skip to Main Content
Menu

Chapitre 2 : Sculpture sur Pierre (Partie 2)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 2


          À l’hôtel Huadeli.

Selon Yale :

– Vu que nous venons de découvrir que Troisième frère est un expert sculpteur, on doit absolument sortir et fêter ça ! Allons à l’hôtel Huadeli. Et juste comme ça, les quatre frères y étaient partis.

Dès qu’ils posèrent un pied à l’intérieur, de nombreux étudiants habitués de l’hôtel se tournèrent pour les fixer.

La vaste majorité des regards étaient concentrés sur Linley.

Dixie, Linley !

Les plus éminents génies de l’Institut Ernst. Où qu’ils aillent, ils étaient le centre de l’attention. De nombreux étudiants commençaient à discuter entre eux à voix basse dès qu’ils les apercevaient au loin.

Les quatre frères étaient assis maintenant, et les plats venaient juste d’arriver.

– Couic couic. Bébé qui sommeillait paresseusement, sortit sa petite tête de sous les robes de Linley. Sa paire d’yeux diaboliques et mielleux fixèrent un poulet rôti resplendissant sur la table. Reynolds attrapa immédiatement le poulet et l’offrit à Bébé.

– Tiens, Bébé, viens-là.

– Boss Linley, je vais manger, dit tout de suite Bébé à Linley par l’esprit.

Avant même que Linley ait la possibilité de répondre, Bébé sauta sur la table, attrapa le poulet, et commença à le dévorer à grandes bouchées. En moins de dix secondes, le poulet entier avait été totalement dévoré par la petite Souris Fantôme qui était bien plus petite que sa nourriture.

– Troisième frère, à chaque fois que je vois la vitesse à laquelle Bébé mange, mon cœur ne peut s’empêcher de trembler, gloussa Yale.

Après avoir mangé, Bébé se tourna vers Linley. Voyant la graisse couvrant les pattes de Bébé, Linley ne put s’empêcher de froncer les sourcils.

– Couic couiic.

Bébé gazouilla intentionnellement deux fois vers Linley, puis ferma à demie les paupières avec fierté, pendant qu’au même moment, son corps entier se mit à émettre une lueur noire. Cette lueur s’étendit, puis, disparut en un clin d’œil. Les petites pattes de Bébé et sa queue, auparavant couvertes de graisse, étaient maintenant parfaitement propres.

Se frottant le visage, Bébé contempla Linley et lui demanda mentalement :

– C’est assez propre pour toi, Boss ?

Linley ne put s’empêcher d’éclater de rire.

*Whoosh* D’un mouvement rapide, Bébé retourna se faufiler dans les vêtements de Linley.

Puis, les quatre frères commencèrent à discuter entre eux et manger.

– Au fait, troisième frère, si tu comptes amener tes sculptures à la galerie Proulx, il y a quelques petites choses que tu dois savoir, lui rappela Yale.

– Oh, quoi donc ? Demanda Linley.

Linley ne connaissait strictement rien au système de la galerie Proulx vis-à-vis des nouvelles sculptures.

Yale sourit.

– Pour la plupart des sculptures, sur le coin en bas à gauche, l’artiste doit laisser une inscription avec son nom ou pseudonyme, qui signifie que c’est bien une œuvre de son cru. C’est la première chose à savoir. La seconde, c’est que quand la sculpture est apportée à la galerie Proulx. Elle doit être entièrement scellée dans une caisse. C’est pour empêcher que la sculpture soit endommagée lorsqu’elle est acheminée à la galerie. Lorsque la sculpture scellée est livrée dans l’espace de stockage de la galerie, il y aura des personnes qui vont l’inspecter pour vérifier qu’elle est en bonne condition, et pour prendre note des informations détaillées de ton identité. Habituellement, après trois-quatre jours, ton œuvre sera prête à être exposée dans le hall principal de la galerie.

Linley acquiesça.

Laisser son nom sur ses œuvres était utile pour empêcher d’autres personnes de prétendre faussement être l’auteur desdites œuvres.

Linley pouvait aussi comprendre l’utilité de sceller et de les mettre dans des caisses.

– Certaines sculptures sont gravées très finement et avec beaucoup de délicatesse. Durant le processus de livraison, il est tout à fait possible que la sculpture soit endommagée. Si je la scelle totalement, et que je rajoute aussi beaucoup de papier et des vêtements pour tout combler, ça sera plus sûr.

– Et en ce qui concerne le prix et les enchères ? Comment la galerie Proulx gère ça ? Demanda Linley.

L’intérêt de livrer la sculpture à la galerie était de gagner de l’argent pour pouvoir redresser la situation économique de sa famille.

Yale répondit d’un air ravi.

– Les sculptures sont placées dans la pièce principale, et les acheteurs potentiels sont autorisés à placer n’importe quel prix. Après un mois d’exposition, la plus grosse enchère recevra naturellement la sculpture, et tu recevras ta compensation. Naturellement, la galerie Proulx récupérera une commission de 1 %, avec une limite supérieure de dix pièces d’or. Si ta sculpture se vend à plus d’un millier de pièces d’or, la commission que touche la galerie restera au maximum de dix pièces d’or.

