skip to Main Content
Menu

Chapitre 29 : Enquête


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 8 CHAPITRE


    La province administrative du Nord-Ouest, l’une des sept provinces majeures de l’Empire O’Brien, était extrêmement vaste et contenait plusieurs dizaines de millions de citoyens. Sa capitale, Basil, était sa ville la plus développée et entre ses murs vivaient plus d’un million de personnes.

Au sein même de la ville, plusieurs anciens clans cohabitaient.

Le Comte Perry [Pi’li] était l’un des nobles sans grande importance de la ville. Mais parmi les vieux clans, il possédait une certaine influence. Ajouté à cela, il était une personne extrêmement aimable qui ne se battait jamais avec les autres pour gagner plus d’influence. Quasiment tous les nobles de la ville étaient donc en bons termes avec lui.

– Monseigneur Comte, vous êtes de retour. Le garde qui se trouvait à la porte de sa demeure sourit et s’inclina.

Le Comte Perry avait plus de deux cents ans et ses cheveux étaient quasiment tous blancs. Mais sa longue barbe était aussi resplendissante qu’au temps de sa jeunesse. Ce dernier eut un petit hochement de tête à l’intention du garde avant de sourire avec chaleur.

-Oh, vous vous êtes fait couper les cheveux. Cette coiffure vous va bien. L’avez-vous fait chez Locke [Luo’ke] ?

En entendant ce compliment, le garde eut un grand sourire.

-Tout à fait. M. Locke est vraiment compétent.

Le Comte Perry, un grand sourire sur le visage, entra dans sa demeure.

Le Comte Perry est vraiment un homme bien, soupira le garde pour lui-même.

Le Comte Perry était un homme gentil. C’était l’opinion de quasiment toutes les personnes de la ville de Basil. Il n’aimait pas tuer les gens, il n’aimait pas jurer. Toutes ses actions démontraient de son éthique et de sa noblesse.

Il entra dans sa cour intérieure.

Le visage du Comte s’assombrit soudainement.

-Que se passe-t-il ? Comment quelque chose comme ça a-t-il pu se passer plusieurs fois ? Le Comte Perry était frustré. Quelques jours plus tôt, il avait reçu un message disant que le Cardinal Lampson, ses Ascètes et ses Exécuteurs Spéciaux avaient disparu de la ville de Cerre. Et quelques instants plus tôt, il avait appris que la troupe qui escortait les deux filles, avait été tuée et que les filles avaient disparu.

C’était la première fois qu’il rencontrait de tels problèmes depuis qu’il avait été nommé responsable des affaires de l’Eglise de Lumière dans la province administrative du Nord-Ouest de l’Empire O’Brien.

J’espère que le Seigneur Lampson n’a pas rencontré de problèmes.

Perry priait en silence.

Si les deux filles avaient été sauvées, alors elles avaient été sauvées. Ce n’était pas trop grave. Mais Lampson et sa troupe de cinq experts du neuvième rang, escortaient quant à eux un nécromancien du neuvième rang. Cette affaire était bien plus importante que toutes celles qu’il avait pu traiter jusque-là dans sa province administrative.

-Monseigneur Comte. Un homme maigre avec un nez de faucon entra dans la pièce. Après s’être incliné, il dit, – nous avons fini notre enquête sur les seigneurs qui ont disparu.

Perry le regarda immédiatement,

-Dis-moi, vite.

-D’après les rapports de nos sympathisants présents dans la province, les seigneurs ne sont toujours pas apparus dans aucune des autres villes. De plus, aucun de nos sympathisants de la ville de Cerre ne les a vus quitter la ville, répondit respectueusement l’homme au nez de faucon.

Perry le regarda fixement.

-Quoi ? Le cœur de Perry, qui était déjà été tendu, se mit à trembler. Lampson et sa troupe n’avaient pas pu rester dans la ville de Cerre durant tout ce temps. Et même s’ils y étaient restés, il n’y avait aucune trace d’eux. Ils ont dû être attaqués. C’est complètement possible que Lampson et ses hommes aient quitté la ville de nuit en sautant au-dessus des murs de la ville.

-Mais même si c’était le cas, le Seigneur Lampson aurait quand même dû réapparaitre dans une autre ville.

Perry commençait à devenir réellement inquiet.

Il avait vraiment un mauvais pressentiment.

-Se pourrait-il que Lampson se soit fait attaqué par un puissant ennemi et ait été tué ? Perry n’osait pas y croire. Lampson et sa troupe était, après tout, d’extrêmement puissants combattants. Pour pouvoir tuer les six d’entre eux, cela aurait demandé à leur opposant d’avoir de nombreux experts du neuvième rang ou un combattant du niveau Saint.

