skip to Main Content
Menu

Chapitre 25 : Produire la Poudre


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 6 CHAPITRE 25


Le champignon nuage. La seule raison pour laquelle Linley cherchait cette plante était pour pouvoir produire de la poudre de poison de Rupture de Sang. Et s’il voulait créer ce poison, c’était parce qu’il voulait ensuite l’utiliser sur Clayde.

Mais, finalement, c’était Clayde qui lui avait fourni le champignon nuage qui lui manquait.

Se peut-il que dans les profondeurs de ce monde, il existe réellement une chose telle que le cycle du karma ? Linley repensa soudainement aux enseignements de l’Église de Lumière vis-à-vis du destin. Dans le passé, Linley n’avait jamais cru en la religion, mais cette affaire s’était vraiment développée d’une manière très étrange.

Étant donné que le champignon venait juste de lui être directement délivré, comment ne pourrait-il pas le prendre ?

– Merci, Votre Majesté. Linley sourit et s’inclina pour le remercier, tout en acceptant la plante.

Mais dans son cœur, Linley souriait froidement.

Puisque tu me l’as donné, cela veut dire que les cieux désirent aussi ta mort. Tu ne peux pas me blâmer.

Linley n’avait quasiment aucun souvenir de sa mère, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir profondément désiré recevoir l’amour de sa mère durant son enfance. Comme il n’avait jamais connu sa mère, Linley avait toujours été solitaire. Et à chaque fois qu’il voyait la mère de quelqu’un d’autre, il s’était senti malheureux.

Après avoir capturé Clayde, il serait définitivement capable de découvrir ce qu’il était advenu de sa mère !

– Linley, j’ai invité la Main Droite pour le déjeuner aujourd’hui. Reste ici et déjeune avec nous, qu’en dis-tu ? Clayde avait un grand sourire ravi.

– Bien, Votre Majesté. L’attitude de Linley était très humble.

La reine hocha gracieusement la tête en direction de Linley puis dit à Clayde d’une gentille voix,

– Votre Majesté, vous et Linley pouvez rester ici. Je vais rentrer maintenant. Clayde acquiesça calmement. Dans le Royaume de Fenlai, l’autorité du roi était largement supérieure à celle de la reine.

C’était le mois de novembre. La température s’était refroidie.

Linley et Clayde étaient tous deux habillés de vêtements légers. Ils n’étaient aucunement effrayés par le froid. Linley était maintenant un guerrier du septième rang tandis que Clayde était un tout puissant guerrier du neuvième rang.

– Votre Majesté, pourquoi avez-vous invité Merritt à déjeuner avec vous ? Linley discutait de façon naturelle et détendue avec Clayde.

En entendant la question de Linley, un sourire satisfait apparut sur le visage de Clayde. Il jeta un coup d’œil aux servantes qui les entourait et elles partirent en silence. Ce n’est qu’à ce moment que Clayde dit à voix basse,

– Linley étais-tu au courant que Merritt vient de se marier récemment avec sa treizième femme ?

– Treizième ? Linley était bouche bée.

Il ne savait pas que ce juge solennel, d’apparence sérieuse et tenant le poste de Main Droite du royaume, était si volage en amour.

– Sa nouvelle femme est une femme extrêmement savoureuse. Clayde révéla un sourire en direction de Linley. Le type de sourire que tous les hommes comprenaient.

En voyant l’expression sur le visage de Clayde, Linley ne put s’empêcher d’être stupéfait.

– Haha… Clayde lui posa la main sur l’épaule. Linley, l’année prochaine, tu auras dix-huit ans. Ne me dis pas que tu n’as encore jamais goûté à une femme ?

Linley ne put s’empêcher de se sentir mal à l’aise.

Clayde soupira,

– Merritt, cet enfant, a été capable de se procurer une si enivrante petite diablesse. Cela a de quoi rendre jaloux. Mais, comme elle me plaît, cette magnifique petite diablesse est mienne. Dorénavant, Merritt n’osera même plus la toucher.

Clayde parlait sans crainte de ses affaires à Linley.

– Votre Majesté ? Est-ce… est-ce vraiment convenable ? Linley était légèrement surpris.

