skip to Main Content
Menu

Chapitre 15 : Le Clan des Guerriers Violetflame


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Edité par : MissX
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 7 CHAPITRE 15


      Une robe bleu-ciel et un bâton de magie dans la main.

C’était ainsi que Linley était habillé tandis qu’il marchait dans la rue.

Pour cette sortie, Bébé était resté derrière dans la petite demeure sur la route Keyan. Linley lui avait demandé de le prévenir immédiatement si Clayde apparaissait. Avec leur lien d’âme, quelle que soit la distance qui les séparait, ils étaient capables de sentir les pensées l’un de l’autre.

Aujourd’hui, Linley avait fait cette sortie pour le bien de son projet d’« épée lourde ».

– Hrm ? Linley remarqua une échoppe vendant des armes qui se trouvait à côté et entra immédiatement à l’intérieur.

Il n’y avait que deux clients potentiels à l’intérieur qui inspectait les différentes armes. Linley alla directement au comptoir et demanda calmement,

– Dans la ville de Hess, qui est le meilleur forgeron ?

Le clerc au comptoir regarda Linley. Après avoir réalisé qu’il était face à un mage, le vendeur dit immédiatement très courtoisement,

– Monseigneur mage, le maître forgeron de notre échoppe possède une très grande habileté, il n’y a pas d’arme qu’il ne puisse forger.

– Ma question était, dans la ville de Hess, qui est le meilleur forgeron ? Le visage de Linley était devenu froid. Si ton soi-disant maître forgeron est incapable de produire l’arme dont j’ai besoin, ne m’en veut pas lorsque je détruirai ton échoppe.

Le clerc de l’échoppe fut effrayé par les mots de Linley. Juste avant, il avait essayé de gagner un nouveau client mais maintenant, il n’osait plus faire de revendications irréfléchies.

– Monseigneur mage, le forgeron numéro un de la ville de Hess réside dans les quartiers ouest de la ville. Son nom est Maître Corby [Ke’er’bi] et son échoppe est très proche du Temple de Lumière de la ville.

– Corby ? Linley mémorisa le nom. Il se retourna immédiatement, prêt à ressortir.

– Mais, seigneur mage, dit le clerc d’une voix faible.

– Hrm ? Linley tourna la tête pour le regarder, curieux de savoir ce qu’il allait dire.

Le clerc dit respectueusement,

– Seigneur mage, si vous voulez un bon bâton magique, vous devriez aller dans une échoppe pour armes magiques. Ces armes sont toutes faites pour les guerriers. Aux yeux du clerc, c’était en effet très étrange qu’un mage veuille non seulement une arme, mais en veuille en plus une forgée par un maître forgeron.

L’arme des mages était leur bâton magique.

Et afin d’en créer un, il fallait avoir un haut niveau en alchimie.

Les lèvres de Linley s’incurvèrent en sourire et il quitta l’échoppe.

Une demi-heure plus tard, Linley arriva aux abords du Temple de Lumière. D’après ses investigations, l’Empereur Sacré et les autres combattants Saints de l’Église de Lumière n’étaient pas encore arrivés à Hess. De ce qu’il avait entendu dire, seul un Cardinal était déjà là, mais il habitait avec les soldats à la frontière pour pouvoir mieux assister le dirigeant du Royaume de Hess.

Quant à savoir où le groupe de combattants Saints de l’Église de Lumière était parti, personne ne le savait.

– J’espère vraiment que ce « Roi » de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques a tué quelques-uns de ces combattants Saints, se dit Linley pour lui-même. L’Empereur Sacré, Heidens, avait utilisé le Baptême Divin contre lui. Bien que Linley ne sache pas exactement à quoi cela était censé servir, il savait que le pouvoir divin avait essayé de fusionner avec son âme même.

Son âme.

C’était le noyau le plus important d’une personne. Linley était certain que Heidens n’avait pas voulu son bien.

– C’est l’échoppe de ce soi-disant forgeron numéro un de la ville de Hess ? Linley jeta un coup d’œil à l’échoppe de vente d’armes. Elle faisait une dizaine de mètres de long et des deux côtés de la porte se trouvait deux puissants guerriers engoncés dans deux magnifiques armures.

Cette échoppe semblait en effet impressionnante. Elle était clairement bien mieux que la précédente où était entré Linley, une trentaine de minutes plus tôt

Après être entré dans l’échoppe, Linley vit que la vendeuse était une magnifique jeune femme. Les yeux de celle-ci s’illuminèrent lorsqu’elle vit comment Linley était habillé et elle dit courtoisement,

– Monseigneur mage, quel type d’arme désirez-vous ? Venez avec moi. Nous avons toute sorte de très belles rapières.

Linley eut un petit rire de résignation.

Il semblait que cette femme pensait qu’il n’était rien de plus qu’un mage qui voulait une arme pour s’amuser.

– J’ai entendu que votre Maître Corby est ici ? Dit directement Linley à la femme.

La vendeuse hocha la tête.

– En effet. Maître Corby est à la tête des forgerons ici et il est définitivement le forgeron numéro un de la ville de Hess. À ma connaissance, il n’y a aucune arme que Maître Corby n’est pas capable de forger.

