skip to Main Content
Menu

Chapitre 16 : Les cieux interdits


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 4 CHAPITRE 16


     Linley, toujours allongé dans l’herbe, retenait son souffle tout en observant ses alentours.

 Il doit y avoir au moins cinquante à soixante herbes CœurBleu ici. Linley réprima avec effort sa joie pour rester calme. Mais ce qui étonnait le plus Linley était que…

Bébé semblait avoir l’impression que ce n’était toujours pas assez et continuait de cueillir de plus en plus d’herbe CœurBleu.

– Comment est-ce que Bébé va être capable de porter tout ça avec juste ses deux petites pattes ? Linley ne comprenait pas son comportement. Il dit immédiatement par la pensée à Bébé. Bébé, tu en as assez. Reviens ici.

La petite Souris Fantôme leva la tête avant de jeter un coup d’œil à Linley et de plisser son museau.

– T’inquiète pas, pas besoin de se presser. Il en reste encore plein.

Juste à ce moment-là, un Vélocidragon allongé, qui était en train de boire dans une rivière adjacente tourna la tête dans sa direction. Son regard tomba sur Bébé, le remarquant clairement. Il se leva alors et cracha un nuage de fumée tout en fixant la petite Souris Fantôme.

– Danger. Le cœur de Linley se serra.

Si Bébé commençait à se battre contre le Vélocidragon, d’autres créatures magiques viendraient probablement. Et alors la situation deviendrait critique.

Bébé remarqua lui aussi le Vélocidragon. En le voyant, il sembla terrifié et se cacha immédiatement derrière une herbe CœurBleu, tout « tremblant ».

*Grogne…* Le Vélocidragon laissa échapper un grognement mécontent, avant de se rallonger et de recommencer à boire l’eau de la rivière.

– Quel gros idiot. C’est tellement facile de le berner, dit Bébé, ravi.

À ce moment, Linley ne savait pas s’il devait pleurer ou rire. Il ne s’était pas attendu à ce que Bébé « feigne d’être faible ». Il savait très bien qu’un an et demi plus tôt, Bébé avait été capable de forcer un Vélocidragon, semblable à celui-ci, à fuir. Et après un an et demi, Bébé était devenu encore plus fort.

Il n’était définitivement pas effrayé par ce Vélocidragon.

Mais la petite Souris Fantôme était aussi très intelligente. Il savait très bien que s’il faisait trop de bruit, Linley se ferait très probablement découvrir.

Les humains !

Les créatures magiques détestaient les humains.

Aux yeux du Vélocidragon, Bébé n’était rien de plus qu’une extrêmement faible et petite créature magique. En voyant à quel point Bébé avait été terrifié, il ne s’était pas embêté à le tuer. Après tout, le Vélocidragon savait que parmi les Souris Fantômes, seules les plus faibles avaient une fourrure noire.

Mais il ne pouvait pas se douter qu’un de ses « camarades » avait été mis dans un sale état par cette petite Souris Fantôme.

– Formidable. Linley le félicita silencieusement en levant son pouce.

Bébé se mit à rire, ravi.

– Naturellement. Moi, Bébé, je suis une Souris Fantôme extrêmement intelligente. Après avoir regardé la pile d’herbe CœurBleu à côté de lui, Bébé grandit soudainement, passant de vingt centimètres à presque cinquante centimètres.

Après que sa taille ait augmenté, il utilisa ses deux grandes pattes pour rassembler la pile d’herbe CœurBleu contre sa poitrine. Puis, d’une poussée de ses jambes…

*Whooosh !*

Il se retrouva d’un coup juste à côté de Linley.

– Boss. Il doit y avoir 160 pousses d’herbe CœurBleu là. Me faire, moi, Bébé, passer à l’action était parfait, c’était un plan sans aucun risque. Bébé gonfla de manière arrogante sa petite poitrine.

Linley caressa avec attention la petite tête de Bébé avant de mettre toutes les pousses dans son sac.

– Allons-y. Je suis de plus en plus curieux à propos de cette vallée. Les yeux de Linley brillèrent lorsqu’il regarda à l’est. Pour que ce ravin ait autant de créatures magiques et possède une telle densité d’essence élémentaire… hmmmm, elle est ici encore plus dense qu’à l’endroit où nous sommes arrivés. Elle doit être d’une densité environ dix fois plus importante que dans l’environnement normal.

