skip to Main Content
Menu

Chapitre 6 : L’invitation


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 6


       – Oh, trois sculptures du hall principal se sont vendues à 1500 pièces d’or chacune ? Austoni [Ao’Si’Tuo’Ni], le gérant de la Galerie Proulx de la ville de Fenlai, lisait avec surprise les rapports de mise aux enchères du mois précédent. Après avoir jeté un coup d’œil aux détails du sculpteur, Linley, il ne put s’empêcher d’être encore plus impressionné. Les trois œuvres ont été sculptées par un certain Linley qui n’a que quinze ans ?

Le monde de la sculpture était définitivement en forme de pyramide.

Dans l’Union Sacrée, seuls cinq ou six maîtres sculpteurs et une centaine de sculpteurs experts existaient. Juste avec ça, il était facile d’imaginer la rareté de ces experts. Habituellement, quelqu’un qui pouvait être qualifié de sculpteur « expert » était quelqu’un qui avait une compréhension de la vie et dont les compétences en sculpture étaient suffisantes pour refléter cette compréhension dans ses œuvres. Seulement à ce moment leurs sculptures obtiendraient une aura particulière.

Un sculpteur expert de quinze ans ?

Du jamais vu !

– Et ce Linley est un étudiant de l’institut Ernst ? Austoni allait de surprise en surprise. L’institut Ernst était l’académie de magie numéro une du continent après tout. Et c’est un étudiant du cinquième cycle ? A quinze ans, un étudiant du cinquième cycle ?

Austoni en eut le souffle coupé.

Un génie !

– Même si ces trois sculptures ne valaient qu’un millier de pièces d’or chacune, juste en se basant sur l’âge du sculpteur, la vraie valeur de ces sculptures est en réalité largement plus importante. Austoni en était absolument convaincu.

Pour que déjà à quinze ans, il soit capable de sculpter à ce niveau, la valeur de son travail ne pouvait qu’augmenter exponentiellement avec les années.

Le fait qu’il soit en plus un étudiant de l’institut Ernst signifiait qu’il était déjà un génie parmi les génies. Tout cela mis bout à bout, multipliait grandement la valeur de ces sculptures.

– Cet après-midi, je vais aller à l’institut Ernst. Cela fait quelque temps que la Galerie Proulx n’a pas recruté de nouvel expert sculpteur. Austoni prit sa décision. Juste par le prix qu’avaient atteint ses trois sculptures, Linley avait prouvé sa valeur.

Il était suffisamment compétent pour avoir ses sculptures exposées dans une salle privée à l’intérieur du hall des experts.

Cet après-midi-là.

Une calèche s’arrêta devant les portes principales de l’institut. C’était Austoni et ses deux gardes. Arrivée devant la porte, Austoni sortit sa carte de gérant de la Galerie Proulx pour prouver son identité. Les gardes le laissèrent passer et l’un d’entre eux se leva pour les escorter.

Le petit groupe se dirigea vers l’endroit où les étudiants du cinquième cycle s’entraînaient.

– M. Austoni, voilà l’endroit où se regroupent la plupart des instructeurs des mages du cinquième cycle. En souriant le garde qui les escortait leur ouvrit la porte. Ils découvrirent une dizaine de mage qui discutaient et plaisantaient. Le fait qu’ils soient qualifiés pour enseigner à des étudiants du cinquième cycle signifiait que ces mages étaient du septième ou de huitième rang.

Quand la porte s’ouvrit, les mages instructeurs se tournèrent pour observer les nouveaux arrivants.

– Messeigneurs, voilà M. Austoni de la Galerie Proulx. Il est venu requérir votre aide pour une affaire qui lui tient à cœur, dit respectueusement le garde.

Les mages acquiescèrent calmement.

La Galerie Proulx possédait de nombreuses branches dans tous les Royaumes et Empires du continent Yulan, et possédait donc un grand pouvoir et une grande influence. C’est pourquoi, même le plus fier et arrogant mage restait cordial quand il s’adressait à un membre de la galerie.

– Messeigneurs mages, dit Austoni avec un sourire. Je recherche un étudiant du nom de Linley.

– Linley ?