Elle était, après tout, la femme de la Main Droite. Mais d’après ce que disait Clayde, il allait juste la récupérer pour lui.

– Qu’est-ce qui n’est pas convenable avec ça ? Merritt n’est monté à sa position actuelle qu’à travers les femmes. Il devrait très bien savoir où sa place réside. D’ailleurs, Linley, le jour où Merritt s’est marié et a tenu son banquet, je ne crois pas t’avoir vu, dit Clayde d’un air interrogatif.

À ce moment, Linley était en train de réfléchir sur des questions d’alchimie et d’herbes. Il n’avait eu aucune envie d’aller à un mariage. De manière générale, Linley déclinait toutes les invitations de banquet des nobles.

Le banquet de mariage de la Main Droite ?

Décliné, tout pareil !

– Linley, que dis-tu de ça. Pendant le déjeuner d’aujourd’hui, tu pourras admirer la nouvelle femme de Merritt, Windsor [Wen’sa]. Si elle te plaît, cela ne me dérange pas de te la donner. Je peux te garantir que quelle que soit la ténacité et l’audace de Merritt, il n’osera plus toucher Windsor, dit Clayde avec confiance.

Clayde possédait l’autorité absolue à l’intérieur du Royaume de Fenlai.

Le jour du mariage de Merritt, il était tombé sous le charme de Windsor. Cette même nuit, Clayde avait envoyé quelqu’un lui amener Windsor dans un manoir à l’extérieur et il en avait profité avec soin lui-même.

Quant à Merritt, il n’avait pas osé montrer une seule lueur de colère ou de ressentiment.

Depuis cette nuit, Merritt n’avait plus osé toucher Windsor.

Certains des ministres importants du royaume étaient arrivés à leur position grâce à leurs seules capacités. C’était les ministres réellement capables du royaume. Mais d’autres étaient arrivés à leur position en utilisant des artifices.

Linley était secrètement surpris du pouvoir que Clayde exerçait sur ses gens.

Mais, encore une fois, Clayde était la personne que les gens appelaient le « Lion Doré » et avait toujours été aussi puissant qu’un lion. Il était facile d’imaginer à quel point il pouvait être impitoyable s’il décidait de l’être.

– Votre Majesté, le Duc Merritt et la Duchesse sont arrivés. Un serviteur du palais arriva en courant avant de les prévenir.

– Haha, viens, Linley. Clayde se leva immédiatement.

Le paquet contenant le champignon nuage dans les mains, Linley ne put que suivre Clayde hors du jardin. Quelques instants plus tard, ils arrivèrent dans une belle cour à l’intérieur du palais.

Merritt et la Windsor étaient déjà présents. Ils attendaient à la porte de la cour.

Linley ne put s’empêcher de regarder cette Windsor qui avait piqué l’intérêt de Clayde.

Son corps était extrêmement mince. Bien qu’elle soit habillée de manière très conservatrice, ses vêtements moulants accentuaient toutes ses courbes et toutes les lignes de son corps élancé. Sa taille était si fine et pourtant ses courbes étaient si pleines.

Ses cheveux bruns étaient si séduisants.

Ses yeux, en particulier, étaient absolument ensorcelants. N’importe quelle personne la voyant commençait immédiatement à avoir des pensées impropres.

– Votre Majesté. Seigneur Linley, dit Merritt qui fut rapidement suivit par la voix douce de Windsor.

C’est réellement une diablesse enchanteresse, se dit Linley pour lui-même.

Clayde jeta un regard ravi à Linley. À voix basse, il lui dit,

– Qu’en penses-tu ? Ressens-tu le une légère envie de… ?

– Votre Majesté, allons-y et prenons ce déjeuner, dit Linley à voix basse.

– Haha… Clayde se mit à rire bruyamment.

Windsor ne put s’empêcher de se tourner pour regarder attentivement Linley avec ses yeux ensorcelants. Elle semblait intéressée. Si Merritt et Clayde n’avaient pas été là, peut-être qu’elle serait allée directement voir Linley pour commencer une conversation avec lui.

Wow, quelle belle femme, dit Bébé, qui était sur l’épaule de Linley pendant tout ce temps. Ses yeux étaient ronds.

