skip to Main Content
Menu

Chapitre 5 : La Mystérieuse Panthère Noire


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Vladd et Kayorko
Edité par : MissX
Checké par : Ptit Lu


PANLONG – LIVRE 8 CHAPITRE 5


        Linley commença à froncer les sourcils.

Lui non plus n’avait jamais entendu parler d’une telle créature. Il y avait plusieurs créatures magiques de type panthère, mais une qui possédait une fourrure sombre avec un épais motif de lignes ondulées noires formant un motif décoratif, c’était sans précédent.

De manière générale, les créatures dont personne n’avait jamais entendu parler ne devaient pas être sous-estimées.

L’homme borgne dit,

– Ce monstre avait décidé de dévorer le visage et les jambes de notre mage juste devant nous. Nous étions furieux face à ce spectacle et avons instantanément chargé pour l’attaquer.

– Cependant…

Le borgne secoua sa tête.

– Nous n’avions pas prévu que ce monstre soit si puissant. À l’origine, nous pensions que la raison pour laquelle il nous avait tendu une embuscade et s’était enfui ensuite était parce qu’il était faible. Cependant… lorsque tout notre groupe l’attaqua, il nous blessa lourdement.

– Il vous blessa lourdement ? interrogea Linley, méfiant.

– Exact, répliqua le borgne. Ce monstre était définitivement capable de tous nous tuer à ce moment, mais il ne l’a pas fait et nous a « seulement » gravement blessés. Le borgne semblait bouillir de rage en repensant à ces événements. Sa rage était toutefois entrecoupée de tremblements.

– Nous pensions initialement que nous aurions encore une chance de vivre, mais c’est à ce moment que nous nous sommes rendu compte que le monstre était maintenant complètement concentré sur nous. Tous les jours, il enlevait deux des nôtres. Parfois, il les emmenait ailleurs tandis que d’autres fois il voulait juste dévorer nos amis pas trop loin de nous.

Le cœur de Linley frissonna.

Il savait que les créatures magiques possédaient une forte intelligence. La créature que le borgne avait rencontrée était clairement extrêmement puissante et intelligente. Le plus probable était que cette créature magique soit une créature corrompue.

– Nous voulions faire demi-tour, mais à chaque fois que nous essayions de fuir la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, ce monstre revenait et nous blessait gravement encore.

Le borgne se mit à rire amèrement.

– Nous ne pouvions tout simplement pas nous échapper. Tous les jours, la bête venait et prenait une ou deux personnes. En un clin d’œil, de notre équipe de douze personnes, il ne resta plus que six membres.

– Après avoir vu la même scène à de multiples reprises, ma femme craqua finalement mentalement lorsque le monstre dévora une fois de plus un de nos amis devant nous. Elle me supplia, supplia de la tuer.

Le borgne rit amèrement.

– Vous n’avez aucune idée de la terreur que nous ressentions après ces trois jours. Nous étions tous au bord de l’effondrement. Ma femme s’était énormément affaiblie, même plus faible que moi. Face à ce terrible choix, j’ai finalement fait le choix d’accepter la demande de ma femme.

– Vous avez tué votre femme ? Linley fronça les sourcils.

– Oui. Je l’ai tuée de mes propres mains, dit douloureusement le borgne. Mais le jour même où j’ai tué ma femme, nous avons rencontré plusieurs autres personnes, dont l’un était une figure importante dans notre province administrative du sud-ouest. Un combattant du neuvième rang nommé Pruitt [Pu’lu’te].

– Nous étions au bord du désespoir et de l’effondrement. J’avais tué ma propre femme, mais juste après, un combattant du neuvième rang était apparu. Comment pensez-vous que je me sois senti ? À présent, le corps entier de l’homme borgne tremblait. Je suis presque devenu fou. Vraiment. Je me suis presque tué, j’étais dans une telle souffrance.

Linley pouvait tout à fait imaginer comment, vaincu par le désespoir et mentalement détruit, une personne pouvait choisir de tuer personnellement son aimée, afin de lui éviter d’être mangée vivante. Et c’est une fois qu’il avait tué sa femme qu’un combattant du neuvième rang était apparu ?

