skip to Main Content
Menu

Chapitre 13 : Dangers (Partie 1)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 13


      – Pfiou. Ils sont finalement partis. Linley laissa échapper un long soupir.

Il savait très bien qu’il n’avait que la puissance d’un guerrier du quatrième rang. Chercher à se battre au corps à corps avec les Loups des Tempêtes du cinquième rang aurait été suicidaire. Seule sa magie lui avait permis de survivre. Mais s’il n’avait pas eu la vitesse suffisante, il n’aurait pas eu le temps de lancer tous ces sorts. Heureusement, il était suffisamment rapide et avait donc réussi à s’en sortir.

– Même si un mage du sixième rang avait été à ma place, il n’aurait pas fait forcément mieux. En termes de vitesse, il n’aurait pas été capable de s’éloigner suffisamment de ses poursuivants. Et, une fois entouré et attaqué par toute la meute, il n’aurait peut-être même pas eu le temps de lancer un seul sort. Linley se sentit à ce moment conforté dans sa décision de ne pas abandonner son entraînement physique.

Linley jeta un coup d’œil à l’Anneau Panlong sur sa main droite. Depuis ses 12 ans, il avait commencé à la porter au doigt de sa main droite.

– Et c’est une bonne chose que j’ai cet anneau Panlong ! Sinon, comment est-ce que j’aurai pu utiliser autant de sorts du cinquième rang à la suite ?

Pour la majorité des mages du cinquième rang, deux sorts de leur rang étaient suffisants pour les drainer de toute leur force magique. Mais Linley était différent. Il venait juste d’utiliser six sorts du cinquième rang ; trois « Débris de Roches », une « Supergravité », une « Protection de la Terre » et une « Série de Lances Terrestres ».

La raison de tout ça ? L’Anneau Panlong.

Dans le passé, Doehring Cowart était tombé par accident sur cet anneau. Il s’aperçut, à son grand étonnement, que lorsqu’il lançait un sort au travers de l’anneau, seulement un sixième de la force magique habituelle était nécessaire pour avoir le même effet.

Un sixième. Qu’est-ce que ça voulait dire ?

Un mage de niveau Saint pouvait normalement utiliser le sort terrifiant de « Tempête Annihilatrice » seulement une fois. Mais, avec l’aide de l’Anneau Panlong, il pouvait l’utiliser jusqu’à 6 fois de suite ! Un tel trésor avait rendu Doehring Cowart incroyablement excité. Il avait considéré cette découverte comme une bénédiction de la terre et c’est pourquoi il avait appelé l’anneau « Anneau Monde ».

Le trésor divin, « Anneau Monde ».

C’était le nom que lui avait donné Doehring Cowart. En effet, bien que le continent possède plusieurs extraordinaires trésors qui permettaient de faciliter le lancement des sorts pour les mages, il n’y en avait aucun d’un effet aussi puissant que cet « Anneau Monde ».

Mais après avoir obtenu l’anneau et s’être entraîné avec, Linley découvrit quelque chose d’autre.

– Ce n’est pas seulement la magie de la terre ! Même la magie du vent et la magie du feu, une fois canalisées à travers l’anneau, ne demandent qu’un sixième de leur force magique habituelle. En regardant l’anneau, Linley se sentit de plus en plus heureux.

Doehring Cowart choisit ce moment pour apparaître au côté de Linley.

– Ne le regarde pas. De mon temps, une fois cet anneau obtenu, je n’ai pas osé en informer qui que ce soit. Si quelqu’un l’avait découvert, quasiment tous les combattants Saints seraient probablement venus pour essayer de me le voler. Mais je dois dire que je ne pensais pas qu’il fonctionnerait aussi pour le vent et le feu, soupira l’Archimage.

Linley hocha la tête.

– Ne t’inquiète pas, je ne dirai ce secret à personne. Linley savait très bien à quel point cet anneau était précieux. Si son secret était découvert, il serait très probablement mis en pièces par tous les combattants Saints du continent.

– Boss, tu as fini ? La petite Souris Fantôme, Bébé, choisit ce moment pour parler. Il se tenait sur l’herbe, non loin. Il avait juste regardé le combat, sans bouger.

Linley sourit.

– Oof, ça fait mal. En voyant la blessure sur son torse ainsi que l’état de ses vêtements couverts de sang, Linley commença par soigneusement couvrir sa plaie avant d’utiliser de l’essence élémentaire pour la refermer.

Bébé avait aussi les yeux fixés sur la blessure. Il paraissait inquiet.

– Boss, la prochaine fois, si quelque chose comme ça arrive, je t’aiderai, dit soudain Bébé.

– Pas besoin, à moins que je sois dans une situation où je suis impuissant et où je vais définitivement mourir. Seulement à ce moment, tu peux m’aider. Sinon… Quel est l’intérêt que je sois venu ici pour m’entraîner ? La voix de Linley était ferme. Bébé n’argumenta pas plus. Il avait voulu intervenir dès le début mais Linley ne l’avait pas autorisé.

