skip to Main Content
Menu

Chapitre 22 : Le Ravin Embrumé (Partie 2)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 22


     Plus d’une dizaine de Dragons Faucons, tous plus grands que des griffons, volaient à la poursuite de Linley. Ce dernier envoya immédiatement de la force magique à travers son Anneau Panlong pour accélérer son ascension tout en commençant à murmurer le sort de la Protection de la Terre.

*Whooosh !*

Seul le rugissement du vent pouvait être entendu. Linley avait largement distancé le Python Tatoué mais les Dragons Faucons, quant à eux, se rapprochaient de plus en plus grâce à leur extraordinaire vitesse de vol. Même lorsque Linley sortit du canyon, la dizaine de Dragons Faucons continua de le poursuivre à toute vitesse, à l’extérieur.

En courant à sa vitesse de pointe, Linley s’enfonça dans la forêt aussi vite qu’il put. Mais, quelle que soit la vitesse de ses jambes, comment pouvait-il espérer se comparer à la vitesse de vol des Dragons Faucons ?

*Screeeech !* Les Dragons Faucons se mirent à crier.

L’envergure de leurs ailes dépassait les vingt mètres de long. Cette dizaine de Dragons Faucons surgirent du ciel et piquèrent en direction de Linley. Celui-ci eut l’impression que le soleil se couchait. Les Dragons Faucons ouvrirent alors leur bec et un jet de flamme en jaillit. Immédiatement tous les arbres aux alentours se retrouvèrent en feu.

Heureusement, Linley, avec son armure de Protection de la Terre, était entièrement protégé.

*Crac, crac* Le feu rugissait et chauffait l’amure de Protection de la Terre. L’essence élémentaire terrestre tourbillonnait autour de Linley.

Parmi les créatures de type dragon, les Dragons Faucons et les Wyrms de Terre étaient les plus faibles, mais même eux étaient des créatures magiques du sixième rang. En plus de ça, c’était des créatures se déplaçant en groupe. Face à un assaut aérien de plus d’une dizaine de créatures magiques du sixième rang, même un guerrier du septième rang s’enfuirait.

Les Dragons Faucons chargèrent en descendant vers Linley…

*Smash !* Les griffes d’un des Dragons Faucons s’écrasa contre l’armure de Linley. Le sort de Protection de la Terre trembla et des rayons de lumière couleur terre s’en détachèrent.

– Je ne peux pas prendre ces coups de plein fouet.

L’attaque de leurs griffes terrifia Linley. Il fonçait le plus vite possible dans les profondeurs de la forêt. Il chargeait à travers les endroits les plus denses et les plus durs à traverser. Parfois sautant, parfois bondissant, parfois rampant… Linley faisait tout ce qu’il pouvait pour s’enfuir. Mais les Dragons Faucons continuaient leurs attaques contre la tête de Linley avec leurs griffes.

*Hissss !*

Bébé laissa échapper son propre cri avant de se mettre sur ses deux jambes arrière et se grossir pour reprendre sa « taille de combat ». Comparé aux Dragons Faucons, avec leurs 20 mètres d’envergure, il restait toutefois ridiculement petit.

*Swich !* Bébé sauta des épaules de Linley avant de se transformer en ombre noir et de foncer en direction du Dragon Faucon le plus proche.

Le terrifiant son d’os brisés se fit soudain entendre, accompagné des cris du rapace. Celui-ci tomba directement du ciel et avant même qu’il ait atteint le sol, Bébé était déjà passé au second Dragon Faucon le plus proche. Avec deux morsures vicieuses, il le mordit à mort aussi.

Ces créatures magiques n’étaient après tout que des créatures du sixième rang tandis que Bébé était capable de forcer une créature magique du septième rang, le Vélocidragon, à battre en retraite.

Qui plus est…

Il y avait une énorme différence de puissance entre les créatures du sixième et du septième rang. Bébé n’était pas capable de voler mais dès qu’il était au contact avec l’un des Dragons Faucons, celui-ci était comme mort. En quelques instants, trois rapaces étaient morts.

Les autres prirent leur envol pour s’écarter de la menace mortelle que représentait Bébé. Celui-ci, en les voyant s’élever, ne put rien faire, ne sachant pas lui-même voler.

Les Dragons Faucons tournèrent dans les airs autour de Linley pendant quelque temps avant de finalement crier et de retourner vers le canyon.

