skip to Main Content
Menu

Chapitre 21 : Le Tribunal


Source : Version anglaise

Traduit par : Zéphyr
Corrigé par : Kayorko
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 6 CHAPITRE 21


     Nimitz, le second oncle de Kalan, Kalan lui-même, Rowling et Alice étaient tous présents dans la pièce. Ils n’osaient pas s’asseoir tant que leur hôte était absent. Ils attendaient simplement et tranquillement dans le hall principal.

Kalan, quand le Seigneur Linley reviendra, tu devras te souvenir d’être un peu plus humble. Nimitz regarda froidement Kalan.

Kalan acquiesça.

Second grand oncle, je sais.

En réalité, le cœur de Kalan était encore rempli d’hostilité envers Linley. Lorsqu’il avait su la raison pour laquelle il avait été libéré de prison, il avait ressenti encore plus de rage à l’encontre de Linley !

J’aurais plutôt préféré rester enfermé dans cette prison que de savoir qu’Alice est partie lui mendier ma libération ! Le cœur de Kalan était rempli de fureur.

Dans le passé, lorsque Linley et Alice avaient été ensemble, Kalan avait commencé à haïr Linley. Après avoir repris Alice, il s’était senti un peu plus suffisant. A ses yeux, bien que Linley soit assez formidable, quand on le comparait au clan Debs, il n’était pas encore près d’être au même niveau. Mais quelques mois plus tard, le statut de Linley avait totalement changé. Il était devenu la célébrité la plus brillante du Royaume de Fenlai d’un seul coup. Même Sa Majesté le roi de Fenlai et les Cardinaux de l’Eglise de Lumière traitaient Linley avec chaleur. Même son père se comportait très humblement envers Linley. Tout cela remplissait le cœur de Kalan d’encore plus de haine.

Ils étaient tous les deux de jeunes hommes. Pourquoi était-il si inférieur ?

Spécialement à ce moment !

Il avait dépéri en prison. Bien qu’il ait fini par s’en sortir, il avait fallu qu’Alice, la femme qu’il aimait le plus, aille supplier Linley de le libérer.

Cela avait provoqué chez Kalan un sentiment d’humiliation. Il ne voulait vraiment pas accepter la bonté de Linley, et aurait préféré rester en prison. Comme il souhaitait pouvoir maudire Linley, ou même le tuer !

Mais pour le bénéfice du clan, lui, Kalan, avait dû venir humblement au manoir de Linley, et ne pouvait absolument pas se permettre d’agir irrespectueusement.

Un bruit de pas se fit entendre.

Kalan mit immédiatement de côté ses pensées colériques. Forçant un sourire sur son visage, il se fit paraître courtois et modeste.

Excusez-moi pour le retard. La voix claire de Linley retentit.

Nimitz et les autres se retournèrent pour le regarder. Clairement Linley venait juste de se laver. Ses cheveux étaient mouillés et il était vêtu d’une simple robe lâche.

Vous pouvez tous vous asseoir. Linley s’assit confortablement, faisant nonchalamment un geste d’une seule main.

Nimitz fut le premier à sourire et à dire,

Seigneur Linley, le but de notre visite est de vous remercier. Si ça n’avait pas été pour vous, Kalan n’aurait probablement pas été en mesure de s’en sortir aussi rapidement. Kalan, dépêche-toi et remercie le Seigneur Linley !

Kalan se força à lever sa main de nouveau. Supprimant la colère présente dans son cœur, il s’obligea à agir humblement.

Merci, Seigneur Linley.

Linley sourit à Kalan.

Kalan. Pas besoin de me remercier.

Monsieur Nimitz. Dans très peu de temps, je vais devoir participer à quelques affaires importantes. Je ne sais pas si vous aviez d’autres intentions en venant faire votre visite mais si c’est le cas, je souhaiterais que nous en parlions maintenant. Linley sourit envers Nimitz.

En vérité, Linley ne voulait tout simplement pas gaspiller son temps pour ces personnes. Son temps était destiné à être réservé pour son entraînement.

