la Guerre se fourvoie. Après tout, c’était son territoire.

– L’Église de Lumière ? Linley rit doucement. J’ai déjà tué la cible principale de ma vengeance. Et en ce qui concerne le reste de l’église, je ne suis pas particulièrement pressé. Maintenant, je n’ai plus peur des personnes de chez eux. Mais quant à m’occuper d’eux… je ne suis pas encore assez puissant.

L’Église possédait encore un certain nombre d’experts au sommet du niveau Saint.

L’actuel Empereur Sacré, Heidens. Le chef spirituel des Ascètes, le Seigneur Mortefeuille. Le Prêteur du Tribunal Ecclésiastique, Osenno. L’Exécuteur Spécial, Stehle. Et le leader des Fanatiques…

Cinq experts, dont Stehle qui était très probablement le plus faible d’entre eux.

Quant aux quatre autres, aucun d’entre eux ne pouvait être sous-estimé. Même contre Stehle, Linley ne serait pas capable de vaincre aisément. La raison pour laquelle Linley avait été capable de vaincre si facilement Kenyon était parce que celui-ci n’était rien d’autre qu’un expert au milieu du niveau Saint.

– Lorsque ma forme humaine atteindra le niveau Saint, et que mes talents de mage atteindront le niveau Saint… les yeux de Linley brillèrent d’une lumière féroce.

– Lorsque ta forme humaine atteindra le niveau Saint ? Yale et Reynolds échangèrent un regard. Ils ne purent s’empêcher de s’inquiéter pour le futur de l’Église de Lumière.

Si Linley atteignait le niveau Saint avec sa forme humaine, alors dès qu’il se transformerait, juste avec sa force physique, son Dou Qi, sa défense, et sa vitesse, il serait à un niveau terrifiant de puissance. Les Guerriers Suprêmes n’étaient pas acclamés comme les plus puissants guerriers du niveau Saint pour rien. Ils n’étaient pas à sous-estimer.

Une fondation aussi puissante, combinée avec les « Profondes Vérités du Vent » et les « Profondes Vérités de la Terre » de Linley…

Ils imaginaient que lorsque Linley atteindrait le niveau Saint dans sa forme humaine, alors ses deux « Profondes Vérités » augmenteraient aussi de niveau. Et alors, une fois qu’il atteindrait le niveau Saint en tant que mage…

Il deviendrait invincible au combat au corps-à-corps, et à distance, les sorts d’un mage de niveau Saint étaient imbattables.

Si ses adversaires utilisaient une tactique de vague d’assaut pour le submerger, un simple sort magique dévastateur serait suffisant pour les détruire tous.

– Beaucoup trop terrifiant. Yale et Reynolds étaient effrayés à la simple idée de ce concept. L’actuel Linley était déjà un expert au summum du niveau Saint. Si à l’avenir, sa puissance augmentait de dix fois à tous les niveaux… qui serait capable de l’arrêter ?

– Assez parlé de ça pour l’instant, dit Linley tout en riant calmement.

Yale rit à son tour, et acquiesça.

– Troisième frère, tu sais quoi ? Mon vieux n’arrête pas de me dire de m’occuper de cette affaire, ou de celle-là, mais après avoir appris que tu étais arrivé à ce niveau, il a arrêté de me stresser. En fait, il m’a plutôt encouragé à passer encore plus de temps avec toi. Je dois dire… mon Conglomérat a vraiment fait une de ces affaires avec toi. Nous t’avons récupéré en tant qu’un de nos Anciens si facilement.

Auparavant, dans la capitale provinciale de Basil, Yale avait donné à Linley un médaillon d’ancien.

– Même si tu ne m’avais pas donné ce médaillon, si jamais le Conglomérat Dawson avait eu un quelconque problème, avec notre relation, Boss Yale, je t’aurais aidé sans aucun problème, dit tout de suite Linley.

Yale sentit un sentiment de chaleur et de gratitude monter dans son cœur.

– Magnifiquement bien dit ! Allez, santé ! Yale leva immédiatement sa coupe pour trinquer, et Linley et Reynolds le rejoignirent rapidement en riant.

