skip to Main Content
Menu

Chapitre 3 : Le Rassemblement au Village


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden et MissZareik


PANLONG – LIVRE 6 CHAPITRE 3


          Tard dans la nuit. Dans la chambre de Linley.

Le son des muscles et des os qui claquaient pouvait être entendu en continu. La peau même de Linley se gonflait, puis retombait. Des perles de sueurs s’égouttaient de chaque pore de son corps, mais son visage restait très calme et paisible.

À ce moment, Linley s’entraînait en suivant les techniques du Manuel Secret des Dragonbloods.

La première fois que Linley avait activé les dracocytes dans ses veines, il avait directement atteint le sixième rang de guerrier. Selon les archives contenues dans le Manuel Secret des Dragonbloods, la première fois qu’une personne s’entraînait était le moment où ses dracocytes seraient à leur plus haute densité, ce qui expliquait pourquoi son niveau avait si rapidement augmenté.

Plus l’on progressait sur la route de l’entraînement, plus le chemin était dur à parcourir.

Tout particulièrement lorsqu’une personne atteignait le neuvième rang ; si elle voulait franchir cette limite pour atteindre le niveau Saint, le temps nécessaire à cela était probablement plus important que le tout le temps passé jusque-là à s’entraîner.

– Pour l’instant, l’Église de Lumière m’accorde beaucoup d’importance. Avec mon statut de maître sculpteur, mon statut personnel a drastiquement augmenté. Mais mon propre pouvoir n’est toujours pas suffisant. Même s’ils sont très courtois envers moi, c’est principalement à cause de mon potentiel. Si je veux accomplir ma vengeance, mon pouvoir personnel n’est pas encore suffisant.

Linley savait très bien qu’il n’avait pour l’instant pas assez de puissance. Après tout, il ne pouvait pas se permettre de se transformer en Corps de Dragon à chaque fois qu’il voulait tuer quelqu’un.

À moins que la situation ne soit critique, Linley ne voulait pas utiliser les différentes formes de Guerrier Dragonblood. Car une fois que le fait qu’il puisse se transformer en Guerrier Dragonblood serait connu, cela deviendrait très dangereux pour lui. Après tout, la renommée des Guerriers Dragonblood était tout simplement trop grande.

Une fois qu’un Guerrier Dragonblood arrivait au niveau Saint, il serait définitivement un combattant au summum du niveau Saint.

– Boss, tu travailles trop dur. Allongé sur le lit, Bébé regardait Linley s’entraîner.

Mis à part Bébé, Doehring Cowart était aussi là et le regardait. Le vieillard pouvait clairement voir l’état mental dans lequel se trouvait Linley. Son père venait soudainement de mourir, et il venait de découvrir que sa mère n’était pas morte en couche, comme il l’avait toujours cru, mais qu’elle avait été enlevée. Ces deux nouvelles lui étaient soudainement tombées dessus.

Cette sorte de choc mental était bien plus violente que sa rupture avec Alice.

Le vieil homme pouvait sentir la haine infinie et les envies de meurtres qui tourbillonnaient dans le cœur de Linley. Il savait très bien que si Linley n’arrivait pas à trouver une échappatoire pour toute cette haine, il pourrait devenir un démon meurtrier.

– J’espère que Linley sera capable d’obtenir sa vengeance rapidement. Autrement, s’il reste dans cet état pendant trop longtemps, les changements de son cœur deviendront de plus en plus grands. Doehring Cowart commençait à s’inquiéter.

…….

Le matin suivant.

À l’intérieur du manoir des Baruch, de nombreux serviteurs préparaient toutes sortes de plats. Dès que Linley sortit de sa chambre, il les vit s’affairer avec ardeur.

– Linley, les personnes qui viendront aujourd’hui seront très probablement de très importantes personnes. Est-ce ainsi que tu comptes les recevoir ? Son mentor apparut à ses côtés.

Linley et Doehring Cowart avaient vu juste. Les personnes importantes de la ville de Fenlai et de l’Église de Lumière avaient rapidement eu vent du décès de son père. 80 à 90 % d’entre eux avaient décidé de venir rendre hommage au père de Linley, et naturellement, Linley se devait de les recevoir.

