skip to Main Content
Menu

Chapitre 28 : La Vie ou la Mort de la Mère


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 6 CHAPITRE 28


         Linley scanna avec précaution la pièce autour de lui avant de dire à voix basse,

– Votre Majesté, juste un moment. Laissez-moi juste dire aux personnes qui sont dehors de s’en aller. Tout en parlant, Linley marcha jusqu’à la porte avant d’aboyer aux deux gardes postés à l’extérieur. Vous deux, tenez-vous droit. Sans mon ordre direct, ne laissez personne entrer dans cette aile.

– Oui, Seigneur Linley.

Les deux gardes saluèrent respectueusement puis partirent. Maintenant, les seules personnes restantes étaient Linley, Clayde, Merritt et Ransome.

*Creaaaac* Linley ferma doucement la porte.

– Linley, pourquoi es-tu si secret au point de fermer la porte ? Clayde eut un petit rire.

Linley regarda Clayde. Il rit froidement dans son cœur. Il savait que Clayde avait déjà été empoisonné par le poison de Rupture de Sang. Comme le poison ne causait aucun dégât direct au corps de la personne et empêchait juste la génération de leur Dou Qi, ce n’était qu’une fois que la personne essayait d’utiliser son Dou Qi qu’elle découvrait qu’elle avait été empoisonnée.

– Cette affaire est réellement importante pour moi. Le visage de Linley était solennel.

À ce moment, Ransome se rapprocha légèrement de Clayde. En tant que garde du corps personnel du roi, Ransome commençait à sentir que cet environnement était vaguement dangereux. En même temps, il savait que Clayde était un guerrier du neuvième rang et que lui-même était un guerrier du huitième rang, et il n’imaginait donc pas quelqu’un capable de pouvoir leur poser une menace.

Mais il préférait tout de même se rapprocher. Personne n’est jamais trop prudent.

– Votre Majesté. Linley regardait solennellement Clayde. Ma mère a quitté ce monde lorsque j’étais jeune.

Clayde hocha la tête. Il avait enquêté sur le passé de Linley et avait découvert que sa mère était morte en couche tout en donnant vie au jeune frère de Linley, Wharton.

– Je n’ai aucun souvenir d’avoir reçu de l’amour maternel, seulement de la sévérité paternelle. Mon père était plutôt sévère envers moi, sur mon entraînement de guerrier et sur l’éducation nécessaire qu’il m’inculquait dû au fait d’être noble. Les attentes qu’avait mon père pour moi étaient très hautes et très strictes.

Linley regardait Clayde tout en parlant lentement.

Clayde commençait à se sentir confus. Il ne comprenait pas en quoi tout cela avait un rapport avec ladite importante affaire que Linley avait mentionné. Mais, en tant que dirigeant du royaume, Clayde montra sa gentillesse et ne l’interrompit pas.

– Votre Majesté, je suppose que vous savez que mon clan Baruch est aussi le clan des Guerriers Dragonblood. Une lueur légèrement fière était affichée sur le visage de Linley.

– En effet. L’un des Quatre Guerriers Suprêmes, le clan des Guerriers Dragonblood. C’est un lignage illustre et ancien, répliqua Clayde avec admiration.

Linley secoua la tête.

– Nous étions illustres dans le passé. Depuis, notre clan est tombé si bas que même notre héritage ancestral a été perdu pendant des centaines d’années. Chacune des générations de patriarche du clan Baruch a voulu le récupérer mais n’a jamais réussi, et ce, pendant des centaines d’années. Votre Majesté, lorsque j’ai été accepté dans l’Institut Ernst et que j’ai quitté la maison, savez-vous ce que mon père m’a dit ce jour-là ?

– Qu’a-t-il dit ? Clayde regardait Linley.

– Mon père m’a dit que si dans le futur, je ne ramenais pas l’héritage ancestral de notre clan, même dans sa mort, il ne me pardonnerait pas ! Le corps de Linley tremblait légèrement.

Clayde, Merritt et même Ransome le regardèrent tous avec stupéfaction. Un père pouvait dire de telles choses à son fils ?

– Ton père est allé un peu trop loin, dit Clayde.

– Non.

Linley secoua solennellement la tête.

– Je comprends tout à fait le désir de mon père. Mon clan des Guerriers Dragonblood s’est décrépi pendant des centaines d’années sans qu’un seul individu puissant n’apparaisse. Mon père comprenait que je devrais être la personne la plus puissante que mon clan ait produite depuis plusieurs centaines d’années. Des centaines d’années d’espoirs et de désirs reposaient sur mes épaules. Dites-moi, comment mon père aurait-il pu me permettre d’échouer ? Clayde commença à comprendre.