*Swish.*

Bébé sauta alors de l’épaule de Linley et atterrit directement… sur la poitrine de Windsor.

Ils sont si gros… La voix de Bébé résonna dans l’esprit de Linley.

Linley était abasourdi. Il se cacha le visage derrière sa main.

– Quelle adorable petite souris ! Windsor caressa avec excitation Bébé qui lui, utilisait sa petite tête pour se frotter contre son ample poitrine, semblant bien s’amuser.

.

– Pfiou.

Bébé en main, Linley réussit finalement à partir du palais. Durant tout le temps où il avait été dans le palais, Windsor avait gardé ses yeux ensorceleurs sur lui. Même lui avait trouvé cela dur à résister.

Ils entrèrent dans leur carrosse.

– Rentrons. Linley donna l’ordre à ses gardes et le carrosse se mit immédiatement à avancer.

Hé, Boss pourquoi cette précipitation ? En plus, Clayde était prêt à te donner Windsor ! Tu devrais accepter. Les petits yeux de Bébé regardaient Linley.

Linley tapa sur la tête de Bébé.

Espèce de petite souris perverse, dit Linley avec un léger sourire sur le visage.

Hrmph, j’ai quasiment l’âge, t’sais, dit Bébé, mécontent.

Linley ne savait pas s’il devait en rire ou en pleurer.

Mais en repensant à ce qu’il avait gagné grâce à son voyage au palais, Linley ne put empêcher une pointe de sourire d’apparaître sur son visage. Il ressortit la boîte qui était à ses côtés.

Maintenant que j’ai le champignon nuage en main, les huit ingrédients sont réunis. J’ai tout ce dont j’ai besoin pour commencer à créer le poison. Linley avait déjà décidé qu’il se mettrait immédiatement à créer la poudre dès qu’il serait arrivé.

Boss, j’ai l’impression que Clayde est plutôt franc et honnête. Vas-tu vraiment le tuer ? Dit Bébé d’une petite voix.

En fronçant les sourcils, Linley se tourna pour regarder Bébé.

Bébé, Clayde est le dirigeant d’un royaume. Tant qu’il a un minimum de cerveau, il va naturellement essayer de construire une bonne relation avec moi. S’il est amical et franc avec moi, c’est seulement à cause de mon statut et de mon potentiel. Si je n’avais pas ce potentiel, Clayde ne se serait même pas donner la peine de me remarquer. Peut-être que si j’avais une magnifique femme, il la prendrait directement pour son propre plaisir. Tout comme il l’a fait à ce Merritt.

Linley avait très bien cerné Clayde.

Une personne comme Clayde était en réalité sans pitié. Mais il était quand même considéré comme un dirigeant capable. Il était, au minimum, au moins capable de distinguer la différence entre les ministres capables et les inutiles.

En fait, je commence même à me demander si dans le passé, lorsque Clayde a vu que ma mère était jolie, il ne l’a pas voulu pour lui. Après avoir vu Windsor, Linley avait pensé à cette possibilité.

D’après sa personnalité, ce n’était pas impossible.

– Bébé, dis-moi, comment puis-je épargner Clayde ? Linley regarda Bébé. Rien que de penser à cette possibilité le remplissait d’un désir immense de le tuer.

Peut-être parce qu’il pouvait sentir le désir de tuer de Linley, Bébé dit immédiatement,

Tue-le, tue-le. Moi, Bébé, serais le premier à agir contre lui. Bébé se mit sur ses petites pattes arrière avant d’agiter ses deux pattes avant qu’il avait serrées en forme de poing.

– Il n’y aura pas besoin pour toi d’agir. Une fois que j’aurais trouvé ce qu’est devenue ma mère, je serai le premier à agir, dit froidement Linley.

À l’intérieur de l’étude secrète de Linley et sous la lumière des dix-huit lanternes, la pièce était illuminée. Linley suivait calmement la procédure pour créer la poudre de poison de Rupture de Sang.

La procédure pour produire cette poudre était extrêmement compliquée. Chaque étape demandait de la prudence, de la prudence et de la prudence.

S’il n’y avait ne serais-ce que la plus légère des erreurs, les ingrédients seraient alors gâchés.

