skip to Main Content
Menu

Chapitre 28 : Les Sœurs semblables à des Fleurs


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 8 CHAPITRE 28


    Le crépuscule. L’air était frais et clair.

Ruskin [Luo’so’jin] dirigeait ses deux subordonnés. Ils se déplaçaient à grande vitesse vers le manoir où Lampson et sa troupe s’étaient installés pour la nuit.

Je dois faire très attention au Seigneur Lampson. Un simple mot de sa part pourrait tous nous promouvoir. Ruskin se sentait cependant assez frustré. Il semble malheureusement que ce Seigneur Lampson soit extrêmement précautionneux. Il n’a pas laissé un seul des serviteurs entrer dans le manoir.

Tout en pensant à cela, Ruskin atteignit la porte de la résidence.

– Que se passe-t-il ? La porte n’est pas fermée ? Ruskin fronça les sourcils. Il savait que Lampson et son groupe étaient des personnes importantes. Ils n’auraient définitivement pas laissé la porte ouverte.

Il entra dans la cour intérieure. Il sentit que la cour était légèrement trop silencieuse.

– Messeigneurs, appela Ruskin.

Mais sa voix ne fit que renvoyer son propre écho, sans réponse.

– Vous deux, regardez autour. Je vais aller à l’étage et voir ce que je trouve. Ruskin avait un très mauvais pressentiment. Il se dirigea immédiatement vers le second étage et vers les pièces que Lampson et son groupe avaient occupées.

Toutes les pièces du deuxième étage étaient ouvertes. Aucune n’étaient fermées.

Après être entré dans la chambre de Lampson, Ruskin fronça immédiatement les sourcils. Le lit était défait. En plus de cela, il y avait un sac à dos en tête de lit.

– Ce n’est pas normal.

Ruskin entra immédiatement dans une autre chambre. De même, le lit n’avait pas été fait et le sac à dos était sur une table. Jusque-là, Ruskin n’avait pas vu de problèmes… mais il avait le sentiment que quelque chose n’était pas normal.

– Ni le Seigneur Lampson ni les hommes de sa troupe n’ont eu le temps de prendre leurs sacs à dos. Se pourrait-il qu’un évènement important soit arrivé qui les ait forcés à partir immédiatement ? Ruskin avait le front plissé.

– Monseigneur ! Un appel frénétique survint du rez-de-chaussée.

Le visage de Ruskin changea et il se précipita immédiatement dans le couloir de l’étage avant de bondir au-dessus du balcon pour atterrir dans la cour.

– Qu’y a-t-il ? Ruskin regarda ses deux subordonnés.

– Monseigneur, il y a des traces de sang ici. Les deux pointèrent l’un des murs.

Zassler avait pourtant ordonné à ses créatures de détruire toutes traces des défunts et quasiment tout, même les taches de sang, avaient été enlevées. Mais lorsque Haeru avait ouvert le crane de l’Exécuteur Spécial, du sang avait giclé partout. Et, malgré la méticulosité des créatures de Zassler, il y avait encore quelques traces qui n’avaient pas disparues.

– Des traces de sang ? Et les Seigneurs qui ont tous disparus ?

Les yeux fixés sur la cour silencieuse, Ruskin sentit comme si un énorme rocher était pressé contre sa poitrine.

– Un combat a eu lieu ici. Quant aux seigneurs, se pourrait-il qu’ils se soient lancés à la poursuite de quelqu’un ?

Ruskin savait à quel point les six seigneurs étaient extraordinairement puissants. Il lui semblait impossible de croire que quelqu’un ait pu tuer les six.

Ruskin ordonna alors à ses deux subordonnés,

– Vous deux, retournez immédiatement à la capitale provinciale de Basil. Reportez-leur ce que nous avons découvert ici.

– Bien !

Mais, avant même que les deux subordonnés ne soient arrivés à Basil, le groupe de Linley avait déjà retrouvé la seconde troupe de personnes de l’église.

– C’est eux ? Linley, Bébé, Zassler et Haeru étaient cachés au milieu de hautes herbes, le long de la route.

Zassler regarda les quatre chevaliers qui entouraient un chariot. Après avoir hoché la tête, il dit,

– En effet. C’est eux. Les deux filles doivent se trouver à l’intérieur.

