skip to Main Content
Menu

Chapitre 7 : Le Deuxième de l’Histoire


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 5 CHAPITRE 7


         Lorsque l’on considérait l’ensemble du continent de Yulan, un mage double-élément du septième rang ne pouvait être considéré que comme une personne ayant tout juste fait ses premiers pas dans le monde des puissants.

Mais si l’on ajoutait derrière les mots « mage double-éléments du septième rang » les mots « de dix-sept ans », l’effet était totalement différent. L’Église de Lumière ne se serait probablement pas trop préoccupée d’un mage double-éléments du septième rang ; après tout, il existait tellement de personnes puissantes dans tout le continent de Yulan.

Cependant…

Un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans ? Sans parler de l’Église de Lumière pour l’instant, il était fort probable que tous les plus grands pouvoirs du continent veuillent s’emparer d’une personne pareille.

– Génie. Un génie ! Le Vice-président Deland, un mage du huitième rang, était extrêmement excité.

Tous les mages spectateurs étaient aussi choqués. Chacun d’eux comprenait bien ce que représentait un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans. C’était un prodige ! Tout du moins, c’était le prodige de l’Institut Ernst !

– Héhé. Yale, George, et Reynolds se mirent tous à ricaner.

Ils avaient attendu avec impatience de voir les expressions de ces mages. Et c’était aussi grandiose que ce qu’ils avaient espéré.

En termes de pouvoir, le vice-président Deland ne pouvait même pas prétendre à faire partie des trois plus puissants mages de l’Institut, mais il avait une grande expérience. Il fut rapidement capable de calmer son excitation, et fut le premier à s’approcher de Linley.

– Linley, sais-tu ce que représente le fait d’être un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans ?

– Heh, a-t-il vraiment besoin de poser la question ? À ce moment, Doehring Cowart surgit de l’anneau, caressant avec ravissement sa longue barbe blanche. Comment est-ce que mon élève à moi, Doehring Cowart, pourrait ne pas être extraordinaire ?

Tous les professeurs présents étaient bien loin du niveau Saint. Naturellement, aucun d’eux n’était capable de détecter la présence de l’esprit du vieux sage.

– Dix-sept ans… Deland soupira d’admiration. De toute l’histoire de l’Institut Ernst, parmi tous les étudiants qui ont atteints le septième rang, toi Linley, es le plus jeune. Le précédent détenteur du record, un génie qui avait atteint le septième rang à l’âge de 19 ans, est devenu par la suite un Archimage de niveau Saint.

Un ancien à la chevelure argentée à côté de lui s’exprima à son tour,

– Ne parlons pas de l’Institut Ernst pour l’instant. Si nous regardons dans tout le continent de Yulan, et que l’on cherche dans les records de tout le continent, tu es le deuxième plus jeune génie de toute l’histoire à atteindre le septième rang.

Le continent de Yulan existait depuis d’innombrables années et couvrait aussi un énorme territoire. Il n’y avait aucun moyen pour que l’Institut Ernst puisse l’égaler en termes de records.

– Le deuxième de l’histoire ? Linley était assez surpris lui aussi.

Combien d’innombrables génies avait produit le continent Yulan, durant toutes ces années ? Qu’il soit lui-même capable de devenir le deuxième plus jeune génie de toute l’histoire était un accomplissement extraordinaire.

– Le plus jeune mage de toute l’histoire du continent de Yulan à atteindre le septième rang était un Archimage de niveau Saint qui a vécu il y a plus de 8 000 ans plus tôt. Il est devenu mage du septième rang à seize ans. Le deuxième plus jeune, qui vient juste de devenir le troisième plus jeune, était devenu mage du septième rang durant ses dix-huit ans. Et finalement, il s’est arrêté au neuvième rang. C’est parce qu’après cela, il a souffert d’un gros revers, et sa personnalité a changé. Nous pouvons déjà dire cela… Mis à part toi, parmi les dix génies qui ont réussi à atteindre le septième rang le plus rapidement, six d’entre eux sont devenus des Archimages de niveau Saint, tandis que les quatre restants sont tous devenus des grands mages du neuvième rang.

Généralement, un mage du septième rang était nommé du titre de « Mage Supérieur ».

Un mage du huitième rang était respectueusement nommé du titre « Maître Mage ».

Un mage du neuvième rang était honoré par le titre de « Grand Mage ».

