skip to Main Content
Menu

Chapitre 14 : Tentatives d’assassinats répétées


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 8 CHAPITRE 14


– Très dangereux ? Linley se mit à rire. Dangereux comment, exactement ?

En voyant la réaction de Linley, Jenne ne put s’empêcher de secouer la tête désespérément.

– Extrêmement dangereux. Ma tante a actuellement le contrôle de la cité Cerre, et son autorité est comme celle du gouverneur de la ville en ce moment.

Jenne ajouta maladroitement,

– Grand frère Ley, je suis tellement désolée. Je ne t’ai rien dit de tout cela plus tôt. Il n’y a pas besoin que tu risques ta vie pour moi. Ça n’en vaut pas la peine.


– Haha…. Linley se mit à rire. Pas la peine ? Je n’ai rien d’autre à faire pour le moment. Vous escortez sur votre chemin est tout naturel. En ce qui concerne le danger ? J’ai une meilleure compréhension que vous de ce qui est ou non dangereux. Très bien, Jenne, rejoignons les autres et reposons-nous un peu.

– Grand frère Ley. Jenne regarda Linley, quelque peu stupéfiée.

– Retournons-y, dit Linley avec un léger sourire.

Jenne jeta un regard reconnaissant à Linley.

– Merci, grand frère Ley. Cependant je ne veux vraiment pas que tu risques ta vie pour moi, ajouta Jenne qui regardait solennellement Linley.

– Retourne dormir. Linley durcit volontairement son visage, « aboyant » sur elle.

– Oh. Comme un enfant grondé, Jenne acquiesça docilement, puis se retourna et sortit par la porte. En réalité, dans son cœur, Jenne se sentait très heureuse en ce moment même. Elle était après tout, une enfant de dix-huit ans. Savoir qu’elle était protégée par un tel jeune homme, la rendait bien évidemment heureuse.

Après être sortie, Jenne tourna brusquement la tête avant de sourire et de dire,

– Grand frère Ley, lorsque tu te donnes cet air sévère, tu as vraiment l’air sombre et effrayant. Puis comme un enfant espiègle, Jenne s’enfuit en bas, loin de la chambre de Linley.

La regardant s’en aller, Linley ne savait pas s’il devait en rire ou en pleurer.

Après une profonde inspiration, Linley se calma, puis revint à son lit, s’asseyant de nouveau en position de méditation. Peu importe où et quand, Linley se saisissait de chaque instant possible pour se former.

Linley ne pourrait jamais oublier sa vengeance pour ses parents.

Il ne pourrait jamais oublier la mort de Papy Doehring !

Il ne pourrait jamais oublier qu’en ce moment, son objectif était : détruire l’Eglise de Lumière entière, de la racine jusqu’aux tiges !

– Cela viendra un jour… la détermination de Linley était extrêmement ferme. A l’heure actuelle, il ne désirait ni autorité ni statut. Il voulait simplement se former en paix.

…..

Dans une autre résidence autonome face à l’hôtel, il y avait une pièce où une lampe était restée allumée toute la nuit. L’homme aux cheveux rouges était le seul assis dans cette pièce, avec six autres personnes debout autour de lui.

– Si nous parvenons à réussir cette tentative, tout le monde en bénéficiera. Mais si nous échouons….vous savez tous à quel point Madame Wade peut être cruelle, dit calmement l’homme qui dirigeait.

Le cœur des six hommes se remplit de peur.

Madame Wade, cruelle et vicieuse ? Lorsque le comte Wade était encore vivant, presque tout le monde dans la ville de Cerre savait que, bien que le comte Wade fût le gouverneur de la ville, c’était en réalité Madame Wade qui commandait.

Même le fils de Madame Wade avait toujours eu peur d’elle et la trouvait froide.

Malheureusement, son fils était mort maintenant.

Selon les règles, le successeur du comte Wade au poste de gouverneur aurait dû être son fils. Mais comment Madame Wade pouvait si facilement permettre aux deux frères et sœurs, qui avaient habité à la campagne, de prendre cette position ?

