skip to Main Content
Menu

Chapitre 2 : La Décision


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 6 CHAPITRE 2


         Sur le continent de Yulan, seul l’empereur d’un empire avait l’autorité nécessaire pour conférer à ses frères et sœurs le titre de « Prince » ou « Princesse ».

Le statut de « Prince » d’un empire était quasiment équivalent à celui d’un « Roi » de l’un des nombreux royaumes. Au mieux, un roi pouvait conférer le titre de « Duc » à ses frères et sœurs. C’était sa limite.

Il faut savoir aussi que les « Grands Ducs » qui régnaient sur les duchés n’étaient en fait rien d’autre que des ducs.

Empire. Royaume. Duché. Les rangs diminuaient progressivement pour chaque niveau.

Le Duc Patterson ?

Le jeune frère du Roi de Fenlai ?

Linley savait très bien que le clan Boleyn, le clan royal du royaume de Fenlai, était un clan extrêmement puissant. Les deux frères Boleyn étaient des guerriers d’une très grande puissance. Le Roi Clayde était la fierté de Fenlai, précisément parce qu’il était un guerrier du neuvième rang.

Tandis que Patterson, bien qu’il ne pouvait se comparer à son frère aîné, il était aussi un guerrier du septième rang. Au minimum, il était considéré comme une personne puissante.

– Le Duc Patterson ? Le cœur de Linley était emplit d’une intense envie de tuer.

Linley continua sa lecture.

« Me déguisant en serviteur, je me suis introduit dans le manoir du Duc Patterson. J’ai ensuite réussi à kidnapper le chef de ce groupe mystérieux, un guerrier du septième rang après d’innombrables dangers et en utilisant quelques méthodes spéciales. Après interrogation, il avoua finalement… que ses actions avaient été réalisées sous les ordres du Duc Patterson. Mais d’après ce que cet homme a dit, après qu’ils eurent kidnappé ta mère, Lina, elle fut envoyée autre part via une autre troupe sous les ordres du Duc Patterson. Clairement, il y avait une autre personne derrière le Duc Patterson qui contrôlait toute l’affaire. »

« Avant que je puisse finir l’interrogatoire, la disparition de ce guerrier du septième rang attira les soupçons du Duc Patterson. Et bien que je me sois préparé, durant ma fuite de la ville de Fenlai, je fus sévèrement blessé. Je suis retourné ici en cachette. Mis à part ton Oncle Hillman, je n’ai informé personne d’autre. Je savais que ma blessure était trop grave, et qu’il ne me restait plus beaucoup de temps. C’est pour cela que je t’ai finalement laissé cette lettre. »

« Linley, ton père n’était pas un bon père. J’ai toujours été trop froid et sévère avec toi. Je ne demande pas ton pardon ; j’espère seulement que tu garderas la tête froide. Maintenant que tu as le pouvoir du septième rang, tu as très probablement les capacités d’enquêter par toi même. Mais tu dois être vigilant, très, très vigilant. Ni moi, ni ta mère Linley ne voulons que tu meures pour nous. »

« Linley, je vais m’en aller maintenant. À présent, tu es le leader de notre clan Baruch. Je te confie le clan et tout ce qu’il contient. »

« En ce moment, je ne désire plus que de voir la lame de guerre, « Massacreur », de mes propres yeux. Mais je sais que ce n’était qu’un espoir fou. Linley… travaille dur. Le clan dépend maintenant de toi et du petit Wharton. Dans la vie de ton père, les deux choses dont il est le plus fier sont : toi et petit Wharton. Mes deux merveilleux fils. »

Sur la signature, il y avait une tache de sang.

Des flammes jaillirent des mains de Linley.

*Hiss…* En un clin d’œil, la lettre fut réduite en cendres.

Hillman, debout à côté de Linley, le regardait avec inquiétude.

Linley venait juste de réduire en cendres le dernier testament de son père. Mais Hillman n’était pas en colère ; en vérité, il l’approuvait intérieurement. Bien que cette lettre soit un héritage, elle contenait trop de secrets. Si elle tombait entre de mauvaises mains, cela serait catastrophique.