Perry regarda soudainement l’homme au nez de faucon. D’une voix froide, il lui ordonna,

Vas à vitesse maximum trouver le vieux Pori. Dis-lui d’apporter trois Faucons aux Yeux Bleus dans mon étude.

-Bien, monseigneur Comte. L’homme au nez de faucon savait exactement à quel point la situation était importante.

Perry se tourna alors et marcha à grandes enjambées jusqu’à son étude avant d’écrire trois lettres sur les affaires de la troupe de Lampson. Chaque copie fut donnée à un faucon différent avant d’être adressé à l’ « Ile Sacrée »

Depuis que la Capitale Sacrée, la ville de Fenlai, avait été détruite, l’Eglise de Lumière avait déplacé leur quartier sur une île, non loin du continent Yulan. Ils avaient publiquement annoncé que cette place était maintenant l’ « Ile Sacrée ».

.

A l’intérieur d’une vallée recluse à l’extérieur de la ville de Cerre.

Il y avait maintenant quatre petites maisons de bois à cet endroit. La première était pour Linley et Bébé, la seconde pour Zassler, la troisième pour Rebecca et Leena tandis que la dernière était pour Haeru.

A l’aube. La vallée était silencieuse et paisible.

Les jumelles, si belles qu’elles semblaient être une illusion, discutaient et riaient tout en lavant des vêtements. Les affaires leur appartenaient ainsi qu’à Linley et Zassler. A l’intérieur de la vallée, c’était elles qui étaient responsables de toute la cuisine et de tout le nettoyage. 

-Grande sœur. Tu crois que Papy Zassler devient fatigué de tout le temps qu’il passe à s’entraîner dans sa chambre ? demanda Rebecca à voix basse à sa sœur.

La maisonnette de Zassler était totalement entourée d’une aura mortelle noire. Cette aura effrayait tellement Rebecca et Leena que les deux n’osaient pas s’approcher.

Leena fronça son nez, une vision adorable. Elle dit alors, après avoir considérée pendant quelques instants ce qu’elle allait dire,

-Peut-être que les puissants experts doivent tous s’entraîner aussi intensément que ça. Je trouve cependant beaucoup plus agréable de regarder grand frère Linley s’entraîner. Tout en parlant, elle se tourna pour regarder le ponton au loin.

Juste à côté, au centre du lac, se trouvait Linley qui se tenait sur l’eau, sans s’enfoncer.

*Ondulation, ondulation.*

L’eau sous les pieds de Linley était légèrement plus basse, de quelques centimètres, que l’eau du lac autour de lui. C’était parce qu’il relâchait constamment du Dou Qi depuis ses pieds pour créer de petites vagues.

Il maniait son épée d’adamantine dans sa main droite. Parfois, il tranchait avec, tandis qu’à d’autres, il la projetait juste vers l’avant. Chacun de ses mouvements faisait trembler l’air autour de lui. C’était comme si l’air était fait de boue et lorsque l’épée lourde la tranchait, cela donnait l’impression que l’espace lui-même était découpé.

– Cette technique des « Profondes Vérités de la Terre » fonctionne parfois et parfois elle ne marche pas du tout.

Le front de Linley était plissé de concentration.

Lorsqu’il avait tué Lampson, bien qu’il l’ait frappé de son épée, son corps avait été laissé indemne tandis que ses organes internes avaient été pour leur part désintégrés.

Linley considérait ce niveau comme étant celui au-dessus du niveau ‘Impose’ et l’avait appelé : les « Profondes Vérités de la Terre ».

Lorsqu’il utilisait son épée d’adamantine, Linley était maintenant capable de relâcher une portion des Lois de la Terre qu’il avait comprise. Ce type d’attaque pouvait, en un clin d’œil, transformer toute sa puissance d’attaque en des vibrations qui entraient alors dans le corps de son opposant.

Lorsque ce type d’attaque, reposant sur les vibrations, serait totalement maîtrisé, Linley deviendrait à même d’ignorer totalement la défense de son adversaire.

La pulsation du monde était, après tout, quelque chose qui existait depuis que les cieux et la terre avaient été formés. Les secrets qu’ils contenaient étaient extrêmement profonds et infinis.