– Le désir ultime de mon père était que je ramène la lame de guerre « Massacreur » dans notre clan. La voix de Linley commençait à devenir féroce. À l’Institut Ernst, je n’ai jamais osé me reposer, même un petit peu. Je m’entraînais comme un possédé. Je me rappelais toujours du souhait de mon père et de ses instructions !

Clayde et les autres étaient en train de commencer à comprendre la motivation de Linley.

– Six mois plus tôt, après avoir vendu aux enchères « l’Éveil du Rêve », je suis rentré à la maison et, cette fois, j’avais ramené la lame de guerre « Massacreur » avec moi. La voix de Linley augmenta encore d’un ton.

Clayde, Ransome et Merritt étaient tous trois stupéfaits.

Parce qu’ils savaient que lors de ce trajet, Linley avait découvert en arrivant que son père était déjà décédé.

– Mais lorsque je suis rentré à la maison, j’ai été accueilli par la nouvelle du décès de mon père. Avant de mourir, il n’avait jamais eu la chance de voir la lame de guerre et je n’avais pas eu la chance de voir mon père une dernière fois non plus. Toutes ces années de dur entraînement et de souffrances… le rêve de rendre mon père heureux… malheureusement… Tous les muscles du visage de Linley tremblaient et l’expression de son visage était terrifiante à voir.

Clayde et les autres comprenaient maintenant comment Linley se sentait.

– Linley, ne soit pas trop triste, soupira Clayde.

Linley ricana,

– Mais savez-vous pourquoi, ou comment mon père est mort ?

Clayde, Merritt et Ransome étaient tous muets.

– Mon père fut tué, Votre Majesté, par votre plus jeune frère, le Duc Patterson !!!! Les yeux de Linley étaient devenus rouges.

– Quoi ?! Clayde se leva sous le choc. À ses côtés, Merritt et Ransome avaient tous deux été choqués aussi.

– C’est pourquoi… j’ai tué Patterson ! La voix de Linley était très sinistre.

À ce moment, Ransome fut le premier à sentir que quelque chose n’allait pas dans cette pièce. Il s’approcha légèrement encore plus de Clayde, prêt à réagir au moindre mouvement de Linley. Mais, soudainement, au même moment, Ransome sentit un souffle de vent derrière lui. Lui, un guerrier du huitième rang, savait qu’il n’aurait pas le temps de tourner la tête, et sa seule option était donc de se protéger avec son bras.

*Crunch !*

Un sentiment incroyablement douloureux… et alors Ransome ne put plus sentir l’existence de son bras. Ce n’est qu’à ce moment que Ransome remarqua, dans sa vision périphérique…

Une créature magique de type rongeur de près de cinquante centimètres de long qui se tenait derrière lui. En plus de remarquer la mâchoire couverte de sang du rongeur, Ransome remarqua aussi ses griffes aiguisées qui bougeaient extrêmement vite dans sa direction. Elles étaient à une si courte distance que Ransome n’eut aucune chance de les éviter.

Elles étaient si rapides !

*Clic*

Une griffe pointue ouvrit la gorge de Ransome. Celui-ci regardait, abasourdi, sa vie quitter graduellement son corps.

Il ne pouvait tout simplement pas comprendre d’où ce rongeur de cinquante centimètres avait bien pu surgir. La première chose qu’il avait faite en rentrant dans la pièce avait été de la scanner du regard. Il n’avait remarqué qu’une petite Souris Fantôme sur le sol qui avait la taille de la paume d’une main.

Cette Souris Fantôme de la taille d’une paume pouvait-elle poser une menace ?

Pour un guerrier du huitième rang, pas du tout. Ransome n’avait donc pas du tout été sur ses gardes à son encontre.

Et il avait donc été totalement pris par surprise et avait été facilement tué par la Souris Fantôme, par Bébé. En réalité, sa mort n’était pas totalement injuste. Au vu du niveau actuel de puissance de Bébé, même si Ransome l’avait combattu frontalement, il n’aurait quand même probablement pas tenu bien longtemps.

– Ransome. Clayde et Merritt furent tous deux choqués.

