skip to Main Content
Menu

Chapitre 5 : La rose dans l’hiver (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden et Ptit Lu


PANLONG – LIVRE 4 CHAPITRE 5


         Cette soirée-là, Linley et ses trois frères sortirent du restaurant ensemble. Suivant leur habituelle coutume, ils s’apprêtaient à se diriger vers le Paradis de l’Eau de Jade ensemble.

– Boss Yale, vous trois, allez-y sans moi. Je vais marcher un peu, dit Linley en sortant.

Yale, Reynolds et George regardèrent tous Linley avec surprise.

– Je n’aime pas tant que ça l’atmosphère du Paradis de l’Eau de Jade. Allez-y sans moi les gars. Dans deux trois heures, je vous rejoindrai, expliqua Linley. Bébé, qui se tenait à ce moment sur une de ses épaules, fit à ce moment entendre deux couinements.

– Boss, t’vas voir Alice ?

Comme il se tenait toujours aux côtés de Linley, bien évidemment, Bébé était au courant de tout.

Bien qu’il ne semble pas grandir, son intelligence était maintenant équivalente à celle d’un jeune humain.

– Tu… petite… Linley jeta un coup d’œil à Bébé, puis rougit légèrement.

– Ok, troisième frère, va te balader. Mais ne marche pas trop longtemps, rigola Yale. Linley souhaita à ses trois frères au revoir puis se dirigea vers la rue Sèche.

La rue Sèche n’était pas très encombrée et était donc très silencieuse. Des deux côtés de la rue se trouvaient plusieurs restaurants et auberges.

En arrivant à proximité de la résidence d’Alice, Linley leva les yeux vers le balcon du deuxième étage.

Le balcon était toujours vide.

Linley rit de lui-même. En toute honnêteté, il n’avait eu qu’un faible espoir qu’elle soit là. En voyant son absence, il se tourna avant de se diriger vers un bar qui se trouvait à côté. Il s’assit sur une chaise adjacente aux fenêtres afin de pouvoir voir son balcon depuis son siège.

– Une bouteille de vin de jade et deux coupes, ordonna rapidement Linley.

– Bien, monseigneur.

Bien que le servant soit plutôt curieux de savoir pourquoi Linley voulait deux coupes, il ne demanda pas.

– Bébé, bois lentement. Linley remplit une coupe pour Bébé qu’il mit sur le côté. Celui-ci sauta immédiatement sur la table avant d’imiter Linley et de prendre une gorgée.

Sa coupe de vin entre les mains et les yeux fixés sur le balcon, Linley buvait lentement.

Deux heures passèrent comme ça. Un homme et une créature magique qui buvaient silencieusement. Seulement à ce moment Linley se leva pour payer l’addition avant qu’ils ne quittent le bar.

– Boss, es-tu réellement déçu ? Lui demanda Bébé depuis son épaule.

Linley leva la main pour caresser la petite tête de Bébé. En riant, il le « réprimanda »,

– Espèce de petit voyou. Ils se dirigèrent ensuite, en marchant, en direction du Paradis de l’Eau de Jade tout en profitant du paysage nocturne.

Le deuxième jour, le 30 septembre, Linley et ses trois frères retournèrent à l’institut Ernst. Cette nuit-là, Alice, Kalan, et les autres retournèrent dans la ville de Fenlai.

La raison de cette « coïncidence » était due aux jours de repos qui étaient différents entre l’institut Ernst et celui de Wellen.

Les jours de repos pour l’institut Ernst étaient le 29 et le 30 de chaque mois alors que pour l’institut Wellen c’était les 1ers et 2nd de chaque mois. C’est pourquoi Alice ne rentra chez elle que le 30.

Malheureusement…

Bien qu’Alice resta sur son balcon tous les jours et observa avec attention la foule de passants tout en ayant occasionnellement l’impression de reconnaître Linley, à la fin, elle finit déçue.

L’après-midi du second jour d’octobre, elle n’eut d’autres choix que de retourner dans son école.

.

Le 29 octobre, Linley retourna dans la ville pour apporter trois nouvelles sculptures. À la nuit tombée, il s’assit de nouveau avec Bébé dans le bar de la rue Sèche. De nouveau, il sélectionna le même siège avec la vue sur le balcon et commanda le même vin de jade avant de le boire avec Bébé.

– Boss, il semblerait que tu sois encore déçu. Bébé regardait Linley de ses petits yeux noirs tout en parlant mentalement.