Les cœurs des personnes étaient difficiles à discerner, tout particulièrement une fois adultes. Il était difficile pour Yale, Linley, et Reynolds de faire confiance facilement à n’importe qui, mais envers leur amitié qui s’était construite durant leurs innocentes années d’enfance, ils n’avaient que la plus absolue des confiances.

Il était rare qu’une personne possède un véritable ami de cœur.

Linley et les autres se sentaient tous très chanceux d’avoir de tels amis.

– Troisième frère. Reynolds fit une moue. Tu t’es vraiment donné en spectacle dans le Colisée. Même notre clan Dustan a envoyé des personnes pour te rencontrer.

– Ils ont envoyé quelqu’un ? Linley fut surpris. Qui ?

– L’un de mes oncles paternels, répondit Reynolds avec dédain. Mais il n’a même pas eu la chance de te rencontrer.

Linley hocha la tête. Il avait refusé de rencontrer toute personne voulant le voir. Même les personnes venant du clan impérial avaient été sommairement ignorées.

– Si ton clan veut vraiment me voir, dis-le-moi juste, et j’irai les voir. Linley allait bien sûr donner la face à ses frères.

– Pas besoin, dit Reynolds en secouant la tête. Je ne m’entends pas vraiment bien avec les gens de mon clan. De toute façon, ce que je voulais dire, Troisième frère, c’était que tu es devenu connu. Ça rend ma vie tellement plus simple aussi. De nombreuses personnes au sein de mon clan sont beaucoup plus aimables avec moi maintenant. Ils savent tous que je suis ton frère. Tout en gloussant, Reynolds regarda Linley. Troisième frère, si à l’avenir, quoi que ce soit de bien venait à t’arriver, tu te dois de penser à moi, ton frère, tu sais !

– Espèce de gamin ! En voyant l’expression sournoise sur le visage de Reynolds, Linley ne put s’empêcher d’exploser de rire en le rembarrant. Ça fait sept ou huit ans que tu es dans l’armée, mais tu es toujours le même !

Des quatre frères du dortoir 1987, Yale était le playboy du groupe, tandis que Reynolds était celui qui ne craignait rien, ni les cieux, ni la terre, et osait absolument tout faire. Le casse-cou qui n’avait jamais froid aux yeux en somme.

– Troisième frère, Boss Yale, je ne suis comme ça que devant vous. Devant mes soldats habituels, j’ai toujours un air de coincé-du-cul sur le visage. Reynolds se mit aussitôt à afficher une expression solennelle et sévère.

Une fois que Reynolds se mettait à être sérieux, on remarquait en effet un air de véritable soldat dans ses yeux et son attitude.

Après avoir discuté et plaisanté avec ses frères, le visage de Linley redevint solennel.

– Boss Yale, Quatrième frère. Il y a une chose pour laquelle j’ai besoin de l’aide de vous deux.

– Qu’est-ce que c’est ? Reynolds et Yale regardèrent tous deux Linley.

Avec le statut de Linley, de quoi pouvait-il bien s’inquiéter ?

– C’est en rapport avec mon petit frère. Ce jour-là, l’Empereur Johann a annoncé publiquement que le 15 mars, il allait annoncer publiquement le nom de la personne qui se marierait avec la Septième Princesse. Le visage de Linley était extrêmement sérieux.

Reynolds et Yale acquiescèrent tous deux.

– Mon petit frère, Wharton, et la Septième Princesse partagent un profond amour l’un pour l’autre. Sans la Septième Princesse, j’ai peur que mon petit frère ne reste blessé pendant un long, long moment. Je ne veux pas voir quelque chose arriver encore une fois, et surtout pas à mon propre frère. La voix de Linley était très douce.

Reynolds et Yale échangèrent un regard.

Ils se rappelaient encore de Linley crachant du sang lorsqu’il avait rompu avec Alice, puis de lui sculptant « l’Éveil du Rêve », pendant dix jours et dix nuits, sans jamais boire ni manger.

Bien que Linley n’ait rien dit, ils avaient tous compris que cela l’avait profondément blessé.

– Troisième frère, vas-y. Dis-nous ce que tu veux que nous fassions, dit directement Yale, et Reynolds acquiesça à côté de lui.