Le principe derrière les « Profondes Vérités de la Terre » était le suivant :

Convertir en totalité le pouvoir d’attaque de quelqu’un en des vibrations similaires à la pulsation du monde lui-même. Lorsque ces vibrations pénétraient dans le corps d’une personne, ses organes internes se mettaient alors à vibrer, à une résonance extrêmement rapide et puissante, à l’image de la puissance d’attaque de Linley.

Or, les organes internes d’une personne n’étaient pas aussi résistantes que ses défenses externes.

Ce type de résonance pouvait donc facilement annihiler les organes internes adverses en les secouant violemment.

– Il est cependant très difficile de transformer mon pouvoir d’attaque en ces vibrations. Linley savait que la force et le Dou Qi qu’il utilisait habituellement étaient très différents de ce type d’attaque, qui ressemblait à une sorte de « vague d’ondes » en résonance.

Ce n’était qu’en s’appuyant sur sa compréhension partielle des Lois de la Terre que Linley avait été capable de convertir ses attaques normales en ce type d’attaque ondulatoire.

Il en avait déduit que plus il arriverait à créer des vagues d’ondes, plus cela serait synonyme de succès vis-à-vis de son taux de conversation de pouvoir.

– Je peux parfois créer plus de dix vagues en un clin d’œil tandis qu’à d’autres moments, je n’arrive même pas à en créer une. Linley avait mal à la tête.

Il comprenait qu’une fois que son niveau de maniement de l’épée lourde aurait atteint cette étape, il pourrait alors être considéré comme étant réellement entré dans le royaume de l’utilisation des « Lois de la Terre ».

Mais Linley n’était pas encore capable de l’appréhender complètement.

– Je ne peux pas être trop avide. Pour l’instant, je ne devrais pas chercher à essayer de créer le plus de vibrations possible. Je devrais plutôt chercher à réussir à produire une seule vibration à volonté. Le visage solennel, Linley maniait son épée en adamantine tout en réfléchissant sur la meilleure manière de continuer son entraînement.

Soudain…

L’épée d’adamantine sembla déchirer l’air tandis qu’elle descendait vers le lac.

Étrangement, pas une seule vague n’était visible à la surface du lac. Mais soudainement, tout le lac se mit à émettre un étrange son de gargouillis… et, comme s’il avait été soulevé par un géant, toute la surface du lac s’éleva soudainement, formant un mur d’eau d’un mètre de haut.

– J’ai encore réussi pour cette fois.

En réalité, Linley n’était pas trop excité. Il y arrivait parfois et il échouait à d’autres, lorsqu’il s’entraînait dans les « Profondes Vérités de la Terre ». Son plus gros problème était qu’il n’arrivait pas à reproduire cette technique avec régularité.

– Grand frère Linley, à table. Leena riait tout en l’appelant depuis le bord du lac.

– Papy Zassler, à table ! Arrête de t’entraîner ! Rebecca l’appela depuis l’extérieur de sa chambre en bois.

D’un mouvement de sa main, Linley envoya l’épée d’adamantine dans les airs. Lorsqu’elle retomba, elle atterrit parfaitement dans son fourreau. Maintenant que Linley maîtrisait totalement le niveau ‘impose’, le poids de son arme lourde ne le gênait aucunement.

Sur l’herbe, une table rectangulaire avait été préparée.

Linley, Zassler, Rebecca et Leena étaient assis autour de la table.

– Linley, quel est le type d’entraînement que tu fais ? J’ai vu la méthode bizarre d’entraînement que tu suis. Je n’avais encore jamais vu un guerrier s’entraîner de cette manière auparavant, dit Zassler avec curiosité.

Celui-ci avait une étendue très vaste de connaissances, cependant, il ne connaissait pas grand-chose des méthodes d’entraînement des guerriers.

En réalité, la chose la plus importante pour les experts au summum du neuvième rang était d’améliorer leur niveau de compréhension afin d’atteindre le niveau Saint. Et pour les combattants de niveau Saint, ils devaient de même comprendre les différentes Lois des cieux et de la terre avant de pouvoir espérer atteindre le niveau Divin.

– Je m’entraîne pour améliorer ma compréhension des Lois de la Terre. C’est similaire à ce que font les mages pour essayer d’améliorer leur propre compréhension de la nature de l’essence élémentaire, dit nonchalamment Linley.

Zassler comprit immédiatement.

En tant que Grand Mage du neuvième rang, Zassler s’enveloppait souvent lui-même de l’aura funeste du Royaume des Mort-Vivants afin d’essayer de comprendre plus amplement les Lois de la Mort.