– Ce n’est pas grave. Je suppose que c’était écrit que cela se passerait comme ça. La tête penchée en arrière, Linley jouait avec sa coupe de vin. Lui et Bébé avaient déjà fini deux bouteilles de vin de jade. Mais sur le balcon, il n’y avait toujours pas la personne qu’il attendait.

À ce moment, le serveur revint.

– Une nouvelle bouteille de… Au milieu de sa phrase, Linley s’arrêta et ses yeux s’illuminèrent. Son regard était toujours dirigé sur le petit balcon du deuxième étage de la maison d’Alice. Une silhouette habillée en blanc était soudainement apparue.

– L’addition, s’il vous plaît. Linley se leva immédiatement.

Le serveur qui avait déjà attrapé une nouvelle bouteille de vin fut momentanément surpris puis se reprit rapidement. Après avoir payé, Linley et Bébé, qui sauta de la table pour atterrir sur son épaule, se précipitèrent dehors.

À ce moment-là, il était déjà huit heures du soir. La rue Sèche était plongée dans l’obscurité. Et, parce que ce n’était pas l’un des axes principaux de circulation de la ville de Fenlai, il y avait très peu de personnes dans la rue.

– C’est Alice. Linley était absolument certain.

– Whoah, Boss, tu vas finalement réussir à revoir cette beauté de nouveau. Haha ! T’es content ? T’es excité ? T’es impatient, hein ? Sur l’épaule de Linley, Bébé parlait en continu, ravi.

Linley ne faisait même pas attention à Bébé. Agilement, il sauta au-dessus du mur d’Alice et, d’une poussée de ses mains, il atterrit sur le balcon.

Alice avait remarqué Linley dès sa sortie du bar et l’avait suivi des yeux pendant qu’il arrivait jusqu’à elle.

– Grand-frère Linley ! Alice l’accueillit immédiatement d’un grand sourire. Ses battements de cœur se mirent à accélérer immédiatement et, nerveuse, son visage rougit aussi. Dans son cœur, elle était emplie de joie.

La dernière fois, elle n’avait pas été capable de revoir Linley. C’est pourquoi, à son retour à l’institut Wellen, elle avait immédiatement demandé autour d’elle et apprit que les jours de repos de l’institut Ernst étaient les 29 et 30 de chaque mois. Aussi, elle avait choisi de revenir chez elle deux jours plus tôt et avait quitté son académie en avance malgré les cours.

– Grand-frère Linley, quelle coïncidence, dit Alice d’un sourire.

Linley se figea légèrement avant de répondre aussi.

– Alice. En effet, quelle coïncidence !

Alice ne put s’empêcher de rire. Elle se reprit rapidement et invita Linley à s’asseoir avec elle.

– Vite, assieds-toi, ne laisse personne te voir. Linley s’assit et les deux d’entre eux se retrouvèrent cachés par le balcon. Ils se mirent immédiatement à discuter avec animation.

Doehring Cowart apparut à ce moment.

– Linley, Linley.

– Papy Doehring, quoi donc ? Linley était plutôt mécontent.

L’Archimage ria bruyamment.

– Gamin, ne parle pas trop de choses sans intérêts avec cette fille. Sois un peu plus amical et un peu plus téméraire. Espèce d’idiot. D’après ce que je vois, cette fille, Alice, est aussi intéressée par toi.

– Pas de précipitation, pas de précipitation. Bien que Linley ne soit pas effrayé par la mort, à ce moment, il tremblait intérieurement et était légèrement chancelant.

– Tu es vraiment stupide, dit Doehring Cowart, impatient.

Linley sembla ignorer complètement les conseils du vieux sage et se mit à parler seulement de sujets communs et sans intérêts.

En voyant les deux, Doehring Cowart ne put que se résoudre à secouer la tête et retourner dans l’Anneau Panlong. Tout en discutant avec Alice, Linley ne remarqua pas le temps passer.

– Grand-frère Linley, tu es si formidable ! Tu dois avoir de nombreuses filles qui courent après toi à l’institut Ernst, non ? Alice dit intentionnellement ces mots d’un ton nonchalant, mais en les entendant, le cœur de Linley se mit à accélérer.

– Pas mal, pas mal. Lorsqu’il parlait avec Alice, Linley parlait parfois sans trop réfléchir.

– Tu… espèce d’idiot. La voix de Doehring Cowart résonna dans l’esprit de Linley.


Cet article comporte 10 commentaires
    1. Le chapitre 7 est dans ta boîte mail !
      Encore une fois, tu es d’une rapidité…
      Je ne sais même pas si on arriverait à faire mieux… 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top