Linley comprenait maintenant.

– Troisième frère, ne t’inquiète pas. Je m’arrangerai pour que des gens de Fenlai s’occupent de tout. Je te garantis que tu seras satisfait, sourit Yale en regardant Linley. Si notre troisième frère de dortoir livre une sculpture à la galerie Proulx et qu’elle se vend bien, j’en gagnerais aussi une bonne réputation !

À côté, George ne pouvait s’empêcher de soupirer avec admiration.

– Troisième frère, déjà maintenant, tu es un élève du cinquième cycle. À l’avenir, tu seras aussi, sans aucun doute, un maître sculpteur. Ton avenir est illimité. Il est certain que tu réussiras bien mieux que nous autre.

– Un maître sculpteur ? Ne me flatte pas tant, se moqua Linley de lui-même.

Les quatre frères continuèrent de discuter tout en mangeant et buvant.

– Vivre à l’Institut Ernst est vraiment confortable, soupira soudain Yale, en reposant sa coupe de vin. Je me rappelle que quand j’étais jeune et que je vivais à la maison, nos règles familiales étaient extrêmement strictes.

Reynolds eut un rictus aussi.

– Nous sommes tous des étudiants choyés de l’Institut maintenant. Selon papy Lomu, en ce moment, le monde est vraiment chaotique. Dans le monde extérieur, il y a des guerres et des massacres en continu. L’Institut Ernst est soutenu par l’Église de Lumière donc personne n’ose nous offenser. C’est la raison pour laquelle nos vies sont si confortables. Plus tard, lorsque nous sortirons pour nous entraîner dans le monde réel, nous verrons bien à quel point le monde peut être cruel.

– Tu as absolument raison.

Linley hocha la tête et soupira.

– Je suis un étudiant du cinquième cycle maintenant. Beaucoup de camarades de classe sont déjà partis s’entraîner dans le monde réel. Et d’après ce qu’ils en disent, plusieurs étudiants meurent au combat à l’extérieur chaque année, et beaucoup d’autres finissent blessés ou estropiés. Sans expérimenter de vraies batailles avec notre vie en jeu, cela va être dur pour nous de grandir réellement.

– Nous sommes juste comme des petits animaux de compagnie d’une famille noble. Nos vies sont peut-être faciles pour l’instant, mais comment pourraient-elles se comparer avec la méchanceté du monde réel ? George soupira aussi. J’ai vraiment hâte de vivre ces combats sanglants entre la vie et la mort que connaissent les étudiants des cycles supérieurs. Ces combats qui font bouillir notre sang doivent vraiment être extrêmement stimulants.

George, Yale, Reynolds, et Linley avaient tous maintenant une quinzaine d’années. Dans leur cœur existait une soif d’événement excitant que seul le monde extérieur pouvait leur procurer.

Mais Yale et les autres étaient bien trop faibles. S’ils s’embarquaient maintenant dans ce mode de vie sanglant, avec ces combats à mort, leurs chances de survie seraient bien trop faibles.

– Linley, tu es bien un étudiant du cinquième cycle, maintenant ? Demanda soudain Reynolds.

Yale et George regardèrent aussi Linley, les yeux brillants.

Linley prit une grande inspiration et acquiesça.

– Tout à fait. Je suis maintenant un mage du cinquième rang. Je peux être considéré comme un mage de haut niveau maintenant. En juin, j’ai prévu de démarrer un voyage de deux mois dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, et de revenir en août. Linley avait décidé de cela depuis un certain temps.

– La Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques ?

Yale, George, et Reynolds prirent tous une inspiration de surprise.

Cette chaîne de montagnes, la plus grande du continent Yulan, n’était qu’à une centaine de kilomètres à l’est de l’Institut Ernst. De nombreux étudiants des cycles supérieurs s’y aventuraient en effet, pour leur deuxième ou troisième mission d’entraînement. Mais la plupart des étudiants, choisissaient pour leur première mission, des lieux plus ordinaires.

Par exemples, ils pouvaient prendre des missions comme garde du corps, ou garde d’une caravane de marchands.

– Linley, tu as prévu d’aller dans la chaîne des créatures magiques pour ta toute première mission d’entraînement ? Ne put s’empêcher de demander Reynolds. George et Yale étaient aussi inquiets.

– Du calme. J’ai confiance.

Linley était assez confiant en lui. En tant que mage du cinquième rang et guerrier du quatrième rang, il possédait une vitesse de guerrier qui pouvait être encore plus augmentée par le sort de vent « Supersonique ». Avec sa vitesse actuelle, combinée à son sort de vent, Linley pouvait atteindre la vitesse d’un guerrier du sixième rang.

Et encore plus important…

Linley pouvait utiliser le sort de haut niveau, la « Technique de vol ».


Cet article comporte 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top