Linley avait le sentiment…

Que, quel que soit l’étrange facteur qui causait cette densité exceptionnelle de l’essence élémentaire, il devait venir du côté est de cette vallée.

Il se mit en marche, à travers les herbes hautes, en direction de l’est. En s’aidant du sort du vent de soutien, « Supersonique », Linley était capable d’avancer à un rythme très rapide. Un mage du septième rang, en utilisant le sort Supersonique, était capable de bouger trois fois plus vite qu’en temps normal !

Trois fois la vitesse de guerrier du quatrième rang de Linley.

*Whooosh. Whoooosh !*

Linley passait d’une cachette à l’autre tout en évitant les créatures magiques. Heureusement pour lui, hormis pour les endroits où se trouvaient beaucoup de Pégases, le reste de la vallée était rempli en abondance d’herbes suffisamment hautes pour que Linley puisse se cacher dedans.

– Du point où je suis entré dans la gorge jusqu’à maintenant, j’ai peut-être déjà parcouru cent kilomètres.

Linley était très surpris.

En effet, la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques faisait environ mille kilomètres de large alors le fait qu’une vallée aussi large existe, était très surprenant. D’après la distance qu’il avait parcourue, il devait bientôt commencer à s’approcher du cœur de la chaîne de montagnes.

– Hé, Boss. Il y a très peu de créatures magiques ici. Perché sur l’épaule de Linley, Bébé continuait de scanner les alentours.

Linley acquiesça.

Dans les quelques kilomètres autour d’eux, seules deux créatures magiques étaient visibles. C’était vraiment étrange que la densité des créatures magiques soit si basse ici. Les deux créatures étaient de gigantesques Vélocidragons. Et, le plus important… ces deux Vélocidragons étaient tous les deux allongés sur le sol, paraissant endormis.

– Juste deux Vélocidragons qui dorment. Linley sourit intérieurement. Cette zone va probablement être la plus simple à traverser depuis que je suis arrivé ici. Mais je dois dire… ces deux-là semblent quelque peu différents par rapport aux Vélocidragons habituels.

Il avait remarqué que le corps de ces deux Vélocidragons était plus large que celui de leurs « confrères ». Parce qu’ils étaient allongés, c’était dur d’en être certain, mais ils semblaient aussi hauts que les Vélocidragons normaux debout, alors qu’eux étaient allongés. En plus de cela, la longueur de leur corps semblait faire le double de celle des Vélocidragons ordinaires.

Allongées, comme à ce moment, les deux larges créatures ressemblaient à deux petites montagnes.

Étant extrêmement précautionneux, Linley alla jusqu’à les éviter en passant par un espace d’herbe qui faisait plus de vingt mètres de plus de lui. Mais il ne remarqua pas que, lorsqu’il se faufilait au milieu des herbes, il faisait un léger bruit de *bruissement* et que les oreilles des deux Vélocidragons s’étaient mises à frémir. Et cela, malgré leurs yeux toujours fermés et leur absence totale de mouvements.

Lorsqu’il se déplaçait dans l’herbe, il faisait évidemment un peu de bruit.

Mais Linley n’y prêtait pas réellement attention parce qu’il considérait que même lorsque le vent passait dans les herbes, celles-ci se mettaient à bruisser. Ce n’était que légèrement moins fort que le bruit d’une personne les traversant. Jusqu’à maintenant, il était passé dans tellement de hautes herbes sans soucis qu’il n’y faisait plus du tout attention.

*Sifflement !*

Soudain, une ombre coupa l’air et s’abattit directement sur Linley. Celui-ci, aidé par la technique Supersonique, n’eut que le temps de l’éviter de justesse.

*Bang !*

Une longue queue de dragon, aussi flexible et rapide qu’un fouet d’acier, s’était écrasée sur le sol, juste devant Linley, à peut-être seulement trente centimètres de lui. La terre elle-même, s’était fendue sous ce coup et une crevasse d’un mètre était apparue au sol. Linley réagit rapidement et se mit à courir à pleine vitesse.

– J’ai été découvert. Le cœur de Linley se mit à battre frénétiquement.

