skip to Main Content
Menu

Chapitre 10 : La Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques (Partie 2)


Source : Version anglaise

Traduit et édité par : Kayorko et Zareik
Checké par : Wilden


PANLONG – LIVRE 3 CHAPITRE 10


    Les innombrables pics et forêts de la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques rendaient le déplacement en son sein très difficile. La plus grosse difficulté venait du constant besoin de traverser un sommet ou un ravin ou d’être obligé de les contourner en prenant un long détour.

– Quand tu te déplaces dans ce territoire, tu n’as pas besoin de prendre le chemin qui semble déjà existé, entre les racines et les buissons. C’est souvent mieux de prendre une route alternative. Doehring Cowart continuait de faire profiter à Linley de son expérience.

Ce dernier écoutait attentivement tout en avançant.

– Rappelle-toi, la plus grosse erreur que tu peux faire ici est de faire constamment du bruit. Cela attirerait l’attention de nombreuses créatures magiques. Même si tu dois faire du bruit, fais en sorte de quitter le plus vite possible l’endroit où tu étais. Continua Doehring Cowart. Souviens-toi aussi, si tu es blessé, tu dois immédiatement bander tes blessures. Autrement, l’odeur du sang attirera des créatures. L’odorat des créatures magiques est bien plus sensible que celui des humains.

Linley hocha la tête.

La canopée des innombrables arbres couvrait la totalité du ciel. En les regardant, Linley se rappela certaines informations qu’il avait lu lorsqu’il était encore à l’institut Ernst. Dans un endroit comme celui-ci, où le soleil est complètement bloqué, il fallait apprendre à distinguer autrement le nord, le sud, l’est et l’ouest.

Avec une agilité digne d’un singe, Linley sauta au-dessus d’un amas de racines et d’herbes folles, mais, au moment où il les dépassait…

– Ahh. Linley retient son souffle en voyant une forme pas loin.

Les corps de trois hommes et de deux femmes se trouvaient à une douzaine de mètres de lui. Les cinq corps n’avaient pas encore commencé à se décomposer, mais des marques de morsures étaient clairement déjà visibles. Les corps avaient tous été démembrés. L’un des hommes avait une moitié de jambe en moins et un énorme trou dans le ventre ainsi qu’une grande partie de ses tripes à l’extérieur. La moitié de la tête d’une des femmes avait aussi été dévoré, ne laissant derrière qu’un œil et quelques cheveux.

Le visage de Linley pâlit et il en oublia de respirer.

– Ils ont dû mourir il y a trois ou quatre jours. Doehring Cowart était en train d’inspecter les corps. Son visage était toujours très calme. Linley, viens voir. Sur le torse de toutes ces personnes, il y a des blessures similaires. Si ma supposition est exacte, ces cinq ont dû être tués par des humains et très probablement par une seule personne.

Linley sursauta.

– Papy Doehring, tu es en train de dire que c’est un humain qui a fait ça ? Linley regardait l’Archimage, choqué.

Doehring Cowart sourit calmement,

– Linley, c’est ta première visite dans la Chaîne de Montagnes des Créatures Magiques. Une fois que tu auras été ici plus longtemps, tu réaliseras qu’en plus des créatures magiques, tu dois aussi être vigilent à l’attaque d’autres humains.

– L’attaque d’humains ? Pourquoi des humains m’attaqueraient ? Linley sentit une pointe de rage commencer à naître dans son cœur.

Dans ce territoire, les créatures magiques avaient un énorme avantage du fait de leur nombre. Il ne pensait pas que les humains se battraient en plus entre eux plutôt que de s’aider.

– C’est tout à fait normal. Pourquoi les humains viennent-ils ici ? La vaste majorité d’entre eux vient ici dans l’espoir d’acquérir des cores magiques. S’ils tuent une créature magique, ils ne vont en obtenir qu’un, mais s’ils tuent un humain, ils vont potentiellement en obtenir beaucoup plus en une fois. Doehring Cowart caressait sa barbe blanche.

Linley comprit enfin.

L’avidité !

Tout était dû à l’avidité. Certaines personnes ici, voulaient acquérir facilement de nombreux cores magiques. Et le moyen le plus simple pour faire cela était de tuer d’autres humains.

– Linley, tu dois être prudent. D’après ce que je vois, la personne qui a tué ces cinq doit posséder des capacités extraordinaires. Si tu regardes de près leurs vêtements, tu peux voir que quatre d’entre eux étaient des guerriers et que le dernier était un mage. Mais les cinq sont morts quasiment au même moment d’un coup net à travers le cœur. La précision sans pitié du tueur est effrayante. Toutefois, comme nous ne connaissons pas la force de ces cinq personnes, c’est dur d’estimer la force de leur assassin. Doehring Cowart fronça alors les sourcils. Mais pour que ces cinq-là aient osé venir ici, cela suppose qu’ils n’étaient pas si faibles. Juste en sachant cela, je peux te dire avec certitude que la personne qui les a tués, est, au minimum, de même niveau que toi.