Et un mage du niveau Saint pouvait être vénéré sous le titre d’ « Archimage ».

– Dit autrement… avec ton talent, devenir un mage du neuvième rang est quasiment assuré. Tout ce dont tu as besoin, c’est de temps. Mais si tu continues à travailler aussi dur, tu possèdes l’immense potentiel nécessaire pour devenir un Archimage de niveau Saint. Après tout, tu es le deuxième plus jeune mage du septième rang de toute l’histoire. Cet ancien aux cheveux argentés regarda Linley avec un air solennel.

Linley avait quelques aspirations à devenir éventuellement un mage de niveau Saint, mais cette envie était encore lointaine pour lui.

C’était parce que Linley savait très bien que cela devenait de plus en plus difficile pour un mage d’avancer de niveau comparé aux guerriers.

Il était vrai que les mages et les guerriers nécessitaient de l’énergie spirituelle. Mais ils avaient différents niveaux de besoin.

Les mages n’entraînaient pas leur corps, se concentrant exclusivement sur leur énergie spirituelle. La vaste majorité de leur temps était passé à générer et à construire leur énergie spirituelle car celle-ci impactait leur capacité à rassembler de la force magique, ainsi leur capacité à diriger et à contrôler l’essence élémentaire. Un puissant mage avait en plus besoin d’une quantité terrifiante d’énergie spirituelle.

Mais les guerriers étaient différents.

Pour un guerrier, la chose la plus importante restait leur corps. L’énergie spirituelle et le Dou Qi étaient tous deux secondaires. Seulement une fois qu’ils avaient un corps puissant, pouvaient-ils contenir une grande quantité de Dou Qi. L’énergie spirituelle était seulement utilisée pour contrôler encore plus finement l’usage de ce Dou Qi.

Si l’on comparait un mage du septième rang à un guerrier du septième rang, la différence en termes de quantité d’énergie spirituelle serait d’un facteur dix en faveur du mage.

– Même si dans le futur j’atteins le niveau d’Archimage de niveau Saint, cela me prendra certainement énormément de temps. Alors qu’au contraire, avec mon talent naturel de Guerrier Dragonblood, je devrais atteindre le niveau Saint bien plus rapidement. Linley connaissait bien l’histoire de son clan. Les Guerriers Dragonblood n’avaient en général besoin que de quelques dizaines d’années pour atteindre le niveau Saint.

De plus…

Un Guerrier Dragonblood qui avait atteint le niveau Saint était extrêmement formidable. Même parmi les combattants de niveau Saint, un Guerrier Dragonblood était considéré comme un combattant ultime.

– Linley, tu es l’étudiant le plus brillant de toute l’histoire de notre Institut. Pendant les prochains jours, nous te demandons de bien vouloir rester ici à l’Institut. Nous allons inviter les meilleurs peintres et sculpteurs pour qu’ils fassent ton portrait, que nous garderons en souvenir ici, à l’Institut, dit immédiatement le vice-président Deland.

En tant que deuxième plus jeune mage de toute l’histoire à atteindre le septième rang, Linley était naturellement la fierté de tout l’Institut Ernst.

– Un portrait ? Linley était stupéfait.

Il réalisa que face à ces peintres et sculpteurs, il devrait se tenir sans bouger pendant de longs moments. En réalisant cela, Linley ne put s’empêcher de penser intérieurement que, peut-être, être un si grand génie, n’était pas si merveilleux que cela après tout.

…….

Le génie numéro un de l’histoire de l’Institut Ernst, et le numéro deux de l’histoire du continent de Yulan. Un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans. Cette nouvelle stupéfiante se répandit rapidement dans tout l’institut.

– Un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans ? Comment est-ce possible ?

– Ce n’est pas possible que ce soit faux. Il y avait tant de professeurs à ce moment-là, et le vice-président Deland a même invité des peintres pour qu’ils fassent le portait de Linley dans l’intention de conserver précieusement son image dans l’Institut.

– Par les Cieux, un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans. Avec cette rapidité, il devrait atteindre le huitième rang dans dix ans et le neuvième dans vingt ans. Il sera un Grand Mage du neuvième rang à cinquante ans. À mon avis, d’ici un siècle, il sera devenu un Archimage de niveau Saint.

– Je viens juste de feuilleter quelques livres à la bibliothèque. Mis à part Linley, parmi les dix plus jeunes génies, six d’entre eux sont devenus des Archimages de niveau Saint, tandis que les quatre restants sont tous devenus des grands mages du neuvième rang. Linley est juste trop incroyable.

