skip to Main Content
Menu

Chapitre 3 : Perçant les Cieux


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 5 CHAPITRE 3


       Après l’apparition des trois grandes crevasses sur la plate-forme noire, toute la lumière de la formation magique s’éclaira d’un coup tandis que les bruits de roulement de tambour montaient crescendo, de plus en plus vite et de plus en plus fort.

*BOOM !* *BOOM !* *BOOM !* *BOOM !*

Telle une série de coups de tonnerre ininterrompus, cela se termina avec un dernier *BOOM !*, la plate-forme noire et ronde explosa dans sa totalité en morceaux. Naturellement, la formation magique qui se trouvait à sa surface se désintégra par la même occasion. Soudain, des fissures, claires et visibles à l’œil nu, apparurent dans l’air lui-même avant de se propager dans toutes les directions.

……..

Tandis que les dragons volants du Ravin Embrumé étaient toujours occupés à se demander ce qu’il était advenu de cette aberration à forme humaine, ils sentirent soudain le sol lui-même se mettre à trembler. Tous ces dragons géants furent surpris, et immédiatement après ils prirent leur essor. Quelques instants après…

*BOOOOOM !*

Le sol explosa soudainement. La colline qui scellait jusque-là la cavité souterraine venait d’être réduite en poussière.

*Roaaar…* Un profond rugissement émana du sous-sol.

Là où s’était trouvé la plate-forme noire, l’espace lui-même s’était soudain déchiré tel une feuille de papier, révélant un trou noir de néant absolu. Et de l’intérieur de ce trou, sortit un magnifique jeune homme à l’air diabolique. Il portait une longue robe dorée foncée, et tenaient dans ses bras trois petits chatons.

À ce moment, le jeune homme semblait en plutôt mauvais état, et son visage était couvert de sang.

*Whoosh !*

Ce trou noir s’effaça brusquement. Cependant, l’espace restait toujours très instable, et quelques éclairs d’énergie sauvage apparaissaient de temps à autre avant de disparaître.

– J’ai… enfin réussi à m’échapper. Le jeune homme contempla l’espace instable, un air de joie sauvage sur le visage.

– Haha… Cela fait combien de temps, maintenant ? Je me suis enfin échappé de cet endroit damné. Juste au milieu du front de ce jeune homme se trouvait une fente qui ressemblait à une cicatrice de coup de couteau. Mais soudain, cette « cicatrice » s’ouvrit, révélant un troisième œil doré.

Cet œil doré émit de la lumière dans toutes les directions.

– C’est… c’est vraiment le continent de Yulan ? Le jeune homme à l’air diabolique se mit à rire d’incrédulité et de joie. C’est juste tellement parfait.

– Père, j’ai faim, dit soudain l’un des trois petits chatons dans les bras du jeune homme.

– Moi aussi, j’ai faim.

Les deux autres chatons lui firent écho.

Des chatons qui pouvaient parler ?

Se pouvait-il que ce soient des créatures magiques de niveau Saint ?

– D’accord. Haha, il y a une centaine de petits dragons qui volent juste à côté. Vous pouvez y aller et vous rassasier, s’esclaffa bruyamment le jeune homme à l’air diabolique.

– Oooo !

Les trois petits chatons miaulèrent d’excitation. Soudain, ils se transformèrent en trois éclairs et s’éloignèrent dans le ciel. Alors qu’ils volaient, leur corps se mirent à grandir, devenant de plus en plus grand… souriant, le jeune homme à l’air diabolique fit un simple pas, et apparut au milieu du Ravin Embrumé.

…….

À l’intérieur du Ravin Embrumé, plus d’une centaine de dragons géants volaient en cercle dans les airs. Ils n’avaient aucune idée de ce qui avait causé cette explosion juste à l’instant.

– Qu’est-ce que c’est que ça ?

Ils virent trois grandes ombres floues surgir dans les airs, au-dessus de la vallée. Chacune de ces trois créatures faisait plus d’une trentaine de mètres de haut et plus d’une centaine de mètres de long. Ils ressemblaient à des lions, mais agrandis de plusieurs dizaines de fois. Mais ces créatures n’étaient, en réalité, pas des lions, parce que ces trois créatures avaient chacune sur leur dos une paire d’énormes ailes ainsi que six yeux.

