skip to Main Content
Menu

Chapitre 19 : En retenant son souffle


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 7 CHAPITRE 19


        Linley partit silencieusement et retourna dans son propre manoir.

Lorsqu’il s’était précédemment approché de la résidence de Clayde, son visage avait été un masque de joie. La nouvelle qu’il venait de recevoir avait fait fondre ce visage. Ce qu’il venait d’apprendre allait rendre les choses bien plus difficiles pour lui maintenant.

– Linley. Quelle est ta décision ? Doehring Cowart apparut depuis l’Anneau Panlong.

Il y avait une certaine distance entre la demeure de Linley et celle de Clayde. Doehring Cowart n’avait donc pas peur que le Seigneur Mortefeuille ne le découvre.

– Moi ?

Linley serra ses poings.

– Endurer. Je ne peux qu’endurer et attendre.

Doehring Cowart acquiesça avec satisfaction. Il avait observé toutes les étapes de la croissance de Linley et son développement. L’Archimage ressentait une profonde affection pour Linley et le considérait comme son vrai petit-fils.

Il ne souhaitait pas que Linley agisse trop impulsivement.

– Linley. Ne t’inquiète pas. Tout en caressant sa barbe, Doehring Cowart dit avec confiance : Ce Mortefeuille ne laissait Clayde voyager avec eux que parce que ce n’était pas un inconvénient pour eux. Il ne restera définitivement pas très longtemps avec Clayde. Dans le passé, lorsque Clayde était encore le roi d’un royaume, son statut était déjà bien plus bas que celui de ce Mortefeuille. Quant au Clayde actuel… le Royaume de Fenlai a été détruit, faisant de lui quelqu’un d’encore moins important. De plus, d’après mes calculs, la nouvelle Capitale Sacrée que l’Église de Lumière sélectionnera ne sera très probablement pas la ville de Hess. C’est pourquoi tous ces faits me font dire que ce Seigneur Mortefeuille ne restera pas ici longtemps.

Linley acquiesça.

La précédente Capitale Sacrée, la ville de Fenlai, avait été totalement annihilée par l’armée de créatures magiques de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques. Il n’en restait plus que des ruines. L’Église de Lumière n’allait définitivement pas permettre qu’un tel événement se reproduise, et n’allait donc naturellement pas choisir une nouvelle Capitale Sacrée si proche de leurs nouvelles frontières.

Après tout, le « Roi » de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, Dylin, avait précédemment dit qu’il agrandirait son domaine jusqu’à ce qu’il domine la moitié de l’Union Sacrée. Pour l’instant, ils n’avaient conquis qu’un tiers du territoire total de l’Union Sacrée. S’il comptait réellement annihiler la moitié du territoire de l’Union, alors la ville de Hess tomberait aussi.

Heidens et les autres hauts gradés de l’Église de Lumière n’avaient définitivement pas confiance dans leur capacité à résister à ce Dylin qui était de niveau Divin.

Bien que l’Église de Lumière ait encore des ressources cachées qu’elle n’avait pas utilisées lors du premier affrontement à Fenlai ; une fois qu’elle les déploierait contre Dylin, cela reviendrait pour elle à utiliser la totalité des ressources qu’elle avait emmagasinées pendant dix millénaires en un seul combat.

Heidens n’oserait jamais agir de cette manière.

 J’ai juste à attendre. Linley prit une profonde inspiration pour se forcer à rester calme. Il savait au moins où Clayde se trouvait. Tant qu’il ne ferait pas d’erreurs, Clayde serait définitivement incapable de s’échapper.

.

Dans un restaurant situé à l’opposé du manoir de Shaq, dans le même restaurant que les deux serviteurs de Linley utilisaient pour leur surveillance.

Ce même jour.

Habillé d’un haut très ordinaire, sans manches, Linley avait les muscles de ses bras complètements visibles. Ces deux bras puissants et musclés couplés à l’épée lourde qui était dans son dos donnaient l’impression d’un homme extrêmement fort.

