skip to Main Content
Menu

Chapitre 4 : L’Ombre Noire


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Ptit Lu


PANLONG – LIVRE 8 CHAPITRE 4


   Les premières neiges de l’hiver furent conséquentes. De nombreux endroits de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques se couvrirent de neige. Des traces variées pouvaient maintenant être clairement vues, certaines appartenant à des humains, d’autres à des créatures magiques de tailles variées.

– Quel énorme blizzard.

Linley ne portait toujours que son pantalon en lambeau. Il était toujours torse nu malgré la très faible température et les eaux qui se mettaient à geler.

Pieds nus, Linley continuait d’avancer.

– Boss, c’est presque le moment du festival de Yulan, non ? Supposa Bébé.

Après avoir été dans la chaîne de montagnes pendant si longtemps, Linley n’avait plus aucune idée du jour qu’il pouvait être. Bien qu’il ait une montre de poche, celle-ci n’était capable que de suivre le passage des heures sans suivre le passage des jours.

– Cela devrait être quasiment temps, oui. Linley hocha la tête.

Après avoir été dans la Chaîne de Montagnes de Créatures Magiques depuis environ deux ans, les progrès de Linley en tant que guerrier avaient été assez rapides. Il était maintenant au sommet du septième rang. Mais en matière d’utilisation de l’épée lourde, son maniement de l’épée d’adamantine était incommensurablement plus haut que ce qu’il avait originellement été. En particulier depuis qu’il était devenu un mage double-élément du huitième rang. Depuis ce moment-là, lorsqu’il utilisait sa magie et ses compétences de guerrier en même temps, son pouvoir augmentait à un niveau extrêmement haut.

– Hrm ? Bébé et Linley tournèrent tous les deux la tête pour regarder derrière eux.

Non loin, se trouvaient deux guerriers habillés en armure légère et qui tenaient leurs armes tout en courant frénétiquement, semblant complètement paniqués. En voyant que c’était d’autres humains, Linley continua son chemin. La chaîne de montagnes comptait de nombreux experts humains qui s’entraînaient en son sein et, durant ces deux dernières années, il en avait rencontré un certain nombre. Linley avait ce principe envers les humains qu’il croisait dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques : n’irrite pas les autres.

Après tout, de nombreuses personnes étaient ici dans la seule intention de voler les cristaux magiques des sacs des autres. Toutefois, comme Linley avait un anneau inter-spatial, il n’avait pas de sac avec lui. C’est pourquoi il y avait eu très peu de personnes désireuses d’agir contre lui.

– Attendez, attendez ! Un cri frénétique se fit entendre dans son dos.

Mais Linley ne leur prêta pas attention et continua d’avancer. Les deux personnes étaient plutôt rapides et rattrapèrent rapidement Linley. Lorsqu’elles s’approchèrent, Linley s’arrêta immédiatement avant de se tourner.

– Que voulez-vous ? Linley fixait froidement les deux hommes.

Il pouvait dire d’un coup d’œil que ces deux personnes n’étaient pas faibles. Cependant, le niveau de pouvoir d’un humain était difficile à déterminer d’un regard. Linley restait prudent dans sa manière de s’occuper des deux.

– Nous ? Les deux hommes puissants échangèrent un regard avant de forcer des sourires mal à l’aise sur leur visage en direction de Linley. L’un d’entre eux, un homme borgne dit, en s’excusant : Nous n’avons pas de mauvaises intentions. C’est seulement que les régions centrales de la Chaîne de Montagnes de Créatures Magiques sont vraiment trop dangereuses. Nous deux frères… aimerions pouvoir voyager avec vous, l’ami. De cette manière, nous pourrons nous entre-aider. Ne serait-ce pas plus sûr ?

– Pas intéressé.

Linley fronça les sourcils. Il se tourna et reprit son trajet.

Linley n’était plus le jeune facilement manipulable du passé. Il pouvait dire que ces deux hommes mentaient clairement. S’entre-aider dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques ? Quelle blague. Ces deux personnes n’avaient clairement pas de bonnes intentions en souhaitant voyager avec lui. Linley ne voulait pas causer de problèmes et ne voulait pas s’embêter à tuer ces deux non plus. C’était pourquoi il ne voulait naturellement pas voyager avec eux.