– A l’intérieur du chariot ?

Linley fronça les sourcils puis regarda Bébé.

– Bébé, je m’attends à ce que le chariot ait plus que les deux filles. Il devrait aussi y avoir des gardes à l’intérieur. Comme tu es physiquement plus petit, ta tâche sera d’entrer dans le chariot le plus rapidement possible et de tuer ces gardes.

Zassler hocha la tête.

– Cette troupe devrait avoir six personnes. Il doit donc y en avoir deux autres à l’intérieur.

Tu as entendu Bébé ? Tue les deux hommes à l’intérieur. Linley se mit à rire tout en ébouriffant la tête de Bébé.

Bébé bondit sur l’épaule de Linley avant de lever sa tête avec fierté tandis qu’il couinait à Linley,

Boss. Est-ce que je t’ai jamais, moi Bébé, laissé tomber ?

Linley eut un petit rire.

Faisons cela, se dit Linley pour lui-même.

Bébé devint immédiatement concentré tandis qu’il se mettait à observer le chariot avec ses petits yeux. Quelques instants plus tard, il se mit à avancer silencieusement dans l’herbe pour s’approcher du chariot…

A l’intérieur du chariot se trouvaient deux belles sœurs jumelles identiques, aux cheveux de jade. Leurs yeux étaient légèrement rouges et gonflés, et elles fixaient avec haine les deux hommes qui leur faisaient face.

– Espèces de salauds… L’une des deux qui avait les yeux légèrement plus rouges, les maudit à voix basse.

Les deux hommes ne firent que leur sourire en retour. Ils ne semblaient pas être gênés par leurs insultes.

– Rebecca [Li’be’ka], arrête de les insulter. Les insulter n’est qu’une perte d’énergie. Et de penser que nous avons toujours cru en l’Eglise de Lumière durant toutes ces années et prié que le Seigneur nous apporte le bonheur. Qui aurait cru qu’ils seraient si vils. Les yeux de l’autre fille étaient aussi remplis de haine.

– Grande sœur. Rebecca prit la main de sa sœur et la serra très fort.

Rebecca et Leena [Li’na] venaient de l’un des 48 Duchés Chaotiques. Elles avaient suivi la foi de leur père dans l’Eglise de Lumière. Mais qui aurait cru que ceux-là tueraient leurs parents et les enlèveraient.

Avec leurs parents qui étaient morts, Rebecca et Leena étaient maintenant sans famille.

Et même leur futur était devenu cendre maintenant. Elles ne pouvaient pas voir une seule trace d’espoir.

– Père. Mère. Rebecca et Leena se mirent à trembler tout en repensant à leurs parents. Durant toutes ces années, leurs parents les avaient protégées, que ce soit de la misère ou de la guerre qu’il y avait dans les Terres Chaotiques.

Mais cette fois…

– Leena. Prends ta petite sœur et fuis. Leur père avait retenu un combattant du septième rang avec ses dernières forces. Malgré sa capacité de guerrier du cinquième rang seulement, il avait réussi à les retenir quelques secondes de plus.

Mais malheureusement, les forces de l’Eglise de Lumière avaient été trop fortes.

Dieu, je t’en prie, sauve-nous, criait Leena dans son cœur. Pour que tu nous sauves et nous donnes la chance de nous venger, je suis prête à tout te sacrifier, même mon âme.

Elle avait vu ses parents mourir. Elle voulait se venger.

Malheureusement, Dieu était bien trop loin d’eux. Comment aurait-il pu entendre le désir de deux âmes ordinaires ?

*Slash.* Soudain, un étrange son résonna dans l’air silencieux.

Leena et Rebecca se tournèrent toutes les deux avec surprise. Elles entre-aperçurent seulement une ombre nombre.

*Slash !*

Le bruit retentit une seconde fois, et du sang éclaboussa partout.

Les deux sœurs fixèrent la scène, choquées.

Les têtes des deux hommes qui les gardaient s’affalèrent soudainement. La moitié de leur nuque avait disparu. Ils venaient incontestablement de mourir.

– Qui était-ce ? Les deux jumelles contemplaient encore la scène avec choc, puis elles se reprirent et se réjouirent immédiatement. Quelqu’un venait de les secourir. Elles regardèrent dans toutes les directions, mais elles ne trouvèrent pas leur sauveur.

