skip to Main Content
Menu

Chapitre 15 : Cruauté (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 15


Linley s’était assis à côté d’une source, à l’intérieur de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, pour panser ses blessures. Il absorbait en même temps de l’essence élémentaire terrestre pour accélérer sa guérison. L’éternelle bienveillante Mère Nature était toujours généreuse et altruiste. Les jambes croisées, Linley sentait ses blessures guérir lentement.

Il avait maintenant changé de sac à dos. Son propre sac, autant en termes de qualité de cuir que de qualité d’artisanat, était bien inférieur à celui de l’assassin. L’intérieur du sac de ce dernier était en plus, soigneusement ordonné contrairement à son ancien.

Une fois le sac fermé, tous les objets à l’intérieur étaient fermement maintenus en place et le sac avait aussi l’avantage de n’entraver aucunement les mouvements de Linley.

Quant à la dague noire de l’assassin, elle était aussi extrêmement aiguisée et Linley la trouvait assez simple à manier, il avait donc décidé de la garder.

*Whoosh !*

Soudain, le corps de Linley bougea, et il disparut dans les forêts montagnardes. Il ne prenait plus la peine de faire attention aux créatures magiques du premier et second rang. Les créatures les plus rencontrées étaient de rang trois ou quatre. Même s’il rencontrait une créature magique de niveau cinq, Linley était confiant dans sa capacité à se défendre voire à gagner.

Alors qu’il s’enfonçait de plus en plus loin dans les montagnes, Linley dû faire face à de multiples combats sanglants et cruels, les uns après les autres. Il fut la cible de multiples embuscades et tentatives d’assassinat. Les blessures et les cicatrices devinrent de plus en plus nombreuses sur son corps, tandis que son esprit devenait de plus en plus tenace.

Ces combats entre la vie et la mort rendirent l’esprit de Linley plus solide, et ses actions devinrent plus impitoyables.

En un clin d’œil, un mois passa depuis qu’il était entré dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques.

…….

Un mois plus tard, au sommet d’un grand arbre situé à côté d’une source d’eau naturelle.

Il avait une longue balafre sur le côté gauche de son visage. Le dos de Linley était courbé et il se tenait sur le sommet de l’arbre, tel une panthère en embuscade.

Il était caché parmi les feuilles et fixait le sol sous ses pieds. À quelques mètres de l’arbre dans lequel se cachait Linley se trouvait une petite crique dans laquelle un puissant Cochon de Guerre Sanguinaire se désaltérait. Une unique corne, de couleur sang, dépassait au-dessus de son groin et les muscles saillaient sous son cuir tanné, tels des racines noueuses.

Un Cochon de Guerre Sanguinaire, une créature magique du cinquième rang, de l’élément du feu !

– Ce Cochon de Guerre Sanguinaire a un cuir solide et résistant. Ses capacités défensives sont extrêmement puissantes. Il y a toutes les chances pour que mes techniques de lances de pierre ne puissent pas pénétrer son cuir.

Linley eut une inspiration soudaine, et commença à formuler un plan. Immédiatement, ses lèvres commencèrent à bouger silencieusement, alors qu’il formulait les mots d’un sort. Lentement, l’essence élémentaire du vent commença à tourner autour de Linley, et forma un javelot translucide bleuté devant lui. La pointe de ce javelot était entourée de lames de vent.

Magie du vent du cinquième rang : Hurlement du Vent !

*Swish !*

Un son perçant put se faire entendre tandis que le javelot hurlant se précipitait vers le Cochon de Guerre à une vitesse terrifiante. Quasiment au même moment, Linley sauta du sommet de l’arbre, descendant à la même vitesse que le javelot.

Entendant ce bruit, le Cochon de Guerre Sanguinaire s’arrêta de boire et leva la tête, mais le javelot hurlant était tout simplement trop rapide. En un clin d’œil, la distance les séparant ne fut plus que de quelques mètres. La vitesse du javelot était terriblement rapide et sa pointe était couverte de lames de vent.

– Grrrr ! Le Cochon de Guerre Sanguinaire laissa échapper un hurlement furieux et utilisa la corne qu’il avait sur son groin pour frapper violemment le javelot hurlant.

*Crash !*

Le javelot formé par le sort de Hurlement du Vent s’écrasa directement sur la corne du Cochon de Guerre. Il se dissipa immédiatement, mais fit en même temps plier l’échine du Cochon de Guerre Sanguinaire qui ne put s’empêcher de reculer face à la puissance d’un sort du cinquième rang. Cela lui laissa aussi une cicatrice sanglante sur le front.