Un guerrier du huitième rang venait de mourir en une action devant leurs yeux. Les deux regardaient avec choc la Souris Fantôme. Devant eux, le corps de Bébé rétrécit avant de reprendre sa taille habituelle et de retourner sur l’épaule de Linley.

– Bébé. Bien joué. Linley caressa la petite tête de Bébé.

Bébé ferma les yeux, semblant apprécier le geste.

Linley tourna la tête pour fixer de nouveau Clayde. Le regard froid dans ses yeux rendit Clayde mal à l’aise.

– Linley, que crois-tu que tu es en train de faire ? Aboya froidement Clayde. En même temps, il se mit à activer le Dou Qi dans son corps. Mais au même moment, Clayde sentit soudainement que ses larges vaisseaux sanguins avaient été stoppés par quelque chose.

Clayde, en tant que guerrier du neuvième rang, avait dans le passé un flux de Dou Qi aussi puissant et fort que les vagues de la mer. Mais maintenant, il n’était plus capable que de forcer l’activation d’une faible quantité de Dou Qi et parfois le flux se coupait même complètement. À ce moment-là, la quantité de Dou Qi disponible pour Clayde ne représentait peut-être qu’un pourcent de la quantité qu’il avait normalement à sa disposition.

– Votre Majesté, ne criez pas et n’essayez pas de résister. Si vous résistez, vous mourrez, dit Linley, calmement.

Clayde réalisa instantanément le type de situation dans lequel il se trouvait maintenant.

À ce moment, juste en utilisant le pouvoir de ses muscles, il pourrait peut-être combattre un guerrier du septième rang. Mais, cette petite Souris Fantôme, sur l’épaule de Linley avait été capable de tuer un guerrier du huitième rang, tel que Ransome en un clin d’œil.

Clayde n’avait aucun doute sur le fait que Linley et la Souris Fantôme avait le pouvoir de le tuer instantanément.

– Linley, comment oses-tu ! Tu oserais assassiner sa Majesté ? Cria Merritt, complètement terrifié.

– Tais-toi. Linley jeta un regard glacé à Merritt.

La force musculaire de Merritt n’était pas très forte. Maintenant qu’il n’était quasiment plus capable d’utiliser son Dou Qi, il était au mieux l’équivalent d’un guerrier du quatrième rang.

Merritt comprit aussi rapidement la situation. N’osant pas crier à Linley, il essaya de le persuader.

– Linley, tu as un grand futur et beaucoup de potentiel. Dans le futur, tu seras un officiel de haut rang au sein de l’Église de Lumière et peut-être que tu seras même un jour le prochain Empereur Sacré. Pourquoi dois-tu détruire toutes tes chances futures comme ça ? Linley, je suis sûr que sa Majesté ne te blâmera pas pour avoir tué Patterson. Il s’est apporté le malheur sur lui-même en agissant contre ton père. Tandis qu’il parlait, Merritt regardait Clayde.

Clayde hocha aussi la tête.

– Linley, je suis prêt à prétendre que rien ne s’est passé aujourd’hui. Quant à Patterson, il est déjà mort.

– Linley, sa Majesté a parlé. N’agis pas sur un coup de tête, dit précipitamment Merritt.

– Tais-toi ! Linley tendit soudainement son bras en avant.

La main droite de Linley se tendit et attrapa Merritt à la gorge avant de le lever soudainement dans les airs.

– Ah ! Ah ! AH ! Merritt fixait Linley avec des yeux terrifiés, prêts à sortir de leurs orbites.

– Linley, appela immédiatement Clayde.

D’un rire froid, Linley contracta ses doigts et laissa retomber sa main.

*Bang* Avec un bruit sourd, Merritt tomba sur le sol. Il s’attrapa la gorge, réussissant à peine à forcer un « argh », « ah ». Dans ce dernier moment avant sa mort, il ne pouvait toujours pas croire ce qu’il se passait. Il était juste venu rendre une visite en compagnie de Clayde et… c’était le résultat.

En mourant, la vie de Merritt défila devant ses yeux. Sa dernière pensée fut… pour une femme.

– Si j’avais su que je mourrai des mains de Linley alors… ce jour-là… je n’aurais pas laissé Alice m’échapper. Ce fut la dernière pensée de Merritt.

Linley souriait froidement à Clayde.

– Linley, pourquoi agis-tu contre moi ? Il me semble t’avoir très bien traité. Clayde regardait Linley en retour et intérieurement, il espérait pour lui-même : Lion des Neiges, ramène quelqu’un, rapidement, très rapidement ! En tant que guerrier du neuvième rang, Clayde avait son propre compagnon magique.