…….

Tout l’Institut Ernst était secoué par la nouvelle. Si un étudiant était peut-être juste un peu meilleur que ses camarades, il était possible qu’il soit vu avec jalousie. Mais face à un tel écart de puissance, les autres étaient simplement emplis de respect et de vénération envers lui.

À leurs yeux, les perspectives d’avenir de Linley étaient illimitées. Ils n’avaient aucun moyen de se comparer à lui.

Auparavant, il y avait toujours quelques personnes qui disaient que Dixie était le génie numéro un de l’Institut. Mais maintenant, plus personne n’osait clamer une telle chose.

Sans doutes possibles, le génie numéro un de l’Institut Ernst était maintenant Linley. Et ce n’était pas seulement temporaire ; Linley était le génie numéro un des cinq mille ans d’histoire de l’Institut Ernst. Dixie était actuellement simplement un mage du sixième rang. Qui savait combien de temps cela lui prendrait pour qu’il atteigne le septième rang ?

– Linley, un mage du septième rang ? Venant juste de sortir de son entraînement de méditation, Dixie se tut en entendant cette nouvelle de la bouche de sa sœur, Délia.

Après avoir « surpassé » Linley lorsqu’il était devenu un mage du sixième rang, Dixie avait eu un certain sentiment de satisfaction. Mais cette nouvelle information sembla l’avoir poussé dans de profondes abysses. La vitesse d’amélioration de Linley était tout simplement trop stupéfiante. Même en le poursuivant de tout son cœur, il semblait s’éloigner de plus en plus de lui.

– Grand frère, dit Délia d’une douce voix. Elle était un peu inquiète pour son frère.

Délia ne savait que trop bien que dès son enfance, son grand frère avait été une personne extrêmement fière. Il était très froid envers les autres, mais aussi très strict envers lui-même. Son grand frère ne s’était jamais soumis face à quelqu’un, mais, depuis que Linley était monté rapidement du quatrième rang jusqu’au cinquième, son grand frère s’était senti menacé.

Son grand frère avait travaillé extrêmement dur et, durant l’année précédente, avait finalement réussit à franchir le seuil du sixième rang.

Mais Linley…

– Ne t’inquiète pas. Ça va aller. Dixie secoua doucement la tête. Délia, j’ai soudain l’impression qu’il n’y a plus trop d’intérêt à ce que je reste ici, à l’Institut Ernst. J’ai aussi l’intention de demander mon diplôme. Durant les prochains jours, je retournerai dans l’Empire et dans notre clan.

Délia était surprise.

…….

Dans une partie privée de l’Hôtel Huadeli, il y avait quatre grandes chambres et deux salons. L’ensemble était assez grand. Linley et ses trois frères vivaient actuellement ici.

Depuis que la nouvelle du niveau de Linley s’était répandue, le dortoir 1987 n’avait pas connu un seul jour de repos. D’innombrables personnes s’y étaient rendues pour se présenter à Linley, le forçant à aller se cacher ici, dans l’Hôtel Huadeli. L’hôtel, de par sa renommée, arrêtait l’afflux de visiteurs désireux de voir Linley. Ici, peu de personnes osaient pénétrer illégalement dans leurs quartiers.

– Troisième Frère, quand tu te tais, tu es quasiment invisible, mais quand tu te décides à faire un peu parler de toi, par les cieux, le bordel que tu engendres ! Soupira Yale.

Linley gloussa.

En fait, c’était une décision à laquelle il était parvenu après de sérieuses discussions avec Doehring Cowart. Après tout, pour l’instant, le clan Baruch était encore faible. S’ils voulaient le renforcer rapidement, la meilleure façon de le faire était de rapidement répandre la nouvelle qu’il possédait la puissance d’un mage du septième rang.

Un mage double-éléments du septième rang de dix-sept ans ! Cela obligerait chaque organisation du continent à envoyer des personnes pour l’inviter à les rejoindre. Naturellement, ils offriraient des conditions exceptionnelles aussi.

Et ainsi, Linley pourrait continuer de s’améliorer à l’avenir.

– Troisième Frère, je ne vais plus te cacher cette information. Le Conglomérat Dawson, l’une des trois grandes unions de marchants du continent de Yulan appartient à mon clan. Serais-tu intéressé par rejoindre le Conglomérat Dawson ? Demanda Yale en regardant Linley. En toute honnêteté, il espérait beaucoup que Linley devienne un membre du Conglomérat Dawson.