Un guerrier utilisant une épée lourde !

L’apparence actuelle de Linley était une apparence très commune. Les guerriers plaçaient l’entraînement physique en priorité et nombre d’entre eux avait donc de puissants corps. L’utilisation de l’épée lourde était aussi assez commune parmi les guerriers.

– Deux assiettes de viande grillée et deux bouteilles de Bullfighters, dit Linley d’une voix profonde.

– Sire, je vous en prie, attendez un moment, dit le serveur avec un sourire. À ce moment, un autre serveur arriva avec les deux bouteilles demandées. Le Bullfighter était une liqueur extrêmement forte particulièrement appréciée par les puissants guerriers.

Après avoir jeté un coup d’œil à l’épée lourde accrochée dans le dos de Linley, le serveur fut secrètement choqué.

– Ô mon dieu. Quelle longue et épaisse épée lourde et d’après sa coloration, elle a dû être forgée à partir de matériaux spéciaux. Elle doit peser au moins quelques centaines de kilos. Cette personne doit être un guerrier extrêmement puissant.

Dans ce restaurant, lorsque les serveurs s’ennuyaient, ils observaient en secret leurs différents clients. Après avoir fait ça depuis de nombreuses années, leurs yeux étaient entraînés et leurs déductions très souvent exactes. En voyant la facilité avec laquelle Linley se déplaçait avec son épée lourde, ils pouvaient immédiatement dire que Linley était un guerrier extrêmement puissant.

L’aîné des deux frères que Linley avait stationnés dans ce restaurant s’approcha à ce moment.

 Prends cette viande grillée et apporte-la à Bébé. Linley ne lui donna pas la chance de parler avant de lui donner cet ordre.

– Bien, monseigneur.

L’aîné des deux frères n’avait rien d’important à faire et il exécuta immédiatement les instructions de Linley.

Après cela, Linley resta silencieusement assis à boire sa liqueur.

Il buvait très lentement son vin. Une simple bouteille de liqueur était suffisante pour lui tenir deux ou trois heures. Il continuait juste de boire tout en gardant un œil sur le manoir de Clayde.

Cette nuit-là.

À l’étage supérieur du restaurant, un barde itinérant chantait des chansons et le bar était extrêmement bruyant. Plusieurs guerriers criaient et riaient ensemble.

À cause de la catastrophe, la ville de Hess était devenue plus vivante que ce qu’elle ne l’avait jamais été.

De nombreux guerriers étaient présents et tous étaient très énergiques. Ils commencèrent d’ailleurs à faire une compétition de bras de fer.

– Dix mille pièces d’or ! Le gagnant aura dix mille pièces d’or ! Criait à haute voix l’organisateur de la « compétition ».

Pour les nombreux guerriers qui avaient fui après le désastre, bien que cette somme ne soit pas une petite somme, elle n’était pas particulièrement importante non plus.

– Je vais vous joindre. Ces dix mille pièces sont à moi. Un guerrier de 2m20 avec une carrure de lutteur s’assit. Ses bras étaient définitivement plus épais que les jambes de la plupart des personnes présentes.

– Hrmph, je vais te tester.

Un homme aux cheveux roux avec une corpulence similaire à celle de Linley s’approcha et s’assit aussi. Les deux avancèrent immédiatement leur bras avant de se prendre la main. Immédiatement après, leurs bras se gonflèrent.

Les guerriers qui buvaient juste à côté, se mirent tous à crier furieusement des encouragements.

– Ce type de vie n’est pas mal. Linley savait qu’attendre que le Seigneur Mortefeuille parte serait long et ennuyant. Qui sait combien de temps Mortefeuille resterait ? Un jour ? Deux jours ? Dix ?

Linley se tourna pour regarder avec intérêt aussi.

– Ni l’un ni l’autre n’est faible. Ils sont tous deux au moins des guerriers du sixième rang. Linley hocha la tête intérieurement. Ces derniers temps, des experts pouvaient être vus partout dans les rues de la ville de Hess.