Les ingrédients que Linley avaient préparé pouvaient être considérés comme étant de bonne qualité, mais les compétences de ses cuisiniers étaient trop faibles. Il n’y avait que deux chefs cuisiniers dans tout le village de Wushan dont les compétences pouvaient être considérées comme adéquates.

– Tu as l’intention de laisser les deux chefs de ce petit village recevoir ces importantes personnes ? Rit le vieux sage.

– Laissons-les avoir un goût des plats locaux de mon village natal. C’est déjà suffisant. Après avoir dit cela, Linley s’en alla immédiatement prendre le petit déjeuner. Une fois terminé, il repartit s’agenouiller devant les tablettes spirituelles mémorielles, observant les rites funéraires. Vers sept heures du matin, des bruits de sabots purent se faire entendre à l’extérieur du manoir des Baruch.

Un carrosse extrêmement somptueux se gara devant le manoir.

– Troisième Frère ! Appela une voix familière.

Toujours agenouillé dans le hall principal, Linley tourna la tête et vit Yale, George, et Reynolds se précipiter à l’intérieur. Ayant subi deux chocs émotionnels importants, Linley était actuellement extrêmement déprimé. Mais en voyant les trois frères avec qui il avait grandi à l’Institut Ernst, un soupçon de sourire fit son apparition sur le visage de Linley.

En entrant dans le hall principal, Yale, George, et Reynolds s’agenouillèrent tous sur les tapis de prière au milieu de la pièce.

– Troisième frère, j’ai appris la nuit dernière le décès de ton père. Durant la nuit, j’ai prévenu Deuxième et Quatrième Frère pour qu’ils viennent avec moi. J’ai supposé qu’aujourd’hui, il y aurait de nombreux nobles présents, j’ai donc amené avec moi de nombreux chefs de Fenlai pour pouvoir les recevoir, dit Yale d’une douce voix.

– Merci. Linley pouvait imaginer à quel point ses trois frères avaient dû être occupés durant les dernières heures.

Recruter les chefs, préparer le transport de carrosse, venir ici. Il était très probable que Reynolds et George se soient précipités directement depuis l’Institut Ernst, avant de rencontrer Yale sur le chemin et d’arriver ici ensemble. Ils avaient voyagé de nuit.

– Troisième frère, je suis de tout cœur avec toi. George tapota gentiment Linley sur l’épaule.

Reynolds était aussi aux côtés de Linley.

– Linley. Quoi qu’il arrive, tu pourras toujours compter sur nous. Quoi qu’il arrive, ne te laisse pas aller. Reste fort.

Linley regarda Reynolds, un triste sourire sur le visage.

Linley sentit son cœur se réchauffer grandement en entendant Reynolds dire ses mots, lui qui était normalement le plus malicieux d’entre eux.

Quoi qu’il arrive, il aurait toujours ses trois frères.

– Merci à vous tous. Linley regarda ensuite Yale. Boss Yale, je voudrais te laisser la responsabilité de t’occuper de la réception de tous les nobles qui arrivent. Je n’ai aucune expérience dans ce domaine.

Yale acquiesça.

– Ne t’inquiète pas. J’ai amené avec moi un certain nombre de personnes. Ils sauront s’occuper correctement de ces personnes.

……

Le tranquille petit village de Wushan perdit tout sa tranquillité durant cette journée-là. Régulièrement, les villageois de Wushan se rassemblaient et discutaient des nobles qui venaient de passer.

– Le groupe de ce matin avait au moins quatre chevaux, et le carrosse était tellement grand et magnifique. Tous ces braves chevaliers, woaa… je n’avais encore jamais vu de troupe de chevaliers aussi magnifique, soupira un vieil homme avec admiration, tandis qu’il contemplait la troupe de chevaliers stationnée à l’extérieur du manoir des Baruch.

Les locaux hochèrent aussi la tête avec admiration.

Dans ce petit village ordinaire, il était rare qu’ils aient la chance de rencontrer des nobles aussi riches. La troupe de chevaliers que Linley avait amenée avec lui lorsqu’il était rentré, était déjà la source d’innombrables discussions parmi les villageois.