Le deuxième génie de toute l’histoire du continent de Yulan. Si un génie pareil entrait dans le Conglomérat Dawson, son statut futur serait incontestablement très élevé. Naturellement ce serait aussi très bénéfique pour le statut de Yale au sein de son clan.

– Le Conglomérat Dawson ? Glapit Reynolds. Wow, Boss Yale, j’ai toujours su que tu étais un membre du clan Dawson, mais il y a tellement de clans avec le même nom. Mais ton clan Dawson est en fait le clan derrière le Conglomérat Dawson ? Le Conglomérat Dawson ! Mon Dieu, tu es riche !

George regarda aussi Yale.

– Boss Yale, je… Linley hésita.

– Ne t’inquiète pas. Tu es mon frère, avant et par-dessus tout. Je ne te forcerai pas, s’esclaffa Yale. Je ne peux pas te garantir d’autres choses, mais ce dont je suis sûr, c’est que si tu te décides à rejoindre notre Conglomérat Dawson, alors l’argent ne sera pas un problème. Au strict minimum, nous pouvons te fournir une centaine de millions de pièces d’or.

– Une centaine de millions de pièces d’or ?! Linley, George, et Reynolds étaient tous abasourdis.

Une centaine de millions de pièces d’or. Quelle somme monstrueusement gigantesque !

C’était possible que tous les biens rassemblés des clans les plus riches de la ville de Fenlai n’atteignent même pas cette somme.

– Linley, le clan de ton frère est vraiment trop riche. Une centaine de millions de pièces d’or, par ma barbe Même Doehring Cowart était stupéfait.

Même la plus fameuse sculpture, digne de l’héritage d’un maître sculpteur ne valait qu’au maximum un million de pièces d’or. C’était déjà une somme d’argent terrifiante, combien de Maîtres sculpteurs existaient-ils ?

– Troisième Frère, je peux déjà te dire que mis à part les deux autres unions de marchands, dans tout le continent, même les Quatre Grands Empires, ou les deux alliances majeures ne seraient pas capables de produire une telle somme de monnaie d’un coup. Et pour ces royaumes… hmph. Yale était absolument certain de ses mots.

Les Quatre Grands Empires et les deux alliances majeures avaient toutes leurs propres combattants de niveau Saint. Mais ils devaient payer le salaire de leurs grandes armées ainsi qu’entretenir leur propre pays. Bien qu’ils soient riches, leur demander de produire d’un coup une centaine de millions de pièces d’or était trop difficile pour eux. Au minimum, cela nécessiterait de longues et compliqués délibérations internes.

Pour quelqu’un qui n’était (pas encore) un combattant de niveau Saint ? Ils n’accepteraient pas de faire cela.

Seuls les trois unions majeures des marchands, avec leurs terrifiantes richesses, pouvaient se le permettre. Bien qu’ils possèdent des quantités astronomiques d’argent, en termes de pouvoir militaire, même s’ils étaient puissants, ils restaient bien moins puissants que les Quatre Grands Empires et les deux Alliances majeures. C’est pourquoi, ils avaient vraiment besoin d’experts dans leurs rangs.

*Toc !* *Toc !* *Toc !*

Soudain, le bruit de quelqu’un frappant à leur porte put se faire entendre.

Yale fronça les sourcils, et marcha jusqu’à la porte. L’ouvrant il dit,

– Je croyais avoir donné l’ordre de ne pas nous déranger.

Le gérant de l’Hôtel Huadeli répondit d’un ton gêné,

– Jeune maître Yale, un Cardinal de l’Église de Lumière ainsi que trois clercs, et une troupe de Chevaliers du Temple de Lumière, sont arrivés devant l’hôtel.

Yale fut interloqué.

Un des Cardinaux, dont la position et l’autorité dans toute l’Église de Lumière n’était supplantée que par l’Empereur Sacré lui-même ? Le rang de chacun de ces Cardinaux était bien plus élevé que celui des rois des différents royaumes. Si un Cardinal s’était personnellement déplacé, avec tout une troupe, il n’avait aucun moyen, en tant que jeune maître du Conglomérat Dawson, de leur bloquer le chemin.

– On dirait bien que Troisième Frère est très attirant !


Cet article comporte 20 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top