– Capitaine, ne vous inquiétez pas. Nous n’échouerons pas cette fois-ci. Bien que leur expert soit vraiment très puissant, il ne peut pas les protéger sans arrêt, déclara l’un des six hommes avec force et détermination.

Les autres hochèrent aussi la tête.

– Bien. Je me suis déjà arrangé pour soudoyer le propriétaire de cet hôtel. Au troisième étage de l’hôtel, il y a deux chambres qui sont en face de notre résidence. Lorsque le temps viendra, quatre d’entre vous iront jusqu’à ces deux chambres. Les deux autres viendront avec moi. Rappelez-vous, nous devons bouger le plus vite possible dès que l’on en a l’opportunité, mais notre cible principale est le garçon, rappela l’homme aux cheveux rouges.

Après tout, à l’heure actuelle, Keane était en première ligne pour la succession.

Jenne était une fille. Il serait beaucoup plus difficile pour elle de devenir le gouverneur de la ville.

– Quand le garçon sortira, nous nous déplacerons. Après l’avoir tué, si nous en avons la chance, nous pourrons tuer la fille aussi, dit froidement l’homme en charge. Très bien, allons-y. Peut-être que le garçon aura besoin de passer dans la salle de bain cette nuit. Cela nous permettra d’accomplir notre mission facilement.

– Oui, capitaine !

Obéissant aux ordres de l’homme aux cheveux de feu, quatre des six hommes quittèrent immédiatement la résidence avant de se diriger directement vers l’hôtel où Linley et les autres s’étaient arrêtés pour la nuit. Ils allèrent ensuite aux deux chambres du troisième étage qui avaient été préparées.

Une lune en croissant était dans le ciel ce soir-là, et le clair de lune jetait une lueur douce sur le monde.

Les archers que l’homme aux cheveux rouges avait amenés avec lui, étaient les archers d’élite de la ville de Cerre. Ils étaient capables de tirer facilement sur un faible garçon non préparé à une distance de cinquante ou soixante mètres.

– Capitaine, que devons-nous faire ? demandèrent les deux autres hommes, debout à côté de l’homme.

L’homme aux cheveux rouges dit calmement,

– Votre mission est…. si ces quatre-là n’ont pas la chance de tuer le garçon, habillez-vous comme les serviteurs de l’hôtel et amenez-leur le petit déjeuner. Dès que vous vous approchez du garçon, tuez-le immédiatement en un seul coup.

– Capitaine ! Les deux hommes devinrent tout de suite fébriles.

Leur ordonner de s’habiller comme des serviteurs de l’hôtel pour aller assassiner le garçon ? Mais le puissant combattant avec sa panthère noire était là. Même s’ils réussissaient, seraient-ils capables de survivre ?

– Hmph

L’homme en charge les regarda froidement.

– Vous deux n’avaient pas d’autres options. Lorsque vous êtes tous les huit venus avec moi, vos familles ont été prises en otage par Madame Wade. Si la mission échoue, non seulement vous serez condamnés, mais vos familles seront finies aussi. Mais si vous réussissez, même si vous mourrez, vos familles seront bien traitées.

Le visage des deux hommes devint blanc.

– Vous deux, vous devez savoir quel type de personne est Madame Wade, et quel type de personne je suis, dit sans pitié l’homme aux cheveux de feu.

Bien que l’homme aux cheveux rouges soit leur capitaine, en réalité, il n’était rien de plus que le chien fidèle de Madame Wade. Il était impitoyable quand il tuait des gens.

– Mais bien sûr, si les quatre autres réussissent, alors il n’y aura pas besoin pour vous de risquer vos vies, dit calmement l’homme. En ce moment, vous devriez être en train de prier tous les deux. Priez pour que le dieu de la guerre vous bénisse.

Les deux archers étaient silencieux.

Ils étaient les « soi-disant » soldats d’élite de l’armée. Mais comment de petites personnes comme eux pouvaient rivaliser avec Madame Wade ? Et puis, en plus, l’homme aux cheveux rouges gardait un œil sur eux.

…..