Ce genre de circonstance était définitivement capable de rendre quelqu’un fou.

– J’étais rempli de douleur, mais mes autres amis étaient ravis parce qu’ils savaient que nous avions maintenant une chance. Un combattant du neuvième rang ! C’était quelqu’un que seul le niveau Saint pouvait surpasser. Nous lui avons raconté notre histoire, et le seigneur Pruitt a immédiatement promis de se débarrasser de cette créature pour nous.

– Cette fois, lorsque monstre est revenu pour nous, le Seigneur Pruitt a instantanément bougé. Une expression étrange était sur le visage de cet homme borgne. Juste un seul coup. Le monstre a laissé le seigneur Pruitt le frapper et en a profité pour écraser l’une de ses pattes sur la tête du Seigneur Pruitt. La tête du seigneur Pruitt a explosé sur le coup.

Le cœur de Linley trembla.

Il avait encaissé un coup d’un combattant du neuvième rang sans être blessé ? Sa vitesse et sa défense étaient toutes deux incroyablement terrifiantes. Un monstre comme ça ne pouvait définitivement pas être sous-estimé.

– Cette fois-là, le monstre fut extrêmement excité. Il changea soudainement, devant nos yeux, augmentant sa taille de deux mètres de haut à près de cinq mètres de haut et dix mètres de long. Il dévora le Seigneur Pruitt en une seule bouchée, dit l’homme borgne, terrorisé.

L’expression du visage de Linley changea.

– Capable de changer sa taille ? Linley était vraiment choqué.

Toutes les créatures magiques de niveau Saint étaient capables de changer leur taille. Elles pouvaient facilement se faire beaucoup plus grandes ou beaucoup plus petites. Ce n’était toutefois pas les seules. Un très petit nombre de créatures magiques du neuvième rang, avec un talent naturel extrêmement élevé, pouvaient aussi le faire.

Bébé était, par exemple, capable de changer légèrement sa taille.

En d’autres termes…

Cette créature magique était soit une bête magique de niveau Saint soit une créature magique extrêmement talentueuse du neuvième rang.

– Elle n’est quand même pas au niveau Saint, n’est-ce pas ? Le cœur de Linley était légèrement perturbé. Bien que Linley fût très confiant, il n’avait aucun espoir s’il devait faire face à une créature magique de niveau Saint.

L’homme borgne rit douloureusement.

– Juste comme ça, le monstre a continué à nous tourmenter, mangeant deux d’entre nous chaque jour. En fin de compte, il ne resta plus que mon jeune frère et moi. Nous avons continué de fuir le long des régions centrales, espérant en vain que ce monstre engagerait un combat avec d’autres puissantes créatures magiques, nous donnant ainsi une chance de fuir. Mais il est maintenant clair que pas une seule autre créature magique n’a été capable d’arrêter ce monstre.

Linley hocha la tête.

Il comprenait maintenant la situation.

Cet homme borgne n’avait pas eu de bonnes intentions en insistant pour le suivre. De toute évidence, cela avait été dans l’espoir que Linley voudrait bien le protéger. En agissant comme cela, cela montrait que cet homme ne se souciait pas du tout de savoir si Linley vivrait ou mourrait.

L’expression du visage de Linley se durcit.

– Seigneur, je… je n’avais pas d’autres choix. L’homme borgne savait ce que Linley pensait. Il dit précipitamment : J’ai des enfants. Mon second frère avait des enfants aussi. Nous ne voulions pas mourir.

– Penses-tu que je veuille mourir ? déclara froidement Linley.

Avec ce que l’homme borgne avait dit, Linley avait un sentiment général de la puissance de ce monstre.

Il était plus rapide que Bébé et n’avait pas été blessé par le coup d’épée d’un combattant du neuvième rang.

Juste avec ces deux points, Linley ne pouvait pas s’empêcher de se sentir nerveux. Et, c’était en plus seulement le pouvoir que la créature magique avait choisi de révéler. Quel était le véritable niveau de puissance possédé par ce monstre ?