Six yeux, deux ailes. Physiquement aussi imposant que l’une de ces créatures légendaires, les Béhémoths.

Mais même les Béhémoths n’étaient pas aussi terrifiants que ces trois créatures.

– ROAR ! Ces trois étranges créatures ouvrirent grand leur gueule et rugirent puissamment. Instantanément, leurs bouches semblèrent se transformer en vortex, générant une force incroyable de succion sur les dragons volants.

Cette centaine de dragons voulurent fuir par terreur, mais cette force de succion était simplement bien trop forte. La chose la plus étrange était que cette force ne semblait que les affecter eux, et absolument pas les rochers des falaises voisines.

– Roaaaaar !

Les dragons commencèrent à hurler de rage et de peur, mais face à cette force si terrifiante, ils furent aspirés les uns après les autres, impuissants. Un dragon géant après l’autre tomba entre les gueules grandes ouvertes de ces monstres à six yeux.

Ce qui effraya le plus les dragons était que…

Le ventre de ces monstres ne semblait pas avoir de limite. Bien que les dragons étaient légèrement plus petits en taille que ces monstres, l’un d’entre eux aurait largement dû être suffisant pour remplir l’estomac des trois monstres. Pourtant, dès qu’un dragon se faisait aspirer dans l’estomac d’un des monstres, ce dernier se mettait immédiatement à en aspirer un nouveau.

Un dragon… un autre dragon…

La force de succion de ces trois monstres était simplement trop terrifiante. Les dragons du huitième rang étaient totalement incapables d’y résister. Un dragon après l’autre étaient aspiré dans l’estomac de ces aberrations à six yeux. En l’espace d’un instant, chacun d’eux avait été dévoré par l’un de ces trois monstres.

– Ça fait tellement du bien, s’esclaffa bruyamment l’une des aberrations. Cela faisait tellement d’années que je n’avais pas eu un vrai repas.

– J’ai bien cru que j’allais mourir dans cet enfer, et ne jamais en sortir. Malheureusement… numéro quatre et numéro cinq… Dit une autre des aberrations avec un profond soupir.

Les trois aberrations se turent.

Ils repensèrent aux milliers d’années qu’ils avaient vécu dans cet enfer. Ils ne pouvaient s’empêcher de sentir leur cœur trembler. Sans avenir. Sans espoir. Ils pouvaient mourir à n’importe quel moment. S’ils n’avaient eu leur père, les trois d’entre eux seraient probablement morts depuis bien longtemps. Mais malgré tous les effort de leur père, leur quatrième et cinquième frère, les plus faibles d’entre eux, étaient tous deux morts.

– Père arrive.

Les trois aberrations regardèrent le jeune homme à l’air diabolique marcher vers eux, en plein air. Leur corps se rétrécirent et ils se retransformèrent en trois petits chatons ordinaires. La seule chose qui avait changé, était leur fourrure qui était maintenant de couleur arc-en-ciel, magnifique. Leurs deux petites ailes étaient aussi bien plus jolies que celles des dragons.

Mais leurs trois paires d’yeux auraient quand même choqué n’importe qui les regardant.

– Père. Les trois aberrations volèrent avec excitation vers leur père. À présent, il n’y avait plus une seule trace de sang visible sur le visage du jeune homme, et la poussière présente auparavant sur sa robe dorée avait aussi disparu. Un sourire était présent sur son visage.

– Vous avez bien mangé ? Leur demanda en souriant le jeune homme. Oh, et il y a encore deux créatures magiques du huitième rang ici aussi.

Le jeune homme regarda vers le côté ouest du Ravin Embrumé, tandis qu’au même moment un rayon d’énergie quadra-coloré se mit à illuminer l’ouest. En un instant, le rayon d’énergie s’enroula autour des deux Vélocidragons géants avant de les soulever et de les attirer vers eux, en plein air.

Les deux Vélocidragons semblaient avoir prit conscience que leur fin était proche. Tout ce qu’ils firent fut de gémir à voix basse, suppliant de les épargner.

Ils étaient des Vélocidragons. Bien qu’ils soient aussi des créatures magiques du huitième rang, comme les Dragons Émeraudes et les Dragons de Feu, ils appartenaient à des races de dragon différentes, et ne volaient pas.