En voyant comment Linley avait si brutalement refusé avant de reprendre son chemin, les deux hommes se regardèrent. Ils n’hésitèrent qu’un très court instant avant de se précipiter immédiatement.

– Attendez, l’ami, je vous en prie, attendez. Les deux hommes le rattrapèrent de nouveau.

Linley ne put empêcher son visage de s’assombrir tandis qu’il tournait la tête pour les regarder froidement.

Les deux hommes regardèrent Linley, mal à l’aise. L’homme borgne dit en s’excusant,

– Je suis vraiment désolé, mais nous deux aimerions réellement voyager à vos côtés. Ne vous inquiétez pas, une fois que nous aurons quitté cet endroit, nous vous montrerons définitivement notre gratitude.

Linley regarda chacun d’entre eux.

– Si vous voulez vraiment me suivre, alors faites, dit calmement Linley.

Après avoir été pendant si longtemps dans les montagnes, Linley était assez expérimenté maintenant. Si ces deux-là insistaient tant pour voyager à ses côtés, alors autant les laisser faire. Linley avait confiance dans sa propre capacité à s’occuper d’eux si le besoin s’en faisait sentir. Et il avait après tout aussi Bébé qui se trouvait sur ses épaules.

– Merci, merci, dirent les deux hommes avec gratitude.

Immédiatement après, ils s’avancèrent pour se mettre au même niveau que Linley. En même temps, ils scannaient constamment la zone autour d’eux, une pointe de terreur dans leurs yeux.

– L’ami, nous venons de la province du district sud-est de l’Empire O’Brien. D’où viens-tu ? Le borgne semblait vouloir établir une relation plus amicale avec Linley.

Les sourcils de Linley se relevèrent.

L’Empire O’Brien ?

Linley savait très bien que s’il coupait directement à travers la Chaîne de Montagnes de Créatures Magiques, il arriverait très rapidement dans le territoire de l’Empire O’Brien.

– Pourquoi tant de questions ? Linley jeta un coup d’œil à l’homme. Si vous voulez me suivre, alors suivez. Mais ne faites pas de bruit.

– Bien, bien. Le borgne hocha la tête deux fois.

Ils pouvaient dire que Linley n’était définitivement pas une personne ordinaire. Ce n’était pas trop inhabituel pour une personne de ne porter qu’un pantalon en plein hiver, mais ce qui était réellement impressionnant, c’était de voir un humain dans les régions centrales de la Chaîne de Montagnes de Créatures Magiques semblant si calme et si détendu.

C’était comme si cette région dangereuse n’était rien de plus qu’un jardin de fleur pour lui.

– Grand frère. L’homme chauve tira le bras de l’autre, le borgne. À voix basse, il dit : Grand frère, crois-tu que nous serons capables de garder nos vies ?

Le borgne regarda autour de lui avec terreur avant de répondre à voix basse,

– Ne réfléchis pas trop. Pour l’instant, suivons ce mystérieux gars. Si nous le suivons, nous pourrions avoir une chance.

– D’accord. Le premier homme acquiesça, mais dans son cœur, il se sentait effrayé.

Devant eux, Linley marchait très naturellement. Il avait remarqué que les deux hommes derrière lui murmuraient, mais il avait le sentiment que ces deux hommes n’étaient pas du genre à essayer d’agir contre lui.

Après un certain temps, Linley s’arrêta.

Chaque jour, il ne voyageait que de dix kilomètres. Le reste de son temps était occupé par son entraînement. Les trois yeux derrière lui devinrent frénétiques lorsqu’ils virent Linley se reposer si tôt dans la journée.

– Pourquoi vous êtes-vous arrêté ? demanda frénétiquement le borgne.

– Hrm ? Linley regarda les deux hommes avec mécontentement.

Le plus jeune rit précipitamment.

– Monseigneur, nous sommes encore dans le cœur des montagnes. Ne serait-ce pas mieux pour nous de nous dépêcher de sortir des régions centrales avant de nous reposer ?