Était-ce une créature magique de niveau Saint ?

Linley ne pouvait pas en être certain. Si la créature magique était au niveau Saint, alors même si Bébé et lui unissaient leurs forces, ils ne feraient pas du tout le poids.

– Tu ne voulais pas mourir, alors tu préfères nous emmener avec toi aussi ? Linley était extrêmement mécontent.

– Bébé, allons-y.

Linley accéléra immédiatement ses pas, se dirigeant vers l’avant. L’homme borgne continuait à suivre Linley. Linley tourna la tête et le regarda froidement.

Ce bâtard le suivait encore ?

De toute évidence, ce monstre avait son esprit fixé sur l’homme borgne.

– Seigneur, vous… s’il vous plaît, sauvez-moi. Les yeux de l’homme borgne étaient remplis d’une lueur suppliante.

Mais ses actions déplaisaient de plus en plus à Linley. Cet homme était égoïste et ne se souciait que de lui-même. Il ne se souciait pas du tout des autres.

– Même un combattant du neuvième rang est mort. Penses-tu que je sois un combattant Saint ?

Linley tira soudainement l’épée lourde en adamantine de son dos. L’homme borgne fut effrayé et il battit précipitamment en retraite.

– Si tu continues à me suivre, alors ne me reproche pas d’être sans pitié avec toi, dit froidement Linley.

Linley était maintenant un guerrier au sommet du septième rang, et un guerrier au milieu du neuvième rang dans sa forme de Corps de Dragon. Bien qu’il fût un peu plus puissant ce qu’il avait été dans la ville de Hess, Linley aurait été seulement capable de lutter contre ce guerrier du neuvième rang, Kaiser, sur un pied d’égalité.

À l’heure actuelle, il était très difficile pour Linley d’être en mesure de tuer un combattant du neuvième rang en un seul coup.

Mais ce monstre avait facilement fait ça, tué un combattant du neuvième rang.

Risquer sa propre vie pour une personne qu’il ne connaissait même pas ? Est-ce que cela valait la peine ?

Linley retourna son épée lourde d’adamantine dans son fourreau, avant de repartir. L’homme borgne se tenait là, sans oser suivre. Il regardait avec désespoir et haine le dos de Linley.

– Ah !!!

Après avoir parcouru moins de cent mètres, un cri d’agonie retentit derrière lui. Linley se retourna immédiatement pour regarder en arrière.

Sur le terrain enneigé, il y avait une panthère noire qui faisait deux mètres de haut et près de quatre mètres de long. La panthère noire avait dans ses pattes le corps de cet homme borgne.

– Sauve… sauve-moi ! L’homme chauve borgne était encore en vie.

L’attention de Linley était totalement concentrée sur la panthère noire. Le corps de la panthère noire était recouvert d’un grand nombre de lignes ondulées, à motifs. C’était très beau, en fait. Et à cet instant, les yeux froids de la panthère noire regardaient Linley avec curiosité.

Manifestement…

La panthère noire jouait un jeu. Le jeu venait de finir et, maintenant, Linley était devenu la prochaine victime de son jeu.

– Sauve-moi ! L’homme borgne fixa Linley, le suppliant du regard.

Mais la panthère noire le mordit violemment. La moitié de l’homme, accompagné par un son de craquement, fut arrachée et ses intestins commencèrent à sortir. L’homme borgne se convulsa sur le sol à quelques reprises, ne mourant pas immédiatement.

La panthère noire avança gracieusement, en marchant sur la poitrine de l’homme borgne avec ses pattes tranchantes.

*CRAAC !*

La poitrine de l’homme chauve borgne céda, et quelques secondes plus tard, il cessa de bouger.

La panthère noire regarda Linley avec intérêt, puis elle commença lentement et gracieusement à se déplacer vers lui. Cela aurait en effet été un mensonge que de dire que sa foulée gracieuse n’était pas magnifique à voir.