*Couic couic.* Un petit bruit résonna entre leurs jambes.

Rebecca et Leena baissèrent la tête, et découvrirent une adorable petite souris noire qui se tenait, le museau fièrement levé, de manière arrogante. D’une façon très humaine, la souris utilisa ses griffes acérées pour caresser ses moustaches.

– Un rat ? Rebecca et Leena étaient toutes deux complètement confuses maintenant.

Bébé s’énerva immédiatement, et il sauta rapidement en l’air tout en secouant sauvagement ses petites pattes. Il se transforma soudainement en une ombre noire, ne laissant derrière lui qu’une traînée de lumière, semblable à celle qu’elles venaient d’observer.

– C’était le rat ? Rebecca et Leena commençaient à comprendre.

Bébé n’avait fait aucun bruit en tuant ces deux gardes. A l’extérieur, les roues du chariot continuaient de grincer en roulant sur la route. Les quatre chevaliers n’avaient absolument rien remarqué.

– Ah !

Soudain, un cri misérable résonna à l’extérieur.

– Roaaaaar ! Le rugissement furieux d’une créature.

Les sœurs se regardèrent, puis poussèrent immédiatement les portes du chariot. Le conducteur du chariot s’était déjà écroulé, son sang frais tachant le chariot.

Rebecca et Leena se tournèrent rapidement vers les quatre chevaliers.

Mais tout ce qu’elles virent…

Fut quatre éclairs de lumières violettes. Les trois chevaliers n’eurent même pas la chance de réagir avant que leurs têtes ne s’envolent, tandis que le guerrier vêtu d’une armure noire, Linley, atterrissait avec grâce devant le chariot, son épée lourde d’adamantine sur le dos.

– Salut. Vous voilà libérées, dit Linley avec un sourire.

A la vue de ce puissant jeune homme, les jumelles furent quelque peu stupéfaites. À leurs yeux, ces chevaliers étaient extrêmement puissants. Mais il semblerait que face à ce jeune, ces chevaliers avaient été absolument incapables de résister, ne serait-ce qu’un instant.

– Rebecca et Leena. Salut. Une ancienne voix résonna. Ce n’est qu’à ce moment-là que Zassler se leva d’au milieu de la prairie.

Lorsqu’elles virent le corps osseux et décrépi de Zassler, ainsi que ses sourcils blancs extrêmement longs, les jumelles s’écrièrent avec excitation,

– Papy Zassler !

Elles avaient voyagé avec Zassler pendant un certain temps sous une garde commune, et ils se connaissaient donc.

– Papy Zassler, qui est ce seigneur ? Rebecca et Leena regardaient vers Linley avec curiosité. Soudain, les deux sœurs remarquèrent une énorme panthère noire qui s’approchait d’elles. Les yeux froids et étranges de la panthère les effrayèrent toutes deux.

– N’ayez pas peur. Haeru, arrête de leur faire peur, aboya Linley.

– Arooo. Haeru lui répondit à voix calme, puis baissa la tête et s’éloigna sur le côté, n’osant plus effrayer les jumelles.

– Rebecca, Leena, voici le Seigneur Linley. Il n’est pas plus faible que moi, gloussa Zassler.

– Vraiment ? Rebecca et Leena fixèrent Linley avec choc.

Ce n’était pas qu’elles ne croyaient pas que Linley était puissant ; c’était qu’elles avaient vu, lorsque Zassler avait été escorté, à quel point l’Église de Lumière tenait à lui. Ses geôliers comptaient même un Cardinal parmi eux. Zassler s’était même vanté devant les sœurs de sa puissance. Il avait dit qu’il était capable de détruire une armée d’un million d’hommes. Ce n’était que parce qu’il avait été encerclé et attaqué par plus de dix combattants du neuvième rang qu’il avait été finalement capturé.

– Papy Zassler. C’est cette adorable souris qui nous a sauvées. Rebecca et Leena tournèrent immédiatement leur tête pour regarder Bébé.

Celui-ci se tenait sur le haut du chariot. Il leur sourit, puis en un clin d’œil, il réapparut sur l’épaule de Linley.