Au même moment, à une trentaine de mètres de lui, une ombre se tenait en embuscade.

– Durant ce combat, il a utilisé six sorts du cinquième rang. Bien que ses sorts n’aient que le pouvoir du cinquième rang, étant donné qu’il en a lancé six, il est très probablement un mage du sixième rang. Au vu de sa puissance de combat, il doit être aussi un guerrier du quatrième rang. Et d’après sa vitesse, il était assisté par de la magie du vent au début, il possède donc très probablement aussi de l’affinité pour le vent. Si je résume : un mage double-élément du sixième rang et un guerrier du quatrième.

L’ombre était en train de calculer.

– 90% de chance de le tuer avec succès. Je peux y aller. L’ombre avait pris sa décision.

Linley venait juste de finir le combat. Naturellement, il se sentait plus relaxé. L’ombre était toujours immobile. Dans la nuit, ce n’était qu’une ombre parmi les autres. Pas même Bébé ne l’avait remarqué et encore moins Linley.

La couche brillante d’essence élémentaire se mit à disparaître.

Le champ de gravité venait de se terminer !

 Maintenant ! L’ombre, qui avait jusque-là attendu en embuscade, bondit soudainement à une vitesse impressionnante vers Linley, telle une illusion.

Linley sentit ses poils se hérisser et il se tourna immédiatement pour regarder derrière lui. Il vit une ombre noire qui arrivait sur lui avec une dague tranchante. La dague émettait une lumière froide qui, couplée aux yeux froids et meurtriers de l’ombre, fit trembler le cœur de Linley.

– Si rapide ! Linley battit en retraite précipitamment, mais l’ombre était clairement plus rapide. La dague l’avait quasiment déjà atteint.

*Clang !*

Linley se protégea avec son ciseau plat et bloqua la dague qui heurta violemment sa lame. Le ciseau plat fut instantanément brisé en plusieurs morceaux dont certains laissèrent des coupures sanglantes sur le visage de Linley.

*Whoosh !* *Whoosh !* *Whoosh !* *Whoosh !*

Sept ou huit lames de vent apparurent brusquement à côté de Linley et se dirigèrent vers l’ombre. À son niveau, il était capable d’invoquer des lames de vents sans dire un mot. Les sept ou huit lames de vent arrivèrent sur l’ombre, mais, au contact de la lumière noire de l’ombre, elles disparurent toutes.

– Dou Qi de type Obscurité. Linley fit immédiatement cette déduction.

Bien que ces lames de vent n’aient pas réussi à le stopper, elles avaient au moins réussi à le ralentir momentanément. Linley se tourna aussitôt avant de foncer en avant comme une flèche. L’ombre noir avait cependant d’excellents réflexes et, d’un bond, elle se lança à la poursuite de Linley en augmentant encore sa vitesse.

De nouveau, l’ombre se fendit en direction du cœur de Linley. À ce moment, Linley revit l’image des cinq corps qu’il avait vu en entrant dans les montagnes. Les cinq avaient été tués d’un coup en plein cœur.

– Meurs.

L’ombre noire était totalement confiante. Sa dague, couverte d’une lumière noire, avait déjà atteint le torse de Linley. Il n’y avait plus d’endroit pour qu’il puisse s’enfuir ou se cacher. Sa seule option était de lancer instantanément le sort défensif le plus puissant qu’il avait à sa disposition ; le bouclier de terre ! Un petit bouclier de terre, un tiers plus petit que la normale, apparut soudain devant son torse.

– Hrmph !

L’ombre noire renifla de dédain. La dague dans sa main perça à travers le bouclier encore plus rapidement. Pour quelqu’un de son niveau, un bouclier de terre ne servait à rien.

Après l’avoir réduit de taille, le bouclier de terre avait des capacités défensives respectables mais, face à l’attaque de cette dague, tout ce qu’il pouvait faire c’était de ralentir l’attaque et non l’arrêter. Linley sentit une douleur dans son torse juste après que la dague ait transpercé son bouclier de terre.

*Raaaaaawr !*

Un terrifiant cri aigu se fit entendre en même temps que la petite Souris Fantôme, Bébé, qui apparut soudainement à côté du poignet de l’ombre. La bouche de la Souris Fantôme était suffisamment grande pour avaler la main d’un humain tandis que ses dents étaient capables de briser n’importe quoi. Bébé mordit violemment au niveau du poignet de l’ombre. Avec un cri d’effroi, l’ombre perdit sa main.

Tout ce qu’il lui restait était une moitié de main qui tenait toujours la dague, qui elle-même avait percée le bouclier de terre de Linley et avait commencé à pénétrer sa poitrine.


Cet article comporte 12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top