Linley fit un pas en avant pour regarder de plus près puis acquiesça.

Les blessures étaient nettes et fatales.

– Ce n’est que le périmètre extérieur des montagnes. Dépêchons-nous, rigola Doehring Cowart.

Linley hocha la tête puis repris son chemin vers l’intérieur de la chaîne de montagnes. Sur son chemin, les visions de dépouilles d’hommes et de monstres devinrent de plus en plus communes, de même que de nombreuses armes rouillées abandonnées. Linley rencontrait aussi occasionnellement quelques faibles monstres.

À la nuit tombée. Linley et la petite Souris Fantôme se reposaient tout en mangeant les deux autres jambes du sanglier. Linley était assis sur le sol et Bébé était installé sur son épaule.

– La nuit, je ne te conseille absolument pas d’allumer un feu ici, le conseilla le vieux sage.

– Compris Papy Doehring. Linley savait déjà la plupart des choses à faire ou ne pas faire ici. Cet endroit n’était pas comme la campagne sauvage et ici, les bêtes ne seraient pas effrayées par le feu.

Assis sur le sol, Linley se calma et ferma les yeux tout en entrant en communion avec la terre et le vent autour de lui. Le sentiment de l’essence élémentaire autour de lui était similaire à létreinte d’un parent pour son enfant.

Du fait de son exceptionnelle affinité élémentaire avec le vent et la terre, Linley pouvait les ressentir très clairement.

– La Pulsation de la Terre. Le Flot du Vent. Un sourire apaisé apparu sur le visage de Linley tandis qu’il commençait à s’endormir. Il avait une totale confiance dans sa capacité à sentir une légère vibration de la terre causée par quelqu’un qui s’approcherait de lui, ou n’importe quel changement dans le vent indiquant quelque chose bougeant à grande vitesse vers lui.

C’était une capacité « innée » possédée par tous les mages de la terre et du vent.

La nuit s’assombrit lentement. Enroulée entre les jambes de Linley, Bébé se mit aussi à ronfler paisiblement. Le vent s’était refroidit avec la nuit mais nous étions en été donc la température restait agréable à supporter.

Tard dans la nuit. Tout était noir.

*Bruissement, bruissement* Le bruit de quelque chose bruissant dans l’herbe pouvait être entendu.

Une paire de puissants Loups des Tempêtes à fourrure bleue se déplaçaient dans la forêt. Leurs yeux verts inspectaient avec attention les alentours tandis qu’ils avançaient.

Leurs griffes cruelles brillaient d’une lumière froide dans la nuit.


Cet article comporte 20 commentaires
    1. En tant que premier, tu as le droit à ton chapitre de plus !
      À toi de voir si tu préfères le lire tout de suite ou attendre demain, la sortie habituelle !
      Ça arrive très bientôt dans ta boîte mail !

    1. You’re very welcome ! 🙂 (pour info, soit tu dis : « thanks » soit tu dis « thank you » mais « thanks you » en mode fusion marche pas trop ^^)

      Ils sont marrant les icônes que Zareik a choisi pour tous ceux qui n’en ont pas, vous ne trouvez pas ? ^^

  1. Merci pour ce chapitre. Mais vous m’avez oublié !!! Je fais partie de ceux qui ont laissé des commentaires durant la semaine. Lol. Je vous boude. Lol

    1. J’ai demandé à Zareik. Il semblerait qu’il n’avait pas les yeux en face des trous ce matin… Dans tout les cas, je vais t’ajouter aussi ! 😉
      Toutes nos excuses pour ce 2nd oubli !

      EDIT : je viens de t’ajouter 🙂

  2. Question: est-ce que vous allez continuez à mettre les chapitres sur ce site ou est-ce que vous allez maintenant les mettre uniquement sur l’empire?

    1. Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ta question mais je pense avoir compris le sens général. Maintenant nous allons publier tous les nouveaux chapitres sur l’EdeN (sur le nouveau site – qui est encore en construction).
      Donc il n’y aura normalement plus de nouveau contenu sur la MnT… RIP MnT ! :'(

        1. C’est l’idée oui ! ^^
          On cherche à faire un site qui rassemble les traducteurs de LN français qui en ont envie. On est toutefois un peu regardant sur la qualité des traductions/traducteurs.
          Si pour un chapitre de Panlong, nous passons par une étape de trad, une étape d’édit et une troisième étape de check (que Wilden double même parfois) c’est qu’il y a une raison. Nous cherchons à faire du travail de qualité donc si possible, on aimerait réunir ici du travail de la même qualité. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top