– Vous parlez de Bébé ? C’est une créature magique que Linley a apprivoisée, s’esclaffa Zassler en leur présentant Bébé. Puis il regarda Linley.

– Linley, laisse-moi te les présenter. La plus jeune sœur est Rebecca, c’est celle qui a des yeux un peu plus grands. Et voici l’aînée, Leena.

Linley sourit, puis hocha la tête.

– Zassler, devrions-nous renvoyer ces deux filles, ou … ?

Selon l’avis de Linley, ces deux filles ne leur étaient d’aucune utilité. Après tout, quelle que soit la pureté de leurs âmes, cela ne signifiait pas qu’elles étaient très puissantes.

– Papy Zassler, nous n’avons nulle part où aller. L’aînée, Leena, devint immédiatement frénétique. Suppliante, elle dit,

– Papy Zassler, laisse-nous venir avec vous. Nous savons que vous avez tué des personnes de l’Église de Lumière. Nous voulons aussi venger nos parents.

– Papy Zassler, je t’en supplie. Rebecca l’implora à son tour.

Zassler avait eu l’intention de prendre les sœurs avec lui depuis le début, afin de les initier à la magie noire de la Nécromancie. Mais il devait préalablement obtenir aussi l’accord de Linley.

– Linley, prenons les juste avec nous. Leena et Rebecca savent toutes les deux cuisiner. Nous ne pouvons pas nous contenter de manger de la viande rôtie tout le temps, non ? Lui demanda en riant Zassler.

A ces mots, Rebecca et Leena s’écrièrent tout de suite,

– Nous pouvons faire n’importe quoi. Nous pouvons laver vos vêtements, cuisiner, nettoyer.

Les deux jeunes filles savaient qu’avec leur beauté et personne sur qui compter, elles se retrouveraient rapidement dans une situation désastreuse. En voyant à quel point Zassler semblait accorder de l’importance à l’opinion de Linley, elles comprirent que Linley était indiscutablement un expert aussi. Cela leur donnerait une encore meilleure chance d’obtenir leur vengeance.

Linley regarda les deux sœurs. Face à leurs regards suppliants, il acquiesça,

– D’accord.

Les yeux de Rebecca et Leena s’emplirent instantanément d’une lumière radieuse et ravie.

– Allons-y. Nous rentrons, ordonna Linley.

Le groupe de Linley retourna de nouveau dans la vallée, mais cette fois avec l’ajout des deux sœurs. Les quatre d’entre eux partageaient un point en commun : Ils étaient remplis de haine à l’égard de l’Église de Lumière !


Cet article comporte 28 commentaires
    1. Je fais partie du service qui s’occupe de la gestion de l’énergie d’un gros groupe industriel (gestion de leur contrat de raccordement, réservation des capacités Elec/gaz à l’avance, etc).
      (globalement je fais partie du groupe qui fait en sorte qu’ils aient de la lumière quand ils appuient sur l’interrupteur dans l’usine ^^)

    1. Un peu à la bourre, mais on a bien vu passer ton don ! ^^ Merci à toi, on l’a ajouté à la queue. Même si on est pas vraiment régulier dans nos sorties, ton don n’est pas oublié !! 🙂

  1. Quel héro ce Ley’
    En tout cas, merci pour le chap les amis ^^
    En vrai ils sont graves chauds vos tests anti-robots… Depuis quand je suis sensé connaître la réponse sans calculatrice à  » … x six = quarante deux « , ça fait trop longtemps depuis mes derniers calculs mentaux. En plus y a un méchant message quand tu te trompes :/

    1. Haha ! Oui, c’est Zareik qui s’était amusé à mettre ça en place à la création du site ! ^^
      (moi aussi, ça me fait réviser les tables de multiplication de temps en temps !! Ou mon latin quand je tombe sur les chiffes bizarres….)

      1. Pff, vous devriez demander des racines carrées, ce serait bien plus marrant à faire de tête, ou utiliser des écritures tordue du style VX au lieu de V, ou IIII au lieu de IV.

  2. Aujourd’hui toi aussi fait une bonne action par jour!
    Option
    -1 tuer des membres de l’église de lumière
    -2 tuer des membres de l’église de lumière
    et -3 tuer des membres de l’église de lumière
    Quelle option vas tu choisir ? Moi je les choisis toutes personnellement! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top