A ce moment-là, il y avait quatre archers stationnés au troisième étage de l’hôtel. Chacun d’entre eux attendait en embuscade dans des chambres séparées. Dans chaque chambre, l’un se reposait, pendant que l’autre observait ce qu’il se passait. Ils devaient rester au top de leur condition, et une fois Keane sortit, ils réveilleraient immédiatement l’autre.

La nuit passa lentement.

Cette nuit-là, Keane ne sortit pas une seule fois de sa chambre. Le ciel commença à s’éclaircir, et l’air frais du matin rafraîchit considérablement les esprits des quatre archers.

*Grincement*

La porte s’ouvrit.

– Il va sortir. Les archers qui regardaient ce qui se passait réveillèrent leurs partenaires.

Les quatre archers présents dans les deux chambres, sentirent les battements de leur cœur s’accélérer. Chacun d’entre eux regarda discrètement par la fenêtre en direction de la résidence de Jenne et Keane.

– C’est la fille. Ne soyez pas impatient. Attendez. Les archers attendirent patiemment.

……

Poussant la porte ouverte, le visage de Jenne était orné d’un sourire. Le fait de savoir que Linley ne les laisserait pas et continuerait à les protéger la rendait vraiment très heureuse, et cela, même si elle savait que le chemin à parcourir était encore périlleux.

– Ah. Quel air bien frais. Jenne ferma les yeux, prenant une profonde inspiration de l’air frais du matin.

Puis, Jenne se mit à marcher en direction de la chambre de son frère cadet. D’une voix claire, elle appela :

– Keane, il est temps de sortir du lit. Ne sois pas paresseux. Tout en parlant, Jenne frappa à la porte.

En entendant la voix de Jenne, Linley ouvrit les yeux, terminant son entraînement. Quant à Haeru, la Panthère Ténébreuse de Linley qui dormait au pied du lit de Linley, elle ne prit même pas la peine d’ouvrir les yeux.

…..

Encore vêtu de son pyjama, Keane ouvrit sa porte. Frottant ses yeux, encore somnolant, il murmura :

– Sœurette, pourquoi devons-nous nous lever aussi tôt ? Je ne suis pas encore réveillé. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une bonne nuit de sommeil.

A ce moment, les yeux des archers postés au troisième étage, s’illuminèrent.

– Cible verrouillée.

Les quatre archers encochèrent simultanément leurs arcs, se préparant à tirer.

……

– Jeune miss, jeune maître. Vous deux, vous vous levez bien tôt. Le vieux serviteur Lambert, poussa aussi sa porte.

– Bonjour Papy Lambert, dit chaleureusement Jenne.

Keane bouda, frottant toujours ses yeux.

– Papy Lambert, je ne me suis pas levé tôt, c’est grande sœur qui m’a réveillé.

Pile à ce moment-là.

– Feu !

De l’une des chambres du troisième étage, un archer laissa échapper l’ordre d’une voix claire. Simultanément, deux des archers se levèrent, leurs arcs apparaissant au niveau de la fenêtre.

*Swich !* *Swich !*

Deux flèches acérées furent tirées en même temps. Au même moment, les deux archers de l’autre chambre tirèrent aussi leurs flèches.

*Swich !* *Swich !*

Deux flèches devant, deux flèches derrière. En un clin d’œil, elles traversèrent l’air, arrivant directement en face de Jenne. Deux des flèches lui étaient destinées, tandis que les autres avaient pour but Keane.

A ce moment-là… Linley était encore dans sa chambre. Le vieux serviteur, Lambert, était à plus de dix mètres des deux frères et sœurs. Compte tenu de sa vitesse, il n’avait aucun moyen de réussir à bloquer les flèches à temps.

– Jeune miss ! Lambert ne put que crier en guise d’alarme.

Jenne et Keane sentirent venir le danger en même temps et tournèrent la tête pour regarder. Mais tout ce que virent les deux frères et sœurs, comme au ralenti, étaient que les flèches étaient de plus en plus proches d’eux.

Les flèches métalliques découpèrent l’air en produisant un sifflement sonore de perce-oreille.