*Roaaaar !* *Roaaaaar…*

Deux rugissements se firent entendre l’un après l’autre. Les deux Vélocidragons, qui étaient plus tôt en train de dormir, s’étaient soudainement levés. Les deux faisaient en hauteur l’équivalent d’un bâtiment de quatre étages et mesuraient plus de quarante mètres de long avec quarante mètres additionnel de queue. Leur taille était absolument terrifiante.

– Ils sont énormes ! Ce doit être des élites de la race des Vélocidragons. Très probablement des créatures magiques du huitième rang. Le cœur de Linley se mit à trembler.

C’étaient les premières créatures magiques du huitième rang qu’il rencontrait dans la vallée. En tant que mage du septième rang, Linley avait maintenant confiance en sa capacité à s’occuper de créature du septième rang. Mais, face à des créatures du huitième rang, l’idée de se battre ne lui venait même pas à l’esprit. En effet, plus les rangs étaient élevés, plus la différence de pouvoir entre chaque était prononcée.

Juste en comparant la valeur de leurs cores magiques, la différence était visible.

Un core magique d’une créature du sixième rang : 1000 pièces d’or.

Mais un core magique d’une créature du septième rang pouvait, lui, valoir jusqu’à 50,000 pièces d’or ! La différence entre le sixième et septième rang était ainsi facilement imaginable.

Quant à un core magique d’une créature du huitième rang ? Le prix pouvait atteindre 500,000 pièces d’or !

– Et ce ne sont que les estimations générales basées sur les livres de la bibliothèque. En réalité, les cores magiques de certains des plus grandes et puissantes créatures sont extrêmement rares et sont donc encore plus recherchés. Souvent, ce n’est même pas possible de les trouver sur le marché.

Une créature magique du huitième rang était bien plus puissante qu’une créature du septième.

*Roaaaaar !* *Roaaaar !*

Les deux Vélocidragons du huitième rang échangèrent un regard. Une lueur d’amusement dansa dans leurs yeux avant qu’ils ne se tournent et chargent en direction de Linley à grande vitesse.

L’intelligence d’une créature du huitième rang n’était définitivement pas plus faible que celle d’un humain.

*Whooooosh !* Linley, au maximum de sa vitesse, s’efforçait de courir vers l’est tout en chantant les mots de la technique de Vol. Mais comme c’était une incantation d’un sort du septième rang, elle était complexe et prenait du temps pour être finie.

Bébé, quant à lui, n’essaya pas non plus de faire le fier et de rester pour se battre.

Il pouvait vaincre un Vélocidragon du septième rang, mais un du huitième rang ? Juste en se basant sur leur taille seule qui était bien plus grande que celle des Vélocidragons ordinaires, Bébé savait que ses dents seraient probablement insuffisantes pour réussir à traverser leurs écailles et atteindre leur peau.

Les blesser serait donc quasiment mission impossible pour lui.

Avec sa vitesse de guerrier du quatrième rang, soutenue par la technique Supersonique, Linley était toutefois plus rapide que les Vélocidragons, plutôt lents. Ces énormes créatures étaient plutôt lentes mais chacun de leurs pas couvraient de larges distances. Chacun de leurs pas équivalaient à dix pas de Linley.

Plus important encore…

Leurs queues, solides comme des fouets en acier. Les queues des Vélocidragons du septième rang étaient déjà rapides mais, là, elles étaient aussi rapides que la lumière. En un clin d’œil, elles pouvaient bouger d’une dizaine de mètres et étaient quasiment aussi rapides que Bébé.

La terre tremblait tandis que ces deux énormes Vélocidragons continuaient de poursuivre Linley. De temps en temps, les deux échangeaient un regard.

*Whoooosh !*

Linley s’éleva soudainement dans les airs. Il venait finalement de compléter l’incantation de la technique de Vol.

– Je suis finalement sauvé. Linley montait de plus en plus haut dans le ciel. En voyant les deux énormes Vélocidragons sous ses pieds, Linley laissa finalement échapper un soupir de soulagement. Ces deux Vélocidragons du huitième rang étaient vraiment sinistres. Ils ont intentionnellement fait semblent de dormir pour me laisser continuer à avancer.

