skip to Main Content
Menu

Chapitre 19 : La dague noire (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 19


    Le cinquante-et-unième jour dans la chaîne de montagnes.

– Pourquoi est-ce que tous les assassins pensent que je suis une proie facile ? Linley regardait le cadavre d’une femme assassin, habillée en noir. De son vivant, elle n’était qu’une guerrière du cinquième rang. En s’aidant seulement de sa magie, Linley fut capable de la tuer de lui-même.

Doehring Cowart sourit.

– Tous ceux qui te voient ne voient qu’un gamin stupide qui ne sait pas à quel point les cieux sont hauts et la terre est vaste ; un gamin qui ose, par ignorance, se balader seul dans les montagnes.

Linley se sentit impuissant.

Il n’avait que quinze ans. Bien qu’il ait la taille physique d’un homme adulte, son visage trahissait sa jeunesse. 

– Cette femme m’a blessé avant de mourir. Ce n’est pas grave, ce n’est qu’une cicatrice de plus, mais elle a aussi ruiné mes vêtements. Je n’ai maintenant plus qu’un ensemble de vêtements intacts. Linley tenait son haut qui avait un gros trou au milieu entre ses mains. Il ne savait pas s’il devait en rire ou en pleurer.

Il avait récupéré un certain nombre de vêtements au fur et à mesure qu’il tuait des assassins, mais il en avait perdu encore plus…

– Boss, les cores magiques à l’intérieur du sac de cette personne valent un ou deux milliers de pièces d’or. Est-ce qu’un set de vêtement vaut autant ? Argumenta immédiatement Bébé.

En entendant ces mots, Linley rigola.

Après avoir passé plus d’un mois dans ces montagnes, le nombre de cicatrice sur son corps n’avait fait qu’augmenter mais c’était aussi le cas du nombre de core magique dans son sac.

– Pas grave. Dorénavant, je vais me balader torse nu. Je vais garder ma dernière tenue pour quand je rentrerai des montagnes. Personne ne me verra ici de toute façon. Déterminé, Linley jeta sur le côté le reste de sa tenue abîmée. Sa dague noire dans la main, il reprit sa marche.

La dague noire l’avait bien aidé durant le mois qui venait de s’écouler.

Après avoir marché pendant plusieurs minutes, Linley se mit à murmurer un sort. Quelques instants plus tard, un tourbillon de vent apparut autour de Linley. C’était le sort de « Sonde du Vent ». Dans l’espace d’un diamètre de 300 mètres autour de Linley, rien n’échappait à son attention.

Habituellement, toutes les quelques minutes, Linley était précautionneux et lançait ce sort. Après avoir marché quelque temps, il le lança de nouveau.

– Ah, un groupe de personnes ? Pourquoi est-ce qu’ils se cachent en haut d’un arbre ? Linley était curieux d’en connaître la raison.

À une centaine de mètres de lui, une dizaine de personnes était cachée en haut d’un arbre ; un arbre si large qu’il aurait fallu au moins sept adultes pour l’entourer en se tenant les mains. Curieux, Linley se rapprocha silencieusement pour jeter un coup d’œil.

Lentement, il s’approcha d’eux en rampant dans les hautes herbes.

Les dix personnes étaient toutes habillées de vêtements noirs et chacun d’entre eux avait une dague noire attachée à leur taille.

– Une dague noire ? Le regard de Linley était fixé sur une dague noire en particulier.

En termes de forme et de couleur, elle était identique à celle entre les mains de Linley. Ajouté à cela, la dizaine de personne cachée en haut de l’arbre donnait à Linley la même sinistre impression que lui avait donnée le premier assassin qu’il avait rencontré.

– Les mêmes vêtements noirs, la même dague noire et … Linley remarqua à ce moment que les dos de toutes les personnes semblaient ressortir légèrement.

Il ne put s’empêcher de repenser au premier assassin qui avait son sac à dos fixé à son dos, sous ses vêtements. Ce n’était que parce que Bébé avait déchiré ses vêtements qu’ils avaient découvert le sac.

– Ils appartiennent à la même organisation. Même un idiot serait arrivé à cette conclusion.