*Whoosh !*

Avant que le Cochon de Guerre n’ait la chance de réagir, juste derrière le javelot hurlant, se tenait Linley qui, avec toute sa force, frappa au centre du crâne du Cochon de Guerre avec la dague noire qu’il avait récupérée de l’assassin un mois plus tôt. Cette dernière pénétra directement dans le crâne du Cochon de Guerre Sanguinaire et, ayant réussi, Linley s’esquiva immédiatement sur le côté.

– Roar !

Ayant été poignardé dans un point vital, le Cochon de Guerre Sanguinaire rugit furieusement. Des flammes naquirent tout le long de son corps et il se mit à charger furieusement droit devant lui, sans s’arrêter. Mais après quelques dizaines de mètres, il s’effondra au sol. Ses quatre pattes eurent quelques derniers soubresauts avant de s’immobiliser, et le feu sur son corps mourut aussi peu à peu.

– Parmi les créatures magiques du cinquième rang, tout comme le Taureau d’Acier Vampirique, le Cochon de Guerre Sanguinaire est considéré comme une bête d’une intelligence assez faible. Linley marcha jusqu’au corps, ressortit sa dague, et récupéra le core magique du corps du Cochon de Guerre.

Repensant à sa vie récente passée dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques, Linley ne put s’empêcher d’admettre que bien qu’il soit toujours un mage du cinquième rang et un guerrier du quatrième rang, ses capacités de combat avaient terriblement augmentées comparé à son niveau lorsqu’il était entré pour la première fois dans les montagnes.

Les multiples épreuves qu’il avait traversées, avaient couvert son corps de cicatrices. Elles symbolisaient ses leçons apprises dans la douleur durant le mois qui venait de s’écouler.

Tout particulièrement…

Sur sa poitrine, se trouvait une terrible blessure. Cette fois-là, il avait vraiment été aux portes de la mort. Et finalement, c’était encore la petite Souris Fantôme qui l’avait sauvé, une fois de plus.

Cette blessure ne lui avait pas été infligée par une créature magique. Elle lui avait été laissé par une extrêmement adorable jeune fille.

– Et pourtant, je lui faisais tellement confiance. Je croyais vraiment que ses amis avaient tous été tués, et qu’elle était la seule survivante, blessée et perdue. Repensant aux événements s’étant passés deux semaines plus tôt, Linley ressentit une fois de plus une pointe de terreur. Cette fille avait semblé si gentille, si pure.

Lorsque Linley l’avait découverte, trois hommes et une femme étaient morts à côté d’elle. Elle seule était encore en vie, emplie de terreur.

Linley s’était senti obligé d’aller la réconforter, de l’aider, et de prendre soin d’elle. Cette fille semblait avoir souffert un tel traumatisme. Chaque nuit, elle insistait pour que Linley la prenne dans ses bras et, seulement alors, se sentait-elle suffisamment en sécurité pour s’endormir. Chaque nuit, en voyant son air paisible lorsqu’elle s’endormait, Linley se sentait heureux au fond de lui. Trois jours passèrent ainsi. Lors de la quatrième nuit, elle dormait une fois de plus, blottis dans les bras de Linley.

Mais soudain, cette adorable jeune fille sortit une dague et poignarda directement Linley dans la poitrine, le prenant totalement par surprise.

Et alors, un Bébé enragé avait soudainement, bizarrement, doublé de volume. Ses énormes mâchoires s’étaient refermées sur la tête de la fille d’un seul coup, la tuant immédiatement. Puis, Bébé était retourné à sa taille normale.

Linley ne put étancher le flot de sang qui jaillissait de sa blessure profonde à la poitrine à ce moment et c’est finalement la petite Souris Fantôme qui fut obligé d’utiliser une technique magique de type obscurité pour fermer la blessure.

 À ce moment, j’aurais dû écouter les conseils de papy Doehring. Je manquais encore d’expérience, pensa Linley en soupirant. À l’origine, Doehring Cowart l’avait averti de nombreuses fois à propos de la fille. Mais finalement, voyant que Linley voulait obstinément aider la jeune fille « sans défense », il le laissa faire. Il essaya tout de même d’insister pour que même si Linley l’aide, il ne l’autorise absolument pas à s’approcher de lui.