Nimitz fut surpris, mais il s’adapta rapidement. D’une voix basse, il dit,

Seigneur Linley, notre clan Debs a été victime d’un coup monté et injustement accusé de se livrer à des affaires de contrebandes d’eau de jade. A ce stade, il est très possible que notre clan Debs puisse être entièrement éradiqué. Par conséquent, notre clan aimerait vous quémander votre assistance, Seigneur Linley. Une fois que notre clan aura surmonté cette menace critique, nous n’oublierons définitivement pas votre grande bonté envers nous.

Tandis qu’il parlait, Nimitz sortit une boîte noire de sa poche.

Seigneur Linley, ceci est un très petit cadeau de notre part pour vous, comme remerciement de votre aide à la libération de Kalan. Si notre clan parvient à survivre à ces malheurs en toute sécurité, nous vous prouverons une fois de plus notre gratitude envers vous. Nimitz présenta sincèrement la boîte noire à Linley pour qu’il la regarde.

*Bruissement*

La petite souris fantôme, Bébé, se précipita soudainement devant Nimitz et agrippa fermement la boîte avant de sauter sur les jambes de Linley avec l’intention de l’ouvrir.

Bébé ! Linley laissa échapper un petit cri.

Bébé releva sa tête, regardant Linley d’un air malheureux. Il n’ouvrit pas la boîte, laissant uniquement sortir quelques « hmph » comme sons, puis se tut.

Monsieur Nimitz, Bébé est quelque peu coquin et espiègle. Je vais donc accepter votre cadeau, et vous en remercie. En riant, Linley mit la boîte noire de côté, sans même y jeter un coup d’œil.

Nimitz pouvait sentir que Linley devenait impatient.

Immédiatement, Nimitz lança un coup d’œil significatif à ses compagnons, puis se leva le premier et salua.

Seigneur Linley, nous ne vous dérangerons pas davantage. Cette affaire impliquant notre clan Debs sera jugée dans un mois, jour pour jour. J’espère qu’à ce moment-là, vous nous assisterez, Seigneur.

Linley acquiesça négligemment.

Nimitz et les autres partirent immédiatement. Pendant toute la discussion, ni Alice ni Rowling n’avaient dit un seul mot. Nimitz avait été l’interlocuteur principal.

Regardant le groupe prendre congé, Linley rit froidement.

Nimitz, vieille crapule. Avez-vous pensé qu’en emmenant Alice, je vous ferais plus confiance ? Linley donna un petit coup pour ouvrir le couvercle de la boîte. A l’intérieur, il y avait une magycarte et une lettre.

Une lettre ?

Il la prit entre ses mains et une explosion de flamme éclata soudainement au niveau de sa paume, l’incinérant complètement et la changeant en cendre. Linley ne voulait pas s’embêter à lire la lettre.

.

Le temps passa rapidement. Septembre arriva.

Ce dernier mois, Linley s’était focalisé sur son entraînement. Sa force, son agilité, et d’autres aspects de son corps avaient tous été améliorés. Le Dou Qi Dragonblood présent dans son dantian était devenu beaucoup plus pur.

Linley avait le sentiment d’avoir atteint le dernier niveau du sixième rang.

La croissance de son énergie spirituelle, quant à elle, était bien moins rapide. Bien que les progrès de Linley soient extrêmement rapides, même un génie avait besoin d’environ vingt ans d’entraînement pour passer du septième rang au huitième rang. En dépit de son amélioration rapide, quelques mois de croissance n’étaient vraiment pas suffisants.

La voie du mage était en effet très longue et difficile.

Dans le Jardin des Sources Chaudes, l’ombre d’un ciseau à pierre pouvait être aperçue, et une sculpture de forme humaine devenait de plus en plus clairement définie. Des morceaux de gravats volaient dans toutes les directions, tombant sur l’herbe. Subitement, Linley fit une halte, retirant son ciseau.