Linley tourna la tête pour regarder Hillman.

– Oncle Hillman, je veux te confier quelque chose.

– Vas-y. Hillman le regarda.

Il s’était déjà résolu à assister Linley dans sa quête de vengeance.

Linley tendit le bras, et ramassa la lame de guerre « Massacreur », avant de se tourner vers son ancien mentor.

– Oncle Hillman, cette lame de guerre « Massacreur » est l’héritage ancestral de notre clan Baruch. J’aimerai que tu rapportes cette lame à mon petit frère, Wharton, dans l’Empire O’Brien. Je veux que tu lui donnes en personne !

– L’Empire O’Brien ? Mais ici… Hillman commençait à s’inquiéter à propos de Linley.

Ce dernier le rassura avec sérieux,

– Oncle Hillman, ne t’inquiète pas. En tant que mage double-éléments du septième rang, même l’Église de Lumière me tient en très haute estime. Même le Roi Clayde, le régent de Fenlai, était extrêmement courtois envers moi. Ma sécurité n’est pas quelque chose dont tu as à t’inquiéter.

Hillman était juste un guerrier. Il ne comprenait pas complètement ce qu’impliquait le fait que Linley soit un mage double-éléments du septième rang à seulement dix-sept ans.

En vérité, il ne savait même pas que Linley était maintenant un maître sculpteur qui approchait du niveau de Proulx et Hope Jensen, avec un statut extrêmement élevé.

– Si c’est c’est le cas, alors… Hillman fronça les sourcils.

– Après que tu auras donné « Massacreur » à mon petit frère, aide papy Hiri et reste aux côtés de Wharton. Tout ce qui concerne le manoir ici, je pourrai et je vais m’en occuper par moi-même. La voix de Linley était profonde et résolue.

Dans toute l’Union Sacrée, il était maintenant seul. Il n’avait maintenant plus de famille à cet endroit. Qu’avait-il à craindre ?

Linley s’était déjà résolu à venger son père et à trouver ce qu’il était advenu de sa mère. Est-ce que sa mère était vivante ou morte ? Dans les profondeurs de son cœur, Linley espérait toujours que sa mère soit en vie. Bien que les chances soient très minces, Linley n’avait pas envie de perdre espoir.

– Rester dans l’Empire O’Brien ? Hillman resta silencieux un instant. Après tout, il avait aussi de la famille ici, à Wushan.

Mais pour lui, un guerrier du sixième rang, où qu’il aille dans le monde, il serait capable de gagner sa vie.

– Oncle Hillman, tu peux emmener toute ta famille avec toi. De plus, prends cette magycarte avec toi. Elle n’a pas encore été liée à une personne et a un million de pièces d’or dedans. Prends cette magycarte avec toi, jusque dans l’Empire O’Brien.

De ses vêtements, Linley sortit une unique magycarte et la passa à Hillman.

– Un million de pièces d’or ? Hillman regarda Linley, abasourdi.

Un million de pièces d’or était une véritable fortune. Lorsque Hogg était encore en vie, pour quelques milliers de pièces d’or, il avait dû vendre les biens de son clan. Même s’il avait vendu leur manoir ancestral entier, il n’aurait peut-être pas réussi à récupérer plus qu’une centaine de milliers de pièces d’or. Mais maintenant, en un clin d’œil, Linley lui donnait une magycarte avec un million de pièces d’or dedans.

– Linley, tu… d’où as-tu récupéré tout cet argent ? Se devait de demander Hillman.

– Oncle Hillman, tu n’as pas besoin de demander. Plus tard, tu sauras. Le cœur de Linley était, pour l’instant, rempli de rage et de peine. Il n’avait pas le cœur à se vanter de ses accomplissements en tant que sculpteur.

Hillman acquiesça légèrement.

– Linley, attends un instant. Hillman courut une fois de plus dans la pièce privée, avant d’en revenir avec une urne, pour la donner à Linley.

– C’est… ? Le regard de Linley ne pouvait se détacher de cette urne. Il semblait avoir déjà compris ce que contenait l’urne.