– Qu’est-ce que vous pensez les gars ? Est-ce que le jeune maître Linley est devenu un puissant noble ? Demanda une femme. Il y a deux jours, j’ai vu Linley mener cette puissante troupe de chevaliers lorsqu’il est revenu.

Le village de Wushan était empli de discussions et de spéculations.

Et puis, vers le milieu de la journée, aux alentours de onze heures… la terre se mit à trembler encore une fois. Tous les villageois purent ressentir ce bruit dense et ordonné des sabots qui galopaient.

Cette fois, le tremblement provoqué par les sabots était bien plus lourd que celui qu’avait provoqué la troupe de Yale.

Une unité montée extrêmement puissante, couverte d’armures brillantes, traversa le village. Derrière eux suivait deux somptueux carrosses qui étaient tirés par quatre magnifiques étalons. Les personnes conduisant ces carrosses étaient aussi de puissants guerriers.

Derrière ces deux carrosses, se trouvaient une série de calèches remplies de cadeaux, elles aussi sous l’escorte d’une unité de chevaliers.

Tous les citoyens de Wushan se tordirent le cou pour les regarder passer.

L’aura majestueuse du régiment d’élite des Chevaliers de l’Église de Lumière, chargeant à travers le village, donna à chacun des spectateurs l’impression qu’une montagne les écrasait. Tous les citoyens sentirent leur cœur trembler et leurs yeux se fermer sous l’éclat des sublimes carrosses.

– Quelle sorte de personne était-ce ? Les villageois étaient totalement surpris et choqués.

La procession des carrosses s’arrêta finalement devant l’entrée du manoir du clan Baruch.

À l’intérieur du manoir, de nombreuses personnes étaient prêtes à les accueillir et à mener les différents carrosses et chevaux à l’écurie.

– Les Seigneurs Cardinaux Guillermo et Lampson sont arrivés !

Cette voix forte et haut perchée résonna depuis l’intérieur du manoir, causant une importante agitation parmi les habitants de Wushan.

C’était deux Cardinaux !

Aux yeux des citoyens de l’Union Sacrée, les Cardinaux de l’Église de Lumière étaient tous des personnages quasiment sacrés. Dans leurs cœurs, les Cardinaux étaient tels des étoiles dans le ciel nocturne, magnifiques à observer, mais impossible à atteindre. Mais aujourd’hui, deux Cardinaux de l’Église de Lumière s’étaient déplacés jusqu’au village de Wushan.

*Cataclop !* *Cataclop !* *Cataclop !*

Des bruits de sabots se firent de nouveau entendre. Peu de temps après la troupe des Cardinaux, une autre troupe très similaire fit son apparition. Les carrosses semblaient encore plus luxueux et somptueux, avec de magnifiques domestiques, tous plus beaux les uns que les autres.

Le carrosse était doré et extrêmement extravagant.

Les puissants chevaliers exhibaient leurs talents, de premier ordre, d’équitation. Les sabots étaient si synchronisés qu’ils semblaient être pareil à un seul roulement de tambour, faisant trembler le cœur des résidents de Wushan.

Ces derniers étaient tous stupéfaits.

– Qui… qui sont ces gens ? De nombreux citoyens n’avaient jamais vu de troupe pareille de toute leur vie.

Lorsque cette nouvelle procession arriva devant le manoir du clan Baruch, la voix clama de nouveau de l’intérieur du manoir.

– Sa Majesté, le Roi Clayde de Fenlai, est arrivée !

– Sa Majesté le Roi !

Tous les habitants se regardèrent.

Pour les citoyens d’un royaume, le roi de celui-ci était semblable au soleil brillant dans les cieux, avec un pouvoir sur la vie et la mort. Mais sa Majesté le Roi, qui aurait dû être dans son palais, s’était déplacé jusque dans leur petit village.

Le fracas ininterrompu des sabots.

Une troupe de soldat après l’autre. Un carrosse après l’autre s’arrêta devant le manoir des Baruch.