– Zassler, nous avons tué Lampson et ses hommes. Penses-tu que l’Église de Lumière sera capable de ravaler leur rage ? Linley avait encore quelques inquiétudes.

Zassler sourit avec confiance.

– Ne t’inquiète pas. L’Empire O’Brien et l’Église de Lumière sont très éloignés. Même s’ils utilisaient des créatures magiques volantes pour envoyer leurs messages, il leur faudrait au minimum dix jours, voire quinze jours. Et s’ils envoyaient ensuite des experts ici, il leur faudrait à eux aussi un certain temps avant d’arriver.

– Mais si des combattants de niveau Saint étaient envoyés ici, ils pourraient arriver extrêmement vite, dit solennellement Linley.

À présent qu’ils avaient tué tant d’hommes de l’Église, il était possible que l’Église décide d’envoyer des combattants de niveau Saint pour s’occuper d’eux.

– Haha, ne t’inquiète pas. Ils n’oseraient pas envoyer des experts de niveau Saint. Réfléchis. À ton avis, pourquoi n’ont-ils envoyé personne de niveau Saint pour me capturer mais seulement des combattants du neuvième rang ? Zassler se mit à rire bruyamment.

Linley était aussi curieux de connaître la raison.

Si un combattant de niveau Saint avait été envoyé, capturer Zassler aurait été facile.

– Linley, ce que tu dois comprendre, c’est que l’Empire O’Brien est gardé par le Dieu de la Guerre. Il y a longtemps, celui-ci a décrété que les combattants de niveau Saint des autres nations n’étaient pas autorisés à agir impunément à l’intérieur des frontières de son empire. S’ils venaient pour le plaisir, ce ne serait pas un problème, mais s’ils venaient et étaient découverts agissant violemment, les répercussions seraient sévères.

Zassler rit froidement.

– Même si l’Église de Lumière avait dix fois plus de courage, ils n’oseraient quand même pas aller à l’encontre de cet édit du Dieu de la Guerre.

Le prestige du Dieu de la Guerre n’était pas quelque chose qui pouvait être ignoré aussi facilement.

– Pas nécessairement.

Linley secoua la tête.

– Ne viens-tu pas de dire « s’ils étaient découverts agissant violemment » ? Mais que se passerait-t-il s’ils ne sont pas découverts ? Rappelle-toi que la ville préfectorale de Cerre n’a pas d’expert et que le Dieu de la Guerre est très loin, dans la capitale impériale. Si un combattant de niveau Saint apparaissait soudainement dans la ville, il ne le saurait pas nécessairement.

Zassler fut momentanément sans mots.

– L’Église de Lumière ne serait pas folle à ce point, non ? Zassler était légèrement incertain maintenant.

– Difficile à dire. Nous avons, après tout, tué six combattants du neuvième rang en un souffle cette fois. Et lorsqu’ils essayaient de te capturer, tu as tué plusieurs des leurs aussi. Ils ne vont pas abandonner sans se battre, dit solennellement Linley.

Zassler considéra la situation quelque temps avant de rire.

– C’est bon. Bien que la ville préfectorale de Cerre n’ait pas de combattant Saint, la ville de Basil en a un. McKenzie. Si un combattant de niveau Saint était envoyé par l’église pour s’occuper de nous, celui-ci le remarquerait forcément. Il ne laisserait pas les forces de l’Église de Lumière agir de manière aussi libre dans son territoire. À ce moment, si deux combattants de niveau Saint commençaient à se battre, alors le Dieu de la Guerre le découvrirait forcément.

– En effet. Linley se mit à rire aussi, rassuré.

S’il était capable d’inciter l’Église de Lumière à se battre contre l’Empire O’Brien, cette dernière se retrouverait à devoir faire face à un contrecoup plus important que ce qu’ils seraient capables de supporter.

– Linley, lorsque j’étais sous escorte, avec Lampson et son groupe, des personnes de l’Église, qui sont secrètement en place dans la région, sont venus les accueillir. Je me rappelle de l’un d’entre eux, un vieil homme nommé « Perry », qui était responsable des affaires de l’Église dans la province. D’après les conversations que j’avais entendues, il devrait habiter dans la capitale de Basil.

Zassler eut un rire sinistre.

– Puisque nous devons aller de toute façon à Basil, autant s’occuper de ce Perry en passant. Peut-être que nous découvrirons encore plus de secret de l’Église comme cela.

– Le gérant de leurs affaires pour la province administrative du Nord-Ouest ? Les yeux de Linley s’illuminèrent. Parfait. Allons-y demain.


Cet article comporte 21 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top