* Clang ! Clang ! Clang ! Clang ! *

Quatre sons de suite.

…..

Jenne et Keane se tenaient debout, figés sur place sous le choc. A côté d’eux, Lambert était aussi raide qu’effrayé. Avec un bruit de grincement, la porte de Linley s’ouvrit.

Linley quitta sa chambre.

Bébé, ils sont tout à toi.

Bébé était juste en face de Jenne et Keane. Juste avant, en un clin d’œil, Bébé avait facilement bloqué les quatre flèches qui arrivaient.

Après la tentative d’embuscade d’hier, Linley avait prévu que cette bande d’assassin réessayerait à nouveau aujourd’hui. Du coup, il avait demandé à Bébé de monter la garde toute la nuit à l’extérieur, au cas où.

Compte tenu de la petite taille de Bébé, ni Jenne ni Keane n’avaient pu le remarquer, et encore moins les archers, une fois qu’il s’était caché au milieu des herbes dans la cour.

*Swoosh*

Une cruelle ombre noire traversa l’air à toute vitesse. Une hauteur d’une dizaine de mètres n’était rien pour Bébé, qui sauta directement à travers les fenêtres ouvertes. Quand les archers qui venaient d’échouer dans leur attaque sournoise virent la petite Souris Fantôme noire, leurs cœurs tremblèrent et ils essayèrent immédiatement de fuir.

Mais avant même qu’il n’ait une chance de sortir de leur chambre, Bébé était entré.

Ses deux griffes étincelèrent à l’avant, et deux des archers s’effondrèrent immédiatement dans une mare de sang. Bébé fracassa alors le mur, et traversa le trou qu’il avait créé pour aller dans l’autre pièce.

Les deux archers restants fuirent précipitamment.

Tournant sur eux même, ils virent une silhouette floue noire voler vers eux. Aucun des deux ne put crier.

*Slash !* *Slash !*

Le son des deux griffes déchirant leur gorge put être entendu.

Bébé regarda dédaigneusement les deux cadavres sur le sol, puis se tourna et sortit immédiatement par la fenêtre pour revenir dans la cour. Du début à la fin, seulement quelques secondes s’étaient écoulées.

Bien joué, Bébé, loua Linley en riant.

Bébé leva joyeusement la tête. A ce moment, la Panthère Ténébreuse, Haeru, grogna de mécontentement,

Hmph, si j’y étais allé, j’aurais été encore plus rapide.

Bébé grogna en retour vers la panthère noire.

Linley ne voulait pas s’embêter à essayer d’apaiser la tension entre les deux. A la place, il se dirigea vers Jenne, Keane et Lambert, qui étaient encore sous le choc. Ils avaient échappé à la mort deux fois en deux jours. Bien que dans le passé, les deux frères et sœurs aient souvent été victimes d’intimidation, ils n’avaient jamais eu à subir un tel danger.

– Tout va bien maintenant, tout va bien.

Linley tapota légèrement l’épaule de Jenne. Avec un reniflement sonore, Jenne fondit en larmes, enserrant Linley dans ses bras. A côté d’elle, Keane commença aussi à pleurer, se précipitant en avant pour faire un câlin à Linley.

Linley n’eut pas d’autres choix que de consoler ces deux frères et sœurs.

Après qu’ils se soient calmés, Linley demanda à Lambert à proximité,

– Lambert, vous vous êtes déjà arrangé pour notre petit déjeuner, non ?

– Oui. Dans peu de temps, l’hôtel nous enverra probablement des gens avec notre petit déjeuner. Lambert regarda Linley avec beaucoup de gratitude.


Cet article comporte 17 commentaires
  1. je te hais, parler de déménagement rhaaa !!
    je viens de finir celui de mon frère, 3j, 800 km de fait, 35m3 de déplacer au 4éme sans ascenseur et escalier colimaçon rhaaa!!!!

    mais bon bon chapitre encore , merci

        1. Effectivement, c’est encore tout chaud alors !
          Moi j’en ai encore pour 3-4 visites le we prochain avant de me décider. Et après j’aurais le bonheur du déménagement début septembre ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top