Lorsque ces trois aberrations avaient joyeusement dévoré les dragons volants, ils n’avaient pas fait attention à ces deux Vélocidragons lointains.

– Plus d’une centaine de dragons viennent juste d’être dévorés. Le cœur des deux Vélocidragons tremblait.

Leur opposant était bien trop fort, et ces trois chatons, même à leur taille « normale », pouvaient encore parler.

– Vous vouliez fuir ? Demanda en souriant le jeune homme aux deux Vélocidragons.

Ils étaient physiquement imposants. Le jeune homme face à eux, n’était qu’une poussière en comparaison. Et pourtant, le cœur des deux Vélocidragons tremblait de peur, et ils haletaient sans pouvoir s’arrêter. En langage de dragons, ils dirent,

– Monseigneur, nous n’oserions pas, nous n’oserions pas.

Le jeune homme au visage diabolique semblait comprendre la langue draconique. Souriant il hocha la tête.

– Très bien. Je viens juste d’arriver sur ce plan, et je suis de très bonne humeur. Je vais vous épargner tous les deux. Vous deux… allez me servir maintenant.

Les chaînes d’énergie autour des deux Vélocidragons disparurent, les faisant atterrir brutalement au sol. En s’écrasant au sol, ils échangèrent un regard, puis se prosternèrent immédiatement à plat ventre au sol, leur tête baissée en signe d’obéissance.

Les dragons étaient des créatures extrêmement arrogantes, mais face à un pouvoir si écrasant, ils n’avaient d’autre choix que de se soumettre.

Face à ce jeune homme, les deux Vélocidragons suspectaient fortement qu’ils se feraient tués d’un simple mouvement de son petit doigt.

– Le continent de Yulan. Le jeune homme contempla les alentours, avec un large sourire. Quel endroit merveilleux. J’espère que je ne serais pas aussi malchanceux que je l’ai été, cinq mille ans auparavant.

…….

À l’intérieur de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques.

De retour dans sa forme humaine, Linley était maintenant en pantalon et maillot de corps. C’était pourtant le début du mois de février et la température était extrêmement basse. Mais Linley était en train d’inspecter attentivement l’épée violette, sans se soucier de la température.

À ce moment, Linley n’avait aucune idée de l’énorme calamité qu’il avait relâchée sur le monde en retirant l’épée violette.

L’ignorant ne connaît aucune peur !

Mais même si Doehring Cowart avait quelques suppositions sur ce qu’il allait se passer, pour lui, quelle que soit l’ampleur du désastre que cela provoquerait, cela n’aurait pas un impact trop important pour Linley. Après tout, même si les cieux s’effondraient, les experts ultimes du continent Yulan seraient capables de repousser cette calamité. Qu’y avait-il à craindre ?

Seul un idiot verrait un trésor à l’abandon et ne le prendrait pas.

– Papy Doehring, que penses-tu que ces deux mots signifient ? Demanda avec curiosité Linley à son tuteur.

Sur la garde de cette épée violette, se trouvait deux caractères anguleux, écrit avec de nombreux traits compliqués.

– C’est… Les yeux du vieux sage s’illuminèrent en voyant ces deux mots. Ces mots viennent de la langue commune du Royaume Infernal. Des années auparavant, juste après que je sois devenu un Archimage de niveau Saint, j’ai étudié cette langue. Ces deux mots devraient être « sang » et « violet ».

– Sang Violet ? Murmura doucement Linley. Le nom de cette épée longue serait Sangviolet ?

Linley examina attentivement l’épée souple. Sangviolet était aussi fine qu’une aile de cigale. Justement parce qu’elle était incroyablement fine, même si elle était faite avec des matériaux spéciaux, elle était assez légère. Elle devait pesait environ deux kilos. Pour Linley, une épée de deux kilos, ce n’était rien du tout.

Lorsqu’il fit passer du Dou Qi Dragonblood depuis son corps dans l’épée, cette dernière devient instantanément droite et dure.

D’un mouvement de la main…

*Swish !* Sangviolet, aussi fine qu’une lame de rasoir, trancha aisément au travers d’un grand arbre, au tronc si épais qu’il aurait fallu trois hommes pour pouvoir l’entourer entièrement. Malgré le fait d’avoir été coupé, l’arbre ne bougea pas. Linley savait toutefois, très bien, qu’en réalité, il venait d’être coupé en deux.