Ouf. Enfin fait. Regardant la sculpture lui faisant face, Linley hocha la tête avec satisfaction.

Cette sculpture, que Linley avait nommé le « Roi des Tueurs », avait vraiment coûté à Linley de gros efforts. Chaque fois, Linley se forçait à totalement entrer dans un état parfait, de manière à sculpter le plus parfaitement possible la statue de « César réalisant un déplacement. »

La statue en face de lui était aussi grande qu’une personne.

Ses deux yeux froids et calmes donnaient aux gens la sensation d’être observé par un dieu. L’aura émanant de la sculpture était celle d’un dieu de la mort. Sous le regard de cette sculpture, les spectateurs pouvaient inconsciemment sentir un terrible et froid effroi.

Bien que cette sculpture ne soit pas comparable à « l’Eveil du Rêve », c’est la statue la plus parfaite que je peux faire dans un état normal. Linley était extrêmement satisfait de sa sculpture. Il avait passé un mois entier dessus, sculptant patiemment et attentivement. Elle était enfin achevée.

Posant son ciseau droit, Linley se baigna pendant un certain temps dans la source chaude, puis il prit une robe ample et s’assit sur une chaise. Il mangea ensuite le petit déjeuner que ses serviteurs lui avaient apporté.

Linley. Doehring Cowart sortit de l’anneau.

Papy Doehring. Linley regarda Doehring Cowart.

S’allongeant, Doehring Cowart dit,

Linley, il ne reste que deux jours avant le jugement sur l’affaire du clan Debs. As-tu prévu d’y aller ?

Le jugement ? Linley était surpris.

Ce mois-ci, il avait été complètement absorbé dans son entraînement intense. Linley avait totalement oublié tout le reste, y compris l’affaire du clan Debs. S’il n’y avait pas eu le rappel de l’Archimage, Linley ne s’en serait probablement pas rappelé du tout.

Oui, bien sûr, j’irai. Un soupçon de sourire était visible sur le visage de Linley.

..

Année 9999 du calendrier Yulan. 9 septembre. Dans la prison Sombre-Eaux de la cité de Fenlai.

La prison Sombre-Eaux était la plus célèbre prison du royaume de Fenlai, car c’était la plus sécurisée et gardée. L’affaire en attente de jugement à la prison Sombre-Eaux était également la plus importante affaire de Fenlai.

Dans la cour de la prison, il y avait aujourd’hui de nombreux nobles qui avaient été réunis. Même Sa Majesté, le Roi Clayde, était arrivé, et s’était assis sur le côté. Naturellement Linley était venu aussi.

Seigneur Linley. Un noble après l’autre le saluait chaleureusement.

Linley, viens, assieds-toi avec moi. Assit à l’avant, Clayde fit un geste vers Linley. Linley lui sourit, puis s’approcha.

Linley s’assit à côté de Clayde.

Merritt, les cheveux étincelants, s’assit à la place du juge. Sa taille et son dos étaient raides comme un piquet. Il donnait réellement l’impression d’être juste et impartial.

Tout le monde, asseyez-vous s’il vous plaît. Merritt fit un geste de la tête et sourit à tous les nobles qui s’étaient rassemblés ici. Merritt sourit modestement en direction de Linley et Clayde.

Les nobles s’assirent tous calmement. Aujourd’hui, plus de 10 personnes du clan Debs étaient venus. Ils étaient tous assis ensemble, regardant nerveusement le procès.

Amenez Bernard. Ordonna directement Meritt.

Très vite, sous l’escorte de deux soldats, Bernard fut traîné dans la cour, les pieds et mains enchaînés.

Merritt fit un signe à un fonctionnaire proche, qui se dirigea rapidement à l’avant. D’une voix forte, il proclama,

Le Duc Patterson, quand il était Ministre des Finances, a agi à bien des égards contre l’intérêt du royaume. Il est, en particulier, suspecté de complot avec le clan Debs dans une opération de contrebande d’eau de jade. L’ampleur de cette opération de contrebande est la plus considérable de toute depuis la fondation de notre Royaume de Fenlai. Nous avons déjà découvert que l’estimation de cette contrebande d’eau de jade était de plus de 50 millions de pièces d’or.