Le Lion des Neiges était un Lion des Neiges Glaciales, une créature magique du huitième rang qui venait des profondeurs du nord. Habituellement, il restait dans le palais.

Toutefois, du fait du contrat d’âme entre les deux, les esprits de Clayde et du Lion des Neiges étaient liés. C’est pourquoi, le Lion des Neiges sut immédiatement que Clayde était tombé dans une embuscade. Clayde savait très bien que sa plus grande priorité pour le moment était de… retarder aussi longtemps que possible Linley.

– C’est vrai, tu m’as très bien traité ! Mais qu’en est-il de ma mère ? Linley regardait Clayde d’un regard mortel.

Si Clayde n’avait pas ordonné l’enlèvement de sa mère, son père serait encore en vie et sa mère serait encore dans leur manoir. Ses parents seraient encore en vie ! Mais, à cause des actions de Clayde, il avait perdu ses deux parents.

– Ta mère ? Ta mère n’est-elle pas morte en couche ? Clayde ne comprenait pas.

– Morte en couche ? Linley se mit à rire sauvagement. Il se mit ensuite à fixer froidement Clayde. Ça, ce n’est que l’histoire qui a été inventée pour couvrir la vérité. Clayde, après que ma mère ait donné vie à mon petit frère, mon père et elle sont allés au Temple de Lumière pour prier. Mais, cette nuit-là, en retournant à leur hôtel, ils furent attaqués et ma mère fut capturée.

– Clayde, se pourrait-il que tu aies oublié qu’il y a douze ans, tu as ordonné à Patterson de demander à des kidnappeurs de prendre ma mère ? Linley regardait froidement Clayde. Ne le nie pas. Patterson m’a déjà tout dit.

– C’était… c’était ta mère ?! Clayde était totalement choqué.

– Quoi, tu te rappelles maintenant ? Les yeux de Linley bouillonnaient de fureur. Dis-moi. Qu’est-ce qui est arrivé à ma mère ? Dis-moi, est-elle encore en vie ou est-elle morte ?

Clayde dit calmement,

– Ta mère, je l’ai transmise à une autre personne. Tu ne peux pas te permettre d’offenser cette autre personne. Moi non plus.

– Une autre personne ? Linley fut momentanément stupéfait. Il ne pouvait pas comprendre.

Mais, en même temps, Linley sentit un mince espoir se raviver dans son cœur. Une personne que même Clayde ne pouvait se permettre d’offenser avait enlevé sa mère. Il devait y avoir une plus importante raison derrière tout ça. Peut-être que sa mère était encore en vie.

Clayde se mit à rire froidement.

– Mais je peux te dire une chose. Ta mère est morte. Sans l’ombre d’un doute, elle n’est plus !

– Non… Linley avait la bouche ouverte mais plus un son n’en sortait.

– Tu ne me crois pas ? Malgré la situation dans laquelle il se trouvait, Clayde se mit à rire.


Cet article comporte 32 commentaires
  1. Bonjour, il est vrai que je suis avec assiduité les chapitres de Panlong et je ne vous ai jamais remercié, Donc Merci beaucoup pour ce formidable travail et je continuerai régulièrement.

  2. Merci pour ce chapitre, cette sensation de suspens que l’on ressent, dur ! Tellement hâte de voir qui est cet ennemi, ça se trouve c’est l’empereur sacré lui-même, ou un guerrier/mage saint parmi le top du top du continent. Je suppose qu’il pourrait s’agir du guerrier qui a surpassé le niveau saint ayant fondé l’empire O’Brien, ça pourrait créer une dualité entre frère, avec le petit frère trompé par celui-ci mais je pars un peu loin ^^.

    Si jamais j’apprend qu’un guerrier saint a pris le petit frère sous son aile car il s’est rendu compte de son potentiel dragonblood, et qu’il est le méchant pas beau, appelez moi Nostradamus :D.

  3. Merci! Déjà chapitre 28 ! Je vous kiff vous faites un taf de malade et on a toujours nos chapitres à l’heure

    Ps: je fait ma demande ici pour l’instant (pcq c’est le soir = flemme): serait-il possible de mettre un boutton pour remonter la page, pcq sur phone c’est long (pc jsp)

    1. Pour remonter quand tu es sur une page de chapitre ou quand tu es sur le menu initial ?

      Je me note ça dans la liste des bonnes idées et on va voir ce qu’on peut faire ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top