– Le Duc Bonalt du Royaume de Fenlai est arrivé !

– Le Marquis Jebs du Royaume de Fenlai est arrivé !

– Le Comte Juneau du Royaume de Fenlai est arrivé !

– Mademoiselle Délia du clan Leon de l’Empire Yulan est arrivée !

– Le Seigneur Bernard du clan Debs du Royaume de Fenlai est arrivé !

La voix s’exclamait encore et encore, rendant les citoyens de Wushan absolument abasourdis. Que se passait-il ? Pourquoi tant de membres de la classe supérieure se rassemblaient ici, à Wushan ? Mais ils pouvaient deviner la raison.

Le seul événement majeur qui s’était passé dans le village de Wushan était le décès de leur Seigneur Hogg.

Mais Hogg n’était que le noble d’un village mineur. Comment son décès pouvait-il avoir fait venir sa Majesté le Roi ainsi que deux Cardinaux de l’Église de Lumière ? Ces villageois ne purent s’empêcher de repenser à l’image triomphante de Linley revenant avec une troupe de chevaliers qui le suivait.

– Tout ceci doit avoir un rapport avec le jeune maître Linley.

Bien que ces citoyens ordinaires ne puissent deviner la situation exacte de Linley, ils étaient capables de faire des suppositions.

……

À l’intérieur du hall principal du clan Baruch, Linley était toujours agenouillé sur un côté.

Les Cardinaux, le Roi, les Ducs, les Marquis, les Comtes, tous s’inclinèrent ou s’agenouillèrent avec sincérité, rendant hommage. Bien que les personnes comme le Cardinal Guillermo se contentèrent de s’incliner, tous s’exécutèrent. Les seules personnes devant lesquels ils s’inclinaient étaient des personnes d’importance immense.

Mais aujourd’hui, ils s’inclinaient devant le défunt Hogg.

– Linley, toutes mes condoléances, dit doucement Guillermo à côté de Linley.

– Merci. Linley s’inclina légèrement.

– Linley, le décès de ton père nous emplit véritablement tous de chagrin. Le Roi Clayde conforta Linley de ses mots.

Après quelques instants.

– Linley, je suis de tout cœur avec toi. Une voix claire.

Après avoir levé la tête, Linley vit Délia, habillée dans de simples vêtements, qui était là, le visage emplit d’inquiétude.

– Merci, dit Linley d’une douce voix.

Délia s’inclina légèrement avant d’être guidée vers l’extérieur par des serviteurs. Un noble après l’autre arriva pour rendre hommage au père de Linley. Même Bernard, le chef du clan Debs, vint lui rendre hommage.

– Maître Linley, toutes mes condoléances, dit courtoisement Bernard.

Linley répondit de la même manière que les fois précédentes.

– Merci.

…….

– Le Duc Patterson du Royaume de Fenlai est arrivé !

Soudain, le héraut annonça cette personne depuis l’extérieur du hall.

Linley fronça légèrement les sourcils.

La mort de son père était liée à ce Duc Patterson. Mais il savait très bien que son père s’était déguisé avant d’entrer dans le manoir du Duc. Très probablement, celui-ci n’avait aucune idée que le père de Linley était la personne qui avait succombé suite aux graves blessures causées par ses subordonnés.

Patterson ressemblait beaucoup à Clayde. Tous deux avaient de longs cheveux dorés, avec des yeux de rapace. Il se tenait droit et avait l’aura d’un noble.

En entrant dans le hall principal, Patterson s’inclina respectueusement devant la tablette mémorielle de Hogg.

– Maître Linley, toutes mes condoléances. Patterson s’avança vers Linley et lui dit cela avec sincérité.

Linley leva la tête et regarda Patterson. Voyant l’air sincère sur le visage de celui-ci, il répondit du même « Merci » courtois. De l’extérieur, personne n’aurait pu dire que le traitement de Linley envers le Duc Patterson était différent des autres.


Cet article comporte 12 commentaires
    1. Bravo Raziors !! Je suis encore une fois admiratif de votre rapidité, les gens…
      Du coup, tu gagnes ton troisième chapitre de la soirée ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top