– Oh ? Demandez à Maître Corby de venir. J’aimerai qu’il me forge une arme, dit immédiatement Linley.

– Demander… demander à Maître Corby de venir ? La vendeuse eut un sourire mal à l’aise. Monseigneur mage, Maître Corby ne vient jamais rencontrer les clients. Si vous souhaitez le rencontrer, vous allez devoir aller le trouver vous-même. Et… si vous souhaitez Maître Corby, vous allez devoir dépenser un peu d’argent, sinon il ne vous rencontrera pas.

Linley se devait d’admettre que cet homme savait comment prendre des grands airs.

– Bien. Combien pour le rencontrer ? Demande directement Linley.

– Pas beaucoup. Cinquante pièces d’or, dit la vendeuse.

Cinquante pièces d’or n’était rien pour les membres des riches clans, mais ce prix était suffisant pour qu’un roturier ou un paysan puisse survivre un ou deux ans.

– Cinquante ? Linley sortit un sac d’or de ses vêtements. Le sac contenait une centaine de pièces d’or. Linley en récupéra cinquante et dit : Montre-moi le chemin. Linley ne portait habituellement qu’une centaine de pièces d’or sur lui, pour le reste, il avait, après tout, ses magycartes. S’il avait besoin de plus, il pouvait le retirer dans l’une des Banques Dorées.

– Oui, monseigneur mage. La vendeuse était extrêmement contente.

.

Cinq minutes plus tard, Linley, guidé par la vendeuse, arriva devant un bâtiment ordinaire. Le garde de la résidence était clairement familier avec la vendeuse et il les laissa immédiatement passer.

Lorsque Linley découvrit Maître Corby, celui-ci était incliné sur une chaise et prenait une gorgée de thé. Les cheveux de l’homme étaient totalement blancs mais ses muscles puissants qui ressortaient montraient clairement qu’il était aussi un puissant guerrier.

La plupart des forgerons étaient aussi d’extrêmement puissants guerriers.

– Maître Corby, ce seigneur mage souhaitait vous rencontrer, dit respectueusement la vendeuse.

Corby jeta un coup d’œil à Linley et se mit à rire.

– Jeune homme, mes frais sont très élevés. Si tu veux que je te forge une arme, elle te coûtera au moins dix mille pièces d’or.

Linley pouvait sentir le niveau de pouvoir approximatif de ce Maître Corby.

S’il n’était pas un guerrier du septième rang, c’est qu’il était probablement du huitième.

– Bien. Linley hocha la tête. Mais cette arme utilisera un matériau spécial. D’ailleurs, est-ce que les autres personnes peuvent partir ?

– Bien sûr. Maître Corby hocha la tête en direction de ses serviteurs et tous partirent.

Maître Corby regarda ensuite Linley avec curiosité.

– Jeune homme, quel est ce matériau spécial que tu amènes ?

– Adamantine, dit directement Linley.

Le Maître forgeron, qui avait été précédemment assis paresseusement dans sa chaise, bondit sur ses pieds comme s’il venait de recevoir un coup de tonnerre.

– Que viens-tu de dire ? Adamantine ? Est-ce que j’ai bien entendu ? L’Adamantine était un matériau qui n’apparaissait que dans les légendes. Même lui, Corby, qui avait été un forgeron toute sa vie, n’en avait jamais vu.

– En effet. Je compte utiliser de l’adamantine pour forger une arme. Êtes-vous capable de le faire ? Linley regarda Maître Corby dans l’expectative.

Le maître forgeron hésita un moment mais à la fin, il soupira et dit,

– Jeune homme, je n’ai en réalité pas la capacité de forger de l’adamantine. Après avoir entendu ces mots, Linley ne put s’empêcher de se sentir déçu.

– Jeune homme, peux…peux-tu me montrer l’adamantine ? Demanda Corby, d’une manière légèrement maladroite.

Linley pouvait comprendre le désir qu’un maître forgeron comme Corby avait de pouvoir voir de l’adamantine de ses propres yeux. Il sortit immédiatement le morceau d’adamantine de son sac et le tendit à Corby. Ce morceau de 450 kilos d’adamantine ne semblait pas lourd du tout pour Linley.

Cependant, lorsque Maître Corby, qui n’était absolument pas préparé, accepta le morceau d’adamantine, sa main ne put s’empêcher de descendre de plusieurs crans.

– C’est vraiment lourd. Maître Corby se reprit et le leva facilement de nouveau.

Mais à ce moment, il regardait Linley avec surprise. Pour que Linley ait été capable de soulever ce morceau d’adamantine si facilement, cela signifiait qu’il était au moins un guerrier du sixième rang.

– Adamantine. Après l’avoir vu, je suis satisfait. Corby regardait avec passion le morceau mais à la fin, il le retourna à Linley. En réalité, Corby ressentait une certaine pointe d’envie et de désir, mais il savait que si Linley lui avait nonchalamment passé, cela voulait dire que celui-ci avait totalement confiance en sa capacité de le reprendre.