– Bébé. Prépare-toi à la prendre en tenaille. Linley pouvait dire que cette créature magique inconnue de type panthère avait maintenant ses yeux fixés sur lui. Au lieu de laisser cette créature lui tendre une embuscade à sa guise, il valait mieux engager de front.

Linley tira l’épée lourde en adamantine de son fourreau, regardant la panthère noire.

– Hmph. Le corps de Linley commença à se transformer. Des pointes froides et acérées apparurent, tandis que des écailles noires recouvraient rapidement son corps. Une queue solide sortit derrière lui et ses genoux, ses coudes, et sa colonne vertébrale devinrent couverts de pointes acérées.

En un clin d’œil, Linley s’était mis dans sa forme de Corps de Dragon.

La panthère noire, en voyant cet humain se transformer soudainement en une aberration à forme humaine, ne put pas s’empêcher d’être surprise. Son élégant poil brillant se hérissa immédiatement par prudence.

L’un était un guerrier Dragonblood.

L’autre, une bête magique mystérieuse de type panthère.

– Viens. Linley ne bougeait pas, il brandissait son épée lourde en adamantine. Il était debout sur le sol enneigé. Stable et immobile comme une montagne.

Le corps de la panthère noire commença à s’accroupir légèrement. Elle rassemblait son pouvoir !

*Whoosh !*

Ses yeux noirs cerclés d’or étaient verrouillés sur la panthère noire. Cette fois encore, Linley fut à peine capable de voir les mouvements de la panthère noire. En un clin d’œil, celle-ci avait franchi la distance de cent mètres entre eux et arriva devant lui.

*Whoosh !*

La queue draconique de Linley, bougeant aussi vite que l’éclair, frappa le corps de la panthère noire. En matière de vitesse, la vitesse d’attaque de la queue de Linley était en fait beaucoup plus rapide que la vitesse de déplacement de la panthère noire.

La panthère fut renversée en arrière et glissa sur une dizaine de mètres sur le sol enneigé.

Mais immédiatement après l’atterrissage, la panthère noire laissa échapper un grognement profond et elle fixa Linley avec ses yeux froids. Cette fois, la créature allait clairement passer à l’attaque avec sa pleine puissance. Un instant plus tard, la panthère noire chargea à une vitesse incroyable, aussi vite qu’un battement de cœur.

Linley pouvait clairement voir qu’il n’y avait pas une seule trace de sang sur le corps de la panthère noire.

La queue draconique de sa forme de Corps de Dragon de milieu du neuvième rang n’avait pas été en mesure de la blesser du tout.

L’épée lourde en adamantine de Linley bascula vers le bas, frappant aussi vite que l’éclair. Une lumière noire semblait couler le long de la lame de l’épée lourde. La panthère noire osa, quant à elle, contrer directement l’épée en adamantine de Linley avec sa patte.

*CLANG !* la lourde épée d’adamantine de Linley fut déviée vers le côté par la patte de la panthère noire.

*Slash !*

L’autre patte de la panthère taillada le bras de Linley. Sur les écailles noires couvrant le bras de Linley, une égratignure assez profonde était maintenant visible. Ses écailles avaient été fendues.

L’homme et la créature magique avaient chacun échangé un coup. Ils se séparèrent immédiatement.

– Grrrrr… grrrrrr… Debout au milieu de la neige, la panthère noire regarda froidement Linley. Elle regardait maintenant Linley comme un adversaire sérieux. Plus tôt, son attaque n’avait pas été en mesure de déchirer ses écailles et arracher le bras de Linley. Cela avait rendu la panthère noire très surprise.

Linley fixa les dommages causés à ses écailles.

La plupart des créatures magiques du neuvième rang n’étaient pas capables de pénétrer la défense de Linley. Mais la panthère avait été en mesure d’arracher deux de ses écailles.

Le corps de la panthère noire augmenta soudainement en taille, se transformant de deux mètres de haut à cinq, et s’allongeant à dix mètres. La queue noire de la panthère se mit à onduler autour d’elle, tel un fouet. La panthère continuait à regarder froidement Linley.

– Grrrrr…

L’énorme créature chargea une fois encore.


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top