Les battements de cœur de Linley s’accélérèrent. À ce moment les personnes cachées dans l’arbre étaient en train de parler entre eux à voix basse.

– Pourquoi #18 et #7 ne sont-ils pas encore de retour ? Dit un homme barbu, mécontent.

– Sûrement mort, répondit un autre, froidement.

– Surveille l’heure. Nous allons attendre jusqu’à la tombée de la nuit. S’ils ne sont pas de retour d’ici-là, qu’ils soient vivants ou morts, ils seront considérés comme ayant échoués, dit un autre homme en noir, froidement. En entendant ça, toutes les personnes se turent.

Linley, caché dans l’herbe plus bas, en déduisit, d’après cet échange, que le dernier homme qui avait parlé était le chef de ce groupe d’hommes en noirs. Il sentit ses poils se hérisser.

– La personne qui a essayé de me tuer était un guerrier du sixième rang spécialisé en Dou Qi de l’obscurité. Leur chef est probablement encore plus fort.

Linley se mit immédiatement à reculer, mais après seulement quelques pas…

Le leader du groupe fronça les sourcils avant de tourner la tête et de diriger son regard directement vers Linley.

*Swich !*

Une ombre noire s’élança à toute vitesse vers Linley. Choqué, il réalisa,

– J’ai été découvert !

Il utilisa immédiatement le sort du vent Supersonique et s’enfuit au plus vite en direction des profondeurs de la forêt.

D’après ce qu’il savait, plus on s’enfonçait dans les montagnes plus le danger était grand. Il espérait que son opposant, en le voyant courir vers les régions profondes de la montagne, hésiterait à le pourchasser. Linley s’était déjà décidé à changer de direction dès qu’il le pourrait mais en attendant, il s’enfonçait le plus loin possible.

En voyant le sac à dos noir ainsi que la dague noire dans la main de Linley, l’expression du visage du leader changea.

– #2, occupe-toi de lui, ordonna le chef du groupe.

La hauteur de leur rang représentait leur force, le #1 étant le plus puissant du groupe. Le leader avait été capable de juger instantanément la force de Linley en voyant ses mouvements.

– Oui, Seigneur. L’un des hommes sauta immédiatement de l’arbre avant de se mettre à poursuivre Linley à une vitesse impressionnante. Mais, parce que Linley avait pris une avance significative dès le départ, les deux étaient déjà à plus de 70 mètres l’un de l’autre.

Toutefois, l’homme en noir était visiblement plus rapide que le premier assassin qu’il avait rencontré.

– Quelle vitesse impressionnante. Linley se frayait un chemin agilement dans les montagnes, parfois en sautant, parfois en rampant.

Derrière lui, l’homme continuait de le suivre et la distance entre eux continuait de diminuer. 60 mètres. 50 mètres. 40 mètres. 30 mètres. Plus Linley s’enfuyait loin, plus l’assassin se rapprochait.

10 mètres. 9 mètres. 8 mètres. 7 mètres !

Apparemment terrifié, Linley se dirigeait directement vers les profondeurs des montagnes.

– Un mage du vent ? L’homme en noir pouvait voir que Linley était aidé de la magie du vent. Même en étant aidé, il est lent. Il semblerait qu’il soit un guerrier du quatrième rang. Totalement confiant dans sa capacité à tuer Linley, l’homme continuait de se rapprocher.

En apparence, Linley paraissait terrifié mais en réalité, il était calme et serein.

– On s’est déjà écarté de plusieurs kilomètres. La dizaine d’autres assassins ne devraient plus être capable de nous voir maintenant. Une lueur froide passa dans les yeux de Linley et au même moment, Bébé qui était jusque-là accroupit, comme « terrifié » sur son épaule, bougea.

Whoosh !

La petite Souris Fantôme grandit soudainement devant les yeux de l’assassin et en un clin d’œil arriva à côté de lui. Il n’eut que le temps de voir les dents acérées de la Souris Fantôme…


Cet article comporte 18 commentaires
  1. Au fait pour les bandelettes de la photo du soldat sur la page chapitre mystère ce sont des Tefiline, je doute que ce soit le cas pour Linley 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top