Linley s’assombrit avant de dire,

– Ne m’embêtez pas. Si vous voulez me suivre, alors suivez-moi. Si vous voulez partir, alors partez. Quant à moi, si je veux m’arrêter, je m’arrête. Si vous continuez à être aussi bruyants, alors ne m’en voulez pas si je vous tue tous les deux.

Les deux hommes échangèrent un regard suivi d’un rire mal à l’aise.

– Désolé, désolé.

Les deux hommes battirent immédiatement légèrement en retraite, n’osant plus embêter Linley.

– Ces deux agissent de manière vraiment étrange. Linley jeta un coup d’œil aux deux hommes. Les deux avaient dit qu’ils voulaient quitter la chaîne de montagnes, mais ils insistaient pour le suivre. S’il ne partait pas, ils ne partiraient pas non plus.

Alors pourquoi insistaient-ils pour le suivre ?

Il ne comprenait absolument pas l’attitude des deux hommes.

Linley s’assit en tailleur avant de placer son épée en adamantine en travers de ses jambes. Mais juste à ce moment, Linley ressentit une pointe de danger dans son cœur…

*Swish !*

Linley tourna soudainement la tête. Une ombre noire passa devant lui avant de disparaître.

– Ah ! Ah ! Un terrible cri put se faire entendre non loin, mais après deux ou trois cris, la montagne redevint silencieuse. Ce n’est qu’à ce moment que Linley réalisa que des deux hommes, il n’en restait plus qu’un. L’homme restant était le borgne. Quant à son jeune frère, celui-ci était maintenant parti. À côté de l’homme se trouvait une mer de sang.

– Ah ! Ah ! Non, non ! L’homme borgne semblait avoir souffert un choc inimaginable et il se mit à crier.

Linley se mit doucement debout et Bébé devint concentré aussi.

– Boss, cette créature est extrêmement rapide ! Bébé parla mentalement avec gravité. Nous sommes dans les montagnes depuis maintenant un certain temps et c’est pourtant la créature la plus rapide que nous ayons rencontrée depuis le début. Je n’ai même pas pu clairement voir si c’était un homme ou une créature magique.

Linley n’avait pas non plus été capable de la voir clairement.

La vitesse de la créature avait simplement été trop rapide. En matière de rapidité de mouvement, elle avait été même légèrement plus rapide que Bébé.

– Qu’est-ce que c’était exactement que ça ? Bébé est maintenant au neuvième rang et ça fait un certain temps que nous sommes ici. Mais en matière de vitesse, nous n’avions jamais rencontré une créature plus rapide que Bébé. Linley commença à devenir suspicieux.

La vitesse de Bébé était sa plus grande force.

C’était dur de trouver une créature magique capable de surpasser Bébé en vitesse, même parmi les créatures du neuvième rang.

– Qu’est-ce qu’était cette étrange créature ? Se pouvait-il que ce soit une créature de niveau Saint ? Linley sentit un léger choc. Les créatures magiques de niveau Saint étaient naturellement rapides. Il était normal pour elles d’être plus rapides que Linley.

Linley tourna immédiatement la tête pour regarder l’homme borgne.

À ce moment, l’œil unique de l’homme était empli de terreur et sa bouche murmurait quelque chose en continu. Toutes les quelques secondes, il regardait autour de lui, comme s’il était terrifié à l’idée d’être attaqué de nouveau.

– Ah !!! Se sentant soudainement attrapé, le borgne ne put s’empêcher de crier de terreur.

Mais lorsqu’il reprit ses esprits et qu’il regarda derrière lui, il vit que c’était Linley qui lui avait attrapé l’épaule.

– Parle. Que se passe-t-il ? Linley le fixait de manière accusatrice. Sinon, je t’abandonnerai ici et voyagerai par moi-même.

– Non, non, ne m’abandonne pas. Le borgne tomba directement sur ses genoux. Je vais parler, je vais parler.

En voyant cela, Linley ne put s’empêcher de froncer les sourcils.