– Quel canyon terrifiant. Seulement à ce moment Linley laissa échapper un soupir de soulagement.

Tout en collectant les cores magiques des trois créatures mortes, Linley se posait des questions sur le ravin embrumé.

– Papy Doehring, appela soudainement Linley et celui-ci sortit de l’Anneau Panlong.

Il sourit en voyant Linley.

– Linley, tu as besoin de quelque chose ?

Linley ne s’était pas encore tout à fait remis de ses émotions.

– Papy Doehring, je suis entré juste avant dans une gorge embrumée. Je ne pensais pas qu’elle serait remplie de créatures magiques. Il y avait un Python Tatoué là-bas et d’énormes créatures rampantes. Je n’ai pas bien pu les regarder mais en matière de taille, ils étaient définitivement plus gros qu’un Vélocidragon. Il y avait aussi des Dragons Faucons… et je n’ai pu voir qu’une toute petite partie de la gorge. Je n’ai pas pu voir à quel point l’endroit était large.

En y repensant, Linley ressentit une pointe de peur. Il était tombé sur un tel rassemblement de créatures magiques…

– Oh ?

Doehring Cowart sembla plutôt surpris.

– Cette gorge avait tant de créatures magiques ? Intéressant. Habituellement, seules les créatures magiques du même type cohabitent mais les créatures que tu viens de mentionner étaient toutes de type différent. Ils cohabitaient ensemble dans cette vallée ? Intéressant. Très intéressant. Si j’étais toujours en vie, j’aurais beaucoup aimé y aller pour aller regarder ça.

Linley secoua sa tête d’impuissance avant de rire.

– Cette gorge contenait même des Herbes CœurBleu. Je n’ai pas réussi à récupérer toutes celles que j’avais vues, j’ai juste réussi à en récupérer un peu.

– De l’Herbe CœurBleu ? Les yeux de Doehring Cowart s’illuminèrent. Un endroit où l’Herbe CœurBleu peut grandir n’est définitivement pas un endroit ordinaire. Il doit sûrement exister un trésor précieux au fond de cette gorge, ou peut-être d’extrêmement puissantes créatures magiques, telles que des créatures du neuvième rang ou des créatures de niveau Saint. Cependant…

Doehring Cowart commença à s’assombrir.

– D’habitude, les puissantes créatures magiques sont très territoriales. S’il y avait une créature magique très puissante là-bas, elle n’autoriserait certainement pas les autres créatures comme les Dragons Faucons ou les Pythons Tatoués à vivre au même endroit.

– Mais ces Dragons Faucons, ces Pythons Tatoués et toutes ces énormes créatures, dont tu as parlé, étaient capable de vivre ensemble là-bas ? Bizarre. Vraiment bizarre. Doehring Cowart n’arrivait pas non plus à comprendre. Ce ravin embrumé était plein de contradictions.

Linley rit.

– Papy Doehring, n’y pense plus. Quand je serais un mage du septième rang, je serai capable d’utiliser la Technique de Vol. À ce moment-là, nous reviendrons pour regarder ce qu’il y a dans cette gorge.

Au niveau sept, sa Protection de la Terre aura atteint le niveau d’amure de jade. La vitesse additionnelle apportée par le sort Supersonique aura, quant à elle, drastiquement augmentée. À ce moment seulement, Linley aura alors complètement confiance en sa capacité à s’occuper des Dragons Faucons. Et avec l’utilisation de la Technique de Vol, il sera capable d’entrer et de quitter librement la gorge.

– Lorsque tu seras un mage du septième rang ? Tu n’es qu’un mage du cinquième rang pour le moment. Tu as encore un long chemin à parcourir, dit l’Archimage, refroidissant instantanément l’enthousiasme de Linley.

Au fond de lui, Linley le savait très bien aussi.

Peut-être que devenir un mage du sixième rang ne serait pas trop dur, mais il y avait une énorme marche entre le sixième et septième rang.

– Toutes les routes doivent être traversé un pas à la fois, sourit Linley. Cela fait bientôt deux mois que je suis entré dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques. Il va être temps de rentrer. Ça va me prendre quelques jours pour être de retour de toute manière. J’utiliserai ce temps pour m’entraîner un peu plus.

Avec Bébé sur son épaule, Linley se mit en chemin pour rentrer à l’Institut.


Cet article comporte 18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top