Tous les mages se mirent à rire. Parmi eux, un mage en robe violette dit d’un sourire,

– Linley ? Il est l’un des deux génies absolus de notre institut. C’est un mage double élément du vent et de la terre. Parlez à son instructeur de magie du vent. Il devrait pouvoir vous aider.

– Vous pouvez oublier son instructeur de magie de la terre. Il ne s’est montré que deux fois durant les trois derniers mois dans ma classe de magie de la terre, dit un vieil homme barbue d’une voix mécontente. Mais, à l’opposé, Il va à quasiment tous les cours de magie du vent.

Un autre mage dit d’un sourire,

– Je suis l’instructeur de Linley en magie du vent. Je le connais un peu. Si vous avez des questions sur lui, je peux sûrement vous aider.

Austoni hocha la tête.

– Il y a un mois, Linley a amené trois sculptures dans notre galerie. Ses sculptures possédaient déjà la grandeur d’une œuvre digne d’un expert. D’après le prix auquel elles ont été vendues, nous avons déterminé qu’il est suffisamment qualifié pour exposer ses œuvres dans une salle privée du hall des experts. C’est pourquoi je suis venu lui offrir une magycarte argentée.

– Une salle privée ?

Les mages étaient tous impressionnés.

Ces mages connaissaient tous la difficulté de sculpter de parfaites sculptures et encore plus de lui ajouter une aura ou une essence. Avoir une salle privée était le rêve d’innombrables sculpteurs.

– Êtes-vous sûr qu’il s’agit bien de Linley ? Il est normalement extrêmement diligent et travailleur dans ses études. Et il n’a que quinze ans, ajouta l’instructeur de magie du vent, un mage aux cheveux argent, d’un air dubitatif.

Austoni sourit.

– Quelle question. Dans notre Galerie Proulx, nous avons enregistrés toutes ses informations biographiques. Et d’après nos données, il est venu dans notre Galerie en compagnie du Jeune Maître Yale.

Les mages acquiescèrent.

Puis, ils se mirent tous à parler entre eux avec agitation. L’un de leurs deux génies absolus était en plus un expert sculpteur. Le fait qu’un mage de génie soit capable d’avoir une pièce privée dans la Galerie Proulx était quelque chose qui n’était vu au maximum qu’une fois tous les mille ans.

Naturellement, tous ces mages étaient impressionnés.

– Messeigneurs mages, pouvez-vous me dire où réside Linley ? Demanda Austoni.

L’homme aux cheveux argent dit,

– Linley réside dans le dortoir 1987.

– Le dortoir 1987 ? Entendant cela, Austoni se retourna, prêt à y aller directement.

L’homme aux cheveux argent continua,

– Attendez. Bien qu’il vive dans le dortoir 1987, il est parti de l’école il y a environ trois semaines pour s’entraîner à l’extérieur de l’institut. J’ai peur que vous ne soyez venu pour rien.

– S’entraîner ?

Austoni savait bien que les mages du cinquième et sixième rang étaient qualifiés pour s’engager dans des combats réels et partaient souvent pour s’entraîner à l’extérieur. L’institut Ernst encourageait grandement ce genre de pratique.

Austoni ne put s’empêcher de laisser échapper un long soupir.

Il ne pensait pas qu’après s’être dépêché de venir à l’institut Ernst, il recevrait cette réponse.

– Si c’est ainsi, messeigneurs mages, je m’en retourne à la galerie. Austoni les salua respectueusement. Tous les mages le saluèrent de la tête avant de reprendre leurs excitantes conversations.

– Je ne pensais pas que ce gamin, Linley, était si formidable…

Les mages présents ne pouvaient plus s’arrêter de complimenter Linley, qui, sans que personne ne le sache, avait été invité à avoir sa salle privée dans la Galerie Proulx.


Cet article comporte 26 commentaires
  1. Merci pour ce chapitre maintenant que l’histoire sur les sculptures est fini nous allons pouvoir son entrainement dans les montagnes et voir bebe enfin a l’action 🙂

  2. Je viens de regarder et tu n’es pas dans les mails abonnés donc ça doit être normal ^^
    Peut-être que quand tu avais voulu t’abonner, ça n’avait pas marché…
    Ré-essaie de t’abonner 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top