Mais la jeune fille était extrêmement « terrifiée » qu’elle ne pouvait s’endormir sans que Linley ne la tienne dans ses bras. À la fin, pour la réconforter et la rassurer, Linley l’entoura de ses bras et ils s’endormirent tous les deux.

– Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ses talents d’actrice soient si bons. Je l’ai si bien traitée, mais elle fut si impitoyable avec moi, soupira une fois de plus Linley. Lorsque cette fille l’avait poignardé dans la poitrine, il avait vu la lueur malveillante dans son regard et son cœur s’était glacé.

Qu’est-ce qui avait pu rendre cette fille si impitoyable et sans merci ?

Se pouvait-il que malgré ses soins attentifs pendant trois jours entiers, elle n’ait pas été touchée par son attention ?

– Heureusement, grâce à papy Doehring qui m’a prévenu, encore et encore, je ne lui avais pas révélé les vraies capacités de Bébé. Linley ne put s’empêcher d’admettre que sa vie avait été préservé uniquement grâce au vieux sage et à Bébé.

– Linley, à quoi penses-tu ? Tu penses encore à cette fille ? Le vieil homme apparut à ses côtés.

Voyant le regard de Linley, Doehring Cowart était capable de deviner ses pensées. Ce coup de poignard de la jeune fille avait blessé profondément Linley, non seulement dans sa chair, mais aussi dans son cœur. Ce jour avait signé le dernier jour où Linley ferait encore confiance facilement aux étrangers.

Depuis le tout début, le vieillard avait senti qu’il y avait quelque chose d’étrange avec cette fille. Comment une personne avec le courage d’entrer dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques pouvait-elle être si décontenancée face à la mort de ses camarades ?

Malheureusement, Linley fut toujours totalement ensorcelé par la prestation de la fille et se prit immédiatement de pitié pour elle.

– Linley, les talents d’actrice de cette fille ne sont rien. À mon époque, dans l’empire Pouant, j’ai vu tant d’intrigue que je ne suis pas capable de les compter ; même des intrigues indétectables qui impliquaient des dizaines d’années de subterfuges et de mensonges. Leurs talents d’acteur sont au-delà de ta compréhension, sourit faiblement Doehring Cowart en disant cela. Rappelle-toi, ne baisse pas ta garde lorsque tu rencontres un étranger.

Linley hocha la tête faiblement.

– Couic, couic ! Bébé, la petite Souris Fantôme commençait à couiner à côté de Linley.

Linley leva la tête.

La petite Souris Fantôme était en train de sauter sur le corps du Cochon de Guerre.

– Boss, quand est-ce qu’on ira dans les zones centrales de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques ? Demanda mentalement Bébé d’un ton un peu mécontent. Dans cette zone, les plus puissantes créatures que l’on peut rencontrer sont juste du niveau six. Elles ne représentent pas vraiment un challenge. Boss, je veux me battre contre des créatures magiques du septième rang ! Boss, je veux me battre contre des créatures magiques du septième rang !

Linley jeta un regard à la petite Souris Fantôme.

– Ça suffit. Ne sois pas trop prétentieux. Tu te vantes que les créatures magiques du sixième rang sont trop simples ? Tu te rappelles de l’Aigle de Vent Bleuté de la dernière fois ? Est-ce que tu pouvais lui faire quoi que soit ?

– C’est pas de ma faute ! Bébé frotta sa tête contre ses petites pattes en disant d’un air mécontent, Boss, tu l’as vu toi aussi. Cet Aigle de Vent Bleuté est resté tout le temps dans les airs et refusait de descendre. Il continuait juste de nous lancer des lames de vent, comme si ça ne lui coûtait pas de force magique du tout. Je ne pouvais pas le laisser nous attaquer sans fin, si ?

Linley rigola.

Durant le dernier mois, Linley était devenu très familier avec les capacités de la petite Souris Fantôme. En termes de vitesse pure, Bébé avait atteint un niveau terrifiant, en effet. Mais parce qu’il était physiquement petit et qu’il n’avait que ses griffes et ses crocs comme armes offensives, bien qu’il soit capable de gérer les créatures magiques du sixième rang, il aurait sans doute bien plus de mal à gérer une créature magique du septième rang.

À cet instant, Linley fronça soudain les sourcils. Il tourna la tête et vit une silhouette humaine apparaître.


Cet article comporte 17 commentaires
  1. merci pour le chapitre wouha le mois est vite passé ! Vivement demain pour voir qui est la personne (ou créature? ) qui est apparue 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top