En réalité, le clan Debs venait tout juste de rejoindre l’opération de contrebande avant que Patterson ne disparaisse. Bien que l’évaluation fût de 50 millions de pièces d’or, en réalité, le clan debs avait seulement dépensé quelques millions de pièces d’or à ce jour.

Mais juste avant que leur activité de contrebande ne commence, le Duc Patterson était mort, provoquant la révélation des affaires de contrebande.

Le fonctionnaire continua,

D’après nos enquêtes, un des principaux organisateurs de cette activité de contrebande sauta dans la rivière, tandis que les deux autres étaient les frères Lanseer et Langmuir.

Ayant fini, le fonctionnaire retourna s’asseoir.

Merritt regarda Bernard.

Bernard, avez-vous quelque chose à dire pour votre défense ?

Bernard acquiesça.

Oui, Seigneur, j’ai quelque chose à dire. Tout d’abord, ce n’est pas notre clan Debs qui se livre à de la contrebande. Deuxièmement, les frères Lanseer ont été exclus de notre clan, il y a un moment déjà. Troisièmement, le principal moteur derrière cette opération de contrebande devrait être cette personne qui a sauté dans le fleuve. Il n’y a aucun lien avec notre clan Debs, du tout.

Merritt hocha la tête et se mit à rire.

L’organisateur de cette opération de contrebande était votre troisième frère. Et vous dites que cela n’a rien à voir avec vous ?

Troisième frère ? Mon troisième frère est encore partit à l’aventure dans une contrée sauvage. Comment voulez-vous qu’il ait pu se livrer à de la contrebande ? Bernard continua d’insister sur ce point.

Votre troisième frère est engagé dans une aventure ? Le visage de Merritt se refroidit. Alors laissez-moi vous demander, si votre troisième frère est à l’extérieur en train de découvrir de nouvelles régions, alors pourquoi, malgré mon ordre vous demandant de le faire revenir, n’est-il pas là après une si longue période ?

Bernard dit, confiant,

Mon troisième frère est parti dans d’autres royaumes. Il a très probablement voyagé trop loin. Il est normal pour nous d’avoir besoin de plus d’un an pour le retrouver.

Merritt fixa Bernard, gloussa, puis dit froidement,

Amenez Catson et les deux autres.

Catson ? Bernard était méfiant. Qui est Catson et qui sont les deux autres ?

Très peu de temps après, trois jeunes gens terrorisés entrèrent dans la cour, tombant immédiatement à genoux en disant respectueusement,

Salutation, Seigneur.

Ces trois jeunes gens étaient clairement des paysans qui n’avaient vu qu’une toute petite partie du monde.

Merritt dit calmement,

Catson, explique-nous clairement ce que vous avez vu.

Oui, Seigneur. Le chef des paysans dit respectueusement : Le 28 juin, nous étions trois frères en train de pêcher dans le fleuve, quand soudainement, nous avons vu un grand seigneur richement vêtu enserrant un tronc d’arbre mort flottant sur l’eau devant nous. Le noble était couvert de sang et était déjà évanoui.

En entendant ces mots, l’expression du visage de Bernard changea.

Le jour où nous avons poursuivi le chef de la contrebande était aussi le 28 juin. Comme déjà dit avant, il sauta dans le fleuve. Merritt regarda Bernard. Bernard, êtes-vous prêt à enfin admettre votre culpabilité ?

Mon troisième frère est à l’aventure dans une région lointaine. Il n’a définitivement pas pu organiser la moindre activité de contrebande. Le clan Debs est donc définitivement innocent.

Merritt rit froidement, puis dit,

Amenez Kanter Debs.

En entendant le nom « Kanter Debs », le visage de Bernard tout comme celui des membres du clan Debs présents, devinrent blanc.


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top