Les bras étaient bloqués ensembles. Les deux guerriers exerçaient une puissance de plus de cinq mille kilos chacun.

– Grrr ! Le guerrier brun, qui avait des bras plus gros que les jambes de la plupart des personnes, laissa soudainement échapper un grognement puissant et toutes les veines de son bras se mirent à ressortir. Tous les spectateurs avaient l’impression que ses veines étaient prêtes à exploser à n’importe quel moment.

Le visage de l’homme roux était devenu rouge et il ne semblait pas prêt d’abandonner non plus.

Les tables et les chaises du restaurant étaient faites d’acier et étaient extrêmement résistantes. Habituellement parlant, lorsque deux puissants guerriers étaient engagés dans un concours de bras de fer sur les tables, ils faisaient en sorte de contrôler avec attention leur force et la quantité de pouvoir qu’ils relâchaient. Le fait que la table se mette à trembler était un signe que les deux hommes étaient à leur limite.

– Haha, abandonne Harold [ha’luo’de] !

– Bon sang, Harold, essaye plus fort !

– Deuxième frère, ne perds pas devant moi !

Tous les guerriers qui buvaient autour d’eux criaient des encouragements pour les soutenir. Lentement, le grand homme avec les bras massifs, nommé Harold, commença à gagner un léger avantage, obligeant immédiatement le guerrier roux à résister désespérément.

– Haaaaaaaah !

Avec un cri puissant, Harold écrasa le bras de son opposant sur la table. Sous l’effort, il laissa même une empreinte du bras dans la table d’acier.

– Haha, j’ai gagné, cria fortement Harold.

– Put***. Deuxième frère, ferme-là. Laisse-moi essayer. Cet énorme idiot veut gagner dix mille pièces d’or ? Hmph. Un guerrier borgne roux s’approcha de la table.

Le restaurant était très animé et les guerriers énergiques hurlaient et criaient tandis qu’à l’étage supérieur, le barde chantait plus fort pour essayer de recevoir les quelques pièces d’or que le restaurant lui avait promis.

Bruyant.

Mais dans cet environnement animé, trois ou quatre personnes restaient silencieuses. Les guerriers autour d’eux faisaient attention à ne pas les déranger. Tous ces guerriers avaient une importante expérience et ils avaient un bon jugement. Ils savaient reconnaître ceux qu’ils pouvaient offenser et ceux qu’ils ne pouvaient absolument pas.

.

Le matin suivant, peu après que Linley se soit assis à la même place que le jour précédent dans le restaurant.

– Hrm ?

Linley vit soudainement un visage familier. Le Seigneur Mortefeuille.

Aussi maigre qu’un mendiant, le Seigneur Mortefeuille sortait du manoir de Clayde avec deux Ascètes pieds nus, habillés en guenilles.

– Il part ? Mais il n’y a que lui et deux Ascètes. Linley réfléchit pendant un moment. Il savait que de nombreux Ascètes étaient venus et que de nombreux experts étaient dans leurs rangs. Pour le moment, seuls trois étaient partis.

– Continuons à attendre. Linley prit une autre gorgée de sa liqueur. Il allait continuer à attendre.

Clayde, Shaq et les autres souhaitèrent au revoir au Seigneur Mortefeuille avant de le regarder partir.

– Royal père, il y a quelque chose que j’ai oublié de te dire. Shaq se frappa le front de la main. Royal père, Seigneur Linley a voyagé avec nous pendant un certain temps, mais il est parti il y a deux jours. Il comptait partir vers le nord.

– Linley !

En entendant ce nom, Clayde cria presque de surprise.

Ce Linley avait presque pris sa vie à deux occasions.

– Qu’est-ce qui ne va pas, royal père ? demanda Shaq. Selon lui, ce n’était pas quelque chose d’important. Après tout, le Royaume de Fenlai avait déjà été annihilé. Leur clan royal n’en avait plus que le nom. Cela aurait été surprenant que Linley continue d’être loyal envers eux.

– Il a voyagé avec toi. Sait-il que tu vis ici ? Demanda immédiatement Clayde.