Mais Sangviolet était trop rapide, trop aiguisée. C’était pour cela que l’arbre n’était toujours pas tombé.

D’un puissant saut, Linley bondit dans les airs, puis frappa d’un coup de pied une des branches en plein air. Immédiatement, l’arbre se mit à trembler. Puis, l’arbre tout entier glissa lentement avant de s’effondrer au sol.

Linley regarda l’endroit que Sangviolet venait de couper.

– Qu’est-ce que c’est lisse.

La coupure n’avait pas de rugosité, ni d’échardes.

– Cette épée est géniale. Tout en mâchant un canard rôti qu’il transportait, Bébé regardait cela avec ses grands yeux.

Linley gloussa, puis se tourna pour fixer l’épée souple, Sangviolet. Intérieurement, il se dit : Avec une arme aussi rapide et aiguisée, même si je me retrouve face à un millier ou une dizaine de milliers d’ennemis, je n’aurais pas à les craindre. Linley se mit aussitôt à agiter son épée souple dans tous les sens.

Avec son incroyable souplesse, Linley se mit à danser au milieu de la forêt, maniant avec facilité Sangviolet parmi les arbres.

Tranchante ! Rapide !

Aussi fine que les ailes d’un insecte ! Cela permettait à Sangviolet de n’être quasiment pas ralentie par la résistance de l’air, lui permettant ainsi d’atteindre une vitesse vertigineuse. Et sa légèreté permettait à Linley de transformer sa force physique en vitesse d’attaque.

– Linley, même si cette épée souple, Sangviolet, est assez tranchante, ce n’est pas si choquant. Les capacités d’évaluation du vieux sage étaient bien meilleures que celles de Linley. D’un seul regard, il pouvait dire quelle était la véritable force de cette épée Sangviolet.

Linley ne put s’empêcher de regarder Doehring Cowart avec suspicion.

Ce dernier rigola.

– Si tu veux juste l’utiliser pour couper un arbre ordinaire, alors bien sûr, elle sera inarrêtable. Mais si tu te retrouves face à un expert, comme un guerrier du septième rang qui utiliserait un bouclier infusé de Dou Qi, j’ai peur que tu n’arrives pas à le couper aussi facilement.

Linley était surpris.

– La véritable valeur de cette épée longue, Sangviolet, tient dans deux points. Le premier est qu’elle peut être soit souple, soit solide, ce qui rendra la tache extrêmement compliquée pour un ennemi de se défendre contre elle dans une bataille. Et le second point est… sa résistance ! La plupart des armes ne sont pas capables de soutenir une quantité trop importante de Dou Qi, et tombent en ruines très rapidement. Mais cette épée précieuse que tu viens de récupérer ne te fera jamais défaut, expliqua Doehring Cowart.

Linley hocha légèrement la tête.

Une épée qui était très tranchante et très dure serait probablement aussi très fragile et incapable de soutenir une force trop importante. Cette épée souple était très aiguisée, mais pas tant que ça. Sa vrai force résidait dans sa capacité à être souple et solide à la fois, tout en possédant une vitesse stupéfiante, et une résistance innée.

– Vitesse ? Flexibilité ?

Le cœur de Linley était touché. Il arrêta de faire passer son Dou Qi Dragonblood à l’intérieur de l’épée, et se mit cette fois à envoyer de la force magique élémentaire du vent dedans.

En même temps, il commença à bouger avec l’épée. Après avoir été instillée de la force magique du vent, l’épée déjà rapide, Sangviolet, atteint un nouveau niveau de vitesse, tandis que la trajectoire de ses mouvements devenait erratique et imprévisible. L’épée était quelques fois droite, quelques fois courbée, rendant toute personne se retrouvant face à elle, incapable de deviner sa trajectoire.

Linley comprit instantanément.

– Pour moi, maintenant, c’est sûrement la manière la plus adaptée de manier cette épée souple, Sangviolet !


Cet article comporte 14 commentaires
    1. TADADADAM ! Un nouveau commentateur qui, en plus d’arriver à l’instant, s’assoit direct sur le trône du first, ça c’est quelqu’un qui ira loin ! ^^
      Si tu regardes tes mails, tu devrais avoir le chapitre 5 ! Bonne lecture ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top