Hillman lui dit,

– Linley, voici les cendres de ton père. Lorsqu’il est décédé, nous n’avons pas osé l’annoncer publiquement. Nous n’avons même pas osé l’enterrer. Notre seul choix était de placer ses cendres funéraires dans la pièce privée en attendant ton retour.

Linley accepta l’urne. Il sentait qu’elle était lourde. Si lourde.

…….

Le vent désolé hurlait. Non loin du village de Wushan, se trouvait un cimetière remplit d’innombrables tombes. À ce moment, pourtant, une pierre tombale extrêmement somptueuse venait juste d’être érigée. Linley, avec ses cheveux courts, était actuellement assis en tailleur devant elle.

Il avait passé une nuit entière à ériger cette pierre tombale. À son niveau actuel, le fait de porter quelques rochers n’était qu’un jeu d’enfant. Et, étant donné que Linley avait déjà atteint le niveau d’un maître en sculpture, il avait naturellement été capable de graver le rocher en une somptueuse pierre tombale.

Linley était juste assis là, silencieux, tandis que le vent hurlait dans ses oreilles.

– Linley. Hillman portait la lame de guerre « Massacreur » sur son dos, dans son fourreau. Il apparut devant Linley.

Ce dernier n’ouvrit pas les yeux. Il dit seulement,

– Oncle Hillman, je t’ai confié la lame de guerre « Massacreur ». Je te confie, à toi et papy Hiri aussi, mon petit frère, Wharton. Fais attention à toi durant ton voyage. Je ne te raccompagne pas, je vais rester là.

Hillman regarda le dos de Linley, toujours assis en tailleur. Puis, il regarda une dernière fois la pierre tombale, avant de finalement hocher la tête et de partir en silence.

Hillman partit.

Il partit, emportant avec lui, la lame de guerre « Massacreur ».

Dans le manoir ancestral du clan Baruch, il ne restait plus personne hormis Linley et les serviteurs.

Soudain… Linley ouvrit les yeux. Il fixait la pierre tombale.

– Père. Je te jure que je vais leur faire payer au centuple. Linley se leva immédiatement, et s’en alla. La Souris Fantôme, Bébé, était toujours sur les épaules de Linley, mais semblait effrayée à l’idée de faire un bruit.

– Seigneur Hogg est décédé ? C’est… C’est… Un groupe de villageois de Wushan se lamentait en apprenant la mort de Hogg Baruch.

– C’était un noble incroyable. Comment a-t-il pu mourir comme cela ? Durant toutes ces années, le Seigneur Hogg a maintenu un taux d’impôt très faible. Quelques fois, il devait même payer de sa poche les impôts royaux. Où va-t-on pouvoir trouver un noble aussi merveilleux ? Tous les citoyens de Wushan se souvenaient et étaient reconnaissant de la bienveillance que leur avait porté leur seigneur.

À ce moment, devant le manoir Baruch, des bandes de vêtements funéraires blancs étaient pendues. Linley était aussi vêtu d’un ensemble de vêtements de deuil. Il était silencieusement agenouillé devant les tablettes spirituelles mémorielles posées devant le hall principal. La petite Souris Fantôme, Bébé, était elle aussi agenouillée à côté de Linley, silencieuse. C’était comme s’il pouvait ressentir la peine que Linley traversait.

Sept jours de deuil rituels qu’un fils se doit de respecter.

Malgré le deuil en retard.

C’était le premier jour de deuil.

– Maître Linley, le Seigneur Guillermo vous attend en ce moment, dit doucement le capitaine de cette troupe de Chevaliers de l’Église de Lumière, à côté de Linley.

Celui-ci tourna la tête, et le regarda froidement. Le capitaine ne put s’empêcher de sentir son cœur frissonner.

– Sept jours de deuil rituels qu’un fils se doit de respecter. Durant ses sept jours, je ne m’occuperai de rien ni de personne, annonça froidement Linley avant de sombrer de nouveau dans le mutisme.

Le capitaine ne pouvait s’empêcher de se sentir impuissant.