En réalité, les Vélocidragons n’avaient pas vraiment essayé de l’attirer quelques instants plus tôt.

Ces deux créatures du huitième rang étaient juste extrêmement sensibles à leur entourage. C’est pourquoi elles étaient habituées au bruissement du vent à travers les hautes herbes. Lorsqu’elles avaient entendu que la fréquence du bruissement avait soudainement changé, elles étaient évidemment devenues immédiatement suspicieuses.

*Roaaaaaar…*

Les deux Vélocidragons le regardaient s’éloigner. Ils ne semblaient absolument pas furieux. Au contraire, leurs têtes étaient levées et ils rugissaient. Leurs rugissements semblaient presque… heureux.

Linley était capable de faire la différence entre un rugissement de rage et un rugissement de plaisir.

*Roaaar…* *Roaaar…* *Roaaar…* *Roaaar…*

Soudain, les cieux au-dessus de Linley se remplirent de grognement de dragon aussi. Juste au son, il était facile de deviner qu’un nombre extrêmement important de créatures magiques était présent.

– Elles sont au-dessus de moi. Après s’être arrêté en plein air, Linley leva la tête, abasourdi. Une énorme créature après l’autre sortait du nuage de brume, faisant toutes plus de soixante mètres de long et ayant une envergure d’au moins cinquante mètres.

Linley pouvait, d’un regard, voir combien elles étaient.

– Au moins plusieurs dizaines. Linley sentit son cœur se serrer de peur.

Un énorme dragon après l’autre descendait du ciel. Leurs écailles écarlates étaient resplendissantes et des flammes semblaient brûler autour d’eux.

– Des Dragons de Feu ! Linley se rendit compte que la situation venait tout juste de devenir catastrophique.

Les Dragons de Feu étaient considérés comme des dragons de milieu de classe. La plupart d’entre eux étaient des créatures magiques du huitième rang tandis que les élites de leur race pouvaient atteindre le neuvième rang.

– Deux créatures magiques du huitième rang étaient déjà capables de me poser de nombreux problèmes et maintenant, je me retrouve avec dix de plus qui peuvent voler. Linley se sentait extrêmement misérable à cet instant.

Et, au même moment…

*Roaaar…* *Roaaar…*

Une autre série de rugissement résonna encore, mais d’un autre endroit. Puis, d’autres créatures volantes apparurent les unes après les autres, toutes approximativement de la même taille que les Dragons de Feu. Ces énormes créatures avaient des écailles vertes foncées aussi claires que de l’émeraude.

Ces créatures magiques n’étaient pas moins nombreuses que les Dragons de Feu.

Les deux Vélocidragons du huitième rang rugirent d’amusement en contrebas, leurs yeux emplis d’une lueur sinistre.

– Je comprends maintenant pourquoi lorsque je suis entré dans cette zone je n’ai vu que les Vélocidragons du huitième rang et rien d’autre. Linley se sentait misérable. C’est sûrement parce que seules les créatures du huitième rang sont autorisées dans cet endroit. Les créatures du septième rang n’osent pas venir. Les Dragons de Feu et les Dragons Émeraudes sont tous des créatures magiques de meute du huitième rang. C’est très probable que ces deux Vélocidragons étaient juste en train de jouer avec moi tout à l’heure. Quand ils ont vu que je m’envolais pour m’échapper, ils ont immédiatement rugi pour prévenir les Dragons de Feu et les Dragons Émeraudes.

Plus d’une centaine de créatures massives volaient maintenant dans le ciel. Et Linley venait juste de comprendre ce qui venait de se passer.

Maintenant, les cieux lui étaient complètement interdits !

– Boss, qu’est-ce qu’on va faire ? Demanda Bébé d’une petite voix dans l’esprit de Linley.


Cet article comporte 23 commentaires
  1. Merci pour le chapitre.
    Comme l’a si bien dit zesifry torturez nous mais donnez nous la suite !! ^^

    PS : j’aime bien la nouvelle présentation 🙂

  2. Strat possible: tuer un dragon, boire son sang lvl up tuer tout le monde acces au rang 9 guerrier dragonblood et millionnaire, quoi? pas realiste?
    Sinon peut etre que papy va se sacrifier pour sauver linley, ou encore ça va faire comme pour le poisson d’avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top