Il avait entendu dire il y a longtemps que l’Empire O’Brien était un territoire majoritairement reconnu pour sa puissance militaire importante. Ses habitants vénéraient profondément le Dieu de la Guerre et c’est pourquoi de nombreux citoyens de l’empire s’entraînaient sur la voie des guerriers. Or, les puissants guerriers étaient généralement tous des personnes extrêmement fières. Ajouté à cela, pour que cet homme soit capable d’entrer dans les régions centrales de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, il n’était clairement pas faible non plus. Même s’il n’était pas un guerrier du septième rang, il devait au moins être un guerrier du sixième.

Mais celui-ci était tombé à genoux, et ne montrait plus aucune volonté du tout.

– Monseigneur, vous ne savez pas à quel point les derniers jours ont été terribles. Ils ont été comme un affreux et terrible rêve. L’œil unique du borgne commençait à se remplir de larmes.

Linley se mit immédiatement à écouter avec attention.

– Cette fois, moi-même, mon jeune frère, ma femme et un groupe d’amis avions formé une équipe pour entrer dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques et commencer notre entraînement. Nous avions espoir de récupérer en passant quelques cores magiques. Pour des personnes comme nous, qui étions déjà entrés à plusieurs reprises dans ce territoire, ce n’était qu’un voyage ordinaire. Mais nous ne nous attendions pas à ce que…

Le corps entier du borgne tremblait.

– Lors du troisième jour après que nous soyons entrés dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, juste au moment où nous commencions à entrer dans les régions centrales, nous sommes entrés dans un cauchemar.

– Notre groupe était composé de six guerriers du septième rang et de deux mages du sixième. Tant que nous restions dans les régions intérieures des montagnes, il n’aurait pas dû y avoir de dangers. Mais qui aurait cru que… nous rencontrerions un monstre terrifiant.

– Un monstre ? Linley s’assombrit.

– La première fois que nous l’avons rencontré, il nous a immédiatement tendu une embuscade avant de tuer l’un de mes amis, de la même manière que ce qu’il vient de faire quelques instants plus tôt. Le corps entier du borgne était secoué de tremblements. J’étais furieux parce que le monstre était simplement trop rapide. Nous n’avions même pas été capables de voir ne serait-ce que son apparence. Ce n’est qu’après avoir entendu les cris misérables de notre camarade que nous avons compris que nous étions attaqués. Et c’est en voyant le sang sur le sol que nous avons réalisé que notre ami était très probablement déjà mort.

– À ce moment, nous pensions tous que la créature magique ne serait capable que de nous attaquer en nous tendant des embuscades et qu’elle n’oserait pas nous faire directement face. Nous pensions que c’était clairement parce qu’elle n’était pas suffisamment forte. Dans notre fureur, nous avons même pensé à la tuer pour nous venger. Mais dans les premiers temps, nous avons été incapables de trouver le monstre.

Le borgne prit une profonde inspiration pour calmer son cœur avant de continuer.

– Mais cette même nuit, peu de temps après que nous ayons dîné, le monstre est revenu. Tandis qu’il parlait, son œil unique était écarquillé. Il était clairement nerveux.

– Cette fois-ci, comme la fois d’avant, le monstre s’est caché avant de nous prendre par surprise et d’emporter l’un de nos mages. Mais cette fois-là, il ne le transporta que sur une petite douzaine de mètres avant de s’arrêter et de se mettre à le dévorer. Le monstre se mit à dévorer un des mages de notre troupe, juste devant nous !

– À quoi ressemblait-il ? demanda immédiatement Linley.

– Il ressemblait à une panthère dont le corps était entièrement noir comme la nuit, dit l’homme borgne.

– Totalement noir comme la nuit ? La créature du huitième rang, la Panthère à Rayures Noires ? Mais en disant cela, Linley réalisa qu’il n’y croyait pas, même lui. Une créature magique du huitième rang ne pouvait tout simplement pas atteindre une telle vitesse. Même une panthère, une créature terrestre qui était extrêmement rapide.

– Ce n’était pas une Panthère à Rayures Noires. Notre groupe était expérimenté et nous savions que les Panthères à Rayures Noires étaient couvertes de rayures noires verticales tandis que le corps de ce monstre était couvert de rayures noires courbes qui ressemblaient à un motif décoratif.


Cet article comporte 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top