Mais il savait ce que ressentait Linley en ce moment. Son père venait juste de mourir. Que son fils suive les rites funéraires était une loi céleste et un principe terrestre, une évidence. Le capitaine des chevaliers quitta immédiatement le hall principal, puis ordonna à ses subordonnés de repartir pour Fenlai, afin de rapporter la situation de Linley à l’Église de Lumière.

– Jeune maître Linley, ne soyez pas trop triste.

Les citoyens de Wushan venaient les uns après les autres, en continue, pour s’agenouiller avec révérence devant la tablette spirituelle mémorielle de Hogg. Chacun d’eux se souvenait de la bienveillance que leur avait montré le Seigneur Hogg de son vivant.

Linley ne parlait pas. Il s’inclinait juste en remerciement devant chaque citoyen.

…….

Cette nouvelle atteint rapidement l’Église de Lumière, mais les Cardinaux Lampson et Guillermo ne furent pas trop choqués.

– Le père de Linley est décédé ? Guillermo hocha légèrement la tête. Pas étonnant que lorsque Linley est devenu un mage double-éléments du septième rang, et que j’ai envoyé des personnes pour s’enquérir de son père, nous ne sommes pas parvenus à le trouver. Il était donc déjà décédé.

L’Église de Lumière avait un total de cinq Cardinaux. Les affaires concernant Linley étaient principalement gérées par les Cardinaux Guillermo et Lampson.

– Guillermo, préparons rapidement quelques choses et allons lui rendre hommage, suggéra Lampson.

Guillermo acquiesça aussi.

En réalité, avec le statut de Hogg, comment un Cardinal de l’Église de Lumière aurait pu se déplacer pour lui rendre hommage ? Mais Hogg était après tout le père de Linley, et les perspectives d’avenir de Linley étaient illimitées. Il avait déjà été désigné comme une pierre angulaire importante du futur de l’Église de Lumière par celle-ci.

– D’accord. Il fait déjà sombre maintenant. Alors… allons-y plutôt demain en début de matinée.

Du fait de l’importance de Linley, une fois que la mort de Hogg fut révélée, la nouvelle atteint rapidement le palais royal de Fenlai. La vitesse à laquelle ils l’apprirent ne fut qu’un peu plus lente que l’Église de Lumière.

– Le père de Linley est décédé ?

Clayde hocha la tête. Lorsque Linley était devenu un mage double-éléments du septième rang, il avait aussi envoyé des gens s’enquérir des nouvelles du père de Linley, et il avait même dit à Linley que son père avait disparu. À ce qu’il semblerait, le père de Linley était vraiment mort après tout.

– Demain matin, j’irais lui rendre hommage. Clayde atteignit la même décision.

Mis à part Clayde, de nombreuses personnes importantes de la ville de Fenlai reçurent cette nouvelle depuis le palais royal. Nombre d’entre eux vénéraient Maître Linley, tandis que d’autres voulaient juste bien se faire voir par lui. Chacun d’eux décida d’aller au petit matin dans ce petit village de campagne qu’était Wushan, pour rendre un dernier hommage au père de Linley.

Pendant que tout ceci se décidait, Linley restait dans son manoir ancestral, à suivre silencieusement les rituels de deuil.


Cet article comporte 20 commentaires
    1. Alors, entre MrCrisis et toi, c’est très très serré… Parce que MrCrisis a commenté sur le chapitre 1, tandis que tu as posté sur le 2 (que j’ai posté avant discrètement). Et suivant l’endroit où je regarde (panneau de contrôle du site/notifications wordpress), ce n’est pas la même personne qui se trouve en premier…
      Donc… je ne donne à aucun des deux, ou à tous les deux ? 😀

  1. Merci pour les chaps , et un grand merci aux donnateurs, si j’avais la possibilitée de donner je donnerais mais chui pas encore majeur ^^’

    1. Ne t’inquiète pas, le don n’est ABSOLUMENT pas une obligation ! Nous faisons ça complètement par plaisir et non pour une fin financière.
      Rien que de commenter tous les jours nous aide déjà beaucoup à la motivation ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top