À ce moment, la table était remplie d’outils d’alchimie et des huit ingrédients essentiels, qui avaient été tous coupés en petits morceaux.

*Gargouillis, gargouillis*

Linley filtrait le jus d’une des herbes dans un pot d’alchimie. Il plaça ensuite ce jus dans un pot propre et le mit à bouillir. En même temps, il ajouta avec soin trois ingrédients au mélange.

– Je ne peux pas me tromper dans l’ordre. Je dois d’abord mettre l’herbe CœurBleu, puis le curcuma et enfin la graine de cardamome.

Les yeux fixés sur le pot, Linley focalisait sa concentration dessus et observait avec attention les moindres réactions. Chaque étape devait être contrôlée avec une extrême précision.

Une nuit entière passa.

– J’ai finalement produit une seule dose liquide. Linley fit égoutter la petite quantité de liquide clair qu’il avait produite dans le pot d’alchimie.

– Ce liquide translucide était aussi clair que de l’eau. Il n’y a absolument pas de différence visible. Linley était impressionné.

D’après les instructions, la forme liquide pouvait déjà être considérée comme une forme du poison de Rupture de Sang. Cependant, ce n’était qu’en lui permettant de sécher sous forme de poudre, qu’elle pouvait atteindre son plus haut potentiel de puissance.

Il n’y avait plus besoin que de laisser égoutter le poison pendant une dizaine de jours et le liquide sécherait complètement et deviendrait alors de la poudre.

– La première dose est un succès. Demain, je ferai une seconde dose. Linley était très prudent.

Il n’avait pas osé utiliser tous ses ingrédients dès sa première tentative. Après tout, s’il avait échoué, cela aurait été désastreux. En divisant ses matériaux pour les utiliser en plusieurs tentatives, échouer une fois ne serait, au moins, pas si désastreux.

En réalité, une simple dose de cette poudre aurait pu être suffisante pour ce qu’il voulait faire. Mais, pour être prudent, Linley avait décidé d’en préparer plusieurs doses.

L’année 9999 du calendrier Yulan. À la fin du mois de novembre.

Les six doses que Linley avait préparées, avaient été complètement transformées en poudre. En regardant leur transparence et leur forme cristalline, il aurait été dur d’imaginer que quelque chose comme cela pouvait affecter si drastiquement un guerrier du neuvième rang.

– Pfiou. Même si j’ai utilisé tous mes ingrédients, ces six doses de poudre de poison devraient être suffisantes. En regardant les six petits paquets posés sur sa table, Linley laissa échapper un long soupir.

Pour créer cette poudre, Linley avait dépensé beaucoup de temps et d’efforts. Maintenant, il se devait de réussir !

– La seule chose qu’il me manque maintenant est l’opportunité d’agir contre Clayde.

Linley se mit à réfléchir aux différentes manières dont il pourrait empoisonner Clayde et le capturer sans que personne ne suspecte que ce soit lui qui l’avait fait.


Cet article comporte 25 commentaires
  1. Bonsoir, je voudrais d’abord vous remercier de m’avoir fait connaître (et aimé) panlong, j’ai lu tout les chapitres en environ dix jours. J’ai quelques questions, je voudrais bien savoir si 1 panlong est fini en anglais, et 2 si oui combien y a-t-il de chapitres au total. Merçi encore et courage pour la suite.

    1. Bonjour Heracles. C’est effectivement fini en anglais (c’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle nous l’avons choisi). Il y a au total environ 800 chapitres. Un de nos lecteurs a fait un décompte il y a peu et il reste globalement 650 chapitres encore à traduire avant de finir ! ^^ Donc encore beaucoup de boulot en perspective… 🙂

      1. Merci d’avoir répondu aussi vite c’est très sympa donc dans moins de 2 ans vous aurez (normalement) fini la traduction…je suis patient lachez rien ^^

        1. On va essayer quand même de boucler ça avant 2 ans ! ^^ Mais c’est vrai qu’il nous reste encore un beau chemin à parcourir ! 😛

  2. Merci pour le chapitre !
    J’ai un message pour tous les lecteurs qui prendront le temps de lire mon message
    svp faites le challenge 3 chapitres de panlong c’est pas rien .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top