Linley hocha la tête.

– En ce moment, j’ai deux options de prévues. Si l’Empereur Johann choisit mon petit frère, alors ce sera un événement joyeux. Mais… s’il choisit Blumer…

Le visage de Linley se fit glacial.

– Même si c’est lui l’Empereur, et que le grand frère de Blumer est puissant, j’aiderai mon petit frère pour emmener la Septième Princesse hors du palais pour leur permettre de se marier ensemble. Si quelqu’un ose essayer de m’arrêter, je le tuerai ! Une lueur meurtrière pouvait être aperçue dans les yeux de Linley.

Reynolds et Yale ne purent empêcher leur cœur de se serrer en le voyant ainsi.

D’autres personnes qu’eux pouvaient ne pas le comprendre, mais eux le comprenaient clairement. Les cinq frères Barker que Linley avait emmenés avec lui étaient en réalité des Guerriers Undying, et trois d’entre eux possédait le pouvoir de Guerriers Saint. Et puis il y avait la Panthère Ténébreuse, et Bébé.

Six experts de niveau Saint !

Une fois que Linley déciderait de tout donner, tout particulièrement avec Bébé qui n’était pas plus faible que lui, la capitale toute entière tremblerait sans aucun doute des répercussions des six experts de niveau Saint fauteurs de troubles.

– J’espère vraiment que Sa Majesté choisira Wharton. Reynolds et Yale priaient tous deux intérieurement.

– Troisième frère. Yale regarda solennellement Linley. Ne sois pas impatient. Même si tu dois enlever la Septième Princesse par la force, il n’y a pas besoin de pousser les choses aussi loin.

– Je sais. Linley rit doucement. Je dis seulement ça, si quelqu’un essaye de m’arrêter, alors je le tuerai. Mon petit frère et moi n’avons naturellement pas une compréhension aussi claire que vos clans des affaires de la capitale, et c’est pour cela que j’aimerais que vous deux m’aidiez à réfléchir à ce problème.

Le clan Dustan et le Conglomérat Dawson possédaient tous deux de très profondes origines de pouvoir, et connaissaient de nombreuses choses sur des différents événements qui se passaient au sein de la capitale.

– Troisième frère, tu peux te rassurer. Les forces de mon Conglomérat Dawson sont assez nombreuses. Nous avons même un certain nombre de domestiques du palais qui obéiront aux ordres du Conglomérat, dit Yale avec confiance.

L’argent était une chose merveilleuse. La puissance de l’argent ne pouvait pas être sous-estimée.

– Lorsque je rentrerai, j’en parlerai avec mon vieux. Ne t’inquiète pas. Mon vieux te supportera et t’aidera définitivement, dit Yale en riant.

Linley était certain de cela aussi.

Si le président du Conglomérat Dawson transmettait cette information à l’Empereur, il n’en tirerait très probablement que très peu de bénéfices. Après tout, le Conglomérat ne manquait définitivement pas d’argent. Mais quant aux experts… l’Empereur ne pouvait pas simplement ordonner à un expert de niveau Saint de servir le Conglomérat Dawson, n’est-ce pas ?

– Tu devrais prendre la majorité des responsabilités pour cette affaire, Boss Yale. Le domaine d’affaires de mon clan, c’est plutôt dans le militaire après tout. Reynolds savait reconnaître ses propres limites.

Linley acquiesça.

– Alors je compterai sur toi, Boss Yale, dit Linley avec sérieux.

Yale hocha la tête avec confiance.

Après la mort de ses parents, Linley n’avait plus qu’un seul membre de sa famille : Wharton. Quoi qu’il arrive, il n’allait pas laisser son petit frère se faire blesser. Si l’Empereur Johann choisissait Wharton, alors cela serait merveilleux. Mais s’il ne le faisait pas… Linley n’avait aucun souci à révéler les véritables profondeurs de son pouvoir pour enlever Nina de force.


Cet article comporte 18 commentaires
  1. Mdr Yale et Reynold s’inquiètent pour la capital si jamais l’empereur fait le mauvais choix on dirait que Linley est un démon qui va apporter un désastre immense

    Merci pour ce chapitre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top