– Oui. Il est même resté une nuit, répondit Shaq, confus.

Le cœur de Clayde se mit à se serrer.

– Linley est très certainement encore dans la ville. Clayde savait que Linley voulait absolument le tuer et qu’il n’abandonnerait pas comme ça.

– Pas besoin de s’inquiéter. Il y a encore un large groupe d’Ascètes qui vivent ici. Clayde se conforta lui-même.

– Mais lorsque les Ascètes partiront, il faudra que je parte aussi. Clayde prit sa décision. Ce n’est qu’en voyageant avec eux qu’il se sentirait en sécurité.

Clayde regarda attentivement dans toutes les directions.

Il avait même l’étrange sentiment que Linley le regardait justement d’un endroit non loin.

Un jour passa. Un second jour passa. Hormis le soir où il rentrait pour dormir chez lui, Linley passait tout son temps dans le restaurant. Une fois, une personne chercha à se battre avec lui mais lorsque Linley l’eut envoyé voler du fond du restaurant jusqu’à la devanture avec seulement un coup de pied, plus personne n’osa le déranger.

En un clin d’œil, six jours passèrent.

Durant ces six jours, hormis le Seigneur Mortefeuille et les deux Ascètes, aucun des autres n’était parti.

.

À l’intérieur du manoir de Clayde.

– Pourquoi êtes-vous tous si pressés de partir ? Clayde regardait les trois représentants des Ascètes qui étaient devant lui et essayait de les persuader.

Un vieil homme aux cheveux d’or dit calmement,

– Clayde, nous devons nous diriger vers la nouvelle Capitale Sacrée maintenant. Désolé pour le dérangement de ces derniers jours. Nous partons maintenant.

Les trois Ascètes ignoraient totalement les demandes de Clayde, tandis qu’ils se préparaient à partir immédiatement.

– Messeigneurs, vous vous dirigez vers la nouvelle Capitale Sacrée ? J’aimerai y aller aussi. Que dites-vous que je voyage avec vous ? dit immédiatement Clayde, tout en instruisant à son fils Shaq : Shaq, prépare quelques affaires. Nous partons immédiatement.

À ce moment, Clayde ne se sentait plus en sécurité du tout.

Avec seulement Kaiser à ses côtés, Clayde n’était pas du tout certain que cela suffise contre Linley et son anormal compagnon magique.

– Voyager à nos côtés ? Le vieil homme aux cheveux dorés fronça les sourcils.

En réalité, ils ne se préparaient pas du tout à voyager vers la Capitale Sacrée. Ils avaient une mission secrète à faire.

– C’est impossible. Nous avons des ordres stricts de l’Église, dit froidement l’homme aux cheveux d’or.

Les deux autres regardèrent froidement Clayde aussi.

– Si vous nous suivez secrètement, vous devez savoir quel sera le résultat. Après avoir parlé, les trois se tournèrent et partirent, laissant derrière eux un Clayde sidéré.

Clayde ne s’était pas attendu à ce que les Ascètes lui interdisent de voyager avec eux.

– Messeigneurs ! Clayde les poursuivit dans le hall principal, mais la cinquantaine d’Ascètes avait déjà quitté le manoir par la porte. Pas un seul d’entre eux ne se tourna pour le regarder.

Clayde considéra ce qu’il pouvait faire. Il n’osait pas les suivre. Bien que l’Église de Lumière apprenne à tout homme d’être bienveillant, lorsqu’elle décidait d’aller contre quelqu’un, elle ne montrait définitivement pas de pitié. Clayde n’avait maintenant plus aucune utilité particulière pour l’Église de Lumière. Ces Ascètes n’avaient définitivement pas peur de le tuer.

– Royal père. Shaq s’approcha tout en regardant son père.

Clayde fronça les sourcils. Il resta silencieux un moment avant de donner ses ordres.

– Partons par le portail arrière. Nous partons immédiatement. Oui, immédiatement. Le danger augmente à chaque minute de plus.


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top