skip to Main Content
Menu

Chapitre 9 : Fissures (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 4 CHAPITRE 9


       – Sa Royale Majesté ? Linley regarda dans cette direction.

Vêtue d’une resplendissante armure dorée, grand et musclé, le roi était un homme d’âge mûr avec une chevelure dorée semblable à la crinière d’un lion. Cet homme était non seulement le roi du royaume de Fenlai, mais il était aussi un guerrier du neuvième rang. C’était inconcevable.

En tant que citoyen du royaume de Fenlai, Linley avait depuis longtemps entendu d’autres personnes parler avec révérence de la fierté de Fenlai, le légendaire « Lion Doré », Clayde [Ke’lai’de]. Pour un royaume, le fait d’avoir un roi qui était aussi un guerrier extrêmement puissant était, sans aucun doute, une grande source de fierté pour les citoyens de ce pays.

Sur la place du Temple de Lumière, plus d’une centaine de milliers de personnes étaient rassemblées là pour l’événement. Devant la statue de l’ange, l’Empereur Sacré, les Cardinaux, les domestiques en blanc, et les chevaliers gardiens du Temple de Lumière se tenaient tous debout, silencieux. Parmi toutes ces personnes, l’Empereur Sacré était la silhouette la plus éblouissante.

Les membres des six clans royaux des six royaumes, ainsi que tous les ducs des différents duchés, se tenaient aussi debout, silencieux.

Soudain.

Avec l’Empereur Sacré au centre, une vague ondulante de lumière pure émana vers l’extérieur, couvrant toute la place. La place entière devint silencieuse et, sur les visages de tout le monde, un sourire calme et apaisé apparut, tandis qu’ils sentaient leur cœur et leur esprit être réconfortés.

– Quelle puissance terrifiante ! Il est capable d’émettre si facilement une vague de lumière qui enveloppe plus d’une centaine de milliers de personnes. En tant que mage lui-même, Linley pouvait immédiatement dire à quel point cet Empereur Sacré était puissant.

La place entière était maintenant si silencieuse que le son du vent pouvait être entendu.

– Au nom du Seigneur ! Dit doucement l’Empereur Sacré, mais sa voix pénétra chaque personne et fit trembler leur âme.

Tout le monde présent sur la place pouvait sentir la présence majestueuse qui émanait maintenant de l’Empereur Sacré. Linley aussi ne résista pas à cette pression et il s’inclina docilement. La force de cette présence incroyable qui émanait de l’Empereur Sacré était encore plus terrifiante que celle qu’il avait pu percevoir des deux combattants de niveau Saint qui s’étaient combattus dans les cieux du village de Wushan.

Cette sorte de présence n’avait pas besoin de forcer les autres à faire quoi que ce soit. L’essence même de cette présence causait l’adoration et la vénération dans l’âme des gens.

C’était la présence d’une divinité.

Dans toute la place, mis à part l’Empereur Sacré, tout le monde, incluant toute la centaine de milliers de spectateurs, les Cardinaux, et les rois, tous, s’inclinèrent révérencieusement pour écouter l’Empereur Sacré parler.

– Puissiez-vous être béni de l’amour, la gentillesse et de la bonté du Seigneur.

La voix de l’Empereur Sacré ne semblait pas trop forte, mais elle fit trembler la terre et les cieux, faisant aussi trembler l’âme de chacun.

D’innombrables rayons de lumière sacrée émanèrent soudain depuis le sommet du Temple de Lumière, baignant tous les spectateurs dans sa radiance. Tous sentirent leur cœur se calmer.

Tout le monde était extrêmement solennel et respectueux.

– Puisse le Seigneur vous bénir de paix et d’amour.

Au même moment, une aura glorieuse se mit à émaner de l’Empereur Sacré lui-même.

– Enfant du Seigneur, laisse-nous admettre nos pêchés. Laisse-nous sincèrement réfléchir et nous repentir pour nos erreurs de pensée, d’action, et de parole. Puisse le Seigneur avoir pitié de nous et nous pardonne nos pêchés, et nous accorde la vie éternelle.

Instantanément.

Le monde entier sembla se couvrir du son d’un chant sacré, que tous les partisans de l’Église de Lumière se mirent immédiatement à suivre. Le son des partisans chantant, combiné au chant sacré émanant des cieux, rempli le cœur de tous les spectateurs de solennité et de révérence.

…….

La messe était extrêmement compliquée. Elle commença avec la repentance, continua par la pitié de Dieu, passa aux chants de louanges, suivit par des prières, puis des mots de remerciements, avant de se terminer finalement par un chœur.

La vaste majorité des gens sur la place étaient des partisans de l’Église de Lumière et, baignés par la lueur radieuse du Temple de Lumière, presque tous étaient silencieux. Même ceux qui ne croyaient pas vraiment en l’Église de Lumière étaient sincèrement touchés par la vue. Lorsque les chœurs se terminèrent, tout le monde se réveilla finalement. À présent, c’était la mi-journée.

Avec la messe terminée, toutes les personnes présentes se mirent à partir.

Main dans la main, Alice et Linley marchaient ensemble.

– Grand-frère Linley, comment tu te sens ? Ne te sens-tu pas très confortable ?

Mais Linley secoua la tête.

– J’étais influencé par l’atmosphère, au point que je n’étais même plus capable de penser clairement. Peut-être que ceux qui ne sont mentalement pas forts et ont besoin de quelque chose d’extérieur pour se soutenir aiment vraiment ce sentiment, mais personnellement, je ne l’aime pas. Je n’aime pas être influencé par des facteurs extérieurs.

Il devait l’admettre, durant la messe en elle-même, Linley avait été affecté, et il s’était perdu dans l’étreinte de cette aura confortable et chaleureuse.