Qui plus est, Corby savait aussi qu’il n’avait pas l’habileté nécessaire pour travailler le morceau d’adamantine et le forger en une arme.

– Maître Corby, connaissez-vous quelqu’un qui soit capable de forger de l’adamantine ? Demanda Linley.

Corby considéra la question un moment.

– De ce que je sais, l’Église de Lumière a plusieurs maîtres forgerons spécialisés. L’église a une longue histoire et doit donc posséder les techniques nécessaires pour la forger. Je suppose que les maîtres forgerons des Quatre Grands Empires et du Culte des Ombres sont aussi en possession de telles techniques.

Linley hocha la tête.

– Au revoir dans ce cas. Linley partit, quelque peu déçu.

Linley savait dès le départ que l’adamantine ne serait pas facilement fondue et forgée, et il s’était donc préparé mentalement. Après avoir quitté Corby, il se dirigea vers sa propre résidence. Mais au milieu de son trajet de retour, Linley entendit soudainement une voix familière.

– Troisième frère ?

Linley tourna immédiatement la tête pour regarder.

Yale, Reynolds et George le regardaient en retour avec stupéfaction.

– Boss Yale. Second frère. Quatrième frère. Linley accourut immédiatement, excité. Il ne s’était vraiment pas attendu à retrouver ses précieux frères de nouveau ici. Après avoir été invité par Yale, Linley décida de les suivre jusqu’aux quartiers du Conglomérat Dawson pour avoir un bon repas avec ses frères.

À l’intérieur d’un manoir très reculé.

Linley, Yale, Reynolds et George échangeaient joyeusement leurs histoires des récents événements.

– Tu cherches un maître forgeron ? Mm, je n’en connais pas non plus. Yale secoua la tête.

Reynolds demanda alors,

– Troisième frère, tu as dit adamantine ? Qu’est-ce que l’adamantine ?

Ni Reynolds, ni Yale, ni George n’avaient jamais entendu parler de l’adamantine.

L’adamantine était tout simplement trop rare et trop précieuse.

– Linley, nous avons à peine eu le temps de nous voir la dernière fois. Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai enfin l’opportunité d’avoir une bonne conversation avec un génie tel que toi. Monroe Dawson arriva depuis le hall en tenant son ventre et en gloussant. Hé, est-ce que tu viens juste de dire adamantine ?

Linley hocha la tête.

– Seigneur Directeur, j’ai réussi à récupérer de l’adamantine et je compte l’utiliser pour me forger une arme. Mais je n’ai pas encore été capable de trouver un forgeron capable de m’aider.

– Oh.

Qui était Monroe Dawson ? Comment pouvait-il ne pas savoir ce qu’était l’adamantine ?

– Tu viens de t’adresser à moi en disant « Directeur » ? Toi et Yale êtes comme des frères ! Appelle-moi juste Oncle et tu peux me tutoyer. Tu dis que tu as besoin d’un maître forgeron qui sache forger l’adamantine ? Il se trouve que j’en connais justement un.

Linley ne se sentit en réalité pas trop excité en entendant ça.

Parce que même si Monroe Dawson connaissait une personne, celle-ci n’était très probablement pas dans la ville de Hess.

– Oncle Monroe, qui est ce maître forgeron ? Demanda Linley.

Monroe Dawson eut un petit rire.

– Ce maître forgeron est connu sous le nom de Maître Vincente [Wei’lin’te], le patriarche du clan Hyde.

– Vincente ? Linley était curieux.

Soudain, il reprit,

– Oncle Monroe, à quel clan as-tu dis qu’il appartenait ?

– Le clan Hyde, répliqua Monroe Dawson avec un petit rire.

Linley avait totalement mémorisé le livre qu’il avait lu pendant son enfance, dans le manoir des Baruch. Le livre introduisait les Quatre Suprêmes Guerriers et l’une des informations concernait le nom des clans de ces grands guerriers. Le clan des Guerriers Violetflame… était le clan Hyde ! Cependant… il y avait plus d’un clan nommé « Hyde » et il était donc possible que ce clan Hyde ne soit pas nécessairement celui des Guerriers Violetflame.

– Leur nom te parle ? Haha. En effet. Le clan Hyde est comme ton clan Baruch. C’est l’un des clans des Guerriers Suprêmes. Le clan Hyde vivait dans une petite ville du Royaume de Hanmu. Après la catastrophe, ils ont fui ici, à Hess, dit Monroe Dawson avec un rire.

– Ils sont ici, dans la ville de Hess ? Linley était stupéfait.

– Et ils vivent juste à côté de mon manoir. Je les ai personnellement installés ici, continua Monroe Dawson.

Linley regardait Monroe avec stupéfaction. Il était abasourdi par la chance qu’il avait.

En réalité, Monroe Dawson connaissait plusieurs personnes qui étaient capables de fondre de l’adamantine et de la forger. Leur propre maître forgeron du Conglomérat Dawson en était évidemment aussi capable. Mais aucune des personnes auxquelles Monroe avait tout d’abord pensé ne vivaient actuellement dans la ville de Hess et c’est pourquoi, il n’avait mentionné que cette personne.


Cet article comporte 18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top