Mais Linley avait, après tout, combattu et survécu à la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques. Après que la messe fut terminée, il s’était immédiatement réveillé. En repensant à ce qui venait de se passer, il avait été terrifié. Le pouvoir séducteur de cette Église de Lumière était vraiment trop terrifiant.

– Influencé ? Non. Le Seigneur est comme notre père et notre mère. Nous sommes tous les enfants du Seigneur et nous sommes tous bénis par sa bienveillance et son amour. Grand-frère Linley, comment peux-tu penser une chose pareille ? Alice était quelque peu mécontente.

Elle avait grandi dans la ville de Fenlai depuis qu’elle était toute petite. En tant que Capitale Sacrée, chaque année durant le Festival de Yulan, Fenlai organisait cette sorte de messe à échelle géante. La grande majorité des citoyens de Fenlai étaient des partisans de l’Église de Lumière. Alice aussi, avait été une croyante de l’Église de Lumière depuis qu’elle était enfant. Cette sorte de croyance spirituelle n’était pas quelque chose qui pouvait facilement changer.

– Alice, tu ne dois penser à cela comme ça. Le pouvoir et les capacités que tu as, ne sont-elles pas le produit de ton propre travail acharné et de ton entraînement ? Comment aurait-il pu t’être transmis par le Seigneur ? Si le Seigneur est bienveillant envers toi, pourquoi te donnerait-il un père et une mère comme les tiens ? Linley connaissait très bien la situation dans laquelle se trouvait la famille d’Alice.

Cette dernière ne put s’empêcher de se taire un instant. Elle fixa Linley.

– Grand-frère Linley, je vais rentrer chez moi, maintenant. Tu n’as pas besoin de me raccompagner. Après s’être tournée, Alice se dirigea immédiatement en direction de sa maison. En regardant Alice partir, Linley se sentit malheureux. Il tourna alors la tête et regarda de nouveau vers le Temple de Lumière, qui s’élevait dans les nuages.

– Cette Église de Lumière cause vraiment beaucoup de mal.

…….

C’était assez normal pour des jeunes amoureux de se quereller. La fois suivante où Alice et Linley se retrouvèrent, ils étaient de nouveaux fous amoureux l’un de l’autre. Tous deux décidèrent sagement d’éviter les discussions sur la religion. Alors qu’ils se retrouvaient originellement seulement deux fois par mois, dans les profondeurs de leur amour, ils se mirent à se rencontrer quatre fois par mois. Leur relation devint si proche qu’ils commencèrent même à dormir ensemble, bien qu’ils ne franchirent jamais la dernière barrière.

Selon Alice : « Ma première fois sera lors de ma nuit de noce. » La première moitié de l’année 9998 du calendrier Yulan, fut un point culminant dans la relation entre Linley et Alice.

Mais bien sûr, toute relation à long terme se devait d’avoir quelques petits problèmes.

Année 9998 du calendrier Yulan, le 29 septembre.

– Euh… il y a quelque chose qu’Alice me cache et ne veut pas me dire. Linley était en train de marcher avec ses trois frères dans les rues de Fenlai. Repensant à leurs derniers au-revoir assez mécontent avec Alice, Linley se sentait vraiment impuissant.

Alice et Linley avaient grandi dans des circonstances très différentes et avaient aussi de nombreuses idées et points de vue différents sur bien des choses. Le plus important… Alice était une fille très indépendante et décidée. Elle n’était définitivement pas la sorte de personne à faire des compromis pour les autres. Ce qui rendait Linley le plus impuissant était le fait qu’Alice était comme une gourde fermée qui cachait ses pensées.

– Troisième frère, Alice et toi vous querellez encore ? Le taquina Yale à côté de lui.

George et Reynolds se mirent aussi à glousser. Reynolds tapota gentiment Linley sur l’épaule et dit,

– Linley, j’ai l’impression que tu tiens un peu trop à cette Alice. Attention à ce qu’elle ne te brise pas trop le cœur si vous vous séparez. Regarde-moi ; j’ai eu plus de dix copines maintenant. Regarde à quel point ma vie est si facile et relax !

Linley regarda Reynolds, bouche bée.

– Quatrième frère, fait attention à ce que tu dis. Troisième frère à l’intention de faire d’Alice sa femme, gloussa Yale. Après cela, il tapota Linley sur l’épaule à son tour. Mais troisième frère, je dois te le dire en tant qu’homme. Il y a tellement de femmes ici-bas qui n’attendent que toi. Pas besoin de te restreindre autant.

Linley sourit mais ne répondit pas.

Une fois arrivé dans la ville de Fenlai, Linley dit au revoir à ses trois frères et se dirigea vers la rue Sèche et la maison d’Alice.

– Oncle Hudd [Ha’de]. Linley dit bonjour chaleureusement au garde qui se tenait devant la maison d’Alice. Depuis que lui et Alice étaient devenus extrêmement proches, il avait appris à connaître le garde.

Hudd ria en voyant Linley.

– Oh, c’est Linley. Tu es là pour voir Miss Alice ? Hélas, Miss Alice n’est pas encore de retour. Elle devrait déjà être rentrée. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe.

– Elle n’est pas encore de retour ? Linley était abasourdi.

Mais alors, Linley sourit à Hudd.

– Alors, je vais juste attendre un peu là-bas. Je parie qu’elle sera bientôt de retour. Linley se dirigea ensuite directement vers le bar situé à côté de la maison d’Alice, commanda son vin de jade préféré, et commença à boire en attendant silencieusement.


Cet article comporte 20 commentaires
    1. j’allais dire la même 🙂 je suis d’accord avec toi pour moi c’est bientôt fini elle sort avec un autre mec un truc comme ça je suis sûr lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top